Conseil
20 juin 2014

Comment relire son livre et corriger les fautes d’orthographe ?

Les professionnels disent qu’il faut 7 relectures de 7 personnes différentes pour qu’il n’y ait plus de fautes. Vous tout seul, auteur indépendant, comment faire pour ne pas laisser les fautes d’orthographe éclipser la valeur de votre récit ? Cinq conseils de correcteur professionnel.
methode-pour-relire-son-manuscrit-et-corriger-ses-fautes-conseils-de-correcteurRelire à l'envers pour avoir l'oeil sur les fautes

Spécial auteurs : 5 conseils de correcteur professionnel

1. Imprimez votre manuscrit

Sur l’écran, le cerveau nous dit qu’il y a une faute, mais l’œil est déjà ailleurs dans la phrase et on oublie de corriger. Sur papier, non seulement on voit des choses qu’on ne voit pas sur l’écran, mais on peut aussi souligner, raturer tout en gardant la version initiale, marquer un repère le temps de consulter un dictionnaire, annoter en marge et y revenir après.

2. Relisez votre livre à l’envers !

Oui, vous avez bien lu : en commençant par la fin. C’est pénible mais c’est le seul moyen de se dégager du sens et de se concentrer uniquement sur l’orthographe. Il faut relire page par page, en commençant par la fin, et par paquet sur plusieurs jours pour éviter la fatigue qui diminue l’attention.

3. Corrigez en couleur

Une virgule, un accent…, c’est très discret. Alors au moment de reporter vos corrections sur la version numérique, vous les repérerez plus facilement et vous éviterez d’en oublier. Et puis, le cerveau a ce pouvoir d’enregistrer des repères visuels. Vous vous rappellerez que c’était quelque part en haut à droite… Si c’est en rouge, ce sera plus rapide.

4. Ne négligez pas le logiciel de correction

Certes, il n’a pas de cerveau lui. Il ne fait efficacement que des analyses de grammaire et d’orthographe. Mais il repère souvent des fautes qui ont échappé à la vigilance de plusieurs lecteurs. Ce serait dommage de vous en priver.

5. Faites relire votre livre par quelqu’un qui ne connaît pas le texte

Il sera forcément plus attentif. S’il reste des fautes, elles attireront tout de suite son œil. Donnez-lui un stylo de couleur, il se sentira autorisé à corriger. Bien sûr, auparavant, vous aurez mis votre ego bien au fond de votre poche ! Souvenez-vous, même les auteurs à gros tirages font des fautes.
Le palmarès des règles qui posent le plus de problème :
Alors que notre « consultante correctrice » nous a confié que la page du dictionnaire qu’elle ouvre plus de dix fois par jour est celle de l’accord de « tout », voici le top 5 du sondage du Projet Voltaire et des Timbrés de l’orthographe :
- le pluriel des noms composés (56 %)
- la distinction entre futur et conditionnel avec « je » (34 %)
- le pluriel des nombres (27 %)
- le redoublement des consonnes (24 %)
- l’accord du participe passé (23 %)

Et si vous avez besoin d'un service de correction professionnel sérieux et à prix serré, découvrez celui que nous avons négocié pour vous. Cliquez ici > Pack Correction.

Et vous, comment faites-vous pour corriger vos écrits ? Vous avez des petits secrets efficaces à partager ?

Isabelle de Gueltzl - monBestSeller.com

12 CommentairesAjouter un commentaire

Bonsoir à tous!
J'ai relu ma thèse à l'envers. En commençant par la fin, j'ai trouvé du plaisir à me relire aussi.
L'introduction et la première partie sont souvent relues plus que les dernières parties, pour cela je pense la proposition de @monBestSellers.com pour relire à partir de la fin vers le commencement est très pertinente a partir de mon expérience de thèse.
Que la Muse nocturne créatrice guide votre écriture!
Bonne nuit!

Publié le 05 Mai 2017
Il y a aussi Cordial qui signale les erreurs orthographiques et grammaticales, mais aussi les euphémismes, les clichés, les mots passe-partout, etc. Il permet même de comparer ses textes aux grands auteurs ! Son petit frère www.cordial-enligne.fr est moins performant, mais gratuit ...
Publié le 23 Octobre 2015
C'est loin d'être un petit secret mais moi j'utilise le site "Sus aux fautes !" pour faire corriger mes textes. C'est un de ces sites professionnels derrière lesquels il y a de vraies personnes qui relisent. Puisqu'aucun logiciel n'est efficace... On récupère la version corrigée avec les correction surlignées comme ça je m'améliore. Puis y'a plus qu'à effacer les surlignages. Certains d'entre vous ont des expériences positives avec d'autres sites de ce genre ?
Publié le 14 Novembre 2014
Pour ma part, j'ai créé un site dédié à la correction gratuite de manuscrits via un échange de bons procédés : je te corrige, tu me corriges, et le tour est joué ! Bien sûr, déposer une annonce est gratuit aussi ! L'adresse si jamais certains étaient intéressés : corrigeons-nous.e-monsite.com Bien à vous tous...
Publié le 11 Juillet 2014
Je n'ai jamais essayé la relecture à l'envers, mais je vais essayer. Je fais toujours la première relecture, mais je laisse passer des fautes car je reviens toujours sur l'histoire pour changer des tournures de phrase et, de ce fait, je suis beaucoup moins attentive pour le reste. Heureusement, j'ai une amie "écrivain public" qui a la gentillesse de me relire. Si vous êtes intéressés par une relecture par mon amie, laissez-moi vos coordonnées sur : martine.rombeau@orange.fr et je transmettrai.
Publié le 26 Juin 2014
J'ai fait ce soir involontairement l'expérience du changement de police sur un de mes textes... et des fautes m'ont sauté aux yeux... Comme quoi toutes ces astuces sont valides !
Publié le 23 Juin 2014
Pardon de ne pas avoir été suffisamment précise. Relire à l'envers, c'est relire page par page en commençant par la dernière page. Ou paragraphe par paragraphe. Phrase par phrase, c'est très difficile car on risque de sauter une phrase, à moins de les barrer une à une au fil de la relecture. Déjà, page par page c'est assez pénible. Il vaut mieux le faire sur plusieurs jours car lorsqu'on aime lire de belles histoires, on est un peu frustré par cet exercice qui consiste justement à se libérer du sens... Et comme le précise Patrick, cela permet aussi de supprimer les scories des "copier-coller". Changer la forme (mise en page et police) comme le fait J-C est aussi intéressant quand on veut relire sur écran. Cela bouscule les repères visuels de notre cerveau. Je vais essayer... Merci à tous pour vos commentaires et témoignages. Pour la relecture de forme, rendez-vous prochainement...
Publié le 22 Juin 2014
Il existe egalement quelques tres bons logiciels de correction. Meme s'ils laissent passer quelques fautes, ils sont capables de reperer des incongurites qui peuvent facilement passer inapercues. Cela dit je refuse de penser que quelques fautes d'orthographe ou d'accords doivent empecher de voir le "tout", c'est a dire l'histoire, le style, et le reste. D'ailleurs les gens capables de vraiment corriger un texte se comptent sur les doigts d'une main (j'exagere un peu), il suffit de voir les resultats qu'on pu obtenir des gens de lettres aux dictees de pivot...
Publié le 22 Juin 2014
Je pense que quand Isabelle dit "relire à l'envers", elle doit vouloir dire: lire phrase par phrase en commençant par la fin. Lire la dernière phrase, puis la phrase précédente, etc. jusqu'au début, pour éviter de se laisser hypnotiser par le fil de l'histoire.
Publié le 22 Juin 2014
Lire, relire, encore et encore... j'ai souvent pensé que j'aurais dû noter le nombre de relectures. J'imprime car sur papier apparaissent des fautes non vues sur écran mais là encore ce n'est pas suffisant. En effet, quand je tiens (enfin) mon livre (je dis bien livre et non manuscrit) imprimé entre mes mains je trouve encore des fautes que je peux heureusement corriger à tout moment. La correction est vraiment la partie la plus pénible du travail. Quant aux amis si certains soulignent les fautes, d'autres n'osent pas et puis tous nos amis ne sont pas des as de l'orthographe ! Lire le texte à l'envers ? Je ne pourrais pas, mon cerveau y est absolument opposé, il n'a pas été conçu pour ce type de lecture !
Publié le 22 Juin 2014

Pages

Conseils
A lire dans les actualités
Inscrivez-vous à la Newsletter