Interview
Le 05 oct 2020

"Éloge du Cygne" de David Chapon est la Sélection de septembre du Prix Concours monBestSeller.

Entretien avec un auteur qui, pendant le confinement, a écrit l’histoire d’amour qu’il avait envie de raconter.
David Chapon sur monBestSellerDavid Chapon chez lui à Lyon
Question: 

David Chapon, votre bio est on ne peut plus courte même si votre "photo de profil" dit que vous aimez l’humour... Vous pouvez dire un peu plus aux lecteurs de monBestSeller qui vous êtes et la place de l’écriture dans votre vie qui a l’air bien remplie ?

Réponse: 

David Chapon. Tout d’abord, je suis très heureux que mon roman, Eloge du Cygne, fasse partie de la sélection du Prix Concours MonBestSeller. Je tiens à remercier les lecteurs ainsi que l’équipe de MBS pour ce choix. 

J’ai 32 ans et je vis actuellement à Lyon. Mon envie d’écrire date depuis le lycée je crois, mais pendant longtemps cela a été difficile à concilier avec ma vie professionnelle. Il y a trois ans, j’ai osé franchir le pas de quitter mon emploi à Paris pour changer de mode de vie, et notamment me consacrer à l’écriture plus sérieusement. J’aime effectivement l’humour et j’ai un certain passif avec les canards, qui explique ma photo de bio. Mais tout cela se comprend mieux en me lisant.

J’ai profité de cette période de confinement pour raconter l’histoire de héros naturels ou d’apparence ordinaire.

 

Question: 

Vous avez écrit "Éloge du Cygne" pendant le confinement. Racontez-nous pourquoi cette période là vous a conduit à l’écriture de ce roman là. Vous l’aviez déjà en vous ? Le sujet s’est "imposé" de lui-même ?

Réponse: 

Quand on était confiné, on voyait les choses différemment. Le simple fait d’aller faire les courses devenait une véritable épopée. Ce sentiment était tellement volatil. Chaque jour, les choses ou les perspectives changeaient.

J’observais aussi combien le confinement faisait évoluer les relations avec ses amis, sa familles, ses voisins, mais également au seins des couples.

Quand j’écris ou je lis, j’aime qu’une part soit au service du réel. J’ai donc profité de cette période de confinement pour raconter l’histoire de héros naturels ou d’apparence ordinaire, Elena une jeune médecin (Le cygne), et Nicolas, écrivain contemplatif (le canard).

 

Question: 

C’est votre 1er roman ? On dit qu’il y a toujours une part d’autobiographie dans un 1er roman. C’est votre cas ? Que voulez-vous en dire pour donner envie de le lire à de nouveaux lecteurs ?

Réponse: 

"Eloge du Cygne" est mon premier roman. Il contient en effet une part autobiographique, comme dans l’essentiel de ce que j’écris. Cependant, je détoure, augmente et transforme tout cela pour essayer de présenter une sensibilité originale et intéressante au lecteur.

"Eloge du Cygne" est une histoire d’amour, mais aussi un hommage aux héros de notre quotidien. Il raconte des fragments de vie quotidienne d’un événement que nous avons tous partagé, et dans lequel nous pouvons tous nous retrouver. 

Sur Amazon, contrairement à l’expérience que j’ai sur monBestSeller, on est vite noyé dans la masse.

 

Question: 

Vous l’avez auto-publié dès avril sur Amazon. Qu’avez-vous tiré de cette expérience ? De bonnes ventes ?

Réponse: 

Il y d’abord la satisfaction de partager son texte sous la forme d’un livre papier. Ensuite, la possibilité de pouvoir échanger avec des premiers lecteurs. Je ne l’ai pas mis sur Amazon pour une question de vente, mais pour une question de visibilité et de partage. Cependant sur Amazon, contrairement à l’expérience que j’ai sur monBestSeller, on est vite noyé dans la masse. Votre manuscrit n’est qu’un produit parmi des milliers d’autres, l’interaction avec les lecteurs est très statique.

 

Question: 

Puis quelques mois après vous l’avez publié sur monBestSeller. Pour recueillir commentaires et critiques, des contacts avec vos lecteurs que vous n’aviez pas sur Amazon ? Comment êtes-vous venu ?

Réponse: 

J’ai entendu parler de monBestSeller via plusieurs articles sur internet, après avoir publié sur Amazon.

J’étais intrigué. J’ai ouvert pas mal de manuscrits présents sur la plateforme pour commencer, sans oser publier ou interagir.  

Puis en août, je me suis lancé à mon tour. J’ai d’abord publié un extrait, puis un commentaire très positif m’a encouragé à poster la suite.

Je prends un grand plaisir à découvrir les nouveaux manuscrits, à lire les articles de conseils qui sont régulièrement postés, et petit à petit, sentir que je fais partie d’une communauté.

 

Éloge du Cygne de David Chapon
Question: 

Le premier commentaire que vous avez reçu sur monBestSeller est super positif. Et en entraine d’autres étoilés. Diriez-vous que le premier commentaire conditionne les autres, ou pas forcément ?

Réponse: 

Après huit semaines de recul sur la plateforme, je dirais que oui. Je n’aurais pas eu le courage de publier le reste de mon manuscrit sans ce premier commentaire.

Et il ne fait aucun doute qu’un bon commentaire peut donner envie à d’autres d’ouvrir un livre dont le synopsis, a priori, ne les aurait pas attiré au premier coup d’œil.

Merci donc à cette personne en particulier pour son mot.

 

Question: 

Vos lecteurs disent votre écriture pleine d’émotion, de simplicité, de légèreté, de sincérité, de pudeur … C’est comme ça que vous définiriez l’auteur que vous êtes ?

Réponse: 

Je remercie les lecteurs pour ces retours.

Il s’agit d’une histoire d’amour, et c’est sans doute pour cette raison je crois, que l’on retrouve une certaine forme d’émotion, de pudeur et de sincérité. 

Mais il m’est difficile de dire l’auteur que je suis à ce stade. Il y a quelques mois, je ne savais pas que j’écrirais le texte de cette manière.

 

Question: 

S’il y a un 2ème confinement, vous avez un 2ème roman dans vos cartons ?

Réponse: 

Je suis un processus d’écriture continu, sans pour autant savoir prévoir quand j’aurais quelque chose d’assez abouti pour être présenté. J’ai des pressentiments, mais pas de certitudes.

Et s’il est clair que le confinement m’a aidé pour écrire "Eloge du Cygne", j’espère cependant que nous ne serons pas à nouveau confinés.

Sur monBestSeller, le manuscrit et l’auteur sont considérés comme des potentiels, et pas seulement comme un produit fini. 

 

Question: 

Vous découvrez monBestSeller. Qu’avez-vous envie d’en dire ici ?

Réponse: 

Je trouve cette plateforme formidable. 

En tant qu’auteur débutant ou indépendant, c’est un soutien inespéré dans le long chemin solitaire qu’est l’écriture.

Je tiens au passage à remercier l’équipe et la communauté qui font vivre cette plateforme unique en son genre, auteurs comme lecteurs.

Après huit semaines, je ne peux que constater combien la dynamique de monBestSeller est particulièrement adaptée à des auteurs indépendants ou qui se lancent. Le manuscrit et l’auteur sont considérés comme des potentiels, et pas seulement comme un produit fini. 

Je prends un grand plaisir à découvrir les nouveaux manuscrits, à lire les articles de conseils qui sont régulièrement postés, et petit à petit, sentir que je fais partie d’une communauté.

Je mesure aussi bénéficier d’un accueil privilégié.

Avoir été le "Livre +" de la semaine a été un très bel encouragement, faire désormais partie de la sélection du mois est une véritable reconnaissance et marque de confiance.

En conclusion, je ne peux qu’inciter les auteurs et les lecteurs qui s’arrêteraient ici à prendre le temps de découvrir monBestSeller, si ce n’est pas déjà fait.

 

Question: 

On dit qu’on écrit ce qu’on aime lire. Qui aimez-vous lire ?

Réponse: 

J’aime beaucoup  des auteurs comme Jack London, Rousseau, Vian ou Houellebecq.

J’admire l’écriture d’Elena Ferrante ou de Céline, ainsi que des auteurs capable de créer de véritables univers comme J.K Rowling ou Asimov.

 

Question: 

Vous avez répondu aux commentaires que vous avez reçus. Mais n’avez pas encore commenté beaucoup d’autres livres, alors que vous-même êtes venu pour en recevoir… Manque de temps ? Ou n’avez-vous pas perçu le côté « économie solidaire » de monBestSeller ?

Réponse: 

J’ai d’abord ouvert beaucoup de manuscrits en me disant que je ne commenterai que lorsque j’aurais fini le livre en entier. C’est devenu assez problématique, car en huit semaines j’ai ouvert sans doute plus d’une vingtaine de manuscrits sans en terminer beaucoup.

Je dirais donc aujourd’hui qu’il ne faut pas hésiter à laisser des commentaires pour encourager les auteurs si on a lu des extraits qui nous plaisent ou dans lesquels on décèle un potentiel, même si on ne lit que quelques pages.

 

Question: 

Le mCL de monBestSeller sélectionne un livre chaque mois qui est ainsi nominé au Prix Concours de l’Auteur Indépendant que nous organisons chaque année. Trois auteurs ont ainsi été repérés par les éditeurs membres du jury 2019. Si vous deviez défendre votre livre devant un jury d’éditeurs, que leur diriez-vous en quelques lignes ?

Réponse: 

Je leur dirais qu’Eloge du Cygne est un aboutissement mais surtout un début.

De ne pas s’arrêter au contexte de la crise, qui est avant tout le prétexte à une belle histoire.

Enfin, qu’il s’agit d’un texte accessible, dans lequel tout le monde peut se retrouver.

 

Bonjour Louise, merci pour le mot, ainsi que d'avoir été parmi les premiers à ouvrir Eloge du Cygne et laisser un commentaire encourageant.

Publié le 07 Octobre 2020

Félicitations pour cette nomination un livre, un texte magnifique

Publié le 05 Octobre 2020