Actualité
Du 25 oct 2021
au 25 oct 2021

Intrigues secondaires en littérature : Pourquoi, comment ?

Les intrigues secondaires font progresser un récit. Mais en aucun cas elles ne doivent être en conflit ou en concurrence avec l’intrigue mère. Elles doivent apporter réellement un nouveau souffle à votre intrigue principale en en éclairant certains aspects du récit, certains personnages. C'est une dynamique pour votre arc narratif.

Attention à trouver le juste équilibre, une intrigue secondaire ne doit pas nuire à votre intrigue principale.Attention à trouver le juste équilibre, une intrigue secondaire ne doit pas nuire à votre intrigue principale.

Pourquoi une (des) intrigue(s) secondaire(s) dans un roman ou un récit ?

>>  Elle confère du souffle au récit, elle a pour rôle de donner de la substance au schéma narratif principal, le renforcer, l’habiller, le servir.
>> Elle permet d’en savoir plus sur un lieu, sur la psychologie d’un personnage ou encore sur la relation entre plusieurs personnages secondaires ou principaux. 
Mais attention : elle ne doit pas vampiriser le récit principal. Gardez en tête que l’intrigue centrale n’évolue pas quand vous traitez de l’intrigue secondaire. Plus cette dernière est importante, plus vous prenez le risque d’écrire deux ou trois romans à la fois et de noyer le lecteur
>> Elle doit apporter un suspens au récit. Elle le suspend mais doit obéir elle aussi à un schéma narratif. L’intrigue secondaire est une mini-histoire qui répond également à une structure. Elle a un début et une fin. 
>> Elle permet de rompre la monotonie d’un récit linéaire
>> Elle doit apporter des explications qui éclairent l’intrigue principale : environnement, contexte, relations entre personnages secondaires
>> Elle doit rallonger en volume votre histoire de manière utile et enrichissante en en explorant le thème central
>> Elle doit apporter une forme de réalisme au récit

Comment insérer une intrigue secondaire dans son roman : quelques conseils et quelques pistes

>>  Raconter le passé du personnage (qui explique son comportement aujourd’hui.)
>> Exploiter l’intrigue à un niveau différent/ en parallèle de l’intrigue principale
>> Décrire le monde, l’environnement, le cadre dans lequel l’intrigue se déroule
>> Approfondir le portrait d’ un personnage pour en expliquer mieux le comportement

Ne faîtes pas des intrigues secondaires une obsession, elles se corrigent aisément en relecture

L’intrigue secondaire n’est pas une autre histoire que celle que vous racontez (ce serait alors un autre roman).  
Elle sert  l’intrigue principale par des éléments tels que la thématique, le temps, le lieu. 
En un mot ! Les intrigues secondaires servent à étoffer la principale, à leur donner de l’ampleur et du volume.

Dans le processus d'écriture, lors de vos premiers jets, ne vous préoccupez pas de ce genre de passages "prévisibles" qui se glissent dans votre récit. Laissez-les et, pour la suite de l'écriture, contentez-vous de vous centrer sur le noeud de de votre intrigue centrale. Vous aurez tout le loisir, au moment de la relecture, de couper et de réorganiser tout ce qui ne va pas.

Bonjour,
Les intrigues secondaires me semblent indispensables même si mal utilisées elles peuvent perdre les lecteurs. Comme partout, attention à ce que l'opportunité ne devienne pas un risque.
Bien cordialement,
Franck Broage

Publié le 17 Novembre 2021

@RUSSO
Bonjour à toutes et à tous !
Vous avez raison : ladite intrigue secondaire, sert comme vous le précisez dans votre article à "donner de la substance au schéma narratif principal, le renforcer, l’habiller, le servir" parce que parallèlement à celle principale, elle va l'enrichir.
Mais l'œuvre littéraire elle-même s'étoffe, s'enrichit, se complexifie aussi grâce au récit enchâssé ; ce dernier permet aux lecteurs de mieux saisir certains des aspects du personnage principal par rapprochement et parallélisme avec un autre.
C'est ce que fait admirablement Stefan Zweig, dans La nouvelle du joueur d'échecs dans laquelle, en faisant se confronter directement deux personnages Mirko Czentovic, le champion du monde en titre d'échecs et son mystérieux Docteur B. au travers de deux récits.
Ces récits à plusieurs voix (ou Récit Choral), peuvent ainsi aller à la fois dans le même sens et différer pour mieux souligner la façon dont des personnages se positionnent par rapport à l'intrigue principale et ce qui la sert.
Merci encore, Jean-Pierre Russo

Publié le 02 Novembre 2021

@Boris Phillips
Bonjour. Trop souvent les auteurs écrivent deux ou trois romans dans un seul roman. Tenir le cap d'un récit unique et dominant est essentiel pour attacher un lecteur. La gestion d'une intrigue secondaire est un sujet sur lequel les auteurs doivent sérieusement réfléchir.

Publié le 29 Octobre 2021

Pour moi, les intrigues secondaires s'invitent d'elles-mêmes, comme un bon copain qui passe à l'improviste boire l'apéro. Elles servent à étoffer les personnages, leur donner du corps, expliquer leurs motivations. Le plus difficile étant de parvenir à les lier à l'intrigue principale. J'avoue ne pas avoir besoin d'intellectualiser beaucoup le processus. Elles s'imposent à moi car j'en ai besoin pour structurer le récit.
Amitiés à tous
Jia

Publié le 28 Octobre 2021

Effectivement,
Je trouve très difficile de tenir bon le fil conducteur en ajoutant de l'intrigue à côté, merci pour cet article.
Maureen

Publié le 28 Octobre 2021

Certes !
Mais, franchement, je n'arrive pas à saisir la profondeur de votre propos : que cherchez-vous à prouver en palabrant de la sorte dans un article anonyme ?
Sans doute mon interrogation n'est-elle que "secondaire"... dans ce cas, pardonnez-moi de vous avoir importuné.
Cordialement et avec humour.
Boris Phillips.

Publié le 28 Octobre 2021

Good

Publié le 27 Octobre 2021

trés bel ouvrage trés belle couverture bon courage

Publié le 26 Octobre 2021