Auteur
Du 15 nov 2022
au 15 nov 2022

Fiche de lecture, commentaire approfondi, coup de coeur...

Découvrez un regard sur un livre de monBestSeller : "Là ou finit le ciel". Fabre d'Eglantine (eh oui), qui a 63 ans mais qui en fait 62, raconte ici l'histoire des vocations "forcées" dans les années 50/60, vocations que les premiers émois sexuels venaient balayer comme un lame de fond. Des destins abîmés, dont le récit souvent souriant donne tout son sens à ce qu'on appelle "l'humain".
Là ou finit le ciel de Fabre d'EglantineLà ou finit le ciel de Fabre d'Eglantine

 « La vie vue sous l’angle d’un humour vachard qu’on brandit devant soi style gilet pare-balles » (p. 95) pourrait être un assez bon résumé de votre livre, à condition de préciser que cet humour est « sain, rasé de près et tout » (p. 95) et qu’il s’agit non pas de toute la vie (malgré quelques digressions bienvenues) mais d’une période de la vie du narrateur (Renaud) comprise entre ses treize et ses seize ans.
Cette limitation du propos donnant beaucoup de force au récit.

Récit d’un homme d’une soixantaine d’années qui se souvient de cette période et la restitue avec beaucoup de force, de couleurs, de sensibilité, et, donc, c’est ce qui frappe d’abord, d’humour (plutôt tendre que vachard en général). Où l’auteur met « en action toutes (s)es forces vives, côté rigolade » (p. 30). Et en effet il y a beaucoup de vivacité, de finesse, de profondeur dans ce livre, en somme la sagesse d’un homme qui a beaucoup pensé, aimé, vécu, senti, pardonné et ri.
Nulle amertume, nul règlement de comptes dans ce livre, seulement la restitution d’un passé qui a été ce qu’il a été, avec ces gens devenus par la force de l’écriture personnages de roman, fictions et types (universaux) par un travail des mots qu’on devine acharné.
 

C’est autant ce travail des mots que l’histoire elle-même (originale et intéressante) qui m’a captivé dans ce texte, tout au long de sa lecture. Car vous avez su forger votre propre langue, unique, pour raconter cette histoire. Une langue d’une grande richesse, inventive et drôle, insolente, incongrue, burlesque, fuyant le sérieux malgré des pointes de mélancolie (poétique) et de colère (digérée), qui est le miroir précis comme des verres de lunettes de cette vie intérieure dont on assiste à la naissance dans l’histoire.
J’ai beaucoup aimé le personnage du père, l’affection que son fils a pour lui (la mère aussi, évidemment), la place de l’amitié, le regard sur le sexe et les filles. Votre vision de la vie est humaine, tendre, compatissante.
Votre livre est une consolation pour ceux qui ont souffert, une belle ode à la beauté de la vie. Vous vous demandez (p.88) pour quelles « obscures raisons » on pourrait s’intéresser à une autre vie que la sienne, la réponse est dans votre livre.

Bruno Guennec

@Philippe De Vos
@FANNY DUMOND
Bravo à vous deux d'avoir découvert cet écrivain. Je lis en ce moment *Le divorcement*, un très beau roman aussi. mBS a beaucoup de chance d'avoir deux textes de cet auteur.
(Pour les lecteurs qui ne le connaissent pas encore : "Bureau des conciliations", un extrait du Divorcement, se trouve facilement dans la rubrique "Côté lecteur" ou en copiant le lien suivant : https://www.monbestseller.com/manuscrit/17461-bureau-des-conciliations.)
@Catarina Viti
La barre n'est pas si haute, je vous assure, c'est un effet trompeur de vos lunettes, que, soit dit en passant, je vous jalouse.
@Six-Blaireaux
C'était pour voir si vous suiviez :)

Publié le 15 Novembre 2022

@Bruno Guennec
Bonsoir !
Merci pour ce commentaire, enthousiaste.
Mais, cette phrase :
" (...) qui est le miroir précis comme des verres de lunettes de cette vie intérieure dont on assiste à la naissance dans l’histoire."
Pourquoi avez-vous chaussé vos Pataugas pour l'écrire, cette phrase ?
Où sont passées vos aériennes ballerines, Bruno ?
Cordialement,
Six-Blaireaux

Publié le 15 Novembre 2022

Enfin, depuis le mois de mai que vous et moi@Philippe De Vos avions découvert cet Écrivain ! Vos nombreux appels du pied pour lui faire obtenir, au moins, un petit cœur sur ce roman ou sa nouvelle " le bureau des conciliations ", n'ont jamais abouti. Je suis émue et ravie de découvrir votre fiche de lecture Bruno sur son œuvre qui m'a particulièrement séduite par son écriture et retournée dans son fond. Cette mise en avant est des plus méritées, des plus justes pour cet Écrivain, si modeste, altruiste qui rédige de nombreuses fiches de lecture très poussées sur plusieurs de nos écrits qu'il déniche sur le site, même ailleurs, malgré son gros handicap visuel. Mais pour bien le connaître, nous savons que pour lui l'essentiel n'est pas là !

Publié le 15 Novembre 2022

Belle initiative, Bruno ! Vous mettez la barre haut, mais nous allons faire des exercices ! Allez, souple sur les jarrets, et hop !

Publié le 15 Novembre 2022

Belle fiche de lecture, Bruno, pour un livre, enfin mis en avant.
Espérons pour lui de nouveaux lecteurs et admirateurs de ce style qui, personnellement, m'a totalement séduit.

Publié le 15 Novembre 2022