Une vie, un défi

22 pages de Marius Youssouf
Une vie, un défi Marius Youssouf
Synopsis

"Marius, toi tu fais de la poésie mais tu ne m'as pas encore offert un texte, j'attends que tu le fasses." C'est ce que ma mère me dit toujours. Pour son anniversaire, j'ai écrit non pas un texte, mais des textes. Ces derniers sont le résumé poétique de la vie d'une mère célibataire, qui m'a eu très tôt mais s'est battue pour me faire de ma vie une réussite. Pour terminer, je lui fais mes confessions. Elles sont très sincères.

Publié le 24 Octobre 2019

Les statistiques du livre

  957 Classement
  39 Lectures 30 jours
  484 Lectures totales
  -155 Progression
  0 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@la miss Merci de vous être arrêté un instant sur mes textes et de les avoir apprécié. Je promets de m'amémiorer autant que je le pourrrais pour être à la hauteur de mes propables futurs lecteurs.
Amicalement.

Publié le 15 Septembre 2020

@FANNY DUMOND grand merci pour votre lecture attentive et pour le résumé parfait de mes textes. C'est un honneur pour moi d'être lu par des esprits déjà bien installés en littérature. Je prendrai vos remarques en compte en continuant à travailler mes textes pour les rendre plus dignes d'un lectorat qui a un niveau quand même au-dessus de la moyenne.
Cordialement.

Publié le 15 Septembre 2020
5
@Marius Youssouf Après un tel déluge de compliments, difficile de faire entendre des réserves. Non sur le fond, qui est tout à fait respectable, mais sur l'expression, qui n'est pas toujours à la hauteur. Ceci dit, l'entreprise est louable, et vous semblez animé par un tel amour de la langue que tous les espoirs vous sont permis. Travaillez et travaillez encore : c'est la seule bonne manière d'arriver quelque part. Car comme disait un certain : c'est en écrivant qu'on devient écriveron...
Publié le 15 Septembre 2020
5
Bonsoir@Marius Youssouf Quelle maman ne rêverait pas de recevoir un si beau cadeau tel que le vôtre plein de sensibilité qui me touche ! Maman sagesse, cœur en or, guerrière, complète, pieuse, votre première amie et votre héroïne. Interrogative sur l’hypocrisie, l’ingratitude et les faux amis. J’aime beaucoup la structure en trois parties de votre recueil. Vos souvenirs avec votre maman « qui ne vous a pas jeté à la poubelle », votre courte séparation qui l’a attristée, sa combativité malgré ses peu de moyens financiers, sa joie de vivre malgré les deuils, la richesse du cœur qu’elle vous a offerte en vous donnant votre petite sœur, votre préceptrice pour vous pousser à étudier, sa rigoureuse éducation qui a fait de vous qui vous êtes et qui vous a gâté quoi qu’en disent certains. Ses vertus de partage, sa très belle réflexion de ce qui tue le démuni est l’insensibilité, et oui elle respire pour ses enfants. Et pour finir, vos confessions, vos pudiques remerciements, c’est vrai que c’est si difficile de dire « je t’aime », de lui dire que son sourire vous illumine, qu’elle vous est indispensable et qu’elle est votre guide, de votre peur de la perdre et du manque qu’elle a de vous lorsque vous vous éloignez. Oui, les mamans sont désemparées lorsque leurs petits grandissent. J’ai particulièrement apprécié vos mercis pour lui dire votre dette éternelle et qu’il vous manquera toujours un mot à ajouter. Une petite coquille : quoi qu’il arrive. Je vous remercie pour ces simples et si sensibles vers. N’étant pas critique littéraire, mais seulement férue de lecture et de littérature, je n’avais pas l’intention de vous attribuer une appréciation comme à l’école ;-), mais finalement je tiens à vous encourager à suivre encore et encore l’élan de votre cœur à travers votre belle plume. Cordialement. Fanny
Publié le 15 Septembre 2020

@FANNY DUMOND En effet, Sarh est le chef-lieu de la region du Moyen-Chari, à l'extrême sud du Tchad. Merci de vous être interressé à moi et je serai ravi de faire partie de votre groupe facebook. Il est vrai que la vie d'étudiant ne permet pas d'avoir toujours les yeux sur l'écran et les doigts sur le clavier, et quand cela se fait, c'est plus pour les nécessités de recherches et des redactions que pour le plaisir livresque;ceci étant, je me trouve un temps pour lire et pour écrire. En Afrique on aime tellement la poésie(je parle des auteurs surtout, parce que pour les lecteurs, c'est tout autre chose) que le SLAM tend à s'imposer sur la scène musicale dans certains pays. J'attends votre retour de lecture. Merci et bonne journée à vous. Amicalement!

Publié le 15 Septembre 2020

Salut@Marius Youssouf après vous avoir découvert sur la tribune "commentaires", tout d'abord, je me permets une petite réflexion sur votre présentation sur laquelle vous indiquez vivre à Sahr, mais il m'a fallu faire une recherche pour comprendre que vous êtes Tchadien. Je suis très curieuse de savoir(s). Ensuite, il y a 3 ans, sur ce site, j'ai fait l'une des plus belles rencontres de ma vie avec un jeune Djiboutien étudiant âgé de 20 ans, à l'époque, qui avait quelques soucis avec la langue de Molière, mais passionné de littérature. Je l'ai pris sous mon aile, l'ai épaulé et depuis nous ne cessons de correspondre et de nous engager pour diverses causes. Voici 2 ans nous avons créé un groupe uniquement dédié à la littérature et si vous êtes abonné à Facebook, nous serions heureux de vous y inviter pour y déposer vos textes (un par un) et pour participer. Je remarque que les Africains sont férus de poésie, et je trouve que c'est beau cette envie d'écrire pour exprimer ses sentiments, ses doutes, ses nombreux questionnements par le biais de cet art majeur de la littérature. Je reviendrai vers vous après vous avoir lu, car je suis fort occupée entre mes petites écritures, la gestion de notre groupe et mes nombreux contacts épistolaires avec mes petits jeunes et quelques auteurs. C'est bien vrai que les retraités n'ont jamais le temps, tout comme les étudiants dont je salue le courage et l’opiniâtreté pour se hisser afin d'avancer sur ce chemin pavé de beaucoup d'embuches (dont une connexion aléatoire). Très belle journée à vous et, donc, à bientôt ! Très cordialement. Fanny

Publié le 15 Septembre 2020

@lamish Grand merci pour vos belles étoiles et vos mots aussi bien étoilés. Ravi de vous avoir fait voyager dans mon pauvre univers poétique.
Amicalement.

Publié le 14 Septembre 2020
5
Beaucoup d'émotion à vous lire, Marius. Une émotion qui m'a cueillie. Mère à dix-sept ans comme la vôtre, j'ai perdu ma "lumière humaine" cette année. Je ne sais pas si tous les sentiments pour une mère se ressemblent, ou si ce sont ces femmes pétries d'amour qui sont jumelles, mais chacun de vos mots m'a parlé d'elle. Votre déclaration est sublime de justesse, de pudeur, de simplicité. Merci pour ce partage poétique qui m'a beaucoup touchée. Amicalement, Michèle / PS : Faites-moi un petit signe sur mon profil en cliquant sur "Envoyez-moi un message". Je vous ferai parvenir ce qu'il vous plaira de lire sans l'inconfort des coupures de réseau.
Publié le 14 Septembre 2020

@IVICK TSHIBAMB Votre commentaire m'honore tellement. Mais je crois qu'crire, c'est déjà savoir écire, et en ce sens, je refuse de mettre mes écrits au-dessus de ceux d'un autre auteur et je vous invite à prendre ce que vous "bricolez^pour de la vraie littérarture, en lui donner l'importance qu'il merite qu'il faut. Merci à vous.

Publié le 26 Août 2020
4
Ce poète est excellent, vos poèmes m'ont vraiment captivé... Je bricole aussi des petits poèmes par ci par la, mais ce que je viens de lire, c'est de la pure poésie... Merci pour ces poèmes
Publié le 29 Janvier 2020

Merci @Gaby Chantrie pour la lecture et pour votre beau commentaire. toutes mes gratitudes.

Publié le 21 Novembre 2019

A chaque fois, ce sont des petites tranches de vie. D’une vie africaine, que vous racontez avec douceur, gentillesse, même quand les sujets sont lourds et durs. Cela rend votre plume très spéciale je trouve, légère, comme si elle effleurait les histoires, surtout ne pas trop en dire, ne pas insister, pour ne garder que l’essentiel, surtout pas tout ce qui pourrait être toxique. Très joli, bravo et merci.

Publié le 03 Novembre 2019

Une fois encore, vous avez su frapper en plein cœur.
Parce que vous avez regretté dernièrement qu'on ne vous souligne pas vos "erreurs", je vous propose de passer un petit coup de correcteur dans votre fichier (sans toucher à un seul mot de votre texte, cela va de soi).
Si cela vous convient, prenez contact via ma page auteur.
Merci infiniment. Je vous souhaite le meilleur.

Publié le 25 Octobre 2019
Marius Youssouf
Biographie

Je suis un jeune étudiant résident dans la ville de Sarh, au sud du pays
J'ai pris la plume officiellement dans le cadre du concours...


A lire dans les actualités