L'éveil de Claire - Courrier "très intime"

37 pages de Michel CANAL
L'éveil de Claire - Courrier "très intime" Michel CANAL
Synopsis

La décision de rendre publique cette correspondance n'était pas envisagée.
Conforté pendant cinq années par l'accueil des lecteurs pour les deux tomes de "L'éveil de Claire", j’ai finalement souhaité, ultime hommage à cette jeune femme admirable, amoureuse passionnée, amante sans tabous, rendre publiques les lettres qu'elle écrivit à son amant pour le défier, le séduire, lui donner envie d'elle, et pour les dernières, exprimer aussi le ressenti de son questionnement, de son amour et de son bonheur.

1953 lectures depuis la publication le 08 Juin 2020

Les statistiques du livre

  46 Classement
  445 Lectures
  -7 Progression
  5 / 5 Notation
  14 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 3 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Que te dire @cats008 sinon merci pour ta fidélité à Claire.
Te rends-tu compte comme c’est frustrant de savoir que nous nous connaissons, plutôt très bien je pense, et que dans le nombre d’amies que j’ai côtoyées pendant une dizaine d’années, aucun indice ne me permet de t’identifier.
Mais en même temps, j’avoue que ce suspense aiguise ma curiosité.
Chère « C » (C pour cats ?), qui que tu sois, une amie qui m’apprécie à n’en pas douter, je suis heureux de cette fidélité à Claire. Je t’embrasse, comme il était coutume de le faire dans nos groupes.
Amicalement. MC

Publié le 11 Juin 2020
5
Heureusement que j'ai vu dans les amis de Claire que tu avais publié une suite. Fidèle lectrice de cette histoire depuis vos échanges avec Céline, j'ai beaucoup aimé cette manière, pour Claire, de provoquer et tester son amant. Maline, la nana ! Une constante dans cette histoire qui était effectivement une gageure : sa détermination. Elle a réussi tout ce qu'elle a entrepris. Cher Michel, je te dirai un jour qui je suis. Nous te regrettons comme animateur. Sans toi, le groupe "oenologie" et le groupe "découverte" n'ont plus la même ampleur. Bisous de ton admiratrice. C.
Publié le 11 Juin 2020

Un abruti qui vous adore, bien sûr (comme auteur, je précise). Et qui suit avec un plaisir manifeste les aventures et les états d'âme (les ressentis de son introspection, comme vous dites avec une belle élégance jargonnesque) de cette petite-bourgeoise faux-cul, dont vous avez fait votre héroïne. Quoi d'autre ?

Publié le 10 Juin 2020

Et vous @porphyre, quelle sorte d’abruti êtes-vous pour ne rien comprendre à rien ?
Avez-vous jamais lu un écrit que vous vous permettez de commenter ?
En quoi serait-ce une conception réductrice de la condition féminine, pour une femme qui précisément œuvrait pour la liberté et l’égalité des droits des femmes, d’envisager de se marier et d’avoir deux enfants (deux parce que fille unique elle aurait souhaité avoir un frère ou une sœur) ?
Disparaissez du paysage, avec vos divers pseudos et vos harcèlements malsains de frustré, vous rendrez service à la communauté.

Publié le 09 Juin 2020

Si je lis bien votre réponse au commentaire de @lamish (alias Mimish), il y a quand même une chose qui m'interloque, et je m'étonne que @la miss n'en ait pas sauté au plafond. Je vous cite : "...tout est bien qui finit bien puisque tout rentre dans l'ordre, prête à être la femme parfaite pour la vie de couple harmonieuse [...] avec deux enfants en prévision..." Est-ce à dire que, pour vous, le destin d'une femme, inéluctable sauf à sombrer dans la débauche la plus crapoteuse, la plus peccamineuse et la plus condamnable, se réduit à se marier et à faire des enfants ? Je connais quelques féministes (et pourtant pas des plus échevelées) qui vous émasculeraient volontiers pour oser colporter une telle conception réductrice de la condition féminine. Dites-moi, M. Canal, quelle sorte de dinosaure êtes-vous ?

Publié le 09 Juin 2020
5
Les vlà, vos cinq zétoiles. Et je suis sûre que vous en aurez d'autres. Qui ne vaudront pas plus cher que les miennes. Il est content, le militaire ?
Publié le 08 Juin 2020

@lamish, quand j'ai vu que tu avais mis en bibliothèque cette dernière publication, je me suis dit "Hou là là !", qu'est-ce que je vais prendre dans le chou !
Eh bien, non, tu as fait une analyse remarquable, distinguant très bien les différentes phases par lesquelles elle est passée... jusqu'à tout est bien qui finit bien puisque tout rentre dans l'ordre, prête à être la femme parfaite pour la vie de couple harmonieuse (qu'elle avait annoncée bien avant, donc sans surprise) avec deux enfants en prévision... sauf que ! La sinistre silhouette sombre à la faux est passée par là, brisant une vie, une famille et un coeur.
Il faut dire que dans cette famille de hauts fonctionnaires et d'enseignants, l'éducation bourgeoise a été un sacré garde-fou.
Un drame inconsolable dont il ne reste que l'espoir suggéré par Céline dans l'épilogue du Journal intime, et la consolation du dernier paragraphe de mon préambule, en faisant à son tour une héroïne pour ses lectrices et quelques lecteurs. Si tel est le cas, cet hommage n'aura pas été vain.
Merci Michèle pour ta participation immédiate dès la (re)publication.
Je t'embrasse. MC

Publié le 08 Juin 2020
5
Bonjour, Michel. Cinq étoiles, bien sûr, pour cette correspondance portée par un auteur spécialiste du "sans faute". Elle élargit notre vision de Claire en développant les différentes phases par lesquelles cette jeune femme en recherche d'"émancipation" est passée. Prête à se brûler les ailes pour séduire Eric, elle avait un côté kamikaze, la belle ;-) ! Mais après avoir tout expérimenté, jusqu'à flirter avec le SM, et une fois son séducteur alpagué, elle aspire à l'amour unique, à une vie de femme accomplie... Ceci prouve son intelligence, sa capacité à diagnostiquer l'impasse vers laquelle elle se dirigeait en acceptant une inévitable surenchère perverse. Merci pour ces nouvelles "confidences", Michel. Je suis sûre que "Les amis de Claire" les apprécieront. Bises et bonne fin de journée. Michèle
Publié le 08 Juin 2020

@monBestSeller C'est quand même dommage d'être obligé de supprimer, puis de remettre en ligne des oeuvres pour effacer les commentaires irrespectueux. D'autant plus que l'effet favorable de la nouveauté sur le classement est perdu dans la manoeuvre... Que l'on paie un pack prem's ou non, il me semble que ceci ne devrait pas se produire. Où sont les modérateurs souhaités par une grande majorité des auteurs de cette plate-forme ?

Publié le 08 Juin 2020
Michel CANAL
Biographie

Riche des enseignements d'une carrière ponctuée de mutations ou séjours en France, Outre-Mer, Afrique et Balkans, je suis venu à...


A lire dans les actualités