Le temps passe (et les oeufs durs)

8 pages de Michel LAURENT
Le temps passe (et les oeufs durs) Michel LAURENT
Synopsis

- Monsieur, pourquoi accrochez-vous des piments aux branches de cet arbre ?
- Pour faire fuir les girafes.
- Mais il n’y a pas de girafes ici !
- Évidemment, puisqu’il y a des piments !

Publié le 06 Mars 2024

Les statistiques du livre

  237 Classement
  146 Lectures 30 jours
  750 Lectures totales
  +12 Progression
  22 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

16 commentaires , 8 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Démonstration élégante qu'à force de se peigner la girafe, ce n'est pas le temps qui passe, mais nous qui passons.

Publié le 16 Mai 2024

Merci beaucoup @Hellobonjour pour vos étoiles et votre commentaire encourageant. Très bonne journée à vous.

Publié le 30 Mars 2024
2.4
Beaucoup d'humour pour cette vision du temps qui passe, et des changements de mœurs. Réflexion pertinente sur l'impression du temps qui s'accélère quand on vieillit. L'auteur nous apprend à relativiser, et cela procure un apaisement.
Publié le 29 Mars 2024

@alain.lamoliatte
Pour l'Ecume des jours, j'avais effectivement deviné.
Le bon mot du prolifique Frédéric Dard m'avait en revanche échappé. Merci à vous pour cette citation.

Publié le 19 Mars 2024

@Eros Walker Merci pour ce commentaire élogieux.
Et bravo à vous pour cette citation de ce génie qu'était Georges Perec.

Publié le 19 Mars 2024
3
Je dois dire que j'ai bien commencé ma journée littéraire avec ce morceau de bravoure. Je m'attendais toutefois à trouver une allusion à la disparition des vierges de plus de 14 ans dans les corons (parce que le con sert tôt en sol mineur, bien sûr).
Publié le 19 Mars 2024

@Michel LAURENT C'est du Frédéric Dard et Jean Sol Partre du Boris Vian. Je voie ces auteurs dans votre style. Cdt.

Publié le 18 Mars 2024

@alain.lamoliatte Merci pour ces généreuses étoiles.

J’ai demandé à ChatGPT qui était l’inventeur de cette histoire de banane. Louis R. Gottschalk, un compositeur et pianiste américain du 19e siècle, m’a répondu sans coup férir la fameuse IA. Sauf que méfiant, j’ai demandé à Wikipedia si elle connaissait ce cher Louis R. Gottschalk. Et bien voilà que pour l’encyclopédie qui sait tout et même le reste, Louis R. Gottschalk serait un historien américain expert de la révolution Française et du Général Lafayette. Qui croire de ces deux sachants sachant sacher ?

Au diable ChatGPT et Wikipedia. Et si je vous disais que l’inventeur de la banane d’oreille était Pascal, l’inventeur du triangle du même nom ? Mériterais-je de nouvelles étoiles ?

Publié le 17 Mars 2024

@CharliJ. Merci pour votre commentaire et vos étoiles.
Il est préférable que vous soyez restée sur votre faim faute de fin. Car si votre fin avait été causée par la faim, j’en aurais été fort marri. Mais sans doute avez-vous lu la nouvelle un peu rapidement. La question posée étant de savoir à quoi est due cette impression de vivre dans un temps qui s’accélère, la réponse est aussi clairement que scientifiquement donnée dans la nouvelle. Et en appelant Einstein à la rescousse. Excusez du peu !

Publié le 17 Mars 2024
2.4
@Michel LAURENT Très drôle. Mais je reste un peu sur ma faim faute de fin à cette histoire délicieusement absurde (ou alors je n'ai pas tout compris, ce qui est fort possible, je vais donc relire !)
Publié le 17 Mars 2024
3
- Monsieur vous avez un banane dans l'oreille. - Parlez plus fort j'ai une banane dans l'oreille. Vous savez évidement qui a écrit cette tirade et je vous ai déjà comparé à lui (si vous ne le savez pas, ...). J'adore vraiment votre univers. Pour moi ce n'est pas de l'absurde, l’absurde c'est les autres comme aurait dit Jean Sol Partre s'il n'avait pas abusé du roll mops le matin au p'tit déj. Bref je vous kiffe grave comme disent nos futurs vieux. Continuez, ça fait du bien.
Publié le 17 Mars 2024

@Michel LAURENT

Merci pour ces précisions.
Je ferais ça la prochaine fois que j'apprécierais du van gogh ;D
Pour ma part je n'écris pas trop d'absurde, je n'en ai incorporé qu'un peu à mon actuel écrit.
J'y participe en spectateur.

Je me réserve d'ailleurs vos autres écrits pour plus tard.
Je serais de ceux qui vous auront connu avant votre retentissant succès post mortem et j'en suis comblé!

Publié le 17 Mars 2024

@lereverdy

Merci pour votre commentaire louangeur. J'adore votre expression "symphonie du délire". Elle me parle vraiment. Merci encore à vous.

Publié le 16 Mars 2024

@Elefthería

Au sens premier, l’onanisme fait référence au coitus interruptus. Depuis que les sexologues de tous poils et même sans poils en ont validé la pratique, le terme s’applique indifféremment à toute forme de plaisir solitaire, masculin comme féminin.

Je suis entièrement d’accord avec votre propos sur la lecture immersive. On peut d’ailleurs faire la même chose avec la peinture. J’adore, en ce qui me concerne, faire défiler un diaporama des œuvres de Van Gogh, sur la version de Cat Stevens de Starry, starry night (Vincent), la superbe chanson de Don Mc Lean :

Starry, starry night.
Etoiles, étoiles de la nuit
Paint your palette blue and grey,
Peignent ta palette de bleu et de gris
Look out on a summer's day,
Attention d’un jour d'été
With eyes that know the darkness in my soul.
Avec des yeux qui connaissent les ténèbres de mon âme
Shadows on the hills,
Les ombres sur la colline
Sketch the trees and the daffodils,
L’esquisse des arbres et des jonquilles
Catch the breeze and the winter chills,
Attrape la brise et les frissons de l'hiver
In colors on the snowy linen land.
Et colorent le lin de la terre enneigée.

Now I understand what you tried to say to me,
Maintenant je comprend ce que tu as essayé de me dire
How you suffered for your sanity,
Combien tu as souffert dans ta tête,
How you tried to set them free.
Combien tu as essayé d'être libre
They would not listen, they did not know how.
Ils n'écoutaient pas, ils n'ont pas su.
Perhaps they'll listen now.
Peut-être qu'ils écouteront maintenant

Que vive l’absurde, que vive la folie, celle de Van Gogh comme celle de tous les génies !

Publié le 16 Mars 2024
2.4
Ma première lecture sur le site. Michel Laurent j'aime votre absurde. J'ai passé un agréable moment en la compagnie de votre écrit. Je conseille une lecture en musique (sur du Mozart), lecture immersive. Enfin merci, j'ai découvert un nouveau mot ; l'onanisme.
Publié le 16 Mars 2024

@Michel Laurent
Le temps d'une symphonie du délire? Un feu d'artifice du bon mot? Une jubilation assurément durant laquelle on ne voit pas le temps passer. Bien à vous.

Publié le 14 Mars 2024

@J-P LAURIER Merci cher Jean-Pierre pour cette nouvelle pluie d'étoiles.
Cette brave Mademoiselle Latruche, je dirais comme vous que, oui, c'est inouï ce qu'elle a une fine ouie. J'en suis ébloui. Et, comme le préconisait Frédéric Dard, soyons tout ouïe, comme un poisson hors de l'eau !

Publié le 10 Mars 2024
3
Sachant que la vitesse du son, à 20°, est de 344 m/s, il est bien évident que la locataire du 10ème étage, Mlle Latruche, même avec une fine ouïe ( il paraît que les femmes bénéficient d'un avantage "spectre des fréquences" )... Bon ! Je ne vais quand même pas tout raconter... Bravo pour cet humour décalé
Publié le 10 Mars 2024

Merci @Solange.E pour votre commentaire chaleureux et cette généreuse pluie d'étoiles. Puissions-nous faire partager à tous ce besoin d'humour qui, pour vous comme pour moi, semble si salutaire...

Publié le 09 Mars 2024

@Mila Desjardins 1 Merci à vous pour votre commentaire bien sympathique. Bonne suite pour vos écrits.

Publié le 08 Mars 2024
3
@Michel LAURENT Voilà un texte qui réjouit l'âme. Drôle et bien tourné, il regorge de petites phrases délicieuses. Votre style est une friandise littéraire.
Publié le 08 Mars 2024

Merci pour ce texte qui m'a beaucoup plu de part son originalité et son humour.
Bonne continuation sur le chemin de l'écriture.

Publié le 08 Mars 2024

@Zoé Florent. Merci pour ces étoiles une fois encore bien généreuses.
Ma chère Michèle, il faut bien constater que l’absurde envahit aussi nos claviers. N’es-tu jamais tombée sur un site où un ordinateur demande aux humains de s’authentifier afin de prouver qu’ils ne sont pas des robots !

Publié le 07 Mars 2024
3
@Michel LAURENT C'est en deuxième lecture que j'ai su mieux savourer l'élégance et la finesse de cette nouvelle, la première étant marquée par un trop grand effet de surprise. // Que de cordes à ton arc, décidément ;-) ! // Je n'ai jamais été très bon public pour tout ce qui touche à l'absurde, aux jeux de mots, mais dans ce format court, j'ai sincèrement apprécié. // Merci pour ce nouveau partage aussi déconcertant que plaisant, bises et bonne journée, Michèle
Publié le 07 Mars 2024