A.P. Gounon

Biographie

Il existe un merveilleux moyen de s'évader du quotidien terne et stressant : la fantasy !
J'en lis et j'en écris depuis toujours.
Voici le dernier opus, une saga haletante et poétique en deux tomes : Le cycle d'Harmonie.
Le tome un a pour titre : "L'onde noire"
Le tome deux : "Les trois portes d'atrior."

A.P. Gounon a noté ces livres

3
Ainsi donc, comme je le pensais, la fantasy ne vous a pas attiré dans sa terra incognita ni retenu dans ses filets! Cela ne m'étonne nullement car votre univers est tout à l'opposé (mais vous auriez pu avoir envie d'une évasion...) Donc je vous pardonne évidemment. Merci de m'avoir signalé la faute d'orthographe, mais je n'arrive pas à y remédier ! En revanche, je garde mon "petit ru". Certes, un ru est un petit ruisseau, mais, après tout, il peut y avoir des rus plus ou moins petits, non? de plus, j'en aime la sonorité... De mon côté j'ai fini votre "Homme qui ne voulait pas mourir idiot". Comme" Nec plus ultra", il est passionnant par les questions posées et par votre éblouissante culture scientifique. J'ai apprécié que le côté roman nous peigne deux héros avec des problèmes terre à terre : mort, sexe, bons dîners et vins fins...cela donne une respiration bienvenue. Comme dans "Nec plus ultra", votre cyber paradis est cohérent, et découle logiquement de notre physique quantique. Donc l'homme, né du hasard, serait destiné à devenir un cyber homme dans un cyber paradis. Si on me demandait mon avis, ce qu'on ne fera pas, je dirais que tout cela manque de panache, de rêve, de chaleur... Il y a bien longtemps, moi la littéraire, je m'étais intéressée à une théorie dite "des Eons". Je ne sais pas ce qu'elle vaut sur le plan scientifique, mais elle imaginait des univers parallèles et cela me séduisait. Pourquoi pas, en effet ? Deux petits pinaillages ? 1)Vous écrivez "L'homme sait ce qui est bon pour l'homme". Je crains bien que non! Depuis qu'il est sur la terre, il l'a bien prouvé : guerres, bombes atomiques, camps de concentration, communisme, dictatures, et j'en oublie... Il découle de cela que j'admire votre optimisme car les démiurges qui auront le pouvoir sur ces ordinateurs ne seront que des hommes, avec tous leurs défauts! 2)A mon goût, un paradis où le mal existerait ne serait pas un paradis, alors qu'il suffirait de désactiver l'algorithme "ennui"! De plus, le mal n'empêche nullement l'ennui sur terre! Pour finir, encore un livre qui suscite bien des questionnements, et c'est cela qui est passionnant. Merci de l'avoir partagé et bravo une fois encore. Bien à vous. Anne Publié le 01 Février 2023
Publié le 02 Février 2023
3
@Michel Ettewiller, Par une amusante coïncidence j'étais plongée dans votre roman quand j'ai trouvé votre si gentil commentaire, que j'apprécie d'autant plus que Data Song m'enchante. J'y trouve tout ce que j'aime dans la fantasy, un extraordinaire voyage dans le cosmos servi par une imagination époustouflante et un style impeccable. Et tous les noms, quelles trouvailles ! Je ne suis qu'à la page 40 mais je me régale d'avance de ce qui me reste à lire. Merci Michel d'avoir aimé mon " Cycle d'Harmonie". Cela me touche beaucoup. Et merci d'avoir bien vu les réminiscences de mythologie grecque et de cycle arthurien. J'espère que le tome deux vous plaira aussi...
Publié le 31 Janvier 2023
3
Tout d'abord, je n'ai pas pu m'empêcher, en tant que personne âgée, d'avoir une petite réaction épidermique à la lecture du premier chapitre devant vos "veilles peaux" un peu bébêtes. Oscar Wilde a dit cette chose charmante :" Le plus terrible dans le fait de vieillir, ce n'est pas d'être vieux, mais de rester jeune." Vous verrez un jour que c'est très vrai et que les vieux ne sont ni si moches ni si bêtes! Mais, heureusement, j'ai continué ma lecture, voulant absolument savoir où vous alliez nous emmener. Et, malgré mon ignorance de la physique quantique, j'ai trouvé ça passionnant, et j'ai admiré que vous arriviez à imaginer ce futur si précis et si cohérent. Vous avez pensé à tout! Deux petites questions (pour pinailler un peu) : 1) Ne pourrait-on débrancher l'algorithme "ennui" pour ainsi résoudre le problème du mal ? 2) Les ordinateurs sont-ils des machines absolument fiables et incassables ? Pour finir, je suis d'accord avec Michèle-Zoé, ce cyber paradis ne me tente pas. Le pire de tout est de ne pouvoir être utile à personne, et n'avoir besoin de personne. "Amusez-vous bien" dit Noé. Eh bien non! Je préférerais me jeter dans la mer de Dirac, me fondre dans le nirvana ou, plus simplement, attendre la mort avec curiosité. Mais cet essai ou longue nouvelle (puisqu'il y a une chute, très réussie, d'ailleurs), est épatant et soulève beaucoup de questions passionnantes. Merci de l'avoir partagé et bravo.
Publié le 26 Janvier 2023
3
Chère Michèle, Noël est passé mais je l'ai retrouvé avec ton délicieux conte. Ta bienveillance, ta tendresse pour l'espèce humaine font de toi l'écrivain idéal pour un conte de Noël. On voudrait y croire et, grâce à toi on y croit ! Les personnages sont attachants, les dialogues naturels, le style parfait... Merci pour cette échappée dans un monde de douceur. La couverture est très belle. Anne
Publié le 20 Janvier 2023
3
Chère Zoé Florent, je viens de tomber par hasard sur ce petit bijou qu'est "Fernando". Il m'a beaucoup touchée et ce d'autant plus que j'ai 81 ans. Quelle tendresse, quelle bienveillance ! Oui c'est ainsi qu'il faut aborder la vieillesse, conserver l'enthousiasme, la fantaisie et le rêve... La littérature est un chemin parmi d'autres ( Pour moi la fantasy, qui représente la liberté absolue)... J'ai aimé aussi ton style ( je suis très exigeante sur ce point), si clair si élégant. Bref cinq étoiles sans hésitation. Et merci d'être venue à mon secours quand j'avais par erreur mis en ligne quatre fois mon roman! La bienveillance encore...
Publié le 18 Janvier 2023

Pages