Pèlerinage pyrénéen

3 pages de galodarsac
Pèlerinage pyrénéen galodarsac
Synopsis

Un an après "le tombeau de Pyrène", les Jeux Floraux des Pyrénées ont honoré de leur palmarès l'humble contribution que je leur avais soumise, sur le thème du bonheur dans cette merveilleuse région montagneuse.
J'offre avec plaisir ce sonnet double aux amateurs de poésie de mBS, en espérant éveiller chez eux et l'envie de visiter ce magnifique pays, et celle de lui composer une ode à leur façon.
-LGA.

Publié le 22 Février 2023

Les statistiques du livre

  1223 Classement
  48 Lectures 30 jours
  1396 Lectures totales
  -150 Progression
  8 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

21 commentaires , 13 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci beaucoup @Aemulius, vos compliments me touchent. Quant à votre question, si elle concerne les poèmes dédiés spécifiquement aux Pyrénées, il y a "le tombeau de Pyrène", et j'en prépare d'autres que je ne peux pas encore publier ici car ils participent à un concours.
Mais si vous parlez de poèmes tout court, je ne publie pratiquement que cela, alors n'hésitez pas à explorer ma page :)
Bien à vous
-LGA

Publié le 24 Janvier 2024
3
Magnifique poeme, mais pourquoi ne pas en avoir fait d'autres! Des mots bien choisis, pour une poesie fluide. Bravo.
Publié le 24 Janvier 2024

@antarabdelaziz8 Merci à vous pour ces éloges étoilés, vous avez bien ressenti les images que j'ai voulu faire passer.
Bien à vous
-LGA

Publié le 02 Novembre 2023
3
Bravo ! @galodarsac pour ce poème bien inspiré où on voit " les yeux qui volent vers le ciel " et le " marcheur presque mort " qui va se ressourcer dans sa montagne. La nature est toujours là, immuable, prête à nous consoler de la vie. Merci pour ce partage !
Publié le 01 Novembre 2023

@Alhéna Skat Merci beaucoup pour ces étoiles qui scintillent aux sommets neigeux.
Puissent nos montagnes inspirer toujours les poètes et écrivains de la région !
Bien à vous
Votre "voisin" gaillacois :)

Publié le 05 Juillet 2023
3
@galodarsac Merveilleux poème que j’ai adoré lire et relire d’une écriture où chaque mot nous transporte dans un univers d’une réalité prégnante. Merci de nous faire rêver. Bravo, continuez.
Publié le 05 Juillet 2023

@galodarsac Lino Ventura était quelqu'un de droit, loyal et entier qui ne faisait pas sien le contemporain mot d'ordre : ""Si t'as rien à dire, brasse des mots qui te viennent mais étouffe dans l’œuf toute forme de silence !"

Publié le 25 Juin 2023

@Piégeur Masqué Pas de soucis, je n'ai pas été averti par le site mais je sais d'expérience qu'il faut retourner de temps à autre sur les pages commentées pour être sûr de ne rien rater. Je vais faire une réponse sur cette page :)

Publié le 23 Juin 2023

Bonjour, dans ma réponse à votre courrier j'avais mal formulé l'arobase du début et ne sachant si vous l'avez réceptionné, je vous le renvoie ci-dessous.
Plus je vous lis, plus je me sens au diapason de vos saines colères. J'apprécie aussi ce côté, en retrait, un peu distancié et le temps que vous prenez pour poser (...peser ?) le propos dans le genre d'un paysan-horloger Comtois, à votre rythme, à votre pas...
Bref vous donnez plus dans Lino Ventura que dans Louis de Funès. Une chose où je vous rejoins - indépendamment du problème d'ouverture aux autres - (peut-être cela va vous faire bondir mais je prends le risque, vous considérant d'une certaine manière comme le gardien du temple ou la statue du commandeur en termes de respect des choses du passé) ?. Bref, je vous l'ai dit, je vous sens plus comme un parnassien que, disons, un moderniste enragé. Un homme à l'ancienne avec les valeurs qui vont de pairs. Personnellement, je pense que si la poésie est morte (mais pas encore enterrée), les fossoyeurs sont en partie les surréalistes "comme un vol de gerfauts hors du charnier natal "qui ont dépouillé la poésie de son émotion et de sa chair exception faite de quelques rares comme Paul Eluard. Je sais que je risque de choquer mais si l'écriture comme ils le proclament devient automatique, à mon sens, elle perd de son âme. Bref pour moi, la poésie s'est arrêtée ... à Jacques Prévert (sans compter Brassens, Ferrat et Brel, Cabrel etc.) et aussi la Beat Generation qui a réintégré du sang, de la sueur et de la chair. Elle a mué bref en attendant des jours meilleurs. Merci de votre sympathique implication.

Publié le 21 Juin 2023

@ Fanny Dumond @ Philippe de Vos @ galodarsac Hourrah, les amis j’ai terminé ma petite enquête pour réhabiliter le malheureux Verlaine. Je lance l’opération « Tempête du désert »Vous le trouverez tout frais, tout rose sur MBS. Le pseudo c’est « Piégeur masqué ». En espérant ne pas vous avoir déçu. Et encore une fois, si ça pose problème, je gomme toute allusion à vos belles personnes. Plastic Früstuck alias Fidjo Fidji etc.

Publié le 18 Juin 2023

@ galodarsac Aristocrate de la plume. "Flattery will get you everywhere" !

Publié le 17 Juin 2023

@Fidji Fidji Je n'y vois pas d'inconvénient, mis à part le fait que je n'ai rien d'un aristo (même si j'aime bien me la péter parfois... mais toujours avec classe :)

Publié le 16 Juin 2023

@ galodarsac
Je vais bientôt lâcher la bonde (… lâcher la bombe!) J’aimerais dans mon texte faire figurer l’hommage ci-dessous vous concernant. Deux options pour vous :
soit je le mentionne et vous avertit de sa parution et si cela ne vous convient pas, je vous supprime (Blam ! Blam ! Tu es fait, scélérat!!!)
soit je fais l’impasse et après lecture, vous me dites si je peux poster cela ou pas.
Le texte

« Et je rends également hommage à ceux qui ont éventé le subterfuge tout en restant stoïquement muets pour ne pas faire capoter l’étude. Je les en remercie du fond du cœur  :

Galodarsac, Philippe de Vos… (Rien que des aristos – soit dit en passant ! ) »

Fidji fidji alias Plastic früstuck, alias Alvin Sneakers

Publié le 16 Juin 2023

@Alvin Sneakers Mille mercis pour tous ces éloges abondamment étoilés, et en plus la comparaison avec de grands poètes, que demander de plus ?
Je suis toujours ravi quand un lecteur sait apprécier à sa juste valeur une œuvre poétique, cela vaut mille encouragements.
Bien à vous
-LGA

Publié le 14 Juin 2023

@galodarsac Juste pour dire que j'ai posté ci-dessous un avis sur votre poème mais omis de faire figurer votre pseudo. (May the lord have mercy of my wicked soul !") Il y a également un message pour vous sur plastic früstuck. (Il faut tout faire par soi-même sur ce site !)
PS Je rajoute des notations qui me sont venues à la relecture. Dommage que je ne puisse plus les intégrer à l'avis global !

" C'est fort et puissant comme les Pyrénées. Le rythme est celui d'un torrent de montagne. C'est âpre, sauvage et rocailleux comme le rendent certaines allitérations très expressives. ("Dont le Pied Bute et Cale au Relief sans Confort..." Cela vaut le "Me voilà rendu à la terre avec la réalité rugueuse à étreindre" de Rimbaud)
Précision. Tout ça fait un peu doctoral mais ça vient du cœur. Je suis un homme de la terre".

Publié le 13 Juin 2023
3
Ce poème est comme une bouffée d'air pur des Pyrénées. Il vous fouette l'âme tout autant qu'il l'enveloppe de sa beauté. Je recours à des tournures un rien surannées mais c'est pour être en communion avec la tonalité du poème. Sans vouloir vous enfermer dans une case ou l'autre (le poème respire trop la liberté et les grands espaces), on est ému d'y retrouver une touche impressionniste qui nous restitue les teintes, les odeurs et l'austère beauté tout autant qu'une réminiscence riche de nostalgie de la facture des Parnassiens. Et cet élixir savamment dosé donne la facture très personnelle de ce poème dans le genre de la chartreuse et de l' absinthe, toute deux évoquant la verdeur propre aux Pyrénées. Je suis aussi ému d'une certaine manière que si je m'adressais à Leconte de Lisle et à José Maria de Heredia frais ressuscités. Un happy few.
Publié le 13 Juin 2023

@Patrick Ingrain Merci beaucoup pour cette poignée d'étoiles ! Nous sommes effectivement peu de choses face à l'immensité de la montagne, ce qui nous appelle à l'humilité contemplative. Je silence venteux des hauts sommets nous est une musique rassérénante.
Bien à vous
-LGA

Publié le 07 Mai 2023
3
@galodarsac, Plus on observe la nature, plus on l'aime. Plus on est proche d'elle, plus elle nous intrigue. Comment notre Terre, sortie du néant, à telle pu créer autant de miracles ? Nous n'avons pas la réponse. Vous avez les bons mots pour la décrire. Bravo.
Publié le 07 Mai 2023

Merci à vous @Phillechat 2 pour cette illumination d'étoiles. N'hésitez pas à venir visiter cette magnifique région !
Bien à vous
-LGA

Publié le 23 Avril 2023
3
@galodarsac Un très beau poème qui donne envie de découvrir une région que je connais mal !
Publié le 23 Avril 2023

@A.P. Gounon Merci beaucoup Anne, ces étoiles illuminent les sommets neigeux de ma montagne préférée ! Je suis heureux que mes vers vous enchantent, c'est la récompense suprême pour un poète !
Bien à vous
Patrick

Publié le 15 Avril 2023
3
@Galodarsac Bonjour Patrick. J'ai beaucoup aimé. Un vers comme : " Et tout l'hiver durant la tramontane chante" m'enchante. Bravo. Anne
Publié le 15 Avril 2023

@Fernand Fallou Cher Fernand, il semble qu'il y ait une belle brochette de procrastinateurs par ici !
Pas de panique, il n'est jamais trop tard pour bien faire et tes compliments étoilés sont les bienvenus ! Peindre d'une belle manière, très beau défi en effet, ne pas rester sur son Kant à soi :)
Bien à toi
Patrick

Publié le 24 Février 2023

@Parthemise33 Merci chère Annie, tes mots chantent comme la Tramontane et me ravivent l'esprit comme la fraîcheur des torrents impétueux. Ne rêve pas des Pyrénées, porte-s-y tes pas, les rocs et les grottes t'enivreront de leur grandiose majesté (et t'inspireront quelque aventure apolloniesque ou dragonettienne, je n'en ai point doute !)
Bien à toi
Patrick

Publié le 24 Février 2023

Chère @FANNY DUMOND, vos compliments me touchent particulièrement, car les monts d'Auvergne et ceux des Pyrénées sont cousins, comme le sont les Arvernes et les Lémovices...
Je suis heureux que mes métaphores vous aient touchée, et je vous promet de revenir avec mes pinceaux et palettes pour de nouvelles peintures rimées !
Bien à vous
-LGA

Publié le 24 Février 2023

Merci à vous @Philippe De Vos, votre compliment me va droit au cœur. Puisse le vent vivifiant des Pyrénées souffler jusqu'à vos fenêtres !
Bien à vous
-LGA

Publié le 24 Février 2023

@Pierre d'Arlet Merci beaucoup Pierre, pour ces généreuses étoiles et votre commentaire.
Le contraste entre les deux parties était voulu, mais l'arrivée tardive du premier point, je ne l'ai pas fait exprès et à vrai dire je ne l'avais même pas remarquée ! Il est vrai que j'ai tendance à faire des phrases kilométriques, même en prose... Mais effectivement ici cela donne un souffle, bravo pour l'avoir vu !
Quant à savoir juger la forme des vers, je pense sincèrement qu'après votre Otage Perverse, vous y êtes largement habilité :) !
À propos de pièce d'ailleurs, j'avance peu à peu sur ma propre tragi-comédie, dont vous avez vu l'ébauche, et qui devrait normalement être ma prochaine publication... mais je suis encore très loin du point final !
Merci encore
Bien vous
-LGA

Publié le 24 Février 2023
3
@galordarsac Mon cher Patrick… Voilà ce que c'est que de procrastiner, mais voilà, après le texte de Parthemise, j'ai procrastiné grave, et je me retrouve telle la cigale de la fourmi, quoi dire après tous ces laudateurs qui chantent tes louanges, prendre le ton et chanter aussi et peut être dire que, Kant, tu sais, le philosophe disait (je transmet l'idée telle que je l'ai reçue, sans chercher les mots exacts) « l'artiste ne doit pas peindre ou décrire que les belles choses, mais peindre ou décrire, les choses d'une belle manière »… Alors là mon gars, c'est réussi,! Bravo ! FF
Publié le 23 Février 2023
3
@galodarsac Magnifique poème très janusien sur les Pyrénées. Face sombre, face claire. Très belle description des montagnes. En fermant les yeux je m’y croirais. J’entends le vent qui souffle en gémissements sinistres ou en chanson douce. Félicitations pour ce prix qui est parfaitement mérité. Le jury a très bien jugé. Tout n’est pas perdu sur Terre, tant que nous rencontrons des personnes capables d’apprécier les belles choses. Merci Bisous Merci pour ce moment d’émotion pure
Publié le 23 Février 2023
3
Bonjour@galodarsac Il est revenu notre poète avec son chevalet, sa palette de couleurs et ses pinceaux pour nous brosser, touche après touche, son amoureuse. Un grand Bravo pour votre tableau peint sous nos yeux, notamment pour vos fulgurances : enceinte d'avalanches/linceul/arbres nus et sans manches/marcheur presque mort (humilité de nous si petits devant la Création). Je vous souhaite une belle journée. Bien cordialement. Fanny
Publié le 23 Février 2023
3
Bonjour à vous, le grand poète de ces lieux. J'irai droit au but, je dirai juste : sublime ! Du grand art qui se lit et relit plusieurs fois pour en apprécier chaque mot. Philippe
Publié le 23 Février 2023
3
Félicitations pour votre succès à ce concours de poésie, qui ne surprend guère après avoir lu votre sonnet double. J'ai beaucoup aimé le contraste et le balancement entre le premier sonnet qui fait une description de la majesté de la montagne et des dangers qu'elle recèle, pour ensuite exprimer dans le second que malgré tout cela, ou à cause de tout cela, c'est là qu'on peut voir des spectacles grandioses et éprouver des impressions indicibles...Enfin, pas vraiment indicibles, puisque vous les exprimez avec beaucoup de talent et de sensibilité... Bien entendu la forme est probablement irréprochable, comme d'habitude; je ne suis pas apte à juger, mais le jury l'était! J'ai noté la particularité de ne voir arriver le premier point qu'au coeur du second sonnet! Bel exercice que d'avoir su dérouler toute la première partie d'un seul souffle! Bravo Monsieur @galodarsac !
Publié le 23 Février 2023

@Zoé Florent Merci beaucoup Michèle, ces étoiles illuminent déjà le Pic du Midi de leur scintillante lumière !
Si ces vers t'ont ravivé l'envie de visiter la région, ils ont atteint leur objectif !
Et n'oublie pas que le chemin le plus court passe par Gaillac ;)
Bonne soirée à toi aussi
Patrick

Publié le 22 Février 2023
3
@Galodarsac Il est des rêves de voyages qui nous poursuivent ; dont l'éventuelle réalisation nous semble parfois très lointaine. Celui des Pyrénées et de ses lacs s'est rappelé à moi en te lisant ; me paraît si proche à présent... Merci pour ce poème récompensé à juste titre, et félicitations ! Bonne soirée, Michèle
Publié le 22 Février 2023