Catarina Viti
Biographie

Mon univers romanesque est alimenté par mes origines napolitaines et par mon amour pour le Blues.
Naples me transmet des couleurs, des contrastes, des fresques toujours un peu folles ou insolites, une forme de paganisme. Le Blues me communique le riff qui lance mes personnages dans des aventures périlleuses, avec toujours la rage de vivre au ventre.
Auteure de novellas et de romans (postés sur ce site), je viens de signer un contrat d'édition pour le premier tome d'une trilogie qui traite de la recherche d'identité et de la condition féminine dans un cadre particulier : celui de l’immigration napolitaine en France dans les années 60.

Catarina Viti a noté ces livres

5
Bonjour Robwill. Toujours pas d'étoiles pour votre livre ? Toujours pas de feed-back ? Eh bien, en voilà. Je n'ai pas terminé la lecture mais j'y prends un très grand plaisir. La promesse est tenue avec brio : c'est du San A pur porc, mais entièrement revu et réinventé à la mode Robwill. Tout y est : le rythme, l'absurde, le truculent, les trouvailles de langage. C'est très bien écrit, parfaitement "torché". Bref, les amateurs s'y reconnaîtront. Merci beaucoup pour ce partage et bonne chance à votre projet.
Publié le 27 Janvier 2019
5
Le théâtre n'est pas fait pour être lu mais pour être joué. Je suis donc bien en peine de me faire une idée réelle de votre pièce. Je l'ai lue cependant, jusqu'au bout, et je n'ai pas bien compris pour quelle raison vous ne l'avez pas postée en totalité, car, s'il y a quelque chose à découvrir, cette chose se trouve dans le dernier acte, non ? Votre idée contient une part intéressante : crime ou délit de grossesse... n'était-ce pas l'occasion rêvée pour tordre méchamment le cou à la fatalité d'être femme (biologiquement, s'entend), briser quelques vertèbres cervicales au prétendu "instinct maternel". En un mot, faire de cette pauvre fille enceinte une nouvelle Antigone renversant les tables, défiant les interdits, piétinant les reliefs d'une pensée stérile ? Un beau théâtre de la cruauté ? En tout cas, merci pour le partage. Cordialement, Catarina
Publié le 23 Janvier 2019
5
Eh bien, moi, je vous les mets les étoiles. Voilà, c'est fait. N'en parlons plus. J'ai lu vos deux textes (en accélérant un peu par moment, je vous avoue). Vous savez quoi ? Je trouve votre démarche sympathique. Probablement votre métier... il y a un petit quelque chose en plus. Une forme d'amour simple qu'on ne trouve pas chez les intellos. Voici maintenant mes remarques (et vous en ferez ce que bon vous semblera) Je suis un peu délicate en matière d'écrits érotiques -c'est comme la pâtisserie : si on se goure dans la recette ça devient vite écœurant ou juste raté. Avez-vous lu Amalia Rodriguez Quelques jours dans la vie de Julie ? Si non, vous devriez. Il y a beaucoup à apprendre chez elle. Vous l'aurez compris, j'ai préféré la Rue de Rivoli à l'Avenue Foch. Si vous avez envie de persévérer dans l'écriture de vos petites fantaisies, il va falloir bosser. Bosser dur, même. Je vais vous en apprendre une bien bonne : écrivain est un métier... comme tapissier. Avant même de vous lancer dans les grandes manœuvres il faut envisager de faire du propre : apprendre à présenter vos textes, arrêter avec les erreurs de typographie et virer un max de fautes d'orthographe. Si ce que je vous dis ne vous paraît pas aberrant et sans fondement, faites-moi signe, je vous transmettrai la marche à suivre. Très cordialement.
Publié le 22 Janvier 2019
5
Cher Yannick, je suis toute joyeuse de te laisser ce commentaire. Je connaissais déjà ce texte pour l'avoir lu il y a quelques mois. A cette époque, j'avais relevé des maladresses dans tes descriptions (les images n'étaient pas toujours bien nettes, le style manquait d'assurance, les phrases s'étouffaient un peu, etc.). Aussi, quelle joie de découvrir tout le travail que tu as accompli ! Ce n'est pas parce qu'on se connaît qu'il faut s'envoyer des fleurs, au contraire ! Là, je te dis vraiment mon impression. Je suis heureuse pour toi et pour tes jeunes lecteurs. ça y est : tu as trouvé un rythme, une aisance, un assurance dans la construction, tout ce qui fait que ton petit dragon un personnage espiègle et sympathique. Bravo à ton travail ! Bravo à toi. Amicalement, Catarina.
Publié le 22 Janvier 2019
5
Il y a indéniablement de la recherche et un souffle particulier dans votre texte (que je trouve infiniment plus intéressant que Bientôt etc.) Vous y prenez de grands risques. Bravo. Mais plus les risques sont grands, plus la lecture se doit d'être sûre et, en conséquence, l'écriture magistralement maîtrisée. Pour la part que j'ai lue -avec grand plaisir!- j'ai relevé des maladresses dans la ponctuation, coupant le rythme ou altérant le sens, des divagations dans les temps de conjugaison créant le trouble et parfois quelques imprécisions de langage, des inversions malheureuses. Vous n'avez pas choisi la voie de la facilité. J'espère que vous allez vous accrocher à ce texte de toutes vos forces car il est bourré de potentiel. Avec toute ma très cordiale sympathie.
Publié le 17 Janvier 2019

Pages

monBlog

Suivez-moi sur ...

Retrouver mon actualité

La chroniqueuse Suzanne Marty s'est amusée à passer "Femme au bord du Monde" au scanner de sa critique. Décortiqué en 12 critères, mon bouquin m'est apparu sous un autre éclairage... à tel point que je vais en réécrire l'épilogue et repositionner son genre et ses mots clés. Cette façon d'aborder un texte peut vraiment enrichir votre approche personnelle, je vous la conseille.

En savoir plus
A lire dans les actualités