Catarina Viti
Biographie

En 2020 je serai lectrice et non plus auteur sur le site.
Je lirai principalement des textes courts, en raison de mes disponibilités réduites.
Je ne noterai pas, c'est un choix.

Auteur de
"Femme au bord du monde" (amazon)
"Quelqu'un de son sang", "Calibre 12", "Noir animal" (amazon)
"Trois Blues du Sud" Bookelis
"Adieu Amériques" Les Presses Littéraires

Vous pouvez être informés de mon actualité en allant sur mon site https://catarinaviti.com/ ou sur FB ou Linkedin.

Catarina Viti a publié

Catarina Viti a noté ces livres

5
J'entends bien que vous adonner à la peinture prend tout votre temps, mais permettez-moi d'insister, Catherine : l'écriture, l'écriture ! Quand on est capable de sortir un morceau d'une telle densité, d'une telle précision que ce "cercle d'orfèvre" on ne peut pas ne pas... enfin, je sais comment vous prier. Votre Catarina
Publié le 02 Février 2019
5
Bonjour Chris, comme le dit un commentateur un peu plus bas "on ne triche pas avec l'écriture". Quelques lignes suffisent à se faire une idée de l'ensemble. Il m'a suffit de relire ce court extrait pour retrouver le parfum des "mouchoirs" et ton écriture impeccable. En ce moment, je me tape une crise de nostalgie intitulée "que sont nos amis devenus". La liste est longue des belles plumes qui sont passées par ici et tu figures en tête. En espérant calmer cette crise existentielle et combler le retard pris durant 2 longues années d'absence des réseaux, je commande Brooklyn Paradis. A bientôt, donc, et merci pour les partages
Publié le 01 Février 2019
5
Le théâtre n'est pas fait pour être lu mais pour être joué. Je suis donc bien en peine de me faire une idée réelle de votre pièce. Je l'ai lue cependant, jusqu'au bout, et je n'ai pas bien compris pour quelle raison vous ne l'avez pas postée en totalité, car, s'il y a quelque chose à découvrir, cette chose se trouve dans le dernier acte, non ? Votre idée contient une part intéressante : crime ou délit de grossesse... n'était-ce pas l'occasion rêvée pour tordre méchamment le cou à la fatalité d'être femme (biologiquement, s'entend), briser quelques vertèbres cervicales au prétendu "instinct maternel". En un mot, faire de cette pauvre fille enceinte une nouvelle Antigone renversant les tables, défiant les interdits, piétinant les reliefs d'une pensée stérile ? Un beau théâtre de la cruauté ? En tout cas, merci pour le partage. Cordialement, Catarina
Publié le 23 Janvier 2019
5
Eh bien, moi, je vous les mets les étoiles. Voilà, c'est fait. N'en parlons plus. J'ai lu vos deux textes (en accélérant un peu par moment, je vous avoue). Vous savez quoi ? Je trouve votre démarche sympathique. Probablement votre métier... il y a un petit quelque chose en plus. Une forme d'amour simple qu'on ne trouve pas chez les intellos. Voici maintenant mes remarques (et vous en ferez ce que bon vous semblera) Je suis un peu délicate en matière d'écrits érotiques -c'est comme la pâtisserie : si on se goure dans la recette ça devient vite écœurant ou juste raté. Avez-vous lu Amalia Rodriguez Quelques jours dans la vie de Julie ? Si non, vous devriez. Il y a beaucoup à apprendre chez elle. Vous l'aurez compris, j'ai préféré la Rue de Rivoli à l'Avenue Foch. Si vous avez envie de persévérer dans l'écriture de vos petites fantaisies, il va falloir bosser. Bosser dur, même. Je vais vous en apprendre une bien bonne : écrivain est un métier... comme tapissier. Avant même de vous lancer dans les grandes manœuvres il faut envisager de faire du propre : apprendre à présenter vos textes, arrêter avec les erreurs de typographie et virer un max de fautes d'orthographe. Si ce que je vous dis ne vous paraît pas aberrant et sans fondement, faites-moi signe, je vous transmettrai la marche à suivre. Très cordialement.
Publié le 22 Janvier 2019
5
Cher Yannick, je suis toute joyeuse de te laisser ce commentaire. Je connaissais déjà ce texte pour l'avoir lu il y a quelques mois. A cette époque, j'avais relevé des maladresses dans tes descriptions (les images n'étaient pas toujours bien nettes, le style manquait d'assurance, les phrases s'étouffaient un peu, etc.). Aussi, quelle joie de découvrir tout le travail que tu as accompli ! Ce n'est pas parce qu'on se connaît qu'il faut s'envoyer des fleurs, au contraire ! Là, je te dis vraiment mon impression. Je suis heureuse pour toi et pour tes jeunes lecteurs. ça y est : tu as trouvé un rythme, une aisance, un assurance dans la construction, tout ce qui fait que ton petit dragon un personnage espiègle et sympathique. Bravo à ton travail ! Bravo à toi. Amicalement, Catarina.
Publié le 22 Janvier 2019

Pages