Catarina Viti
Biographie

En 2020 je serai lectrice et non plus auteur sur le site.
Je lirai principalement des textes courts, en raison de mes disponibilités réduites.
Je ne noterai pas, c'est un choix.

Vous pouvez être informés de mes activités littéraires en allant sur mon site https://catarinaviti.com/ ou sur FB.
Adieu Amériques, mon dernier roman, est édité chez Les Presses Littéraires.

Catarina Viti a publié

Catarina Viti a noté ces livres

5
Bonjour Charlotte, je viens de lire l'extrait de votre ouvrage. Deux choses m'ont rendue curieuse de son contenu. La couverture (avec le titre, bien évidemment) et un article que j'ai lu dernièrement et qui m'a sidérée. 4% seulement des femmes en France auraient choisi de ne pas procréer. 4%?? ce chiffre -après, on ne sait jamais comment ils sont obtenus, ces chiffres- m'est apparu dérisoire. Si l'on m'avait posé la question, j'aurais répondu entre 25 et 30%.Et si l'on m'avait dit "non", j'aurais répondu "beaucoup plus, alors?". Donc, 96% des femmes en France souhaiteraient se reproduire et les pauvres 4% tournent majoritairement le dos à la maternité pour favoriser leur carrière. Donc, je m'attendais en lisant votre livre à découvrir un pamphlet ou quelque chose d'approchant car si ces chiffres sont validés, la réponse au titre de votre ouvrage est OUI et NON si l'on décide de prendre la tendance générale à contre-pied, ce qui supposerait un texte acide, corrosif, explosif, amoral, rebelle, impertinent... ce que j'attendais avec gourmandise et que je n'ai pas trouvé. En revanche, j'ai découvert une écriture fine, sûre, très bien tournée qui m'a donné l'envie de découvrir un autre de vos écrits. Merci pour le partage et à bientôt.
Publié le 11 Février 2019
5
Brian, cher Hyppocampouninounichou, quel plaisir de voir ton livre à l'honneur ! Quel plaisir nous avons eu à découvrir ces pages. Quel plaisir ce serait de te lire encore ici ! Quelle dragueuse cette Catarina !
Publié le 10 Février 2019
5
J'entends bien que vous adonner à la peinture prend tout votre temps, mais permettez-moi d'insister, Catherine : l'écriture, l'écriture ! Quand on est capable de sortir un morceau d'une telle densité, d'une telle précision que ce "cercle d'orfèvre" on ne peut pas ne pas... enfin, je sais comment vous prier. Votre Catarina
Publié le 02 Février 2019
5
Bonjour Chris, comme le dit un commentateur un peu plus bas "on ne triche pas avec l'écriture". Quelques lignes suffisent à se faire une idée de l'ensemble. Il m'a suffit de relire ce court extrait pour retrouver le parfum des "mouchoirs" et ton écriture impeccable. En ce moment, je me tape une crise de nostalgie intitulée "que sont nos amis devenus". La liste est longue des belles plumes qui sont passées par ici et tu figures en tête. En espérant calmer cette crise existentielle et combler le retard pris durant 2 longues années d'absence des réseaux, je commande Brooklyn Paradis. A bientôt, donc, et merci pour les partages
Publié le 01 Février 2019
5
Bonjour Robwill. Toujours pas d'étoiles pour votre livre ? Toujours pas de feed-back ? Eh bien, en voilà. Je n'ai pas terminé la lecture mais j'y prends un très grand plaisir. La promesse est tenue avec brio : c'est du San A pur porc, mais entièrement revu et réinventé à la mode Robwill. Tout y est : le rythme, l'absurde, le truculent, les trouvailles de langage. C'est très bien écrit, parfaitement "torché". Bref, les amateurs s'y reconnaîtront. Merci beaucoup pour ce partage et bonne chance à votre projet.
Publié le 27 Janvier 2019

Pages