Catarina Viti
Biographie

Mes critères de lecture mis à jour :
-Présentation
-Style & qualité d'écriture
-Originalité
-Enrichissement intellectuel
-Stimulation émotionnelle
-Densité de l’écriture

Auteur de
"Femme au bord du monde" (KDP)
"Quelqu'un de son sang", "Calibre 12", "Noir animal" (KDP)
"Trois Blues du Sud" (KDP)
"Adieu Amériques" (Les Presses Littéraires)
"Tribulations de krill en rupture de ban" (KDP)
"Le temps des cerises -Blues 4- (KDP

https://catarinaviti.com/

Catarina Viti a noté ces livres

5
Chère Armonia, il est bien rare que je lise d'un trait et sans sauter une ligne... Vous avez réussi à me captiver d'un bout à l'autre de votre nouvelle. /// Il est des fois où le fond écrase la forme, et c'est le cas ici. Vous avez trouvé une écriture très simple, sans fioriture qui met parfaitement en valeur votre scénario (de mon point de vue, une réussite). /// Merci d'avoir partagé votre nouvelle ici. /// J'espère que vous ferez beaucoup beaucoup d'heureux. /// Allez, j'ose : SMAAAACK !
Publié le 22 Décembre 2020
5
Les châteaux se sont évanouis au profit des moments, on dirait... Il n'a pas fini d'inspirer, Ferdine ! On a beau dire, c'est bien lui qui a la plus belle musique. Difficile de résister à l'envie d'en fredonner un peu. Même après si longtemps. *** Je n'ai pas encore terminé la lecture de votre livre, mais je suis sûre que vous tenez la route jusqu'au terminus. *** Je pense que vous travaillez seul. Ce serait une riche idée de demander l'intervention d'un bêta-lecteur. Puisque c'est bon, autant tout faire pour que ce soit excellent, non ? Parfois vous employez des mots à tort; le rythme (allez, sans charrier, quand on s'inspire de Céline, la ponctuation, ça compte double), le rythme, donc, est souvent contrarié par un manque ou une imprécision dans les signes de respiration; parfois... l'orthographe... (au passage, on écrit "VA en enfer". (Vous voyez que je m'intéresse)). *** Un grand merci, en tout cas. C'est pas tous les jours qu'on lit d'aussi belles pages sur le site.
Publié le 24 Novembre 2020
5
Enrico, je trouve que vous avez fait quelque chose de formidable : non seulement votre parcours, mais le récit que vous en donnez. *** Vous avez su trouver les mots... et pourtant, Dieu sait qu'on ne vous les a pas offerts sur un plateau. Vous faites la démonstration que le nerf de l'écriture n'est pas la culture, encore moins les diplômes; vous nous montrez que la foi en la vie peut réussir à déplacer des montagnes. *** Merci pour le courage et le partage. Sincèrement.
Publié le 18 Novembre 2020
5
au cas où t'en aurais besoin... les gommettes pour tes cartes de Noël.
Publié le 18 Novembre 2020
5
Stéphanie, je viens de terminer la lecture de votre livre qui n'est pas proposé, précisons-le, sous forme d'extrait, mais dans sa belle totalité. (pensez à enlever l'option "extrait" sur la page de votre livre). *** Primo : chapeau ! Cette reconstitution est tellement réaliste qu'on pourrait croire que vous l'avez vous-même vécue. Il faudra nous dire comment vous avez réussi cet exploit ! Franchement, je n'exagère pas et ma question est sincère. *** Vous avez réussi à retranscrire une réalité historique et humaine digne des récits les plus convaincants. *** Bien entendu, on connaît énormément de documents sur la vie au front durant la dernière guerre mondiale et notamment le front de Russie, de même que l'on en connaît un rayon sur la vie dans les camps de prisonniers, mais (et je crois d'ailleurs que vous le dites) chaque destin est singulier, chaque destin mérite d'être connu, et votre grand-père peut être fier de votre engagement et du résultat. *** Ce que je connaissais beaucoup moins, en revanche, c'est le cas des "malgré-nous" Alsaciens dont j'avais seulement entendu parler. Avec votre livre, j'ai vraiment le sentiment d'avoir comblé cette lacune. *** Deuxio, et c'est ici que le temps se gâte = vous devez impérativement relire votre livre. Vous m'avez dit que la version initiale avait le présent pour temps principal, eh bien, c'était parfait. Pourquoi l'avoir changé ? Le présent est le temps de l'action, et je me suis amusée à tout mettre au présent en lisant votre texte, résultat : c'est mille fois mieux. Vous pourrez toujours jouer sur quelques passages au passé (ou autres temps quand nécessaire), mais vraiment, faites-le. D'autant que de nombreux passages n'ont pas été corrigés. C'est couillon. De plus, dans cette relecture, vous découvrirez qu'il y a parfois des emplois de mots et/ou expressions un peu limite et certains dans le rouge ; ici et là, une phrasounette un peu tirée par les tresses... Rien de suffisant cependant à ternir votre récit, tant vous maîtrisez votre histoire. C'est pour cette ferveur, ce professionnalisme dont vous faites preuve jusqu'à la dernière page que je vous offre volontiers la cinquième étoile. *** Merci pour ce partage.
Publié le 06 Novembre 2020

Pages