Kroussar
Biographie

Le 17 avril 2015, à l'occasion du quarantième anniversaire de la chute de Phnom Penh, les médias sont revenus sur l'histoire du Cambodge. Étrange pudeur, conformisme ou ignorance : la vérité était encore escamotée, aucune information claire sur les événements.
De mes souvenirs surgirent des images de ce jeune homme que j'étais alors.

Mais au lieu de faire renaître des enchantements, une intraitable révolte m'envahit, au point de n’en plus dormir...

Je me devais de dire ce qui s'était réellement passé...

Kroussar a noté ces livres

5
@kwang, Je viens de terminer la lecture de votre roman qui m'a tenu en haleine du début à la fin. Un roman qui nous emporte dans une histoire particulière aux rebondissements surprenants. Alors un grand merci pour ce partage et ce bon moment de lecture. Cordialement.
Publié le 02 Août 2019
5
@Marion Desjardins, Chère Marion, comme vous je n'ai rien lâché. Vous avez su nous embarquer dans une incroyable histoire, un roman dont l’authenticité force le respect. Votre plume est tour à tour, emportée, lyrique, exigeante, pleine d’humour et tellement vraie, comme un coup de fouet. C'est aussi une belle leçon d’humilité ! Vous qui avez connu les joies, les peines et les affres de l’écrivain face aux éditeurs : exaltation, plaisir, doute, angoisse, trahison, déconvenue. Mais l'incompétence de ce sieur Antoine est telle que l'on a envie de lui mettre des claques avec vous. Par malchance, vous avez publié vos deux premiers romans pendant la période où sa suffisance devait compenser son inexpérience... Alors, après toutes ces années, vous avez bien raison de venir (revenir !) sur monBestSeller ! Car ici, votre roman aura une durée de vie supérieure à celle d'une mouche. (Je vous cite ) et non pas une espérance de vie très brève ; beaucoup d'efforts pour n'exister que quelques semaines ! N'est-ce pas absurde ?... Merci encore pour ce partage hors du commun, et ce bon moment de lecture. Ce qui est certain c'est qu’après vous avoir lu, je me sens moins bête qu'avant !!! En espérant que vous nous ferez découvrir d'autres romans, pour notre plus grande joie et, surtout, pour faire revivre vos anciens manuscrits...
Publié le 29 Juillet 2019
5
@AVIV Les étoiles bien à part pour récompenser votre courage. Car ce sujet très délicat et d'actualité peut s'enflammer rapidement. Cordialement Kroussar.
Publié le 20 Juillet 2019
5
Grazie mille, Gianluca, ci fai un gran' momento del lettura. Ti ringrazio. Non sono sicuro che suoni nell'orecchio di chi non conosce l'intonazione né la fonetica italiana. Questo linguaggio melodioso e fruttuoso di opera ... Il tuo sforzo poetico a volte distorce la traduzione, ma non toglie nulla alla bellezza del testo. Potrei aver scritto : pervasa "sia" e no : pervasa "sei" Assopita giaci tra le candide lenzuola, mentre io dalla tua luce, meravigliosamenté desto. pervasa "sia" dalla tua sottile aura, mentre io per la tua imponente anima, rovinosamente mi perdo. Rivolgi la tua testa ad Est, ove il giornio inizia, è una nuova luce, anche la tua. Dolcemente vesti, quel sorriso nel sogno, come la brina, in un campo spoglio. E' maccorgo che d'amore, e conforto, hai pieno il mondo.
Publié le 03 Juillet 2019
3
@Julien Druinaud Je ne partage malheureusement pas l'engouement de vos autres lecteurs, et encore moins le petit coup de cœur. Humour ? Je n'en ai pas trouvé ! Histoire déjantée ? Probablement ! Chacun ses goûts, comme le dit Christophe Lucius. Surtout, faites une chasse aux nombreuses coquilles restantes, et quelques erreurs de syntaxe. Merci pour le partage. Cordialement.
Publié le 20 Mai 2019

Pages