Zultabix

Zultabix a noté ces livres

5
Hey Jo, Je ne peux m'empêcher de te saluer à la Hendrix, pour saluer secondement tes chapelets de riffs très doux portés sur les infimes choses de notre si précaire Espace-Temps. Je ne suis pas expert en poésie contemporaine, je me suis sottement arrêté à Rimbaud, René Char, Henri Michaud, mais j'ai apprécié dans tes stances et vers libres, la légèreté et non le poids, l'harmonie et non le bruit, l'invitation et non l'exhortation. Je retiendrais entre autres de tes poèmes la simplicité et la tendresse de celui nommé "Photo", même si je pense que tu pourrais encore l'améliorer un peu. Bien à toi !
Publié le 28 Novembre 2016
5
Je plussoie entièrement l'avis de Mokeddem. Ce n'est pas écrit avec le dos de la cuillère, ni sur la tête d'un bonze. Ca déchire grave la race de la zénitude. Et je sais de quoi je cause, puisque je suis un pur avorton de Siddàrtha. Jubilatoire histoire, rondement menée, cher Jean-Marie Parent, non point Parent pauvre, mais Parent comme tous les ados souhaiteraient en avoir ! Bien à toi !
Publié le 28 Novembre 2016
5
Avis à la populace ! Chrissem sait écrire et embarquer son petit monde, de manière très subtile et très tendre, dans son monde intérieur. Il possède le sens de la narration, entendu par là qu'il ne s'étend pas plus que de raison sur sa phrase pondue. Il est aussi poétiquement correct sans en faire des charrettes. Et, ce qui ne gâche rien, sa chute coule admirablement bien. Bref, sa "Goutte de poésie" est restée accroché au bout de mon nez sans que ma main ne veuille l'en chasser encore pour l'heure. Bienvenue donc parmi nous autres, besogneux pauvres pécheurs au service de Calliope et de la prose involontaire de monsieur Jourdain, mon cher Chrissem. Et big kiss à Keats ! Bien à toi !
Publié le 28 Novembre 2016
5
Lu jusqu'au chapitre 15 "James Pinkerton et les cailloux japonais". Une fois passé le prologue que j'ai trouvé un rien confus et émaillé de lapalissades sur la vieillesse et l'usure du temps (j'aurais personnellement démarré par ce genre de phrase nettement plus belle et accrocheuse : "Je viens de fêter mes soixante-dix-neuf ans. Les ai-je dépensées de façon judicieuse ? Je ne sais pas. Si je prends aujourd'hui la plume, c'est que j'ai bien conscience que ma main commence, tout au fond de ma poche, à toucher ma réserve de temps disponible", une fois donc passé ce prologue, disais-je, l'on se retrouve bientôt invité en douceur dans ton petit monde, narrant crescendo l'attirance indicible de ce jeune écrivain pour la littérature, hanté qu'il est, bouleversé même, par la magie, le sens caché, sacré de l'écriture. Le sujet est relativement original, et l'on commence à ressentir au fil des pages que ta démarche est on ne peut plus sincère. L'initiation apportée par le parrain pygmalion arrive dans le récit à point nommé. Le personnage est digne d'intérêt et la relation avec Jam est crédible. M'ont juste un peu gêné les longueurs de leurs entretiens (un peu moins de 100 pages), que tu aurais peut-être pu matcher avec une petite intrigue B afin de donner un peu plus de rythme à l'ensemble. Pour des raisons de travaux d'écriture personnelle, j'ai malheureusement été obligé d'arrêter ma lecture au moment où ton récit commençait à s'étoffer et à prendre son envol. J'ai beaucoup apprécié l'entame du chapitre 15, et sa continuité, du reste. Bref, à mes yeux, tu as là de très solides fondations pour pousser, me semble t-il, encore plus loin tes ambitions quant à ce roman. J'ignore à quel stade de l'écriture tu en es. Est-ce un premier jet ? Une seconde, troisième mouture ? Es-tu à bout de souffle pour en remettre un coup ? Tout autant, dès que possible, je poursuivrai ma lecture de ton "Espoir" et serai plus à même d'affiner mon jugement (atrocement subjectif, il est vrai, n'aie de crainte pour les autres lecteurs). Tout ce que je t'ai dit là ne sont rien moins que des réglages techniques, il n'y a pas du tout le feu au lac, comme tu sais finement et habilement prendre la main du lecteur pour le faire décoller un peu de son satané siège. Sinon, perso, je suis de Paname, et j'aime aussi déconner et boire des bières à l'occasion. Beau boulot, vieux ! Bien à toi !
Publié le 28 Novembre 2016
5
Excellent ouvrage, clair, exhaustif ! Bien à vous !
Publié le 20 Novembre 2016

Pages