Zultabix

Zultabix a noté ces livres

3
Pour rentrer dans l'écriture à fond, il ne faut pas avoir peur de rentrer dans la vie. Si on la regarde de l'extérieur, béatement, sur la pointe des yeux, il ne se passe rien, ou si peu. Je te mets 3 étoiles et demi d'encouragement. Bien à toi !
Publié le 19 Novembre 2016
5
Très très belle plume ! Bien à vous !
Publié le 14 Novembre 2016
5
Banquise exquise où l'on fond crescendo. Belle écriture du dedans. D'un vieux scénariste à une jeune scénariste. À vos temps perdus, vous pourriez aussi me lire. Ce sont de petites nouvelles qui se dégustent le temps d'un café. Bien à vous.
Publié le 14 Novembre 2016
5
Cette nuit, j'ai dévoré dans son entièreté ton fascinant et humaniste missel pour un monde meilleur. La première partie avec l'ami Chakam est monstrueusement bien écrite, dosée, épurée (assurément ce que j'ai lu de meilleur point de vue narration sur ce site depuis le mois de mai). Elle nous soulève de terre avec une infinie légèreté pour nous envoler autour du monde à la rencontre d'une guirlande de démiurges plus ou moins déboussolés, avec cette impression étrange d'avoir exécuter un voyage dans l'astral les yeux ouverts. La seconde partie est nettement plus terrienne. Passé la petite déconvenue de cette audacieuse dissonance, on se met bientôt à apprécier, puis à aimer cette piqûre de rappel, cet impressionnant bréviaire à la "Bouvard et Pécuchet" qui nous dit qu'on ne tourne absolument pas rond et qui, plus est, totalement à l'aveuglette. Bon, inutile de te dire que j'ai adoré ton "ÉNORME OVNI" plein comme un oeuf de sincérité et de lumière. 35 ans de quête spirituelle, en pur autodidacte (j'y tiens, chacun son chemin, chacun son tempo), me permettent de te dire que sur quasiment tous tes constats, bilans et autres prospectives et propositions salvatrices aimantes, tu es mon âme-frère ! Nous avons en commun le bouddhisme et une foule d'autres choses. Tant et si bien que, si tu es sur Paris, j'aurais grand plaisir à te rencontrer, vraiment, vraiment, vraiment, autour d'un café ou d'un thé à la menthe. J'habite dans le 11 ème, au métro Ménilmontant. Et voici, mon mail pour me donner ta réponse à mon invitation : cad.eau@hotmail.fr Ce fut pour moi un immense plaisir de te découvrir sur ce site. Bien à toi, petit homme à la maman très éclairée !
Publié le 11 Novembre 2016
5
Qu'on soit croyant ou athée, de nature enjouée ou folâtre, Noël a presque toujours le chic pour mettre les gens dans un drôle d'état. Une fois la bûche engloutie, l'enfant exulte sous le sapin, l'adolescent rejoint fissa sa chère carré ou ses copains, l'adulte un peu coincé du protocole tente de faire bonne figure envers les siens comme au jour du Grand Pardon, quand papy et mamie s'assomment gentiment avec les dernières gouttes de champagne. Bref, nous fêtons moins la Nativité, l'étoile de Bethléem, Marie, Joseph, l'âne et le boeuf, que notre ineffable vague à l'âme, sans trop savoir pourquoi. Autant d'années vécues, autant de Noëls plus ou moins routiniers, fuis, corvéables. Ce "Putain de Noël" ne déroge pas à la règle. D'échos en échos, il glisse crescendo sa mélancolie dans la salle de bal du lecteur, comme une valse lente, jusqu'à ce que le violon expire. L'ultime note offre la promesse d'un sourire, d'une grâce dans l'étable. Noël enfin s'achève. Le plus dur est passé. Pour l'année prochaine, on tentera à tout le moins, comme on le demande aux enfants, d'être un peu moins con et un plus sage. Bien à toi !
Publié le 10 Novembre 2016

Pages