Conseil
12 mar 2018

Le " livre le + " de la semaine - " Journal " par Gerleg

" Pourquoi j’écris ? " se demande l’auteur. monBestSeller a posé cette question à de nombreux auteurs. Leurs réponses ont été publiées sur le site à travers une série d'articles. La réflexion de Gerleg est introvertie, personnelle, douloureuse. Plus éclectique aussi, puisqu’il se demande pourquoi il peint également. Que vous vous posiez cette question, ou non, lisez ce recueil de réflexions dont la sincérité et la sensibilité ont été reconnues par deux lecteurs parmi les plus critiques. Et si vous avez apprécié, dites-le à l’auteur pour lui donner la seule réponse qui compte : l’avis de ses lecteurs.
Lire en ligne le roman journal de Gerlegl'écrivain peint - le peintre écrit

Journal à lire gratuitement "journal" par Gerleg

Synopsis du journal

Journal des expériences, de réflexions, du temps qui passe. Et de beaucoup de questions qui restent des interrogations.

L’auteur Gerleg

Nous savons peu de l’auteur, si ce n’est ce qu’il avoue. C’est un artiste. Et un marcheur.

Lisez ces passages pris au hasard de l’humeur d’un moment

Pourquoi j’écris… « … La passion que je porte à cet exercice est une raison suffisante pour ne plus réfléchir à sa prétendue et utopique utilité. Pour moi son utilité est évidente, quant à son utopie, elle ne me regarde pas puisqu’elle concerne un futur qui ne sera plus le mien. Je n’écris pas pour la gloire, j’écris pour moi, pour me faire plaisir, peut-être pour me comprendre parfois, pour progresser éventuellement, mais jamais pour rien. J’écris comme je dessine d’ailleurs,  pour la passion. »

… « Ce soir, lors de ma marche quotidienne, j’avais l’œil du peintre et la pensée de l’écrivain. »

Les lecteurs en parlent

Mokeddem X

Un des meilleurs textes que j'ai lu cette semaine sur Mbs. Le désert des tartares, écrit autrement. La vieillesse d'un auteur. Et bien écrit. A lire.

antoine ragondin

Si votre journal vaut quelque chose, c'est par la sincérité et la sensibilité qui en émanent. Vous êtes sans doute un homme de bien, aussi ne vous laissez pas abattre par la contingence. Vous avez la plume, le clavier, le pinceau, le couteau pour tenir en respect l'ordre absurde des choses. Pensez que d'autres n'ont même pas cela et que, muets, ils en crèvent. Amicalement.

Si vous avez aimé lire ce journal, dites-le à l’auteur !

Et vous lui donnerez certainement envie de le poursuivre et de vous en faire profiter sur monBestSeller.

Aucun commentaireAjouter un commentaire
Conseils
A lire dans les actualités
Inscrivez-vous à la Newsletter