Auteur
Le 11 jui 2019

Petites astuces pour grands romans 1 : structurer un roman d'amour

Patrice Dumas nous propose une astuce pour structurer un Roman d'amour. Si vous ne pouvez pas pratiquer l'exercice, peut-être faut il vous poser des questions ?
J'ai un plan pour mon Roman d'amourJ'ai un plan pour mon Roman d'amour

Vous aimeriez écrire un roman d’amour, mais vous ne savez pas par où commencer ?

Pas de problème, voici une ébauche solide. 
C’est très simple : en répondant à ces questions, vous tenez votre plan !

            

À quelle époque se situe l’histoire ?
En quels lieux ?
Qui est lui ?
Qui est elle ?
Un obstacle survient, qui empêche leur amour. Lequel ?
Comment est-il surmonté (ou pas) ?
La fin, heureuse ou malheureuse.

 

J’ai appelé cette esquisse le modèle “chevalerie”, car, dans les légendes anciennes, le brave chevalier doit (souvent) tuer le méchant dragon avant d’épouser la princesse.

Vous avez dit basique ?
Certes…Mais si je vous réponds :

À quelle époque se situe l’histoire ?
Au XIVe siècle

En quels lieux ?
Vérone

Qui est lui ?
Roméo Montaigu

Qui est elle ?
Juliette Capulet

Un obstacle survient. Lequel ?
Leurs familles sont rivales.

Etc.

N’est-ce pas le résumé de Roméo et Juliette, de William Shakespeare ?

En réfléchissant quelques minutes, vous allez retrouver le modèle “chevalerie” au moins une dizaine de fois dans des livres, des comédies, des tragédies, ou des films que vous aimez. 

En littérature, au théâtre comme au cinéma, il fonctionne imparablement. Alors, faites comme les plus grands auteurs, utilisez-le sans hésiter ! La variété des situations étant quasiment sans limites (par exemple, le film West Side Story reprend le schéma de Roméo et Juliette en le transposant à New York, au XXesiècle), vous inventerez aisément une fiction inédite basée sur ce canevas. 

De plus, l’intrigue centrale étant limpide, il vous sera loisible, sans dérouter les lecteurs, d’élargir le cadre du modèle “chevalerie” en l’agrémentant d’histoires parallèles.

Patrice Dumas

Merci à toutes et à tous.

Publié le 18 Juillet 2019

Merci pour ce rappel, @Patrice Dumas. Tout paraît tellement simple en le disant. L’exemple cité, intemporel, est on ne peut mieux choisi, vu son succès à travers les siècles. Pour un béotien comme moi, ce billet aura eu son utilité.
Très cordialement. MC

Publié le 14 Juillet 2019

Très bon article qui rappelle deux "fondamentaux" de l'écriture. Un: que ce qui est compliqué est rarement séduisant et agréable à lire. Deux: Que la simplicité exige bon sens et méthode.

Publié le 14 Juillet 2019

Plus la trame est simple, plus le trait se doit d'être élégant
Grand est le risque, sinon, de choir dans les abîmes du navrant

Publié le 13 Juillet 2019

Les recettes simples font souvent les meilleurs plats

Publié le 13 Juillet 2019