Actualité
Le 18 sep 2019

Jeu Concours mBS : deux bonnes réponses pour un livre

Qui l'eut-crû ? Qui pouvait penser qu'un site communautaire puisse être si communautaire ? Cinq de nos auteurs, maintenant édités à compte d'éditeur, se sont groupés pour nous proposer spontanément leurs ouvrages comme gratifications d'un jeu autour de la littérature. Au-delà du jeu, c'est la générosité d'esprit qui importe. Chez monBestSeller, nous ressentons cette initiative comme un geste solidaire, d'échange de partage, à l'image du site. MAIS MAINTENANT PLACE AU JEU CONCOURS.
Ecrire sans raison, n'est-ce pas la plus belle raison d'écrire ?Ecrire sans raison, n'est-ce pas la plus belle raison d'écrire ?

 

A la question posée à 400 grands écrivains : Pourquoi écrivez vous ?

En 1985, deux écrivains et journalistes, Daniel Rondeau et Jean-François Fogel, ont posé à 400 écrivain(e)s du monde entier l’éternelle question : Pourquoi écrivez- vous ? La plupart ont accepté de répondre soit à la question elle-même... soit à celui qui la posait. Le florilège des réactions obtenues montre qu’en littérature il n’existera jamais aucune explication absolue. Une bonne nouvelle pour la diversité littéraire en général et pour les écrivains en particulier !

Beaucoup de réponses, pas toujours celles des auteurs(e)s les plus connu(e)s ou populaires, sont savoureuses et riches de sens. D’autres peuvent sembler provocantes ou iconoclastes. D’autres enfin restent troublantes. Dans cette singulière variété de réponses, nous en avons prélevé 10 parmi les plus courtes, tout en préservant une certaine mixité internationale.

Chaque quinzaine pendant deux mois - soit 5 cessions au total -, nous vous soumettrons deux des dix réponses prélevées dans cet atlas littéraire d’exception. Le concours auquel nous vous invitons consiste à identifier les deux auteurs(e)s des réponses qui vous seront ainsi soumises. Il s’agira à chaque fois d’un(e) auteur(e) français(e) ou d’origine étrangère mais naturalisé et écrivant en français, et d’un(e) auteur(e) étranger(e) dont nous indiquerons en rouge le pays de plume.

On vous demande de retrouver les auteurs qui ont donné ces réponses

À vos synapses pour identifier les auteurs de deux premières réponses !

Réponse 1 : auteur célèbre, naturalisé français et toujours vivant.

« Ne serait-ce qu’une ridicule illusion, on est persuadé d’écrire parce qu’on a à dire ce que personne n’a dit. Dire ce que personne n’a dit signifie : contredire tout le monde. Écrire c’est donc le plaisir de contredire, le bonheur d’être seul contre tous, la joie de provoquer ses ennemis et d’irriter ses amis. Hélas, une fois le livre fini, on veut aussi plaire. C’est inévitable, c’est humain. Mais comment peut-il plaire celui qui a la passion de défier tous ? Voilà l’énorme contradiction sans issue sur laquelle repose notre métier. Sans issue ? Il y en a une : de temps en temps on a la chance d’être mal compris ».

Réponse 2 : Royaume-Uni, icône de la littérature britannique, aujourd'hui décédé.

« J’écris par nécessité. Lorsque j’ai un furoncle, je le presse quand il est mûr ».

...Et gagnez le livre édité d'un auteur monBestSeller

Chaque quinzaine, celui d’entre vous tiré au sort qui donnera les deux bonnes réponses gagnera un exemplaire broché de l’un(e) de cinq auteurs(e)s ayant bénéficié du tremplin mBS vers différentes maisons d’édition à compte d’éditeur. 
Envoyez vos réponses à contact@monbestseller.com avec comme objet "Deux bonnes réponses pour un livre"

Les cinq livres à gagner sont les suivants :

1. Le parfum de l'hellébore de Cathy Bonidan
2. Les embruns du fleuve rouge d'Elisabeth Larbre
3. Le baiser de Pandore de Patrick Ferrer
4. Cache-cash mortel  d'Hubert Létiers
5. Mademoiselle à la folie de Pascale lécosse

Pour cette première cession, il s’agira de gagner « Cache-cash mortel », le thriller de Hubert Letiers édité aux éditions Inspire et primé au Festival du Chien Jaune en Juillet 2019. Broché et dédicacé.

Pour chacune des 5 cessions, celui ou celle qui soumettra la bonne réponse fera l'objet d'un tirage au sort et remportera le livre proposé.

L’équipe monBestSeller

16 CommentairesAjouter un commentaire

@monbestseller.Je suis un non-écrivain qui écrit pour ne pas être édité. Je fais imprimer mes livres pour les offrir. Alors, pourquoi écrivez-vous ? Pour ne pas accéder au titre d’écrivain

Publié le 23 Septembre 2019

@Michel CANAL lol bientôt du boulot pour occuper ton temps, et je n'ai pas dans l'intention de cesser d'écrire !! Je ne suis pas à plaindre, j'adore ma vie ! bisous Michel

Publié le 23 Septembre 2019

Bien content de te revoir dans le paysage de monBestSeller @Thalia Remmil !
Quelle vie ! "Je n'ai même pas le temps d'écrire, ce qui est un comble pour un auteur... il va falloir que je cesse de dormir la nuit..." Diantre ! J'aurais presque envie de te plaindre.
Il y a au moins un côté positif pour ce qui me concerne : tant que tu n'écris pas, ça me fait un peu de temps libre (enfin, à occuper à autre chose)... comme quoi, "A toute chose malheur est bon".
Allez, rassure-toi, je te plains au moins un peu.

Publié le 23 Septembre 2019

@Michel CANAL je te retrouve bien là, et tu as raison lorsque tu dis que l'attrait de ce site est la rencontre, le partage, entre lecteurs et auteurs, entre auteurs et auteurs et que c'est bien d'y participer en lisant les autres auteurs, en commentant, en étant présent. Le souci, c'est bien toujours le temps après lequel nous courons tous... j'ai plusieurs livres en attente, Amélie Nothomb bien sûr, et un nouveau acheté au salon que je viens de faire. Je n'ai même pas le temps d'écrire, ce qui est un comble pour un auteur, mais la vie fait que...En tous cas, bien sympa ce concours, il faut juste que je trouve le temps...il va falloir que je cesse de dormir la nuit. Belle journée à tous;
Thalia

Publié le 23 Septembre 2019

Oui, toujours d'accord avec ce point de vue @Catarina Viti, mais il faut tout de même déplorer certains comportements d'auteurs et de lecteurs.
Le noyau — dont nous faisons partie — de ceux qui jouent le jeu, participent, connaissent un certain succès, n'est pas concerné (ou si peu) par le constat de ce qui est à déplorer... un simple constat, pour peu que l'on se donne la peine d'ouvrir les yeux.
Cependant, il faut admettre la contradiction que "tout est perfectible" et que "le mieux est l'ennemi du bien".

Publié le 23 Septembre 2019

@Michel CANAL, nous avons tous des buts différents vers lesquels nous nous acheminons avec des ressources différentes. C'est ce que nous devons accepter. Nous ne pouvons pas vouloir que le site reflète notre image individuelle, ce serait même folie que de le vouloir. Cela n'empêche pas de faire vivre nos valeurs personnelles et, de ce point de vue, ce sont nos comportements et nos actes qui sont nos ambassadeurs au sein de la communauté.

Publié le 23 Septembre 2019

Oui @Catarina Viti, bonne analyse.
Mais il n'en demeure pas moins que :
— Trop d'auteurs se publient en raison de la facilité, de la gratuité ou du faible coup de la mise en avant, ne font pas l'effort solidaire de lire d'autres auteurs, ne comprenant pas que pour être lu et commenté, il faut faire de même ;
— la majorité de lecteurs agit de même, comme par effraction, discrètement pour ne pas dire subrepticement, ne voyant pas l'opportunité de dialoguer avec les auteurs, ni de leur laisser un avis ;
— seul un noyau d'auteurs adopte le comportement solidaire qui convient aux objectifs de la plateforme mBS. Pour tout dire, j'en suis à regarder sur la page d'un auteur que j'ai envie de découvrir s'il a commenté d'autres auteurs.
—Il faut une sacrée dose d'inconscience pour croire au succès "rémunérateur" de son (ses) écrit(s). Combien d'auteurs (qualifiés d'écrivains) dont le succès est évoqué régulièrement chaque année à la rentrée littéraire peuvent vivre ou vivent bien de leur oeuvre littéraire ?
C'est pourquoi mBS permet à un petit nombre d'entre nous de répondre, modestement mais favorablement, à notre attente d'auteur : être lu au-delà du cercle familial ou relationnel, juste pour le plaisir d'avoir été capable d'écrire à un moment de sa vie, d'avoir fait connaître quelque chose qui nous tenait à coeur, d'avoir pour d'autres vaincu un mal-être, dénoncé une situation vécue dans la douleur... Les raisons d'écrire sont nombreuses et propres à chaque auteur, y compris un réel besoin d'écrire.

Publié le 23 Septembre 2019

@Michel CANAL, bonjour. En réponse à votre intervention : l'attrait initial d'une plate-forme comme mBS n'est-il pas de publier ses textes dans le but de les faire découvrir et dans l'espoir d'être vu et qui sait, d'être reconnu, et qui sait encore, d'être adoubé écrivain ?
Je crois que ce n'est que dans un deuxième temps que se manifeste (ou pas) l'envie de participer à la vie du site.
Mais entre ce premier et second temps, de nombreuses expériences auront été vécues : la réception du texte dans l'indifférence générale (cas le plus fréquent), la déception de l'auteur, la découverte de quelques COMS bizarroïdes ou seulement mal interprétés, la sensation de se sentir glisser dans le néant au-delà du portail d'accueil, l'attrait pour d'autres moyens de diffusion, le passage sur une autre plate-forme, etc. ou simplement le fait d'avoir atteint son but.
Pour les vieilles arapèdes que nous sommes, mBS est un rocher familier, indispensable à certains. Pour d'autres, le site peut n'être qu'un lieu de passage ou juste un outil de diffusion.

Publié le 23 Septembre 2019

Au-delà de votre sympathique concours, il me plaît de découvrir le florilège de réponses d'auteurs que j'ai lus ou, qu'en grande curieuse que je suis, je découvre. Merci à vous pour votre belle initiative. Cordialement. Fanny

Publié le 23 Septembre 2019

@monBestSeller, une excellente idée d'animation culturelle et de partage envers les auteurs sortis du lot commun, qui contribuent à la renommée de la plateforme.
Mais je suis toujours surpris (déçu) de constater une trop faible participation des auteurs publiés sur la plateforme. Pourtant, il me semble que tout est fait pour leur suggérer de participer à la vie de la communauté.
J'ai parfois l'impression que sur plus d'un millier d'auteurs publiés, seul un noyau "à géométrie variable" se manifeste soit envers d'autres auteurs, soit dans les articles et tribunes de la rubrique "Actualités".
Comment expliquer cela ? On se publie puis on ne s'occupe plus de rien hormis son audience ? Trop d'information tue-t-elle l'information ? Trop d'auteurs, n'ayant pas leur place pour x... raisons, se comportent-ils comme le feraient de mauvais élèves à l'école publique ?
Quoi qu'il en soit, merci pour cette initiative !

Publié le 22 Septembre 2019

Super idée, qui fait chaud au cœur, en plus, car elle implique un travail d'organisation entre auteurs - de l'idée jusqu'à la finalisation - en lien avec l'équipe mBS. Merci donc pour ces jeux qui ne m'avantagent pas, pourtant ! Je suis une piètre lectrice d'auteurs contemporains…

Publié le 21 Septembre 2019

C'est bien réfléchi.

Publié le 20 Septembre 2019

@Filippo Fuchs
Vous avez parfaitement raison, et j'en avais fait la correction.non prise en compte. C'etait "tiré au sort dans les bonnes réponses. Ainsi nous offrirons deux livres, le premier et un tiré au sort ....

Publié le 20 Septembre 2019

Super, oui, @monBestSeller, mais dans les jeux radiophoniques ils prennent le 30e appel ou le 100e, sinon le jeu ne va durer que 30 secondes !!!!! Donc, plutôt que le plus rapide, choisissez un nombre entre 10 et 30 !!!!, ce sera plus amusant pour ceux qui n'ont pas le nez rivé sur mBS.
Cordialement
FF

Publié le 19 Septembre 2019

Très sympa ce concours. Je salue la générosité des auteurs pour cette belle initiative. D'ailleurs, je me suis prêté au jeu.

Publié le 19 Septembre 2019

@lamish
Merci pour les réponses mais elles doivent être envoyées à contact@monbestseller :-), comme mentionné dans le règlement

Publié le 19 Septembre 2019