Auteur
Du 19 oct 2020
au 19 oct 2020

FAIRE DE SON ROMAN UN LIVRE AUDIO

Marc Lebreton conte son incursion dans le monde du livre audio. Au delà de la volonté de créer une dynamique commerciale, c'est une véritable aventure que d'"écouter "son livre, et une belle façon de faire des rencontres.
Lire un livre ou l'écouterLire un livre ou l'écouter

J’ai terminé l’écriture de mon premier roman « Un plan maudit » en décembre 2019, puis l’ai envoyé à un nombre certain d’éditeurs, sans qu’il se passe quoi que ce soit pendant plusieurs semaines, à l’exception de la réception de quelques refus courtois.

Aller à la rencontre de lecteurs avec monBestSeller

Une personne qui travaillait dans l’édition, m’a soufflé de le proposer gracieusement sur monBestSeller, ce que j’ai fait le 19 avril 2020. Le mettre en partage, alors que je songeais à trouver un éditeur, n’a pas été une démarche immédiate et évidente pour moi, mais je ne regrette pas d’avoir donné suite à cette judicieuse suggestion, car cela m’a permis d’aller à la rencontre des lecteurs. Les commentaires positifs des lecteurs m’ont mis en confiance pour poursuivre cette quête d’éditeur. 

Une experience insolite :"écouter son livre"

J’ai envoyé le lien qui pointe vers mon roman sur mBS à de nombreuses personnes, dont l’une était mon cousin, Frédéric Kneip. Il est comédien et prête sa voix depuis une dizaine d’années pour réaliser des livres audios que l’on trouve sur le site Audible.fr. Voilà en substance ce qu’il m’a dit : 

– J’aime beaucoup ton roman, j’ai fait des tests à voix haute sur plusieurs passages et ça fonctionne très bien. Est-ce que tu veux que je te mette en contact avec une structure qui produit des livres audio ?

C’est ainsi que je me suis rapproché d’une des maisons d’édition avec lesquelles il travaille : Voolume. J’étais hésitant, car faire un livre audio nécessite un investissement important et que je n'avais pas de connaissance de livre audio. Pour moi, c’était juste un marché de niche pour des personnes souffrant de troubles de la vue. Je ne savais pas que dans les pays anglophones, cela représente près de 20% du marché du livre et que ça a bien progressé en France depuis la pandémie.

Pour me faire une idée, j’ai commencé par écouter deux livres audio, le premier lu par mon cousin, Starship Troopers de Robert A. Heinlein, le second lu par Patrick Descamps, un autre comédien, pour Les Piliers de la terre de Ken Follet.

Dans les deux cas, j’ai été séduit, et ai finalement décidé de me jeter à l’eau, en dépit du coût. Une partie devrait être remboursé par la vente.

Aujourd’hui, c’est fait. Le livre audio est en ligne, mais quel est l’intérêt ? 

 C’est encore un peu tôt pour le savoir, puisque « Un plan maudit » en audio est disponible sur audible.fr que depuis le 21 septembre 2020. Je n’ai pas encore que peu de retour, sous forme de commentaires, et commercialement .

Dès la signature du contrat, une graphiste qui travaillait pour les éditions Voolume s’est lancé dans la réalisation d’un visuel (format carré pour distinguer les livres audio), sur la base de mes préconisations :

- Un coureur qui court de nuit dans la forêt, que ça génère une atmosphère anxiogène, car il s’agit d’un thriller.

Je vous laisse le soin de juger du résultat. Pour ma part, je trouve que ce visuel soutient bien la comparaison avec ceux des autres romans audios. Ça n’est pas inutile, face aux auteurs renommés du thriller.

Créér un livre audio, écouter un livre audio, c'est donner une autre dimension à une oeuvre littéraire

Ensuite, l’éditeur s’est attaché à m’acculturer aux les réseaux sociaux. VOolume m’a demandé par exemple de créer ma page auteur (je n’avais qu’une connaissance assez sommaire de Facebook) et de préparer un plan de communication. L’échange régulier et toujours bienveillant m’a permis de progresser rapidement.

Il faut évoquer aussi l'intérêt artistique de cette démarche. Faire un livre audio est une opportunité de faire vivre et de partager mon roman sous une nouvelle forme, auprès d'un autre public. C’est une aventure en soi, qui s’inscrit comme une nouvelle tentative créative, dans l’espoir d’être un jour édité.

A l'instar de Paul Verneuil, le personnage principal de « Un plan maudit », j’ai le sentiment d’avoir pris des risques et de vivre une aventure. Je suis quoiqu'il en soit heureux d’avoir fait ce livre audio. Un lecteur de MBS souligne dans son commentaire, la magistrale interprétation de Frédéric Kneip

 

                                                                                                         Marc LEBRETON

                                                                                                     

Format image d'un livre audio

11 CommentairesAjouter un commentaire

@Benoît Otis, je partage votre avis sur un futur probablement proche concernant le développement du livre audio, avis qui rejoint l'info signalée par @Robert Dorazi.
Les Américains ont souvent une longueur d'avance sur nous, innovent, et nous suivons le mouvement initié outre-Atlantique.
Ce mouvement sera la conséquence, d'une part de la possibilité de faire plusieurs choses en même temps, les écouteurs sur les oreilles, d'autre part du moindre effort d'écouter, en comparaison avec la nécessité de se poser dans le calme pour lire "à plein temps".
Naturellement, la qualité de l'écoute et le coût éventuel pour l'auteur seront déterminants pour favoriser la transition vers le livre audio.

Publié le 25 Octobre 2020

Les Américains ont un train d'avance sur nous car plusieurs plateformes proposent de transformer des ebooks en audiobooks gratuitement, en se payant avec une partie des éventuels royalties. Bien sûr la compétition est féroce, mais ça peut permettre de tenter l'aventure sans avoir à débourser plusieurs centaines d'euros.
Les audiobooks sont de plus en plus prisés.

Publié le 25 Octobre 2020

Alléluia !

Publié le 24 Octobre 2020

@porphyre, alias @la miss avec sa chronologie et autres pseudos, vous êtes tellement stupide et infatué que vous corroborez ma dénonciation (en mieux, en plus convaincant que votre autre pseudo).
@monBestSeller fera donc d'une pierre deux coups dans son ménage d'automne, pour débarrasser la plateforme de cette tumeur cancéreuse que vous êtes pour les auteurs et pour sa renommée.
Soyez assuré qu'on ne vous regrettera pas.

Publié le 24 Octobre 2020

@monBestSeller, sera-t-il possible (au moins une fois), de ne pas voir un article ou une tribune pollué(e) par le troll aux multiples pseudos (ici la miss 4, hier la miss 3, avant-hier la miss 2, auparavant la miss et bien d'autres encore...), cet individu qui, faute de pouvoir produire une publication sensée en tant qu'auteur, s'en prend aux personnes faute de pouvoir s'en prendre à leurs écrits ?

Publié le 23 Octobre 2020

@Benoît Otis@Michel CANAL
Merci pour vos remarques. Certes nous y songeons et sommes entrain de vérifier comment techniquement cela peut être gérable sur le site. Mais des réformes importantes du site arrivent vite... qui sont dans les jours qui viennent la priorité

Publié le 23 Octobre 2020

Merci pour ton commentaire PERTINENT ! 
/n
Mais qu'est-ce qu'un commentaire pertinent ? Si ce n'est qu'un jugement de valeur, une appréciation toute personnelle.
/n
En préférant tels commentaires plutôt que tels autres, on porte un jugement personnel et subjectif. Il n'existe pas de jugement de valeur autre que : "je préfère", "j'aime mieux", "je souhaite". Personne ne peut nier que les individus aient de grands désaccords quant à leurs sentiments, goûts et préférences. Et que les mêmes individus peuvent également apprécier les mêmes choses d'une façon différente à divers instants de leur vie. A la lumière de ce fait, il n'existe aucun commentaire impertinent, juste des perceptions différentes. 

Publié le 23 Octobre 2020

Un sujet intéressant, @Marc Lebreton, qui appelle des réponses multiples.
D'accord pour dire qu'écouter son livre peut être une expérience insolite et que c'est donner une autre dimension à une oeuvre littéraire.
Je n'ai encore pas franchi le pas, mais j'y songe pourtant depuis plusieurs années pour l'un de mes écrits. Je n'ai pas répondu non plus aux offres d'Amazon pour un livre audio gratuit.
Comme cela a été exprimé, certaines conditions doivent être réunies pour créer un livre audio avec succès : tous les écrits ne s'y prêtent pas ; les voix doivent être celles de comédiens bien choisis, et l'enregistrement doit être parfait, ce qui exclut l'amateurisme. Ce faisant, le livre audio, qui en est encore à ses balbutiements, peut générer un débouché complémentaire pour les professions de comédien et d'ingénieur du son.
Quand on voit le rôle de la voix dans le succès de films cultes ou dans les reportages animaliers, on peut imaginer quelle valeur ajoutée et quel succès elle permettrait aux écrits qui mériteraient d'être adaptés en livres audios.
Merci pour ce partage qui ouvre la voie sur monBestSeller à une possibilité promise à un bel avenir, et pour les renseignements utiles que vous communiquez.
Merci @lamish, @Catarina Viti et @Benoît Otis pour vos commentaires pertinents.

Publié le 22 Octobre 2020

@la miss 4
/n
Il y a un truc qui m'étonne ! Ok, votre mère s'impliquait pour une noble cause, mais un sourd n'est point aveugle et peut très bien lire un roman, sans que l'on lui gonfle les oreilles avec des sons déformés ! Mais, peut-être ai-je pris le problème à l'envers ? À moins qu'ils ne fussent aveugles également !!!

Publié le 22 Octobre 2020

Le passage d'un texte écrit à sa version orale fait naître quelques interrogations, dont une qui peut sembler surprenante, mais, je crois, mérite d'être posée :
"Tout texte peut-il passer la barrière de la forme audio ?"
Je n'en suis pas persuadée.
Si la langue du texte n'est pas musicale, aucune voix, aucun interprète ne pourra lui insuffler une quelconque mélodie. Au contraire, la lecture peut même souligner les aspects râpeux, inélégants, disharmonieux d'une phrase.
Une autre observation m'avait frappée un jour que j'écoutais "Home" de Tony Morisson lu par je ne sais plus qui, une actrice dont la voix était tellement connotée que le texte en devenait ampoulé et quasiment inaudible.
Passer en mode audio est certes une excellente idée... mais qui mérite réflexion.
Merci.

Publié le 20 Octobre 2020

Bravo, pour cette belle incursion dans le monde du livre audio. J'ai été autant ému par les 4 minutes proposées en extrait, que par la chronique audio qu'avait réalisée JB Jouteur sur mon roman-témoignage. La voix est vraiment un plus, elle donne une autre dimension, une autre profondeur. Encore faut-il trouver le bon orateur...

Publié le 20 Octobre 2020