La Sposata, une légende corse

12 pages de Michel LAURENT
La Sposata, une légende corse Michel LAURENT
Synopsis

De cet amoncellement de pics et de ravins, de ces blocs de granit perchés sur les hauteurs du village de Vico se dessine le profil d’une femme allongée pour l’éternité, le profil de la Sposata.
Cette « Sposata », l’épousée en langue corse, femme de pierre dont le visage est tourné vers le couchant, est l’objet d’une légende. Les vieux la racontent encore, le soir, à la veillée. Moi, c’est Jean Pierre Fondeville qui, de la terrasse de son paradis d’hôtel, pointant du doigt la montagne, me l’a racontée. Vous allez savoir à votre tour les raisons de la présence, si haut dans la montagne, de cette femme de pierre.

Publié le 18 Novembre 2023

Les statistiques du livre

  754 Classement
  60 Lectures 30 jours
  483 Lectures totales
  -29 Progression
  6 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

8 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Parthemise33
Vous avez raison et avec son intéressant changement de perspective, Catarina Viti a peut-être ouvert une boîte de Pandore. Sans oser le formuler ainsi, je soupçonnais depuis longtemps le vieux Sigmund d’être un sacré obsédé sexuel. Ma voici désormais conforté, sinon légitimé, dans mes convictions pourtant bien peu scientifiques !

Publié le 12 Décembre 2023

@Michel LAURENT @Catarina Viti
Interprétation particulièrement intéressante qui inverse l'échelle des valeurs. Ceci pourrait s'appliquer aux classiques de la littérature. En fait, le Père Goriot n'aurait rien à voir avec un pauvre homme ruiné et abandonné, mais serait un avaricieux libertin et libidineux en même temps qu'un père abusif désirant maintenir ses filles sous le joug de son patriarcat d'homme blanc de plus de cinquante ans. Ebenezer Scrooge ne serait pas le Grinch Picsou de service, mais un écologiste survivaliste anti-spéciste, luttant contre le consumérisme capitalistique démesuré qui sévit durant les fêtes de Noël, avilissant les masses laborieuses sous un paternalisme teinté de religiosité. Milady quitterait son emploi de perverse-narcissique-manipulatrice de service et endosserait la toge immaculée de victime du machisme ordinaire. Merci Bisous Merci pour cette ouverture sur d'autres multivers

Publié le 12 Décembre 2023

@Catarina Viti
Votre interprétation est originale et me plaît beaucoup. C’est un très joli retournement de point de vue et l’auteur est superbement renvoyé à ses petites leçons de morale, lui qui a tout fait pour accabler cette pauvre fille, en soulignant avec lourdeur sa soi-disant indignité. Alors que finalement, c’est peut-être la mère dont la boussole déréglée a perdu le Nord et qui ne sait pas mourir avec élégance. Elle doit se souvenir des choses dans le désordre, ou peut-être même ne se souvient-elle plus de rien et n’en finit-elle pas de tout réinventer, jusqu’à accuser sa propre fille de tous les péchés. Je me sens (presque) coupable de dénigrement d’avoir ainsi accablé la belle Maria. En guise de pénitence, la prochaine fois où je me rends à Vico, je me condamne à faire l’escalade de la Sposata pour demander pardon à la femme de pierre. En espérant que ce jour-là le Ciel ne me tombe pas sur la tête !
Bonne journée à vous.

Publié le 10 Décembre 2023

Bonjour Michel. Je n'ai pas pu m'empêcher de voir dans votre légende une allégorie de la jeunesse quittant le corps. En partant, la jeunesse nous emporte tout : la beauté, la force, l'énergie, et si nous n'y prenions garde, elle ne nous laisserait qu'amertume. Ce qui m'a marquée n'est pas la présumée ingratitude de la jeune fille, mais la hargne de la vieille femme. Il y a fort à parier que depuis sa masure, elle pouvait admirer sa beauté, qu'elle n'avait pas su laisser partir.
Quand vous reverrez la Sposata, saluez-là de ma part !

Publié le 09 Décembre 2023

@Zoé Florent
Un grand merci pour votre commentaire encourageant.
Il est vrai qu’une légende est censée utiliser des éléments factuels et garder la trace d'un événement. Au fil du temps, le récit se charge de fantastique afin de donner une cohérence à l’histoire. Jusqu’à ce que la légende devienne un mythe. L’élément factuel est peut-être ici l’existence d’orages impressionnants, j’en témoigne, sur cette belle montagne corse endormie.
Belle journée à vous.

Publié le 09 Décembre 2023
5
@Michel LAURENT Merci pour cette légende corse que j'ai découverte... et qui fait froid dans le dos, à l'idée qu'elle puisse être le reflet d'une quelconque réalité déformée, comme souvent. Vous la racontez très joliment. Merci pour ce partage et bon week-end. Amicalement, Michèle
Publié le 08 Décembre 2023

@Parthemise33 Merci pour votre commentaire. L’ingrate Maria qui a en effet failli au quatrième commandement, en a été punie comme de raison. En regard de la longue vie sur la Terre qui lui était promise si elle avait su honorer ses parents, sa présence éternelle, certes un peu figée et sous un profil qui n’est sans doute pas son meilleur, paraît être un juste retour des choses.

Publié le 02 Décembre 2023
5
@Michel LAURENT Merci Bisous Merci pour avoir rappelé à mon souvenir cette légende corse qui avertit des conséquences inconfortables générées par l'ingratitude et le non respect du quatrième commandement.
Publié le 28 Novembre 2023

@galodarsac
Un grand merci pour votre commentaire et votre mise en garde. Je viens en effet de corriger quelques-uns de ces désordres bien malvenus.

Publié le 18 Novembre 2023

@Michel LAURENT Très belle légende, et bien racontée, mais attention il reste pas mal de coquilles cà et là.
Bien à vous
-LGA

Publié le 18 Novembre 2023