Quand l’improbable devient certain

28 pages de Michel LAURENT
Quand l’improbable devient certain Michel LAURENT
Synopsis

Où il est prouvé que quand l’impossible ne s’est pas produit, que le vraisemblable a été écarté, alors l’improbable devient certain.

Que ce soit pour démasquer un assassin ou trouver un trésor caché derrière une porte, les informations en apparence les plus insignifiantes peuvent changer radicalement les données du problème.

Publié le 15 Février 2024

Les statistiques du livre

  505 Classement
  91 Lectures 30 jours
  665 Lectures totales
  +75 Progression
  22 Téléchargement
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

16 commentaires , 7 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Sylvie de Tauriac Merci pour votre commentaire.

L’esprit et la psychologie jouent de manière incontestable sur les destins humains. Un état de stress sera ainsi à même de fragiliser nos défenses immunitaires et de favoriser en conséquence la survenue de nombre de pathologies. A l’inverse, une croyance positive sera capable de renforcer l’effet placebo d’une non-thérapie.

Les états d’angoisse et de stress psychologique vont à coup sûr altérer les relations entre ces trois prisonniers. Mais en quoi tout cela va-t-il changer en quoi que ce soit un système d’informations existant et la probabilité qui en découle ?

Chacun des condamnés souhaite évidemment être le bénéficiaire de la grâce. Celui des deux prisonniers qui la désire le plus augmentera-t-il ses chances d’être l’heureux élu ? Si on le croît, on doit croire aussi à l’existence d’une sorte de Lamarckisme psychologico-déterministe dont je n’imagine pas même les bases…

Bonne journée à vous

Publié le 14 Mai 2024

J'ai apprécié le dernier exemple proposé par le commissaire. Le cas des trois prisonniers n'est pas seulement une question de calcul car il faut tenir compte de leur psychologie, de leur angoisse et de leur réaction. L'exemple est plus humain donc plus complexe. @Sylvie de Tauriac

Publié le 14 Mai 2024

@Sharewood
Merci pour ces commentaires positifs. Vous avez raison de penser que la construction de la nouvelle m'a demandé un certain labeur, qu'elle fut même parfois laborieuse. J'espère que la sueur n'a pas trop tacher le papier (ou l'écran) -).
J'ai eu l'immense honneur de côtoyer Ilya Prigogine. Curieusement, il était chimiste et non physicien de formation, même si la thermodynamique des phénomènes irréversibles qu'il a développée, a eu aussi un impact profond dans le domaine des sciences physiques (entre autres). En revanche, je n'ai pas eu l'honneur de connaître Colombo, ni d'ailleurs Madame Colombo dont il parle si souvent...

Publié le 03 Mars 2024

@Bahloul Merci pour vos généreuses étoiles. Je crois que ne serait-ce qu'intuitivement, les enquêteurs se servent des probabilités pour cuisiner plus ou moins assidûment les suspects. Quant aux criminologues, sans fréquenter ce milieu, je suppose qu'ils font appel aux statistiques pour dresser les profils types des différentes catégories de délinquants.

Publié le 03 Mars 2024

@michel laurent
Exercice perilleux d acrobatie entre columbo et prygogine ( le physicien ...dois je le preciser ? ) vous avez osè vulgariser une approche entre logique formelle et stats.
On sent le travail fourni dans la construction .
C etait un vrai defi.
Bravo, c est une reussite
Merci pour ce petit plaisir de l esprit

Publié le 03 Mars 2024
3
Bonjour @Michel LAURENT Après les neurosciences en criminologie pourquoi pas le calcul de probabilités pour élucider un homicide. Vous nous l'avez exposé avec un grand talent et surtout avec un style accrocheur. Très belle nouvelle, bravo et merci.
Publié le 02 Mars 2024

Merci pour vos généreuses étoiles @Sylvie de Tauriac. Mais sans l'aide du Dr Watson, Sherlock Holmes saurait-il faire le bon choix pour résoudre l'énigme de Monty Hall ?

Publié le 20 Février 2024
2.4
L'histoire me rappelle les récits de Conan Doyle. Une enquête menée par le raisonnement presque scientifique d'un limier.
Publié le 20 Février 2024

Merci @Cortex6 pour votre éloge bien sympathique. J’apprécie d’autant votre commentaire sur la forme que, question qualité d’écriture, je puis affirmer, pour être en train de lire une de vos oeuvres, que vous n’avez rien à envier à personne.

Publié le 18 Février 2024

Merci @galodarsac pour cette pluie d’étoiles, dans l’espoir que cette profusion ne soit pas due à une erreur de calcul :)

Publié le 18 Février 2024

Bravo @Michel LAURENT, le texte est aussi intelligent que bien écrit, il force le lecteur à creuser de vieux souvenirs ou à s'immerger dans une matière qui n'est pas toujours celle que nous autres auteurs élisons comme principale :) c'est donc toute la prouesse de ce texte, et de votre talent de conteur, que de réunir deux domaines presque inconciliables...

Publié le 18 Février 2024
3
Bravo pour cette approche ludique et humoristique des probabilités ! Si seulement mes profs de fac avaient eu votre talent :)
Publié le 17 Février 2024

@alain.lamoliatte Merci beaucoup pour votre appréciation qui me touche très sincèrement. Les Pascal n’ont plus cours depuis quelques années, espérons que les mots dureront un peu plus longtemps ! -)

Publié le 16 Février 2024
3
Je pense aussi que vous avez réussi à faire des mots à la place du calcul. C 'est une belle réussite. Vous avez placé l'art de la description au niveau d'un Pascal. (non pas le billet de 500 F malheureusement).
Publié le 16 Février 2024

@Fernand Fallou Merci beaucoup à vous pour votre commentaire et cette pluie d’étoiles.

Vous avez entièrement raison, parler (peut-être vulgariser, au sens noble du terme) les statistiques et les probabilités n’est pas une mince affaire. Cette nouvelle est à coup sûr celle qui m’a posé le plus de difficultés, parmi la douzaine de petits travaux de ce genre auxquels je me suis livré. Il a vraiment fallu que je m’y reprenne à plusieurs fois (et j’ai encore quelques doutes sur le résultat final).

Merci à vous et persévérez !

Publié le 16 Février 2024

@SIA DENIS Merci infiniment pour votre commentaire.

Comme hélas beaucoup d’autres, vous avez été victime de l’élitisme français et de notre culture qui privilégie le conceptuel. L’enseignement des mathématiques réussit pourtant tellement mieux avec des méthodes concrètes, telle la méthode de Singapour dont on fait grand cas aujourd’hui, à juste titre.
Bonne suite à vous dans votre écriture.

Publié le 16 Février 2024
3
@Michel LAURENT Les statistiques, les probabilités, c’est super, mais c’est difficile à écrire, à partager. Ça fait plusieurs années que je suis sur une nouvelle qui parle de martingale sur le rouge et le noir… Une chance sur deux, et pourtant, c’est pas si simple. Dès que l’on veut faire un pas en avant dans ce domaine. Bravo pour votre texte. FF
Publié le 16 Février 2024

Merci Michel vous avez réussi à me faire aimé les maths grâce à cette histoire. Il aurait fallu me les apprendre étant jeune de cette manière ludique.
Bonne continuation sur le chemin de l'écriture.

Publié le 16 Février 2024

Merci à vous @Remi Garbe pour votre commentaire qui me touche très sincèrement. J’aime et approuve totalement votre citation de Nietzsche.

S’il y a bien quelque chose qui me trouble dans la vie, particulièrement en tant que scientifique, c’est l’illusion de la Vérité. Et c’est bien pour cela je crois que je suis un amoureux fou de Van Gogh qui, par sa fragilité, accède à une autre vérité sur le monde et nous la fait si intensément partager.

Merci à vous une fois encore.

Publié le 16 Février 2024

Merci à toi, ma chère @Zoé Florent, de distinguer quelques cordes dans l’arc de mes écrits. Peut-être cet arc dispose-t-il dans son carquois de quelques flèches cachées, sachant que Brassens a mis en garde le chaland :

Ma mie de grâce ne mettons
Pas sous la gorge à Cupidon
Sa propre flèche

Merci encore à toi, Michèle, et bonne journée.

Publié le 16 Février 2024

Bonjour @JeanPierre LAURIER pour ce commentaire, comme toujours avec vous, sympathique et bienveillant. Je partage entièrement votre propos sur la « sériosité » (!). J’ai dans mon dictionnaire des citations un propos de Paul Valéry qui disait : un homme sérieux a peu d’idées. Un homme à idées n’est jamais sérieux.
Bonne journée à vous.

Publié le 16 Février 2024
3
@Michel LAURENT Une autre corde à l'arc de tes écrits. Celle-ci s'est avérée aussi ludique que passionnante pour le cancre repenti que je suis ;-). L'exposé de Patel facilite l'accès aux calculs de probabilités et réussit à mettre en évidence l'aspect subjectif de nos choix... C'est fin, accessible... Merci pour ce nouveau partage, bises et bonne soirée, Michèle
Publié le 15 Février 2024
3
Et toujours cette finesse d'esprit reconnaissable, toujours cette plume précise et souple... Et toujours cet humour jusque dans cette biographie au deuxième degré... L'écriture est une chose sérieuse quand on ne se prend pas au sérieux, n'est-ce pas ? Jean-Pierre
Publié le 15 Février 2024