Brice Epédrague
Présentation

Lecteur assidu et nouveau ici

Brice Epédrague a noté ces livres

4
Oui, comme vous le dites en réponse à un commentaire sur un autre de vos livres : "le cri est pas mal" ! Oui, pas mal…mené, pas mal du tout, même. On est curieux de cette curieuse histoire, curieux de savoir comment cela évolue, comment cela va se conclure, quel est ce lourd secret. Même si on ne peut pas ne pas le deviner. Votre personnage Paul est vraiment campé. Le médecin aussi. C’est une intrigue. Et l’univers de cette clinique psy, juste aussi.
Publié le 28 Octobre 2018
5
Il faut un talent formidable pour se lancer dans de telles litanies, tant lascives qu’animées, sans craindre de perdre son lecteur. J’ai commencé à une mauvaise heure, je crois que mes yeux se fermaient un peu (ou alors je ne suis pas très marteau piqueur), et je suis arrivé sur la scène des prénoms. Magnifique ! Je dis scène, tant elle est visuelle, tant on voit les deux. Je suis retourné à votre bio, qui dit tout de cette sensation que j’ai eue. Le talent des mots qu’on voit. Bref, Cynthia m’a alpagué ! Et une fois lancé, on se réjouit à vos observations, aux détails, utiles ou pas, au rythme. On creuse le trou aussi. Et on attend que Cynthia revienne. Bravo et merci pour ce partage.
Publié le 26 Septembre 2018
4
Enfin la vérité rétablie. Et de quelle manière ! Oui, sans nul doute vous avez l’imagination foisonnante pour le plaisir de vos fans et certainement le votre à écrire. Ce doit être truculent. Je vous imagine vous demander si celle là n’est pas trop énorme, cette autre là suffisamment tordante… en tout cas, on aura compris que vous validez l’hypothèse de la découverte italienne, puisque vous optez pour Domenica, ce que j’ai toujours cru depuis que j’ai eu la chance d’y poser le pied. Merci à vous pour cette tropicale croisière.
Publié le 28 Août 2018
4
Vous lire est loin d’être anodin. Et c’est dense. Mais cela vaut le coup, vous portez des réflexions, des pensées qui donnent de la matière aux modestes notres, qui les enrichissent, les nourrissent, qui apporte des débuts de réponses aux questions que l’on se pose. Merci pour ce très intéressant partage. (ps. Cela faciliterait peut-être l’accès à votre livre si vous optiez pour une mise en page plus aérée, moins dense, moins feuille A4, car comme vous le savez, le fond, c’est la forme qui remonte à la surface)
Publié le 12 Janvier 2018
4
Le commentaire précédent dit que le début est troublant. Le début EST troublant, un peu décousu. Mais je dirais que la construction de votre livre est apparemment voulue pour l’être. On passe de fils de réfugiés espagnols de 36 à un diner à Davos… Puis de nouveau en 36 avant de prendre en 2010 le train de banlieue d’une jeune fille qui part en erasmus à Madrid… Et de se retrouver en 36. Ne m’étant jamais intéressé au sujet, j’ai été curieux de vous suivre dans vos méandres et d’en apprendre beaucoup et de manière très intéressante. Merci pour ce partage.
Publié le 17 Décembre 2017

Pages

A lire dans les actualités