jbtanpi a noté ces livres

5
Suspense, rebondissements, nuits d'hiver à Paris et sa faune parfaitement décrits. On vit cette histoire comme si on y était. Et toujours bienveillance et espoir quelles que soient les circonstances. Sans doute l'effet de la magie de Noël ! Bravo !
Publié le 29 Décembre 2018
4
Ces contes osent exprimer les sentiments contradictoires ressentis par chacun d'entre nous devant une actualité dont on nous montre surtout ce qui nous dépasse et nous effraie. On nous la présente comme si elle était devenue folle. Mon conte préféré est "mensonge in a bottle", l'aventure de celui qui a eu le cran d'aller dans le sens contraire des autres. Le cynisme et la variété de vos personnages et la vraisemblance du récit sont de nature à faire frissonner vos lecteurs. J'aime bien aussi vos chutes plutôt abruptes.
Publié le 14 Octobre 2018
4
Un joli conte pour enfants à leur lire à petites doses chaque soir. Bravo pour les illustrations très colorées, très fouillées et très originales. Elles plaisent sûrement aux enfants. Bien qu'il y ait beaucoup de personnages, le texte est bien construit et se lit aisément. J'ai eu des problèmes sur mon ordi avec la liseuse de mBS qui réduisait la largeur des pages de moitié (d'où un texte difficile à lire, des personnages très maigres et des angles très aigus !). Le texte en pdf est beaucoup plus agréable à lire (et les images à regarder !). Et si vous écriviez pour les adultes ?
Publié le 03 Octobre 2018
5
Le talent de H (perception colorée des émotions chez les autres) me fait penser à deux choses : 1 : "l'aura" décrite dans des livres "new age", ou encore l'auréole qui entoure la tête des saints (qui serait donc visible ou perceptible par des humains sensibles). 2 : l'autorité naturelle de certaines personnes capables d'influer naturellement (voire volontairement) sur les émotions des autres. Ou de les percevoir. Dans le livre, le professeur explique de façon claire et vivante le mécanisme des émotions dans l'état actuel des connaissances. Connaissances utiles (voire précieuses) au romancier (pour ses personnages) ou au cadre (pour pouvoir transmettre des ordres à ses exécutants sans douleur), ou même au commun des mortels (pour améliorer leurs relations). En résumé, pour parler comme le guide Michelin, je dirais que cette partie de votre livre "vaut le voyage", et clarifie en peu de mots des notions assez difficiles. Le roman est bien construit et se lit de manière fluide, même s'il y a peut-être un peu trop de rebondissements à la fin. J'aime bien le happy end.
Publié le 19 Septembre 2018
4
Vous avez su faire vivre au lecteur ce voyage extraordinaire dans la forêt de Brocéliande. Un seul regret : une fin qui est "à la merci de [vos] doigts qui tapent sur le clavier" et laissent le lecteur sur sa... faim ! Cela me fait penser à un voyage en train qui s'arrête en pleine voie... et où le conducteur explique aux passagers qu'il ne va pas plus loin. Il y a bien-sûr des films, des romans, des nouvelles qui laissent au lecteur ou au spectateur le soin de conclure l'histoire (au lieu de lui fournir une chute, une morale, une explication ou la résolution d'une énigme). Quand le lecteur est paresseux ou qu'il n'est pas en mesure de faire repartir lui-même le train, il se sent frustré, et c'est pour ça que je n'attribue que 4* à cette nouvelle. Elle est peut-être tout simplement inachevée.
Publié le 06 Septembre 2018

Pages