jbtanpi
Biographie

Né en 1939.
Fasciné dès l’enfance par des super héros comme Gaston Lagaffe et ensuite par des bons auteurs comme Marcel Aymé, Courteline, ou Brassens.
Très tôt, j’ai aimé écrire, mais aussi étudier et bidouiller l’électronique et la musique.
Plus tard, j’ai rêvé de paradis langoureux sous les tropiques.
Doté d’une maladresse de très haut niveau, mon parcours d’adulte n’a jamais été sans histoires.
C’est pour ça que j’aime écrire.
Avec l’espoir de partager ce plaisir avec mes lecteurs.

jbtanpi a noté ces livres

5
Un roman bien ficelé... un voyage dans l'univers du BDSM, totalement inconnu pour moi... et une fin aussi inévitable qu'inattendue. Bravo !
Publié le 13 Août 2018
5
J'ai lu "j'ai vu". J'ai beaucoup aimé la fin qui m'a beaucoup amusé. Toutefois je vous connais Fernand, et elle n'aurait pas dû me surprendre ! Vous avez raison, il n'est pas forcément nécessaire d'aller très loin pour trouver des paysages merveilleux ! En revanche je râle au sujet du moteur de recherche de mBS qui s'est planté quand j'ai cherché "j'ai vu" (il semble qu'il n'apprécie pas les mots de 2 lettres ni les apostrophes). J'ai fini par trouver "j'ai vu" en listant les oeuvres de la catégorie poésie, mais ce n'est pas bien pratique.
Publié le 03 Août 2018
5
@Fernand Fallou Contrairement à ce que vous avez écrit à Loulou PF, il ne me paraît pas nécessaire de revoir cette nouvelle, Elle est très bien telle quelle et je l'ai lue avec plaisir bien que ce ne soit pas mon genre de prédilection. Vous racontez bien les histoires et vos personnages sont attachants. Que demander de plus ? D'autres histoires !
Publié le 09 Janvier 2018
5
Cette histoire est bien triste, mais très vivante et bien racontée. Un bon sujet de réflexion.
Publié le 04 Octobre 2017
5
@Izabella Hourd Livre bien documenté qui m'a permis de me faire une idée assez précise des mécanismes bancaires et de l'histoire de la monnaie. Un tour de magie bien sympathique et instructif pour un lecteur qui préfère savoir "comment ça marche" plutôt que d'entendre la "langue de bois" habituelle qui sert essentiellement à masquer la réalité. A propos de langue, j'ai relevé quelque fautes d'orthographe. L'une d'entre elles m'a fait bondir : c'est "emmètre" que j'ai vu au moins deux fois à la place de "émettre". "Emmètre" existe en français (j'ai vérifié) (conjugaison du verbe "emmétrer") Désolé de vous "emmétrer" avec ça (je fais des fautes moi aussi). Bon bouquin bien illustré et agréable à lire. je ne regrette pas de l'avoir acheté en version papier.
Publié le 04 Octobre 2017

Pages