jbtanpi a noté ces livres

5
Un essai philosophique de 135 pages ! Hou ! Là ! J'ai eu très peur d'un pavé indigeste. Par chance, il est à la fois très aéré, bien documenté et tout à fait pertinent. Le titre aussi est très inquiétant. Il me fait penser à un serpent qui se mord la queue, à un programme informatique qui boucle, ou à la tentative de s'élever en l'air en tirant sur les lacets de ses chaussures. Est-ce volontaire ? C'est une approche originale qui permet au lecteur lent que je suis de respirer entre chaque section de texte et de bien en assimiler le contenu. Des pages blanches et des repères (table des matières, index, références) plutôt que du verbiage inutile. Quelle belle idée ! Il est agréable aussi de picorer dans la liste des citations que vous donnez à la fin.
Publié le 08 Février 2019
5
Ce roman se lit aisément et avec plaisir. Les illustrations sont une excellente idée : elles aèrent le texte et illustrent le décor avec précision.
Publié le 20 Janvier 2019
4
Je partage l'analyse de @Michel CANAL, mais je n'ai pas son courage, d'ailleurs la lecture d'un texte un peu long sur l'ordinateur m'est assez pénible, âge oblige. L'absence totale de personnages ne me dérange pas, bien au contraire, et j'aime bien votre univers visuel très détaillé. En revanche, c'est plutôt le manque d'aération du texte qui me gêne. Contrairement à un roman de gare qui se lit sans s'arrêter d'un bout à l'autre, la poésie, même en prose, nécessite des "arrêts sur image" et de l'espace (un saut de ligne par exemple) entre les images, en respectant un certain rythme. Comme il est triste de voir son texte affecté d'un 0/5 tant que personne ne l'a noté, je vous accorde 4 étoiles.
Publié le 20 Janvier 2019
5
Très bon début. J'ai lu ces 17 pages avec plaisir, car je ressens parfois cet écartèlement entre la vie réelle et l'onirisme. Je découvre avec intérêt l'univers de votre personnage, auquel je peux assez facilement m'identifier, mais j'ai un peu peur de m'y perdre au bout d'un moment. La lecture est fluide malgré quelques fautes (par ex. badot au lieu de badaud) peu gênantes et faciles à corriger. Il m'est difficile d'en dire plus (je ne suis pas vraiment un amateur de romans : je préfère les textes courts, comme les nouvelles).
Publié le 05 Janvier 2019
5
Que de rebondissements dans ce texte de 13 pages ! Juste assez de mots pour se représenter le décor et s'imaginer dans la peau de cet homme seul, entraîné malgré lui dans des aventures extraordinaires. Bravo !
Publié le 02 Janvier 2019

Pages