COTTAGE DES DUNES

116 pages de Jean-Noël CADOUX
COTTAGE DES DUNES Jean-Noël CADOUX
Synopsis

C’était l’été 1914. La guerre affreuse commençait. Tout juste pour ses 23 ans et quatre mois après son mariage avec la belle Henriette, le sergent Marius Cadoux fut envoyé à la bataille en pleine lune de miel. Des millions d’histoire d’amour vont ainsi se faire égorger. En 1914 on pouvait vivre ça, une vie normale, un travail, un amour, des envies de bonheur et d’enfants…et puis non, il fallait tout quitter, se séparer, se déguiser avec un uniforme, et aller tuer des gens. Cent ans plus tard "Cottage des dunes" raconte l'histoire vraie de deux amoureux qui vont tenter de survivre à la déchirure. Sur le quai au départ, Henriette est venue, elle court, elle croise ses pieds menus dans le fourreau noir de sa robe, elle tient son chapeau, elle court, et puis elle s'évanouit.

215 lectures depuis la publication le 14 Mars 2019

Les statistiques du livre

  86 Classement
  215 Lectures
  +468 Progression
  5 / 5 Notation
  13 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 5 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Magnifique !
Publié le 20 Mars 2019

@Woody Woodpecker
Cher inconnu au pseudo bien connu (et si drôle) votre mot me touche lui aussi, car c'est vrai, en me lançant il y a trois ans) dans ce roman j'ai redécouvert cette guerre tant et tant racontée et dont on n'a pas assez montré les "coulisses", ce qui se tramait dans le quotidien d'un homme, ces femmes soudain seules, leur vaillance, le défi qui leur fut lancé quand la mort s'est invitée chez elle. C'est toujours vrai, universel, oui vous avez bien vu et merci de le dire ici, cela m'encourage!
jn.cadoux

Publié le 20 Mars 2019

On croyait tout connaître de la "Grande" Guerre.Il semblerait bien que non...L'alignement des faits et la restitution quasi chirurgicale du contexte de ce récit donnent tout leurs sens à cet itinéraire d'un soldat lambda et au combat que mène sa femme pour le retrouver. Après l'enfer du front, JN Cadoux nous entraîne dans une dimension moins connue : les hôpitaux, l'organisation de la vie quotidienne de la compagne d'un grand blessé, les voyages en train, les tracas administratifs, etc.
Une fresque sans pathos où les preuves d'amour qui la parsèment ne font pas totalement desespérer d'une l'humanité disparue des écrans radars.

Publié le 20 Mars 2019

@Yves BARTAUD
Merci pour ce témoignage qui donne du sens à nos aventures! je me sens petit devant ces impressions si fortes, je repense à ces nuits peuplées de cauchemar quand j'écrivais ce que vécurent nos ancêtres. La paix dont nous profitons aujourd'hui avec nos enfants est notre bien commun le plus précieux!

Publié le 19 Mars 2019

@René Sauvage
Votre commentaire me touche juste sur ce qui me tient à cœur: construire un récit vivant, au présent en effet, pour plonger directement dans cette histoire! Oui c'est bien sûr une histoire de femme, tout passe par Henriette, tout lui revient...
jn.cadoux

Publié le 19 Mars 2019

@catherine loizeau
Merci chère Catherine de cette attention si précieuse à mon travail. C'est infiniment encourageant pour continuer à écrire et pour partager avec le plus grand nombre le goût des livres!
jnc.

Publié le 19 Mars 2019
5
Avec Henriette et Marius j'ai souffert, j'ai espéré et j'ai aimé. Grâce à ce récit nous prenons toute la dimension de notre Histoire. Haletant! Magnifique!
Publié le 19 Mars 2019
5
Fracassant. Quel témoignage. Porté par une écriture sûre. Sans effets. Qui colle aux faits. Au présent pour faire de nous lecteurs des témoins invisibles. C’est pour moi émouvant à lire car mon grand-père a écrit pour sa famille ses souvenirs de la grande guerre. Sur 200 pages de canons, la naissance de sa fille qu’il apprend par télégramme ne prend qu’une ligne. Mais votre témoignage est aussi un roman. Henriette est là, tout le temps. Et ça rend votre récit plus fort encore par cette opposition entre l’horreur et l’espoir. Et si vous n’étiez pas là pour témoigner, on pourrait perdre l’illusion que cet optimiste guerrier va pouvoir rentrer un jour à la maison. Bravo pour cette mémoire ravivée.
Publié le 19 Mars 2019

Je viens de terminer la lecture des "aventures guerrières" du soldat Marius. Avec lui, j'ai combattu les Boches avec la peur au ventre, j'ai souffert le martyre en attendant les secours, je me suis accroché à la vie comme un fou, j'ai espéré ma bien-aimée et j'ai pleuré quand j'ai compris tout ce qu'elle avait fait pour me rejoindre et prendre soin de ma vie... Quelle épopée! Quelle fresque! Je découvre chez Jean-Noël Cadoux un écrivain talentueux, flamboyant, passionnant, très documenté et soucieux de l'exactitude historique. Ce récit est haletant, vibrant, et nous ramène un siècle en arrière. C'est un cadeau précieux et j'espère qu'il trouvera l'écho qu'il mérite!

Publié le 18 Mars 2019
5
Grandes qualités d'écriture, récit vivant, documenté et serein malgré les horreurs de la période relatée. L'affect est présent, indéniablement, dans ce vibrant et chaleureux hommage à Marius, Henriette et au-delà à tous les soldats de toutes les guerres. Bravo !
Publié le 16 Mars 2019

@MIRANDE Marcel
Merci d'être allé voir ce qu'il s'était passé autrefois dans ce Cottage des Dunes face à la mer, au milieu des hommes cassés et des femmes amoureuses...Merci à vous, Marcel Mirande, qui êtes un écrivain reconnu et qui m'encouragez si bien! Amicalement.
jn.cadoux

Publié le 16 Mars 2019

Félicitation, Cottage des dunes: un beau titre ! le texte : une histoire du réel parfaitement restituée, travail de journaliste et d'écrivain qui doit se poursuivre avec d'autres écrits, peut-être un deuxième roman ?... Affaire à suivre…

M.M.

Publié le 16 Mars 2019

@BAGHOU, merci pour votre commentaire sur "Cottage des dunes", en ligne depuis hier 14 mars. Merci de livrer ces impressions de lecture, c'est fort et encourageant.
jn.cadoux

Publié le 15 Mars 2019
5
Un premier mot me vient instinctivement : MAGNIFIQUE. Les autres seraient fortement redondants, mais tous aussi sincères. J'ai adoré ce vibrant hommage familial et même versé quelques larmes. A vous lecteurs qui hésitez à lire ce livre, ne passez pas votre chemin, foncez…. Tout y est dosé parfaitement : l'histoire, l'action, les personnages, le suspens, les rebondissements, l'aventure et pour finir l'Amour avec un très grand A sous toutes ses formes et je n'oublie pas une efficace leçon d'Histoire.
Publié le 15 Mars 2019