Auteur
Le 26 aoû 2019

Littérature : l'inspiration creuse son lit dans l'expérience et la référence

Marie Morganti ne croit pas à une inspiration innée, tout existe de façon latente, quelque part, enfoui. Le travail est son révélateur
Les balises de l'inspiration sont  traçées : dans nos expériencesLes balises de l'inspiration sont traçées : dans nos expériences

L’inspiration : il y a un fait déclencheur

A quoi se résume l’inspiration ? Pour ma part, elle est souvent déclenchée par un simple élément (une image, une émotion) qui me renvoie à un souvenir, un ressenti dans lesquels je vais puiser. Une idée prend forme à ce moment-là. L’état d’esprit dans lequel je me trouve orientera le projet, lui donnera sa couleur dominante. 

Le travail régulier va générer l’inspiration

Ensuite, c’est le travail régulier d’écriture qui va générer l’inspiration. L’un se nourrit de l’autre, je dois maintenir le rythme, c’est un équilibre essentiel. Quand l’un s’essouffle, l’autre aussi !

L’inspiration repose toujours sur une référence quelle qu’en soit la nature

Je ne pense pas qu’un auteur puisse inventer un récit de A à Z jusque dans les moindres détails. Il y a toujours une référence, si abstraite soit-elle, à ce qui a été vécu, lu, observé, à ce qui nous a construits. Même dans la création la plus imaginaire, la plus détachée du réel, il y a le discours de l’inconscient. Je ne sais plus quel écrivain disait qu’un poème se compose en un quart d’heure, plus une vie…

Marie Morganti.

16 CommentairesAjouter un commentaire

@Marius Youssouf : Merci beaucoup à vous, cher Marius, pour ce retour attentif. La frontière entre l'intrinsèque et l'acquis, en écriture, elle est heureusement perméable. C'est cela, peut-être, qui la rend unique à chacun...

Publié le 03 Septembre 2019

@Muriel Laroque : Vous avez raison chère Muriel, l'inspiration se nourrit aussi de nos lectures. Et nos lectures répondent à ce qui nous inspire... L'écriture naît de cet amalgame, cet écho à la fois prégnant, multiple et toujours renouvelé. Merci beaucoup pour ce mot... inspirant !

Publié le 03 Septembre 2019

@Marie Morganti merci Marie pour votre réaction. La bonne nouvelle, quand je vous lis, c'est que tout ce qui nous échappe est de l'inspiration...Cela me réjouis car alors nous en avons beaucoup et si nous parvenons à résoudre la quadrature du cercle qui nous est nécessaire pour nous en emparer à pleines brassées, nous serons bientôt riches et votre désert aride se transformera bientôt en une forêt luxuriante. L'Eden est à la portée de notre plume...mais je l'ai toujours su. ;)

Publié le 01 Septembre 2019

@Murielle Laroque Merci Murielle pour votre réaction. Je valide le travail quotidien, discipline si éloignée de ma paresse, et la lecture indispensable. Nous puisons en effet une part non négligeable de notre inspiration dans celle des autres. La vie est un "nœud de relations" nous enseigne Antoine de Saint Exupéry. Heureusement...finalement. :)

Publié le 01 Septembre 2019

@Michel CANAL : Merci à vous Michel, sincèrement, pour ce mot très gentil. Je ne lis pas dans vos pensées, soyez rassuré ! Et je n'aimerais pas détenir ce pouvoir dans la vie. Mais dans la fiction, ça peut être une formidable source d'inspiration...

Publié le 01 Septembre 2019

@Catarina Vitti : Merci à vous, chère Catarina, et bravo d'entretenir la flamme...

Publié le 01 Septembre 2019

@Michel Primtan : Merci beaucoup Michel, pour votre partage détaillé et très pertinent sur l'inspiration. La fameuse page blanche, trou noir de notre énergie, désert implacable où s'évaporent nos rêves, où nos désirs se perdent avant même d'être nés. Moi aussi je note, je griffonne comme tout le monde, au dos de tickets de caisse. Moi aussi j'ai oublié au réveil la phrase qui allait donner tout son sens à mon propos. Est-ce que je me souviens même de l'avoir trouvée ? C'est fait de ça aussi, l'inspiration. Tout ce qui nous échappe, qui nous anime encore et toujours, n'en déplaise au grand Picasso : chercher...

Publié le 01 Septembre 2019

@Scott Logan : Que l'Etincelle jamais ne meure, Scott Logan... Merci.

Publié le 01 Septembre 2019

@Colette Bacro : J'adore, sincèrement, la métaphore de l'"insaisissable compagne", elle est incroyablement juste ! Tout est dit en deux mots sur ce sujet qui en consomme des milliards... Merci Colette !

Publié le 01 Septembre 2019

@Marie Morganti
Merci pour cette analyse fort judicieuse que nous partageons chaleureusement.
J'ajouterai qu'une lecture assidue et régulière de romans permet au travers d'une scène décrite par l'auteur d’entraîner chez moi l'inspiration au petit matin qui va ouvrir mon imagination, déclencher l'idée pour façonner une situation que je cherchais désespérément.
Il va s'en dire qu'un travail quotidien d'écriture est indispensable pour rester concentré.

Publié le 30 Août 2019

 L’inspiration

Il semble que l’inspiration se doive d’accompagner l’artiste à chaque étape de la création. Mais elle n’est pas toujours au rendez-vous. Les écrivains le savent bien. Leur page peut rester désespérément blanche et leur muse absente. Pourquoi ? Je pense que les artistes ne sont que des humains comme nous, avec leurs difficultés, leurs faiblesses. Tous s’accordent généralement à souligner la somme de travail qu’il faut produire pour engendrer une œuvre. Ils la mettent en perspective avec le talent dont ils soulignent modestement le rôle subalterne et réduit. Nous ne les croyons pas car pour nous le talent est la seule explication du miracle de l’art, même si nous savons que sa mise en œuvre demande beaucoup de travail. Et nous pensons immanquablement à Mozart, doué dès le plus jeune âge. Don, talent ou génie versus travail… Nous ne croyons pas aux bienfaits créateurs du travail. Et pourtant, hors le génie inexplicable, la page blanche ne se remplit, la sculpture ne prend forme que si l’artiste sait se mettre à l’ouvrage d’abord. L’inspiration vient ensuite, comme une récompense. Je le pense, car, à l’instar de beaucoup d’entre nous, poètes en herbe, artistes si… je me place dans cette configuration. Celle de donner vie à la capacité formatrice à la faveur d’une émotion, d’un ressenti, d’une pensée qui nous habite, lorsque nous nous rendons d’abord disponibles pour le labeur. Nous avons tous nos moments privilégiés pour cela : tard le soir ou au petit matin lorsque tout est calme…et nos lieux privilégiés, un bureau, une forêt, un coin de table, un bistro… Je pense à l’écriture en ce qui me concerne. C’est au petit matin que l’inspiration, cette coquine, vient sournoisement me tirer du sommeil où je voudrais rester. Quoi de plus difficile que de se réveiller et de quitter les limbes du sommeil seulement parce que les pensées vous assaillent, se rendent séduisantes, uniques à cette heure spéciale. Beaucoup d’écrivains ont expérimenté cela. Se lever avant l’aube pour vite transcrire une idée, des idées originales et formidables apportées par l’inspiration sans contrainte des heures de relâchement entre sommeil et veille, avant qu’elles ne s’évanouissent. Mais c’est dur. Il faut se savoir écrivain pour y consentir. Ce n’est pas mon cas. Je n’ai nul roman en cours. Cependant, lorsque les premières lueurs de l’aube pointent à ma fenêtre, je commence à gamberger avec délectation. Ce sont des tweets qui me viennent à l’esprit. Je les compose, précis, percutants comme des haïkus. Oui, je les écrirai dès mon lever. Je m’en souviendrai. C’est si facile quand l’inspiration vous a rendu visite. En attendant, profitons des dernières voluptés qu’un bon lit douillet nous offre, laissons-nous aller, rendormons-nous sans crainte. Au réveil, bien-sûr, j’ai tout oublié.

Publié le 30 Août 2019

Tout à fait vrai Marie, l'inspiration ne peut être inée, sinon ne peut être qu'inée. il y a toujours une part de la nature, du vecu, du quotidien et du travail propre qui s'ajoute à ce qui arrive d'un coup. On écrit toujours à partir de quelque chose. Merci pour cette analyse.

Publié le 30 Août 2019

Excellente analyse de l’inspiration, @Marie Morganti. Effectivement, elle creuse son lit dans l’expérience et la référence ; le travail régulier d’écriture est le complément utile, mais pas nécessairement indispensable, car propre à chaque individu.
En vous lisant, j’avais l’impression que vous lisiez dans mes pensées.
Tout est dit, et bien dit, de manière précise et concise.
Merci pour cet article, très utile je pense pour tous nos amis auteurs auto-publiés sur monBestSeller.

Publié le 27 Août 2019

Bonjour Marie, je crois aussi à cette divine petite étincelle capable d'illuminer la plus profonde des nuits. Et je crois aussi à l'incomparable vertu du travail. Merci pour le billet.

Publié le 26 Août 2019

Il y A le Bois, l'Etincelle et le Feu....
Mais qui nie le Souffle n'est qu'un Idiot...

Publié le 26 Août 2019

@Marie Morganti. Voilà une définition d'une concision et d'une efficacité épatantes de l'inspiration, un sujet particulièrement volatil qui a tendance à mettre cerveaux et claviers en surchauffe ! Chapeau, Marie, et merci d'avoir si formidablement cerné la relation que nous essayons d'entretenir avec cette insaisissable compagne...

Publié le 26 Août 2019