Yorkshire Pudding

52 pages de Parthemise33
Yorkshire Pudding Parthemise33
Synopsis

Ring a-ring o'roses
A pocketful of posies
A-tishoo ! A-tishoo !
We all fall down
(Comptine traditionnelle anglaise)
Cette histoire se déroule à Noël. Que les paternalophobiques se rassurent, sans la présence du Père Noël et des lutins.
Une enquête policière, écrite en hommage à Agatha Christie, l'Impératrice du crime, à qui je dois de délicieux moments de lecture et de remue-méninges.
Bonnes fêtes de fin d'année à toutes et à tous.

Publié le 06 Décembre 2020

Les statistiques du livre

  313 Classement
  90 Lectures 30 jours
  960 Lectures totales
  -6 Progression
  0 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@galodarsac L'important étant de participer, vous êtes tout pardonné. Ni Krampus, ni Sadaminet ne viendront faire des niches. Vous pouvez dormir l'esprit en paix sans craindre pour vos flexyvalves. Merci Bisous Merci pour votre commentaire et vos étoiles.
PS je déguste vos poésies libertines avec gourmandise. Un commentaire suivra incessamment sous peu sur votre page.

Publié le 07 Juin 2021

@Parthemise33 Oups quelle boulette, ce vote était pour Nikolaos vs Krampus, et non pour ce pudding que je n'ai pas encore savouré... Voilà ce que c'est que de lire à 2h du matin au lieu de roupiller comme un enfant sage ! Désolé pour ce méli-mélo, apparemment on ne peut pas rectifier le tir... Je demande humblement pardon, ne m'envoyez pas Sadaminet !

Publié le 07 Juin 2021
5
Conte charmant que ce pari entre deux grands, qui décide du sort de plusieurs petits... Comme dans la vraie vie en fin de compte... Je me suis tordu une flexyvalve (variante de la claxybulle chez les quinquagénaires) à imaginer la tête du mauvais lutin mauvais perdant... Je m'attaque au tome suivant dès demain !
Publié le 07 Juin 2021

@Parthemise33
Merci à vous, Parthemise, je vais mettre vos deux conseils en bibliothèque :-) Bisous et à bientôt. Rachid / Bruno

Publié le 18 Avril 2021

Bonsoir @Blanchet Rachid, j’ai lu avec grande attention votre critique très constructive. Un autre angle de vue est toujours à prendre en considération. Lorsque je rédige, j’ai l’impression que c’est le récit qui décide de la forme qu’il prendra in fine. Des coupables initialement prévus deviennent des innocents et réciproquement. La forme également, est légèrement différente suivant le genre de l’œuvre. Vous avez remarqué qu’il y a beaucoup de dialogues. C’est vrai que j’adore le théâtre, et cela se ressent peut-être dans mon style. En même temps, écrire une pièce entière est extrêmement difficile et très technique. Il faut posséder le sens de la mise en scène et être au top avec des dialogues percutants. Pas question d’ennuyer le spectateur avec des longueurs. Pas question de souffler une seconde en se reposant sur des descriptions ou de la narration. En parlant de narration, je vous suggère d’aller vous promener, si vous le souhaitez, du côté de Montay Kristine et/ou Fantaisies sur la Place de l’Oeuf. Je crois que c’est plus narratif dans la forme. Pour finir, le format « nouvelle » me convient, mais peut-être qu’un jour... Merci Bisous Merci pour votre commentaire et les étoiles qui l’accompagnent.

Publié le 17 Avril 2021
5
Comme j'ai lu récemment La griffe du chat, je retrouve dans ce livre tous les ingrédients et les qualités du premier : l'humour, la maîtrise de l'intrigue policière, la prédilection pour les scènes comportant de nombreux personnages, la théâtralité (au fond, on est très proche d'une pièce de théâtre dans les deux livres). Du coup, ce que j'ai le plus remarqué (parce que c'était nouveau pour moi), c'est le début, après les enchères, la petite scène de négociation (et la filature qui s'en suit) pour racheter le précieux tableau peint par Churchill. Là, vous montrez que vous êtes douée aussi pour la narration (la narration où l'action est majoritaire par opposition à la narration où le dialogue est majoritaire, comme dans le reste du livre). Donc que vous pourriez aussi écrire quelque chose de plus narratif avec moins de personnages. Bien sûr, votre goût pour Agatha Christie vous amène à multiplier le nombre des suspects, c'est normal. Mais je vous sens tout à fait prête (ceci n'est pas une commande !) à écrire des nouvelles plus narratives (ou même un roman ??) . Quel troisième livre me conseillez-vous maintenant ? Bisous. Rachid / Bruno
Publié le 15 Avril 2021

@Boris Pillips Contentement grandissimesque mien à la lisibilisation de commentation vôtre. En plus, j’ai appris un nouveau mot. Un jour sans apprendre une chose nouvelle est un jour perdu. Je faisais donc de l’onomastique sans le savoir ! Pour tout vous dire, je suis allée sur la page de Wikipédia pour en apprendre un peu plus sur le sujet.  En parlant de petites cellules grises et moustaches cirées, lors d’un de mes séjours outre Manche (mon anglophilie impétueuse, même si de temps en temps ces damnés roastbeefs nous percutent sévère en rugby, me pousse à de fréquentes visites sur cette île), j’ai eu l’occasion d’aller au musée d’Agatha Christie à Torquay. Formidable ! Un instant, l’envie a traversé mon esprit fougueux de revenir avec un camion pour déménager le bureau de Mr Poirott pour en meubler mon petit home. Ce qui m’a retenue dans cet élan délictueux, mais enflammé d'admiration pour le personnage, ce sont les complications judiciaires fâcheuses qui s’en seraient suivies. Merci Bisous Merci également pour les étoiles.

Publié le 30 Mars 2021

Souffrant d'une "paternatalophobie" quasiment compulsive, je me suis littéralement régalé à la lecture de ce "Yorshire Pudding"... il m'a fait oublier la raideur compassée du "Christmas spirit" chère aux ressortissants de la Perfide Albion.
Vous mettez en scène, @Parthemise33, une résolution d'énigme que n'aurait pas désavouée Agatha Christie en y ajoutant une galerie de portraits de la gentry digne de Wodhouse dans leurs dialogues crépitants.
Il y a aussi une "cerise sur le gâteau" : visiblement des recherches pointues sur l'histoire du Royaume-Uni et l'onomastique tant galloise que cornouaillaise... ayant été - dans une vie antérieure - le premier enseignant français à être intégré dans le cadre des "Professeurs de Section Européenne", je ne peux qu'approuver !
Bref, en terminant votre écrit, je n'ai pu m'empêcher de titiller la pointe gauche de mes moustaches en croc soigneusement cirées en murmurant "Saperlipopette, cette nouvelle a mis en joie mes petites cellules grises !"
Amicalement et avec humour.
Philippe.

Publié le 28 Mars 2021
5
Commençons par les étoiles, @Parthemise33... un commentaire suivra !
Publié le 28 Mars 2021

Bonjour @RodrigueHatu Je vous remercie pour avoir lu ma nouvelle ainsi que pour votre commentaire en vrai fausse allure de douche écossaise (et réciproquement). Je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année. Bisous Merci Bisous

Publié le 24 Décembre 2020

C’est gai, léger, assez fin, mais trop irrégulier j’ai trouvé. L’ouverture dans la salle des ventes est assez formidable, ça m’a fait ma journée comme on dit dans le Yorshire. Merci !

Publié le 24 Décembre 2020

Chère Michèle @lamish, Vous voyez, j’ai tenu parole. Pas de « Ho! Ho ! Ho! » intempestifs. J’ai voulu changer de style en créant des personnages féminins dans la lignée de Dragonnette. Un peu foutraques à l’anglaise, avec tout de même les pieds sur terre. Un petit peu moi, mais pas tout à fait. Quoique... Pour répondre à votre interrogation, à la maison, je porte bien des pantalons, mais pas la culotte. ;-). Un mélange de respect mutuel et de compréhension réciproque. Exercice pas évident à pratiquer tous les jours. Le fléau de la balance a des velléités fâcheuses de vouloir pencher plus d’un côté que de l’autre. Vous m’avez appris le mot scientifique concernant la phobie des clowns. Et je pense que je le suis un petit peu également. Merci Bisous Merci pour votre commentaire et vos étoiles.

Publié le 14 Décembre 2020
5
Bonsoir, Annie, et merci d’avoir ménagé vos lecteurs « paternalophobes ». Quand ces derniers cumulent en étant coulrophobe, ce qui est mon cas, je conçois que cela puisse sérieusement brider l’inspiration ;-). Mais malgré cette contrainte, vous avez écrit une nouvelle drôle, légère, peuplée de personnages féminins originaux et dotés d’un caractère trempé (comme souvent sous votre plume). Serait-ce vous qui « portez la culotte », comme l’on dit, à la maison ? Je commence à le croire ;-). L’ambiance, le contexte, l’humour très british m’ont évoqué les célèbres enquêtes de Miss Marple ou d’Hercule Poirot. Un vrai plaisir de lecture dont je vous remercie. Bises et bonne soirée. Michèle
Publié le 14 Décembre 2020
Parthemise33
Biographie

J'aime la lecture. Depuis plus de deux ans j'ai pris beaucoup de plaisir à picorer dans MBS et à échanger avec les auteurs. A rester...


A lire dans les actualités