ledémonsauvagedunet

4 pages de Parthemise33
ledémonsauvagedunet Parthemise33
Synopsis

Une mini mini historiette inspirée par "Possession virtuelle" d'@Annie Pic.
A lire le temps d'un éternuement.
Très bonne lecture à tous

Publié le 20 Février 2023

Les statistiques du livre

  421 Classement
  89 Lectures 30 jours
  1611 Lectures totales
  -2 Progression
  0 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 7 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Alhéna Skat Quel commentaire dithyrambiquement débridé ! J'en suis encore toute émotativement retournationnée ! Savoir que je défrise le génie est proprement régénératif . Ferci Risous Ferci (vous voyez, j'en perds mes consonnes) pour les brillantes étoiles

Publié le 11 Août 2023
5
@Parthemise33 Bravo !… Félicitations !… Quelle imagination !!! Et comme c’est bien argumenté ! Je viens de passer un de ces moments où tout s’efface devant ce délire de paranoïa hallucinatoire pour laisser place au rire, moyen efficace pour éloigner nos soucis. J’ai aimé, pour ma part, la manière de traiter cette découverte de l’informatique et du Net qui, à l’aube de ce nouveau millénaire, était perçu comme une sorte d’antéchrist. En remontant dans le siècle passé, l’électricité, le téléphone, les avions… etc. étaient aussi vus par certains comme une invention du Diable. Disons qu’à ce jour, ce qui nous arrive avec la robotique et l’intelligence artificielle, on n’a pas fini de lutter avec les Démons du progrès. Pour terminer, je vous réitère mes félicitations. Sans l’ombre d’un doute, vous êtes, chère Parthemise, la plus importante de toute les Divas de la grande déconnade, sachant manier la dérision d’une façon décalée qui nous laisse sans voix ! Merci à vous... Bises.
Publié le 10 Août 2023

@A.P. Goujon Vous êtes adorable. Lovecraft m’avait fait forte impression. J’avais boulotté son œuvre avec délectation en passant outre ses réflexions racistes et anti sémites. Pas rares à l’époque dans la littérature. De toute façon, si on creuse un peu, il déteste tout le monde. En tout cas, son style est singulier, et ce fut un grand plaisir que de lui rendre hommage en le parodiant. J’ai dans l’idée que l’époque moderne l’aurait bien inspiré. Merci Bisous Merci pour votre commentaire. Je partagerai vos étoiles avec le Maître

Publié le 07 Mars 2023
5
@Parthemise33 Alors là, ce n'est plus Parthemise, c'est lady Lovecraft ! Annie Pic nous avait déjà effrayés avec son Jeannin, mais vous, lady Lovecraft, vous surenchérissez avec votre "chose" innommable, sortie tout droit de Lovecraft... Je ne regarderai plus mon ordinateur comme avant, mais heureusement, je suis douée pour la procrastination... Merci, chère Parthémise, de nous faire rire encore. Merci bisous merci !
Publié le 06 Mars 2023

Bonsoir @Annie Pic C’est la magie de MBS : des échanges entre auteurs et lecteurs qui sont à l’origine de nouvelles créations. Sans votre histoire inspirifiante , je n’aurais pas écrit la mienne. Tout cela forme une chaîne enrichissante pour l’esprit. Ma pourvou ché sa doure aurait dit Madame Mère Bonaparte. Et j’espère que MBS douréra lontanissimo. Merci Bisous Merci pour votre commentaire assorti d’étoiles. L’ensemble m’a fait très plaisir.

Publié le 25 Février 2023

Cher @Fernand Fallou J’ai l’impression que tu es quelqu’un dans le genre de Paul Morand qui, s’il avait un message à délivrer, utilisait les services d’un télégraphiste. L’écrivain écrit et son œuvre lui échappe et appartient aux lecteurs qui y trouvent plusieurs interprétations, toutes légitimes. Merci Bisous Merci pour ce commentaire empli de réflexitude originale…et pour les étoiles, bien entendu

Publié le 25 Février 2023
5
Bonjour Parthemise33. J'adorrrrre ! La Chose qui sévit sur le net. Qui zombifie la femme de ménage. Qui hallucine le chat, etc. Heureusement, la Chose ne possède pas l'esprit humain, d'où sa vulnérabilité, (à méditer). Merci pour ce joli texte, belle journée à vous. Bises, Annie
Publié le 25 Février 2023
5
Chère @Parthemeise33 Suite à nos récentes discussions sur ce texte où ton style émane. J’ai enfin compris après plusieurs lectures où tes lecteurs ont été chercher que ce texte était écrit à la gloire de la procrastination. Et non pour décrire l’homme du vingtième siècle, à qui il reste encore quelques lambeaux de sa massue, de son costume en peaux de bête et le souvenir de sa grotte qui le hantent, se faire dépasser, voire phagocyter par les machines. Lui qui a mis plusieurs milliers d’années à maitriser le feu, encore plusieurs milliers d’années à inventer la roue et voilà qu’en à peine un siècle, il passe du fil à couper le beurre à la station spatiale. Bref ! C’est sûr qu’avec ton dernier paragraphe : Je cite : La Chose a été miraculeusement vaincue par un phénomène plus puissant qu’un antivirus du Pentagone, voire un vaccin ARN messager : notre paresse. C'est proprement incrédisible. Notre inertie efficace face à une himalayenne pile de dossiers à traiter urgemment fut notre meilleure parade. C’est sûr que chacun peut voir ce qu’il veut dans ce texte qui n’est fait que pour être lu… sans plus.. à la gloire de la rhétorique. Bravo ! FF
Publié le 24 Février 2023

Cher @galodarsac
Une idée me vient là tout de suite. Le Lièvre de La Fontaine serait-il un procrastinateur ? Hélas pour lui, il s’est payé la tehon de sa vie pour être arrivé après cette bolosse de tortue.
Attention ! Procrastiner sans modération peut conduire aux sueurs et insomnies nocturnes. Ce qui n’est pas confortable et grisaille le teint.
Tout est donc dans la tempérance. Un soupçon de procrasnitude réflexivante ne peut nuire aux claxibulles. Merci Bisous Merci pour ton commentaire empreint d’une sagesse éclairée par les étoiles du bon sens

Publié le 23 Février 2023
5
Voilà une nouvelle qui m'a rappelé l'époque lointaine où, jeune vacataire dans la Fonction Publique, j'ai connu les piles de dossiers qu'on mettait de côté le lundi matin, au retour du WE, qu'on ignorait jusqu'au jeudi, qu'on ouvrait timidement dans l'après-midi pour les refermer le vendredi matin, à l'approche du WE... Que de démons du travail terrassés par tant d'héroïsme procrastinateur! Est-ce là que j'ai appris cet art (car c'en est un effectivement, comme le souligne Philippe avec justesse) ? En tout cas, ne rien faire est parfois la solution, comme le rappelait le regretté Edgar Faure: "[en politique] il n'est jamais de problème si grave que l'absence de solution ne finisse par résoudre." À appliquer avec modération tout de même. Merci en tout cas pour ce bon moment !
Publié le 22 Février 2023

@Philippe De Vos
Effectivement, c'est également une manière d'appréhender ce concept qui tourne autour d'atermoyer, reporter, tergiverser, bref remettre au lendemain ce qui aurait dû être effectué avant-hier. Finalement, lorsque nous regardons dans le rétroviseur, nous nous apercevons que bien des problèmes se sont réglés par eux-mêmes sans intervention de notre part.
Concernant le fond , je l'aurais aimé plus clair, mais le démon en a décidé autrement. Il est très têtu, vous savez...
Merci Bisous Merci pour avoir lu et donné vos impressions

Publié le 22 Février 2023

Très énigmatique, votre texte, dans son déroulement. Jusqu'à la solution qui vient tout éclaircir.
Paresse ou procrastination ? À mon sens, ce sont deux choses différentes. La procrastination, c'est de la divination, c'est comprendre qu'en réalité toute la pile de dossiers qui monte, monte, monte devant nous n'est pas à traiter. La procrastination, c'est l'art de ne pas s'en faire ! Oui, la pile monte, mais en fait, elle n'est pas si haute que ça, c'est de l'illusion. La paresse, elle, s'abat sur sa victime quelle que soit la hauteur de la pile, qu'il y ait des dossiers urgents ou non. C'est un peu de défaitisme aussi : je n'y arriverai pas, alors pourquoi commencer ? Laissons tout cela à plus doué que moi.
La procrastination est un art, la paresse est une renonciation.
En tout cas, amusant votre texte. (L'illustration, en fond, perturbe un peu la lecture, tout de même.)
Cordialement
Philippe

Publié le 22 Février 2023

@Phillechat
Puis-je me permettre d'engager une petite controverse avec vous ? Il y a procrastination et procrastination. Je m'explique. Loin de la refoulée ou la honteuse, la procrastination assumée est beaucoup plus bénéfique pour la santé qu'un cocktail Whisky-Prosac-Guronsan . En effet, avant d'agir, il convient de créer autour de son micro-climat personnel une ambiance de zénitude harmonieuse permettant la détente de ses circonvolutions neuronales pour une relecture kantienne (à ne pas confondre avec quantique) et lucide de la situation. Il sera toujours temps de s'inquiéter, s'interroger, s'émouvoir si la conjoncture perdure. Ouf ! Toute cette réflexivité m'a épuisée. Je vous quitte en vous disant Merci Bisous Merci pour votre visite, votre commentaire et vos étoiles. Sur ce, je vais avaler un cocktail Champagne-Aspirine-Belladone et méditer sur les ruines de Carthage

Publié le 21 Février 2023
4
Je n'apprécie pas la procrastination, mais j'ai bien aimé.
Publié le 20 Février 2023

@Zoé Florent
A la relecture, il est vrai que je me suis un peu laissée emporter avec mon histoire de Chose, mais à ma décharge, j'ai mangé beaucoup de poisson ces derniers temps, et après, forcément, l'imagination flamboie ! Foin des jaloux (peu nombreux sur le site). Contentons-nous de les contempler avec une expression de bienveillante tolérance et répétons cent fois par jour en respirant profondément : patience la supériorité vaincra !
Farpaitement, chère Michèle, vive la procrastination ! Pour prétendre égaler les meilleurs d'entre nous, il faut des années d'entraînement sans défaillance. Une discipline de fer. Et encore, je ne pense pas que la persévérance soit suffisante. D'après moi, cette aptitude du "aujourd'hui peut-être, ou alors demain" est fatalement génétique.
Merci Bisous Merci pour ton commentaire et les étoiles qui éclairent cette page

Publié le 20 Février 2023
5
@Parthemise33 Quelle imagination ! De quoi mettre en pâmoison (ou rendre jaloux qui n'en possède pas un dixième ;-))... Et quelle morale ! Ce n'est pas tous les jours que l'on peut clamer : "Vivent la procrastination, la paresse, voire le surcroît de travail !" Merci, Annie ! Bises et bonne journée ! Michèle PS : félicitations à FF pour l'illustration aussi.
Publié le 20 Février 2023