Noël à l'auberge de la Pomponette

26 pages de Parthemise33
Noël à l'auberge de la Pomponette Parthemise33
Synopsis

Tant l’ on crie Noël
Qu’ à la fin nous vient.
Tout mon cœur appelle
Noël, Noël !
Tout mon cœur appelle
Tant il se souvient.
(Fagus)
"Être seule jamais !" pense Paule. L'Univers a horreur du vide et adore les fêtes. Surtout quand le merveilleux s'invite.
Joyeux Noël à tous. Que les fées répandent la rosée sacrée dans vos logis, comme aurait pu l'écrire Shakespeare

Publié le 02 Décembre 2023

Les statistiques du livre

  403 Classement
  81 Lectures 30 jours
  1068 Lectures totales
  -50 Progression
  13 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

13 commentaires , 8 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@LAULAULA
Noël est une fête qui ne laisse pas indifférent. L'impression diffuse que la magie est palpable au bout des doigts. Tout est possible, tout est réalisable entre les 24 et 25 décembre. Avec plus de tension et de sentiments exacerbés que pour les autres jours de l'année. Merci Bisous Merci pour avoir si bien ressenti l'atmosphère singulière du récit

Publié le 01 Mars 2024
0
J'adore votre style et votre humour. Ce conte de Noël est absolument délicieux et gentiment déjanté, à la saveur plus complexe qu'il n'y paraît, rappelle la douce nostalgie d'un sucre d'orge acidulé, aux couleurs vives comme la fête parfois enrobées d'amertume. Merci et bravo
Publié le 28 Février 2024

@Alhéna Skat
Chère Dame Alhéna, Que deviennent les personnages de contes après le mot "fin" de leur histoire ? Dans cette nouvelle, j'ai soulevé un voile en batiste sur les conséquences pathologiques post -traumatiques qui peuvent altérer la santé psychique des héros soumis à des stimuli extrêmes. Enfin, bon, faut pas non plus que je me prenne pour Bettleheim ou Dolto ! Quittons l'Ether divin et redescendons sur Terre. Tout ceci reste un conte de Noël. Merci à vous d'avoir remarqué le Couplet des chandelles. Sans lui, la fin aurait pu être différente. J"aime ce cher Offenbach, mais de mémoire, je n'ai pas le souvenir que "Belle Lurette" ait été présentée depuis très très longtemps. Enfin, pas depuis que je suis née. Merci Bisous Merci pour vos étoiles, elles brilleront dans mon prochain sapin de Noël. Très Bonne Saint Valentin à vous

Publié le 13 Février 2024
0
@Parthemise33 Bonsoir chère grande Dame, Je viens de passer un très bon moment à la lecture de ce magnifique conte. Quelle merveilleuse idée d’avoir su créer, d’un abandon familial, une réussite, en donnant à des pauvres délaissés de milieux différents la joie de partager la chaleur d’un foyer. Malgré les vicissitudes qui affectent cette soirée, la fin de l’histoire nous laisse le goût d’une reconnaissance bien méritée. J’ai adoré la fin. Ce retour sur les souvenirs et « Le couplet des chandelles ». Noël s’étant enfui avec les rois mages, je vous souhaite une bonne « Saint-Valentin » ! Kiss-kiss de tout mon cœur, Alhéna.
Publié le 12 Février 2024

@. Parthémise. Une excellente année à toi aussi chère Parthémise, et... donne-nous de tes nouvelles !

Publié le 08 Janvier 2024

@A.P. Gounon
Chère Anne. J'ai ma petite philosophie de salon du dix-huitième siècle. Rien ne sert de se couvrir la tête de cendres, se déchirer la poitrine avec des ongles acérés, ou se tordre les mains en signe de désespoir. De l'action, rien que de l'action et la vie reprend son voyage à destination des étoiles. Bien sûr (je réponds aux esprits chagrins qui s'offusqueraient), il y a des instants de vie pendant lesquels cet optimisme atteint ses limites. Mais là, je parle d'un réveillon de Noël dans une campagne calme, pas de festivités gâchées par des bombes qui n'ont rien de commun avec des piñatas bourrées de sucreries. Merci Bisous Merci pour ta visite, et excellente année à toi

Publié le 08 Janvier 2024
0
@Parthémise33. Cela commence un peu tristement et on pense aux malheureux seuls à Noël avec le coeur serré. Mais heureusement Paula est un héroïne de Parthémise, donc elle n'a pas les deux pieds dans le même sabot, et ça ne va pas se passer comme ça, non mais des fois ! Alors c'est drôle, poétique et même émouvant parfois, et la magie de Noël est bien là...Un régal encore, chère Parthémise, merci ! Et bien sûr, merci, bisous, merci ! Anne
Publié le 08 Janvier 2024

Chère @Annie Pic
La solitude est plus difficile à supporter à certaines périodes (fin d'année, bal du 14 juillet, sans oublier la redoutable Saint Valentin). Surtout depuis que les téléfilms saisonniers américains ont débarqué avec leur lot de familles idéales pâtissant des cookies ou concoctant des repas gastronomiques dans une cuisine toujours impeccable. Quelqu'un de normalement constitué conclurait que c'est juste du f... de g..., de la propagande pour vendre des cuisines hors de prix. Moi, quand je cuis une omelette, ça tourne rapidement aux carnage façon Champs Catalauniques. Mais, comme tu l'as si bien dit, sachons être bienveillants. Je te présente à mon tour tous mes vœux, et abordons l'année qui vient avec confiance. Merci Bisous Merci pour ta visite. Tes étoiles réchaufferont le cœur de Paule

Publié le 05 Janvier 2024
0
Chère Parthemise33, quelle imagination débordante ! Sur fond de solitude d'une dame délaissée par ses enfants, vous nous servez un conte burlesque à la sauce Parthemise, poétique à souhait, et digne des meilleurs vaudevilles. Cette lecture apporte un instant de grâce, et parmi les temps qui courent, elle réchauffe nos âmes. Chère amie, tous mes vœux vous accompagnent pour cette nouvelle année, et bien sûr, avec toujours plus d'inspiration pour le meilleur de vos créations littéraires. Bises, Annie
Publié le 04 Janvier 2024

@Anne Clécie
Chère Anne, il y a Joyeux Noël est Noël Joyeux. J’attends que nos philosophes modernes se penchent sur cette subtilité existentielle. Je suis certaine qu’ils vont déclencher une polémique qui dépassera celle portant sur le choix : chocolatine - pain au chocolat. Blague à part, je devais être un tantinet déprimée au moment de la rédaction du défi. Le manque de chocolat serait -il à l’origine de cette baisse de tonus, pour imaginer une telle fin à l'histoire ? Merci Bisous Merci et à l’année prochaine pour d’autres découvertes.
Très bonne fin d’année à vous et vos proches

Publié le 27 Décembre 2023
0
Je me suis régalée avec ce conte de Noël contemporain où tout part en cacahuète ! Votre galerie de personnages est réjouissante et votre humour décapant. Je retiendrai certaines formules, "On ne plaisante pas avec la misère" c'est clair ! En amoureuse des chats, j'avoue avoir failli pleurer à la mort de Pomponette, mais heureusement ce fut de courte durée. La Pomponette, tout droit sortie d'un conte de Pagnol :-) La fin est plus grave, mais finalement comme l'était le début. A Noël, on n'est pas forcément à la fête... Amicalement, Anne
Publié le 26 Décembre 2023

@lereverdy
Cher collègue en littérature, votre commentaire est arrivé à une période durant laquelle je suis au taquet (comme dès millions de personnes). En peluche, comme aurait dit mon Teddy Bear qui parle le français comme un moldave le toltèque, c’était à mon tour d’organiser les repas. Après un marathon de trois jours, je me pose enfin dans un fauteuil pour vous répondre . En tout cas, Merci Bisous Merci pour avoir pris le temps de lire cette histoire et la commenter. Je vous souhaite, en retard un Joyeux Noël, et, en avance, une très belle fête de la Saint Sylvestre

Publié le 26 Décembre 2023

@Parthemise33

Quel charivari à l'Auberge de la Pomponette! Heureusement pour nous, la narratrice de cette histoire a la plume guillerette. C'est donc avec un réel plaisir que nous découvrons les différentes facettes de ce monde, ô combien, hétéroclite. Bravo à vous Parthemise33.
Bien amicalement et joyeux Noël.

Publié le 24 Décembre 2023

@Fernand Fallou
Cher Monsieur FF, Pour commencer, crevons l’abcès. Je pense que Paule n’aimerait pas être qualifiée de petite vieille. Elle n’est pas l’héroïne d’une chanson dépressive de JJ Goldman. Concernant son isolement, vous avez raison. La solitude est terrible surtout pendant les fêtes de Noël. C’est pourquoi, à moins d’être un anachorète campant dans le Sahara et dont la frugalité ferait passer un yogi pour un joyeux fêtard, ou un misanthrope assumé, tout un chacun a besoin de relations chaleureuses. Et donc, Paule ne renonce pas. Une chose en passant, je ne pense pas avoir besoin de votre imprimatur pour décider qui inviter dans mon histoire. Je ne vous raconte pas les tonnes de chocolats que j’ai dû envoyer pour consoler les non retenus. Le Petit Chaperon Rouge a mordu, de rage, le loup. C’est très aimable à vous de me comparer à Agatha Christie. Je pense que c’est la magie de Noël qui obscurcit votre lucidité. Je suis loin, mais très loin de l’égaler dans sa manie de trucider ses semblables.. Merci Bisous Merci pour votre bouquet et vos étoiles

Publié le 17 Décembre 2023
0
@Parthemise33 Ma chère amie Ça fait maintenant quinze jours que nous avons publié nos textes. Le deal consistait à écrire une histoire de Noël ou s’entremêlent un ou plusieurs des personnages des contes d’Andersen, des frères Grimm ou Perrault ou qui que ce soit d’autre. Les personnages auxquels vous faites appel (qui n’ont rien à voir avec l’histoire et qui pourraient être n’importe qui d’autres) ne sont là qu’à titre d’invité. L’histoire n’a pas besoin d’eux. Mais votre style inimitable à la Agatha Christie emporte le truc et ça ne se voit pas. Si on s’en tient à nos simples résultats nous allons dire que nous sommes ex æquo. Félicitations pour cette histoire tellement impliquée dans un thème de la réalité de la vie d’aujourd’hui. Cette petite vieille abandonnée, seule dans sa campagne pour les fêtes de noël. J’imagine que c’est un fait d’hiver classique courant. Qui existe discrètement dans toutes les petites rues des banlieues grises aux lumières blafardes, dans toutes les rues désertes, et à l’orée des petits villages aux fins fonds des paysages enneigés des campagnes. Avec dans chacune de toutes ces petites maisons discrètes presque furtives qui contiennent une âme, un seule âme qui attend… C’est tellement loin du scoop, que ça n’intéresse aucun journaliste. Allez, roule ma poule, envoie la pub ! Bravo pour cette belle fin pathétique magique. Si on compare votre style à celui d’Agatha Christie, on peut se demander laquelle de vous deux ressemble le plus à l’autre. Mais pour répondre à une telle question à dormir debout sur laquelle beaucoup de philosophes se sont cassé les neurones, il faut avoir un esprit tordu comme le mien. Ou avoir un secret comme dirait @Zoé Florent. Bravo encore pour cette histoire, et je vous accorde le bouquet et le baiser du vainqueur. Joyeux Noël Si le père Noël m’amène encore un train électrique, je n’y crois plus, Na ! FF
Publié le 16 Décembre 2023

@galodarsac Bonsoir cher ami, effectivement, une Apollonia n’aurait pas hésité à boucler ses malles Vuitton pour un tour du monde d’un an en cabine suite de luxe avec maître d’hôtel à son service et cocktails à volonté. Elle aurait peut-être même embarqué le vendeur de cours d’orthographe (private joke), toujours utile pour écrire les cartes postales. J’ai lu l’histoire foisonnante @Fernand Fallou. Pour une fois, il me bat en nombre de personnages ! Je lui décerne l’Ordre des bougies du sapin de Noël. Merci Bisous Merci et Joyeux Noël sous les étoiles

Publié le 03 Décembre 2023

@Zoé Florent Bonsoir très chère Michèle. C’est vrai que « Aliho et Aliha » pourrait passer pour un conte de Noël. D’où ce confusionnement bien légitime. Pour en venir à mon histoire de Noël, je suis heureuse d’avoir créé une certaine surprise. J’aime être là où l’on ne m’attend pas. Tu as écrit de bien jolies choses sur l’esprit de Noël. C’est peut-être un des rares moment de l’année où le mot fraternité a encore un sens. Hier, ma petite Zoé (8 ans) a reproché à ses parents de lui avoir révélé que le Père Noël n’existait pas. «Moi, j’avais encore envie d’y croire ! » qu’elle a dit, révoltée. Merci Bisous Merci pour être passée par Saint-Viâtre. Les étoiles vont réchauffer le cœur des esseulés
Très Joyeux Noël à toi aussi

Publié le 03 Décembre 2023
0
Encore un excellent cru pour ce défi de Noël qui tient toutes ses promesses ! L'ambiance "Agatha Christie" qui signe habituellement tes œuvres fait ici place à une enquête plus intimiste, et la révélation finale, très émouvante, explique pourquoi la principale protagoniste, pour une fois, ne pouvait pas être la tempêtesque Apollonia. Très beau récit, plein de références et d'humour (mention spéciale au "vendeur de cours d'orthographe" dont seule une poignée d'initiés appréciera le sel :) Ayant eu le privilège de connaître en avant-première les deux ouvrages concurrents, je m'abstiendrai de les départager (et ça m'arrange bien !) Merci pour ce très beau partage.
Publié le 03 Décembre 2023
0
@Parthemise33 Bonjour, Annie très chère. En grande étourdie, j’ai cru que “Aliho et Aliha”, de @Fernand Fallou, était sa contribution à votre défi de Noël :-). En gentleman, il a eu la gentillesse de ne pas relever, et je l’en remercie… Cela me permet donc de faire honneur aux dames en te commentant en premier. /// Alors que dire de ce joli conte sans me répéter, puisque performance imaginative, plume riche, originalité, exubérance du style, petite touche fantastique et malice sont comme toujours au rendez-vous ? Quoique… J’ai noté trois nouveautés auxquelles tu ne nous as pas habitués : la solitude de Paule, au début comme à la fin de cette nouvelle, qui contraste avec la vie de tes habituelles héroïnes, un meurtre et une enquête, qui prennent une toute autre tournure, nous réservent quelques surprises, et, cerise sur le gâteau, une séquence émotion, qui m’a fait tâtonner à droite de mon bureau à la recherche de ma boîte de Kleenex ;-)… /// Si cette fête continue à susciter autant d’émotion à l’âge adulte, il me semble que cela tient au fait qu’il s’agit de la fête de l’attention à l’autre. Envie de faire plaisir, envie de réconciliation, envie de partage… Peut-être est-ce le seul moment de l’année où l’on prend le temps d’être conscient de notre humanité, de ce qui nous lie, au-delà de tout conflit, toute considération égoïste, comme dans ce très beau film de Christian Carion, “Joyeux Noël”. /// Merci pour ce joli partage, mille bises et très joyeuses fêtes ! Michèle
Publié le 03 Décembre 2023

Chère @Parthemise33
Déjà, quatre défis, quatre années, que le temps passe vite.
« Que le meilleur gagne »,
Y a belle lurette que je ne crois plus à cette ineptie.
Mais que le meilleur gagne.
FF

Publié le 02 Décembre 2023

@Fernand Fallou Et voilà, nous y sommes ! Cher M FF, notre quatrième défi de Noël est dans les starting-blocks. Crotodiablo contre Pomponette. Que le meilleur gagne. Les lecteurs ont désormais la parole. Merci Bisous Merci

Publié le 02 Décembre 2023