Fantaisies sur la place de L’Oeuf

13 pages de Parthemise33
Fantaisies sur la place de L’Oeuf Parthemise33
Synopsis

« Et l’on oublie que les désirs repoussés des jeunes gens, deviendront les regrets éternels des vieillards »
Germaine de Staël

Pour éviter regrets ou remords, je vous livre une recette qui a fait ses preuves :

Cocktail Rêve d’amour
-4 cl de désir éternel
-2 cl de fantaisie pétillante
-1/2 cl d’égarement enflammé
Ne pas hésiter à givrer les flûtes avec de l’indulgence
Servir très frais et consommer à deux, ou à plusieurs, sans modération.

Publié le 30 Août 2020

Les statistiques du livre

  283 Classement
  104 Lectures 30 jours
  290 Lectures totales
  +22 Progression
  0 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Cher M@Fernand Fallou En voilà un commentaire badass ! Quoi répondre après cela ? Par le plus grand des hasards, je vous ai fait souvenir de vos jeunes années ? Ah ! Folle, folle jeunesse ! J’en connais qui donneraient la fortune de leurs parents pour retourner en arrière et retrouver leur vigueur et l’enthousiasme propre aux jeunes recrues. Vous dites que vous me préférez à mon cher et inimitable Wodhehouse. Je suis flattée d’avoir eu votre préférence. Je m’en dilate comme la guernouille (il y en a qui disent camarel pour caramel, je ne vois pas qui pourrait m’empêcher d’écrire guernouille) de la fable. Rassurez-vous, j’ai assez de sagesse pour m’arrêter avant l’explosion atomique. Merci Bisous Merci et toutes ces sortes de choses pour avoir pris le temps de : me lire, déposer votre avis et éclairer ma nuit avec vos étoiles.
Ps Je précise que toute ressemblance avec des faits s’étant produits ou des personnes ayant existé est purement fortuite.

Publié le 15 Septembre 2020
5
Ma chère @Parthemise33 Quand on vous lit on se croirait dans un livre de Pelham Grenville Wodehouse. Vous savez cet auteur qui aime l'ambiance de la vieille Angleterre, comment dit-on déjà…Ha oui, la gentry britannique. Malgré tout l'intérêt du monde entier pour les livres de ce monsieur et de son héros "Jeeves", je n'ai jamais réussi à dépasser la page trois. Trop de mots anglais tant aux sujets des noms de personnages qu'aux niveaux des noms de lieux. En à peine quelques pages, je ne sais plus qui est qui et ni où je suis. Mais heureusement vos histoires sont plus simples. Je ne peux que les aimer. Apparemment, je ne suis pas le seul. Bravo ! D'autant plus que vous parlez d'un endroit merveilleux où je suis allé en vacances quand j'avais 18 ans, belle époque où comme Henri IV "je croyais que c'était un os". Voyez-vous, moi aussi je suis capable d'insérer des citations de gens célèbres dans mes textes, mais comme dirait quelqu'un d'autre dont j'ignore le nom "je ne le ferais pas tous les jours" Bravo encore pour votre bon travail.
Publié le 14 Septembre 2020

Bonjour @Hello38, merci pour votre commentaire et vos étoiles magiques. La vie est pleine de surprises. J’ai donné aux Deux E la possibilité de faire le pas de côté favorable à leur union. Bon, c’est peut-être pas moral - moral, mais tellement agréable ! Merci Bisous Merci

Publié le 13 Septembre 2020
5
Style et vocabulaire élégants pour cette nouvelle légère qui se lit de façon très fluide et avec plaisir. Des descriptions qui subliment les lieux, des scènes "érotiques" sans voyeurisme, du surnaturel dans une nouvelle qui se déroule sans heurts.... tout est là pour passer un excellent moment.
Publié le 13 Septembre 2020

Cher M@René Sauvage Je vous remercie pour cet éloge de mon style que les critiques du XXIIème siècle qualifieront d’élégance vaporeuse. Vous allez penser que mon ego est insupportablement surdimensionné. Vous aurez parfaitement raison. Mais attirer l’attention d’un lecteur aussi avisé que vous est un grand honneur et ferait prendre la magno capite à n’importe qui. Merci Bisous Merci.

Publié le 12 Septembre 2020

Ecrire, imaginer, quel bonheur, on redessine les contours, on gomme, on colorie, ça paraît plus léger. Et ça paraît simple quand on vous lit !

Publié le 11 Septembre 2020

Chère @Annie Pic, Merci pour votre citation de La Fontaine (un auteur que j’adore), votre commentaire, vos étoiles et tout et tout. Comme disait Françoise Dorin dans « La Facture » , je cite de mémoire : les couples qui durent sont ceux qui se trompent en même temps. L’adultère ça peut fonctionner sur le continu, pas sur l’alternatif. J’irai peut être vérifier (avec mon cher et tendre) un de ces quatre, que la marchande de barbe à papa officie toujours sur L’Oeuf. Sait-on jamais...Un doux rêve d’amour ne se refuse pas. Bonne soirée à vous. Merci Bisous Merci.

Publié le 04 Septembre 2020
5
Chère Parthemise33, un petit régal ces petites fantaisies coquines. Préférons les remords aux regrets et vive le cocktail d'amour ! "Tout l'Univers obéit à l'Amour ; Belle Psyché, soumettez-lui votre âme. Les autres dieux à ce dieu font la cour, Et leur pouvoir est moins doux que sa flamme. Des jeunes cœurs c'est le suprême bien Aimez, aimez ; tout le reste n'est rien." Jean de La Fontaine (Éloge de l'amour) Qui ne rêverait pas d'avoir droit à une barbe à papa, avec à la clé, le pouvoir de remonter le temps ? Et, qui ne rêverait pas de raviver ses fantasmes enfouis, afin de soigner un amour qui s'étiole au fil du temps ? Merci pour ce partage rafraîchissant. Très bon après-midi à vous. Bises virtuelles, Annie
Publié le 04 Septembre 2020

ありがとうございました, Parthemise, pour ce titre que vous m'offrez si généreusement. Si je trouvais le temps d'écrire ce petit... petit quoi, d'ailleurs ? pamphlet sans doute, son titre pourrait être "Fantaisie sur la place de l’œuf dans la représentation d'une société du jetable". Un truc dans le style. Du lourd. J'ai même l'illustration de couverture : le premier œuf d'Henriette, dont la ponte fut pour moi l'équivalent d'un koan... Ah! tout ce que nous devons à la culture sino-japonaise. Bien le bonjour, Parthemise et MBM (et non BMB comme je l'écrivis précédemment)

Publié le 02 Septembre 2020

こんばんは Chère@Catarina Viti J’espère que vos cocottes n’ont pas été trop dégoûtées de ne pas se régaler d’histoires destinées à les distraire durant la ponte. Certainement que le mythe de l’œuf de Pangu les auraient incitées à créer des œufs  « philippine » à défaut de cosmiques. Entre amies des galliformes sous-espèce poules, je vous autorise à utiliser mon titre (légèrement modifié pour éviter toute confusion auprès des lecteurs). Une chose en passant, suis heureuse d’avoir rappelé à votre souvenir cette belle ville de Montpellier. Merci pour votre commentaire argumenté et votre observation indulgente sur les haïkus. Loin de moi l’idée d’égaler les grands maîtres du genre. J’aime le pastiche (le pastis aussi pour flamber les gambas) dans tous ses états et mon énergie iconoclaste (toujours en action) a pris ici le dessus sur mon respect de la tradition de cet art pluriséculaire. Comme aurait dit le Vicomte de Valmont ou mon jeune neveu « Ce n’est pas de ma faute ». Merci Bisous Merci

Publié le 01 Septembre 2020

Devenue raide dingue poulomane suite à l'adoption d'Henriette, Cocotte et Shirley -mes trois poules pondeuses-, j'ai été irrésistiblement attirée par le titre de votre nouvelle.
(Bien entendu, vous devez penser à l'instant que je vous prend pour une bille. Eh bien, pas du tout. Parfois, la réalité dépasse la fiction sans avoir à se fouler l'os de la rate.)
Mais, surprise ! je me suis retrouvée propulsée dans l'espace et le temps au "chœur" de cette chère place de la Comédie, mille fois arpentée au temps de ma jeunesse. Je suis donc passée le temps de dire ouf de mon poulailler à cette bonne vieille Montpellier, dont vous avez su brillamment capter une part d'âme. Rien d'étonnant à cela, je crois. Derrière vos lignes primesautières se profile toujours l'ombre portée d'une excellente connaissance de la symbolique, de l'histoire et des mythes anciens.
Cela dit... il est difficile l'art du haïku... un vrai casse-gueule pour occidentaux.
Merci pour ce moment de lecture. Si je n'y ai pas trouvé mon compte de poulettes, j'y ai passé un agréable quart-d'heure.
Mais ce titre... ce titre, Macarelle ! Me l’offririez-vous ? (au cas où je me mette un jour à rédiger un essai sur la place de l’œuf dans je ne sais pas encore quoi. Disons dans la représentation du monde.)
Allez, chère Parthemise, BMB !

Publié le 01 Septembre 2020

Chère Michèle @lamish Je vous remercie pour votre commentaire amical et toutes ces étoiles. À bas le blues du dimanche soir ! Que je me suis dit. J’espère que mon but a été atteint. J’aime semer félicité et douceur autour de moi. J’ai encore quelques projets en cours et je serai heureuse de les partager, quand ils seront prêts, avec vous et les lecteurs de MBS. Bisous Merci Bisous

Publié le 31 Août 2020
5
Quelle imagination, quelle fantaisie, quel humour délicieusement acidulé ! Une plume vive pour une lecture plaisante qui donne une appréciable note positive à cette fin de journée. Du coup, j'aurais bien pris un peu de rab ;-). Merci, Parthemise33, et bonne soirée. Amicalement, Michèle / PS : je réalise à retardement que je n'ai pas été à la hauteur de ma réputation de bisouilleuse en second ! Alors bisous, merci, bisous, Parthemise33 :-).
Publié le 30 Août 2020
Parthemise33
Biographie

J'aime la lecture. Depuis plus de deux ans j'ai pris beau-coup de plaisir à picorer dans MBS et à échanger avec les auteurs. A rester...


A lire dans les actualités