Souvenirs d'un astre mort

5 pages de A.P. Gounon
Souvenirs d'un astre mort A.P. Gounon
Synopsis

Dans un futur très lointain, notre soleil mourra...

Publié le 07 Novembre 2023

Les statistiques du livre

  240 Classement
  161 Lectures 30 jours
  1047 Lectures totales
  +39 Progression
  44 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

15 commentaires , 8 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Annabelle Markarian.
Merci chère Annabelle pour votre élogieux commentaire. Je viens de commencer votre essai sur le trouble bipolaire. Il est très bien écrit lui aussi et me paraît très intéressant. Je reviendrai vers vous quand je l'aurai fini. Merci encore et amitiés. Anne.

Publié le 26 Novembre 2023

@Agostini François Xavier.
Merci François Xavier pour vos éloges. Comme les étoiles nous mourons puisque nous sommes des poussières d'étoiles, et la lune s'enfuit ( où fuit-elle ?). Tout cela n'est pas gai mais, comme vous, je crois que la mort n'est pas une fin. " Ne soyons pas amers, notre âme est immortelle", comme l'écrit, dans un joli alexandrin, un des auteurs de mbs ( Galodarsac). Amitiés. Anne.

Publié le 26 Novembre 2023
5
C'est très bien écrit, dans un style poétique
Publié le 25 Novembre 2023
5
Bonsoir, 5 étoiles ++++ écriture simple, fluide, sans les fioritures habituelles des amateurs, et malgré le silence assourdissant de MBS continuez. Hubert Reeves l'astrophysicien qui vient de nous quitter aurait pu vous confirmer que l'univers a bien prévu la fin de l'humanité, en rappelant que la Lune s'éloigne de la Terre de 3,8 centimètres par ans, la Lune part dans l'espace, elle fuit, si vous reveniez dans 10 millions d'années vous ne verriez plus la Lune dans le ciel, plus de marée, le climat changé, LA FIN et le soleil, dans l'intervalle aura grossi brulé la Terre et puis s'effondrera en naine blanche, la Terre sera morte pour toujours, à moins que l'Homme avec ses "conneries nucléaires" comme je le décris et prévois dans "Prophetia..." fasse le sale boulot à la place du programme que nous réserve l'univers. Mais ayant fait une expérience de mort imminente, volontaire, à Paris, sauvé par des bonnes sœurs par hasard qui passaient par là et qui m'ont ramassé sur un trottoir prés de Montparnasse en avril 1983 je peux vous rassurer il y a bien plus que la Terre et même plus que l'univers après la mort. Il me semble le comprendre aussi dans votre récit. En attendant bonne lecture à tous les auteurs, autrices LIBRES COMME VOUS ET MOI sur monbestseller.
Publié le 24 Novembre 2023

@jj60. Oui, notre soleil est promis à la mort lui aussi... Je suis heureuse que tu aies adoré ma nouvelle, cher jj60. Merci pour ce très gentil commentaire. Bonne soirée. Anne.

Publié le 21 Novembre 2023
5
Certes le propos est pessimiste, mais quelle poésie encore dans cette nouvelle! J'ai adoré.
Publié le 20 Novembre 2023

@Frédéric Audras. Bonjour Frédéric. Votre si gentil commentaire m'a fait d'autant plus plaisir que j'ai pu apprécier votre qualité d'auteur. Un grand merci, donc. Amitiés. Anne

Publié le 16 Novembre 2023
5
Merci @A.P. Gounon pour ce beau texte, empli de poésie et d'une certaine nostalgie, le souvenir d'un univers plus harmonieux avant que l'Homme ne s'éveille.
Publié le 16 Novembre 2023

@Iseut. Bonjour Iseut ( j'adore votre nom!). Merci beaucoup pour ce joli commentaire et pour ces cinq soleils... Amitiés. Anne

Publié le 16 Novembre 2023

@A.P. Gounon Je viens juste de voir votre réponse, bien sûr que cela reste une fiction mais que voulez-vous, le scientifique en moi n'arrive jamais à s'endormir totalement ! Et c'est peut-être mieux car, finalement, le contraste réalité-fiction n'en a que plus de saveur... Comme les kraken qui sont de gros calamars, délicieux avec du citron !
NB: les trous noirs sont toujours invisibles, par définition ! On ne les détecte que par leur disque d'accrétion et la lentille gravitationnelle qu'ils provoquent. Mais en imaginer un très méchant et glouton, pourquoi pas... surtout que plus il avale de masse, plus son diamètre grandit, et plus il peut dévorer !
Bien à vous
Patrick

Publié le 13 Novembre 2023

@Annie Pic. Mille mercis, chère Annie, pour ce joli commentaire. Je suis ravie et flattée que vous ayez adoré ma nouvelle, hymne au soleil notre père, puisque nous sommes des poussières d'étoiles...
Bonne journée et bises reconnaissantes. Anne

Publié le 13 Novembre 2023
5
Chère A.P. Gounon / Quelle belle vision que vous nous offrez là ! Prise dans les méandres de votre prose enchanteresse, j'ai vécu en direct la naissance de notre merveilleuse planète et l'apparition de l'homme. Mais aussi, comment après l'avoir martyrisée et écorchée, l'homme a étendu son ingratitude jusqu'aux confins de notre foyer galactique. J'ai adoré ce voyage commémoratif de notre beau soleil. Bravo Anne pour cet hymne à l'astre qui réchauffe nos cœurs et nos âmes. Belle journée, bises, Annie.
Publié le 12 Novembre 2023

@Parthémise33
@galodarsac.
Merci chère Parthémise, de venir à mon secours.
Merci Patrick de m'avoir signalé mon erreur, que je vais corriger (dès que mon ordinateur cessera de m'embêter.) En ce qui concerne le trou noir, je reste sur ma position. En effet, ma petite nouvelle ne prétend nullement être une nouvelle scientifique, mais une nouvelle pour rêver. Par conséquent, je me suis accordé le droit d'imaginer un trou noir spécial ,invisible et très méchant. Un trou noir qui aurait le mauvais caractère d'un kraken...Et si vous me dites que c'est impossible, je demande à Parthémise de me prêter un kraken ( elle en a un élevage dans sa piscine) pour s'occuper de vous ! Amitiés. Anne

Publié le 10 Novembre 2023

@Galodarsac
@A.P. Gounon
Comme suspect, il reste donc le kraken géant boulotteur de galaxies. Il aurait au fil des milliards d’années développé un tempérament ombrageux. J’ai ouï-dire par M Spock qu’il avait le tentacule chatouilleux Merci Bisous Merci et excellente soirée

Publié le 09 Novembre 2023

@A.P. Gounon
@Parthemise33
Pas de danger avec les trous noirs, ils sont gentils comme tout si on ne va pas les titiller. Comme les chiens de garde, ils ne mordent que ceux qui entrent dans le rayon de leur chaîne, et le plus proche de nous est plus lointain que Proxima ! Si notre Soleil lui-même était un trou noir, nous ne serions pas dévorés, en fait on ne verrait pas de différence à part qu'on serait dans la nuit éternelle et qu'on se caillerait un max.
Quant à la mort de notre étoile, c'est pour dans plus de 4 milliards d'années, avec un bon jeu de cartes ça se tire !
NB Anne, ce n'est pas non plus le nuage d'Oot mais d'Oort, avec un R comme astRonomie, et une apostrophe car pas de h aspirée (par un trou noir :)

Publié le 08 Novembre 2023

@A.P. Gounon
Bonsoir à toi (nous nous tutoyons, bien sûr. C’est mon clavier qui a fourché). La CHOSE, un trou noir, ou une espèce de kraken composé de matière noire ? Les paris sont ouverts.
Merci Bisous Merci et à très bientôt

Publié le 08 Novembre 2023

@Parthemise 33. J'attends toujours tes commentaires ( on se tutoie, non ?) avec impatience, chère Parthémise. Je suis navrée de t'avoir fichu le bourdon, mais je suis heureuse que tu aies quand même lu ma nouvelle avec beaucoup de plaisir. Et, comme le dit Galodarsac, nous avons le temps...La CHOSE est un trou noir, je pense. Et merci pour les cinq étoiles, vivantes et scintillantes celles là.
Merci, bisous, merci. Anne

Publié le 08 Novembre 2023

@galodarsac. Moi qui pleurais la mort d'une étoile, vous m'en avez offert cinq ! Merci cher Patrick.
Je pense que la chose serait un trou noir...et, bien sûr, c'est le nuage de Oot ! Je vais corriger.
Amitiés. Anne

Publié le 08 Novembre 2023

@Zoe Florent. Cela me fait vraiment plaisir, chère Zoé, que ce soit toi qui ait été la première à lire, ...et à aimer ! ma nouvelle. Merci, merci d'avoir été en empathie avec notre soleil, promis à la mort tout comme nous... Et je vais cocher la case 20 minutes. Bises très amicales, encore merci et bonne journée. Anne

Publié le 08 Novembre 2023
5
@A.P. Gounon Bonjour à vous, j'ai boulotté votre nouvelle très lovecraftienne avec beaucoup de plaisir. Savoir que le soleil va disparaître un jour me fiche un bourdon pas possible. N'ayons pas peur des mots, c'est carrément un seum à côté duquel celui d'Hamlet passerait pour une pitrerie d'auguste de cirque. Même si je sais que je nous aurons tous été transformés en poussières d'étoile depuis longtemps, cela me remue toujours les tripes. Je ne veux pas divulgâcher votre histoire, mais bon sang de bois, quelle est donc cette CHOSE monstrueusement vorace sortie de la boîte de Pandore ? Merci Bisous Merci, et que les étoiles dirigent favorablement votre plume d'autrice
Publié le 08 Novembre 2023

PS Le nuage d'astéroïdes se nomme Oort (du nom d' l'astronome), et non Ott !

Publié le 07 Novembre 2023
5
Intéressante fiction ! Mais quelle serait cette chose dévoreuse ? En tout cas pas de panique, nous avons le temps :)
Publié le 07 Novembre 2023
5
@A.P. Gounon quel temoignage poignant et triste, chère Anne ! Arriver à propulser tes lecteurs en totale empathie avec l'Astre, jusqu'à lui faire monter les larmes aux yeux, voici une très belle prouesse d'auteure ! Quelle douceur pour raconter ce drame planétaire que nous zappons allègrement, forts d'un ego qui nous rend aveugles, nous pousse à occulter notre misérable mais paradoxalement si orgueilleuse condition humaine. /// Mille mercis pour ce voyage aussi beau qu'étonnant, bises et bonne soirée, Michèle
Publié le 07 Novembre 2023