Derniers mois en enfance

171 pages de PhilippeMangion
Derniers mois en enfance PhilippeMangion
Synopsis

Il est un âge, au sortir de l’enfance, où les sentiments, les sensations, les pulsions nous envahissent, où l’on ne possède pas assez d’expérience pour les analyser et les garder à distance. Il est un âge où l’on ressent les problèmes des adultes qui, eux, nous pensant innocents, ne nous épargnent rien. Il est un âge à partir duquel, plus tard, on peut dérouler le fil de son histoire. La mienne débute à neuf ans au bord d’une pelouse interdite…

1366 lectures depuis la publication le 12 Septembre 2018

Les statistiques du livre

  77 Classement
  243 Lectures
  +6 Progression
  5 / 5 Notation
  20 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

8 commentaires , 4 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@feuille verte
Je vous remercie sincèrement. Vous avez pris du plaisir et avez été touchée.
Voilà tout ce qui peut espérer un auteur.

Publié le 28 Septembre 2018
5
Très joli livre, qui transcrit bien le monde mystérieux de l'enfance avec ses secrets, sa curiosité, sa passion et son intensité. J'ai eu beaucoup de plaisir à suivre le personnage d'aussi près dans les moindres détails de sa vie, ça m'a beaucoup touchée.
Publié le 26 Septembre 2018

Merci beaucoup @Alix Cordouan . Vous gratifiez le texte d'une belle comparaison qui définit très justement le sentiment ce que je souhaitais en faire ressortir.

Publié le 23 Septembre 2018
5
@PhilippeMangion Cette plongée dans votre jeunesse ne peut que raviver en chacun de nous des souvenirs enfouis et c'est tout votre talent de le faire avec subtilité et tendresse. Vous faites ressortir avec brio l'extrême lucidité de cette période de l'enfance qui mérite que l'on s'y attarde. Ce texte est une dragée que l'on laisse fondre dans la bouche jusqu'à la rugosité de l'amande qui préfigure l'adolescence. Merci pour ce partage de grande qualité.
Publié le 22 Septembre 2018

"Derniers mois en enfance" est le "Livre le +" du 17 septembre. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/9934-dernier.... Bonne lecture ! Et n'oubliez pas : si vous laissez un commentaire à l'auteur, il vous répondra.

Publié le 17 Septembre 2018

A nouveau merci, @lamish . Je suis content que tu aies pu retrouver des ressentis de cette préadolescence dont les parents, tu le dis justement, n'ont pas conscience de l'importance. C'est aussi ce que j'ai essayé d'exprimer dans le synopsis.
A vol de grue cendrée, l'extremadura est sur le chemin du Burkina, alors mes mots croiseront-ils peut-être les tiens ;-)
NB : merci pour la coquille

Publié le 17 Septembre 2018

Voilà, boulotté hier soir avec curiosité, alpaguée par cette histoire particulière, à laquelle je souhaite que le destin donnera une suite, en jouant de ses improbables pouvoirs, afin que tu puisses revoir l'étudiante et la "chose" (qui doit avoir bien grandi, depuis :) !). En tous cas, la précision de ton récit a exhumé une foule de réminiscences que je croyais enfouies à jamais. C'est assez bluffant. Croûtes, bobos, premiers rôles de composition, premières analyses et prises de position, assailli de doutes et la peur au ventre, premiers émois, odeurs, contacts, sensations... tout est remonté instantanément. Alors merci pour ce voyage dans ton enfance qui m'a permis de revisiter la mienne. On parle beaucoup de l'adolescence comme une période difficile pour les parents, alors qu'il serait si facile de la préparer durant la préadolescence, car c'est là que tout se joue en dépit des apparences. J'espère que de nombreux lecteurs se prêteront à cette expérience de te lire, car j'ai vraiment eu cette impression, que tes mots franchiront les frontières jusqu'au Burkina Faso. Amicalement. Michèle / PS : P.153 "n'en priT pas vraiment conscience".

Publié le 16 Septembre 2018

Merci beaucoup @fab . Du coup, j'ai réécouté la Maison près de la fontaine. C'est vrai, c'est dans le même esprit, et c'est très beau. Coïncidence, "Le Sud" (même ambiance nostalgique) est un des premiers morceaux que "le garçon du livre" jouait en boucle sur son piano numérique. Du coup, j'ai toujours aimé Nino Ferrer, bien sûr.

Publié le 16 Septembre 2018
5
fab
Bien sûr l’acuité de vos souvenirs est bluffante. Mais encore plus votre facilité à décrire situations, personnages, moments, sentiments. Et cette narration, sans dialogues ou presque, sans qu’on s’en aperçoive. Tout en faisant ce récit vivace, fluide. En vous lisant dans votre cité, je pensais à la chanson de Nino Ferrer la maison près de la fontaine, plus l’époque et la manière de la dire, l’ambiance, les jeux simples, les mystères, que le lieu. Bravo, merci pour ce partage plein d’émotions, qui réveille des bribes de souvenirs, très joli texte.
Publié le 15 Septembre 2018

Oui, en effet :) ! Merci, Philippe, et à très vite alors. Michèle

Publié le 14 Septembre 2018

@lamish
Je te remercie sincèrement, Michèle. Qui pourrait se douter que les BN fraise - sirop d'orgeat amènent plus tard à la vodka Ananas ? Les parents devraient être plus méfiants...
J'ai finalement chargé le bouquin complet ici, si tu veux le lire en ligne.
Amicalement,
Philippe

Publié le 14 Septembre 2018
5
Que de précisions dans tes souvenirs ! et quel merveilleux terrain de jeu que ce lieu de vie ! Du peu que je connais de toi au travers de tes écrits, je dirais que, si j'avais dû t'imaginer enfant, je n'aurais pas été loin de la vérité. J'ai souri à la lecture des BN à la fraise et du sirop d'orgeat qui étaient mes préférés aussi. Après la vodka ananas de Don Juan, je me suis dit que nous avions des goûts voisins ;). Pour le reste, ce petit garçon curieux, très observateur, et déjà doté d'une bonne capacité d'analyse, m'a émue. Les adultes sous estiment trop souvent leur progéniture et, croyant la préserver, la poussent maladroitement vers la sortie de l'enfance. A mes yeux, ils ont tort de les enfermer dans le non-dit, car un enfant est capable de comprendre très tôt, instinctivement, et sans se référer à de très discutables standards sociétaux. Je vais m'enquérir de la suite sur Amazon, et reviendrai vers toi pour un commentaire global. Merci pour ce partage. Amicalement. Michèle
Publié le 13 Septembre 2018