Actualité
Le 12 déc 2020

Remise du Prix Concours monBestSeller 2020. Ça s’est passé sur zoom (snif)

7ème édition du Prix Concours monBestSeller, mais 1ère où nous n’étions pas réunis autour des nominés, de fidèles amis et auteurs fidèles, et d’un verre… Un "grand cru excellent, ont dit les éditeurs, belles découvertes". Bravo aux nominés ☺, belle reconnaissance !
Pris Concours monbestsellerPrix Concours monBestSeller 2020

Un "grand cru excellent, belles découvertes". 

Tant mieux ! Nous sommes heureux d’être des passeurs entre votre talent et les éditeurs.

Bravo aux éditeurs qui prennent des risques pour leurs coups de cœur.

Et au delà des 10 sélectionnés, bravo à tous les auteurs indépendants qui démontrent qu’il y a beaucoup de talents, même en dehors du boulevard St Germain.

Prix du Roman monBestSeller : Laurent Peyrard pour Le Valet de Cœur

Prix du Roman monBestSeller : Laurent Peyrard pour "Le Valet de Cœur"

Renaud Delourme en coédition avec éditions TohuBohu / RDéditions en parle :

"Il fallait oser raconter cette découverte de l’amour par deux adolescents, trouver les mots que vous leur donnez pour exprimer la force et la beauté des sentiments. C’est un roman d’amour, ce n’est pas une romance, ce n’est pas un feelgoodbook, c’est une tragédie. Laurent Peyrard, votre langue, votre écriture est juste, simple, même dans sa crudité, même dans la crudité des situations. monBestSeller dans sa présentation a fait référence aux héros si célèbres : Tristan et Iseult, Roméo et Juliette, Tony et Maria de West Side Story. Des comparaisons audacieuses. Eric et Anne, on s’en souviendra."

Renaud Delourme a proposé à Laurent Peyrard de l’éditer. Nathalie Thomas a annoncé que Le Valet de Cœur bénéficiera également d’une mise en avant chez France Loisirs.

 

Prix du Jury monBestSeller : Loic Lanzenac pour De la CAF au grenier

Prix du Jury monBestSeller : Loic Lanzenac pour "De la CAF au grenier"

Nathalie Thomas de France Loisirs en parle :

"C’est un récit très original, décalé, parfois déjanté, au ton très actuel, dans l’air du temps, je me suis éclatée et ne doute pas que les lecteurs en feront de même !"

De la CAF au grenier sera édité par les Edions 123 et bénéficiera d’une avant première chez France Loisirs.

 

 

 

 

 

Prix des Lecteurs monBestSeller : Pierre Manzon-Jolyon pour Sous l’œil des poissons

Prix des Lecteurs monBestSeller / Chapitre.com : Pierre Manzon-Jolyon pour "Sous l’œil des poissons"

Le Prix des lecteurs, c’est le prix du plébiscite, celui de l’émotion. Les lecteurs de Chapitre.com et de monBestSeller ont voté très nombreux et avec enthousiasme pour Sous l’œil des poissons.

Nicolas Faroux en parle :

"C’est une fresque assez fine de l'époque, avec un texte attachant et au final très optimiste ; et en ce moment non seulement on a tous besoin d’optimisme, mais aussi de fraîcheur et d’émotions positives. Ce récit d’un jeune auteur au talent prometteur est tout à fait adapté pour notre jeune maison d'édition."

Sous l’œil des poissons sera édité dans la toute jeune maison d'édition crée par Nicolas Faroux et son associé Didier Ballot.

3 Prix, 3 éditions en 2021. Oui c’était un grand cru !

Et au delà de cette soirée et des 3 nominés futurs édités, nous continuerons nos démarches pour que d'autrres livres de la Sélection 2020 trouvent leur éditeur... Croisons les doigts !

Et que d'autres talents, qui animent monBestSeller tout au long de l'année, puissent également rencontrer des éditeurs.

C'est notre raison d'être, être votre vitrine,

 

Dès aujourd’hui, le Prix Concours 2021 est lancé.

Pour mémoire, le mCL repère les livres publiés gratuitement et dans leur totalité sur monBestSeller.

Chaque semaine, 1 ou 2 livres sont mis en avant dans la rubrique "Livres le +".

Chaque mois, l’un d’entre eux est élu "Sélection du mois" et participe ainsi à la Sélection pour le Prix Concours de l’Auteur Indépendant.

Mais avant que le mCL ne repère un livre, c’est souvent parce que ses premiers lecteurs l’ont fait émerger.

 

A l’année prochaine ! Bonne année à tous.

 

19 CommentairesAjouter un commentaire

@monBestSeller, bien sûr qu'il est regrettable d'avoir privé les sélectionnés de la convivialité d'une belle rencontre avec les administrateurs et les éditeurs autour du verre de l'amitié… mais chacun comprendra que ce satané coronavirus imposait sa rigueur.
Une fois encore pour la cinquième année consécutive, je me réjouis d'avoir fait le bon choix du ou de la lauréat(e).
Il est intéressant de lire les commentaires. On peut ne pas être d'accord avec tous et dans leur totalité, même si je partage certains propos, mais j'ai particulièrement apprécié le long développement de @Cathy Bonidan, ma première lauréate choisie en 2015. Elle a apporté, en même temps que son expérience, la note d'optimisme qui manquait à d'autres commentaires.
Merci aussi à @Mélissa Da Costa qui a pris le relais.
Félicitations aux lauréats et aux autres auteurs sélectionnés pour participer à ce Concours monBestSeller de la 7ème édition. Vous êtes la vitrine des quelque 3000 auteurs publiés sur cette plateforme et des presque 4000 écrits dans la grande diversité des genres.
Exit 2020 ! Un autre millésime prend le relais pour une autre cuvée. Si la qualité des écrits est proportionnelle au nombre des auteurs d'année en année (il n'y avait en 2015 que 1800 écrits pour environ 1200 auteurs), monBestSeller n'a pas à s'inquiéter pour sa renommée dans le monde de la mise en avant des auteurs autopubliés.

Publié le 15 Décembre 2020

Merci pour vos témoignages qui rassurent. Si j'ai représenté l'espoir, le rêve, la fougue, pendant ce concours, à l'image de mon livre, j'incarne aussi sûrement la naïveté de la jeunesse et des premiers succès, quant aux promesses de monts et merveilles.
Je ne m'emballe pas, mais je savoure ce prix à sa juste valeur, et je reviendrai, je l'espère, avec un roman meilleur.
Je préfère la naïveté et l'insouciance au pessimisme, car à 23 ans, la page est blanche, qu'importe le nombre de romans écrits.
Pierre.

Publié le 15 Décembre 2020

Un grand bravo aux lauréats de cette année ! Un joli parcours se dessine, semé de rencontres, d'émotions, de partage... profitez et continuez d'écrire avec votre cœur.
J'ai eu la chance de faire partie de la "cuvée 2018"
et de recevoir mon petit carton "prix de l'auteur independant", que j'ai toujours chez moi, comme Cathy Bonidan . Depuis, "tout le bleu du ciel' poursuit son chemin, mon 2nd roman connait un joli succès lui aussi et ce n'est que le début (je l'espère) d'une belle aventure !
Alors je vous souhaite de vous épanouir, vous aussi, dans votre vie d'auteur, grâce à ce tremplin qu'est MBS !

Publié le 15 Décembre 2020

@Xavier Clavelière

Hello Xavier !
On m’a vu ?
Mince … En fait le champagne était déjà fini lorsque les résultats sont tombés. Mon état d’esprit ce soir là ressemblait trait pour trait au tien, les amis étaient là pour partager la bouteille d’abord, puis cet étonnant moment ensuite. Tout cela était déjà bien suffisant pour faire une belle soirée . J’espère que personne n’y a vu une assurance déplacée …
Je ne vais pas revenir sur la cerise du gâteau ...
Quant à trinquer ensemble , seules les montagnes ne se rencontrent jamais .
Bonne chance, Xavier !

Publié le 15 Décembre 2020

@Cathy Bonidan So long, Cathy ;-). Merci pour ton témoignage aussi motivant que rassurant ;-). Un beau parcours ! Je sais bien que tu ne peux pas être au four et au moulin, contrairement à tes romans qui font des petits et parcourent la planète, mais sache que tu nous manques, ainsi que d'autres auteurs trop occupés ailleurs ou dans l'impossibilité de participer, comme notre ami @BOSSY. Bises et bonne soirée. Michèle

Publié le 14 Décembre 2020

Cher lauréat du prix concours monBestSeller,
Chaque année, en décembre, je file sur le site pour voir ton nom et découvrir avec quel éditeur tu vas te lancer dans l’aventure… En 2015, ce lauréat, c’était moi et ce jour restera à jamais gravé dans ma mémoire.
Bien sûr, en postant mon roman sur le site, je ne cherchais pas un éditeur, on n’en parlait pas à l’époque. J’étais en quête d’un lecteur, deux si j’étais chanceuse. Cinq ans plus tard, j’aimerais avoir le temps de te raconter la richesse de ce prix… Certes mes livres ne caracolent pas en tête des ventes et disparaissent assez vite des présentoirs en librairie, mais depuis cinq ans, j’enrichis mon capital émotion comme je ne l’aurais pas cru possible. Et à mon âge, chose incroyable, je collectionne les premières fois. Ma première rencontre avec des lecteurs du site (à l’époque, on m’appelait Mel, c’était un soir de décembre, à Paris). La première discussion avec mon éditrice (si tu savais le temps qu’il m’a fallu pour juxtaposer ces deux mots sans éclater de rire juste après !). Le premier colis contenant mes livres et livré à domicile par un facteur inconscient de la richesse qu’il contenait. Mon premier salon, où je me sentais décalée, mon stylo à la main, à me demander si mon roman était à la hauteur des lecteurs qui se présentaient, hésitant à leur conseiller de choisir le livre de mon voisin qui était tout de même plus connu…
Mon premier prix littéraire aussi, et ce bandeau rouge sur mon livre que j’ai gardé longtemps exposé sur l’étagère de mon salon. Et je n’oublie pas la confiance de ma maison d’édition qui, malgré des ventes modestes, a publié mon deuxième puis mon troisième roman. Et que dire de cette première fois où l’on m’a annoncé qu’un pays étranger allait acheter les droits de mon roman. J’avais écrit une petite histoire pour le site monBestSeller (Chambre 128) et une grande maison d’édition américaine allait le traduire et le publier. Je ne savais plus si je devais rire ou pleurer…
Au moment où je t’écris, cher lauréat, je vois sur l’étagère de mon salon les exemplaires coréens, italiens, tchèques de ce même livre… Et je souris. Pas d’autosatisfaction, ce n’est pas vraiment mon genre, mais au souvenir d’une danse entamée dans mon bureau alors que j’imaginais un Coréen plongé dans mon histoire, côtoyant des personnages que j’avais créés de toutes pièces dans ce petit bureau.
Alors prépare-toi, cher lauréat. Je ne sais pas si tu passeras un jour chez Busnel ou si tu rouleras en cabriolet, mais ce que tu vas connaître c’est de l’émotion par kilos ! Au point que tu te demanderas si les larmes ne vont pas de pair avec l’édition…
Et si tu as un tout petit peu de mémoire, alors tu feras comme moi : tu accrocheras sur le mur, juste à côté de ton ordinateur, ce carton rouge sur lequel figure ton nom à côté du titre « Prix Concours de l’auteur indépendant 2020, décerné par monBestSeller.com ». Et ce carton-là, tu n’as pas fini de lui sourire…

Publié le 14 Décembre 2020

C'était une très bonne soirée, une belle découverte. C'était une expérience extraordinaire !
Même en n'ayant pas eu l'opportunité de parole, je me suis senti accepté dans ce monde restreint des écriveurs de phrases qui mises bout-à-bout forment une histoire qui plait à d'autres. Lorsque j'ai commencé mon roman, mon but était de le terminer et ensuite, que mes proches le lisent jusqu'à la fin. Alors, une finale de prix littéraire ? J'ai signé de suite.
Bravo à @Pierre Manzon-Jolyon , @Laurent Peyrard et @Loic Lanzenac .
Ma frustration ne se limitera qu'au manque de ne pas avoir pu échanger avec tous de vive voix mais surtout de ne pas avoir pu partager ce vin blanc que Loïc trinquait allègrement avec ses amis !
Pour ma part, je continue d'écrire avec encore plus de plaisir et de motivation. La récompense ultime, c'est un lecteur qui commente en étant content :-)
Alors merci @monBestSeller ! Bravo à tous et que vos livres soient lus et relus !

Xavier

Publié le 14 Décembre 2020

Félicitations à tous les heureux lauréats et tous mes respects aux nominés, qui sont formidables, même je n'ai pu les lire tous.
Bavo à monBestSeller pour ce travail au nom de la plume, pour l'amour de la littérature.

Publié le 14 Décembre 2020

@monBestSeller
Tout cela se résume en une phrase emplie de toute une philosophie : « Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m'en charge ! »
/
/
Vu qu'il y a eu un bon coup d'aspirateur depuis mon message, celui-ci ne veut plus rien dire ! DE quoi qu'y cause ?
Dommage que des points de vue soient effacés. C'est aussi ça, le dialogue ! Et parfois, c'est comme dans les familles : y a le vieux tonton qu'est bourré et qui dit n'importe quoi. D'autres fois, c'est la vieille tata qui s'est pris un coup de gnole et qui divague. (mais là ! faudrait avoir tout le déroulé pour comprendre).

Publié le 13 Décembre 2020

@lamish
@Rezkallahmo
@monBestSeller

Bravo à Pierre !
Bravo à Laurent !
Bravo à tous les participants, et puis…
Bravooooooooo à Moaaaaaaaaaaaaaaa……
Ha, ça fait du bien ! Demain dans la queue à la boulangerie, quand mon smart-phone sonnera, en m’excusant auprès de Madame Bouchard, la patronne , je f’rais ma petite moue hautaine :
C’est mon éditeur qui m’appelle !
Quel bonheur ! Surtout que Madame Bouchard, elle est du genre « Boulangère de film érotique italien du milieu des années 70 » …
— Allo Nath ?
Elle s’appelle Nathalie, Nathalie Thomas , des éditions 1,2,3 , mais je l’appelle par son p’tit nom , c’est elle qui a insisté …
Sacré Nana ! Elle a douze téléphones ! L’autre jour, on a eu Paul Bismuth en double appel.

Naaan, je plaisante, je comprends la déception des participants. Que pourrais-je écrire ,qui puisse avoir les vertus d’un baume sur leur désillusion ?
Rien !
Aurais-je été beau joueur, si … ?

Le témoignage de Mo est précieux , celui de MBS rassurant , aujourd’hui , je ne tiens compte que du second , tout en gardant en tête le premier … C’est l’ivresse , et on sait bien qu’elle se paie d’une bonne gueule de bois …

Puisque Mimi est là , je tenais à témoigner de ma gratitude pour avoir rendu « De la CAF au grenier » ( Édition 1,2,3 , 14€50 disponible sur tout le réseau France-Loisirs ) présentable , de l’avoir rendu propre comme un sou neuf !

Quant à Monsieur et Madame Mbs , après leur avoir envoyé mille mercis , j’aimerais leur soumettre mon premier caprice : pourriez-vous , s’il vous plait , rajouter le « é » manquant à « édité » sur la page des résultats . Cette absence m’empêche d’en faire une capture à destination de mes 257 586 followers sur twitter .

Bonne soirée à tous

Loïc

Publié le 12 Décembre 2020

@monBestSeller Bonsoir et félicitations pour le concours.
Vous me citez une liste de nom pour quelle raison? Je ne comprends pas.
Mes succès... Il suffit d'aller sur ma page FB et de voir que mes livres sont en rayons de librairies, et de Fnac, certains sont même coups de cœur... Je suis dans la lettre R des rayons romans français.
Mais comme je l'ai dit, ça ne change rien... Etre écrivain et en vivre n'est pas à la portée de tous.
Je ne vous attaque aucunement. Je mets juste en lumière l’après.

Publié le 12 Décembre 2020

Cher @Rezkallahmo, c'est tout à fait faux ! Cathy Bonidan, Pascale Lécosse, Anne Loréal, Alice Pasina, Elisabeth Larbre, Sylvie Etient, Mélissa da Costa, Alix Cordouan, Jean-François Dion, Martine Thorre-Gachet, Gilles Prevel, Antoine Solaire, Jean-Noël Cadoux... si vous passez par cette page, voulez-vous apporter votre témoignage, peut-être même dire vos succès...

Publié le 12 Décembre 2020

@Rezkallahmo C'est tristement vrai, Mo ;-)...

Publié le 12 Décembre 2020

Bonsoir,
Il faut, je pense, relativiser les choses et expliquer que ce n'est pas un succès d'être édité mais le début d'un autre combat pour exister, plus subtil, plus douloureux, parce qu'il mène à la fin d'un rêve éveillé. On vous sort d'un aquarium plein à craquer pour un autre, plein et fissuré. Je n'ai jamais vu aucun des lauréats en rayons, en librairie, Fnac ou autre... Avoir un éditeur qui lèche l’ego est certes agréable, mais ça ne dure pas... Mais personne ne veut parler de cette triste réalité. Un auteur édité souffre plus qu'un chien errant...
Il faudrait que les édités communiquent plus afin d'arrêter d'illusionner les auteurs...

Publié le 12 Décembre 2020

@Jean Benjamin Jouteur Vous avez raison, nous en sommes désolés, c'était frustrant, pour nous tous. Et nous avons tout à fait réalisé à postériori ce manque. C’était une 1ère donc, pas de répétition ! et espérons la dernière dans ce format. La qualité technique n'était pas bonne, nous vous entendions moyennement bien, il y avait des bruits parasites, nous ne voyions que quelques uns d'entre vous à l'écran... Frustrant, et pas sympa. Pas une fête.
Et comme nous le disions, la 2nde raison de la soirée de remise des prix, c'est de vous donner l'opportunité de rencontrer les éditeurs qui vous ont lu, de discuter avec eux, de comprendre leur choix... Compliqué dans le contexte, un dialogue "privé" qui se passe en public…
Mais si j’en crois 1 ou 2 messages positifs que nous avons reçus, nous espérons que vous n’avez pas tous eu ce ressenti. Une fois encore, nous en sommes désolés, et espérons faire beaucoup mieux la prochaine fois ☺

Publié le 12 Décembre 2020

Félicitations aux trois élus, bien sûr, mais aux autres nominés aussi. Vous avez tous gagné, quelque part, en étant repérés parmi de nombreuses autres oeuvres de qualité. Merci à MBS pour avoir maintenu ce prix dans un contexte difficile. Bon week-end. Amicalement, Michèle

Publié le 12 Décembre 2020

Je juge utile d’exprimer tout de même mon ressenti, cela pourra servir pour les futures remises. Ne pas être invité à se hisser sur le podium, aucun souci, nous étions dix, il n’y a que trois places vacantes, c’est le jeu, rien à dire. Mais j’ai vraiment éprouvé cette drôle de sensation d’être le pale dessin pixélisé d’une mauvaise tapisserie, en d’autres termes de perdre une heure de mon temps inutilement. Je m’explique. Les sept recalés n’ont pas eu l’occasion de prononcer un seul mot. On pourrait même jusqu’à dire qu’ils ont été totalement ignorés. Pas d’échange, pas d’interaction, ni mentionnés ni interrogés, ils n’existaient pas. Pourquoi alors les avoir invités ? Un échange de mails et une invitation aux trois lauréats auraient été suffisants. N’y voyez aucune amertume de ma part, mais j’avoue avoir été déçu par cette soirée que j’espérais riche en échanges.

Publié le 12 Décembre 2020

Un grand merci à toute l'équipe de Monbestseller pour l'organisation de ce concours, à tous les lecteurs ayant participé au vote, aux membres du jury pour leur temps et leur engagement.
Je suis personnellement très touché par ce prix, et très honoré de faire partie des lauréats.
Je souhaite une excellente continuation à tous les auteurs de cette plateforme !
Pierre.

Publié le 12 Décembre 2020

"Calibre 12" (Blues 2) passe le relais à "Sous l'œil des poissons" et s'éteint aujourd'hui.
Bravo, tout le monde et surtout bonne chance !

Publié le 12 Décembre 2020