Zoé Florent

Biographie

"Si tu éprouves le désir d'écrire, et nul autre que l'Esprit n'en détient le secret, tu dois maîtriser connaissance, art et magie :
la connaissance des mots et leur mélodie,
l'art d'être sans fard,
et la magie d'aimer ceux qui te liront."
(Khalil Gibran)

Élève des Beaux-arts, puis infirmière psychiatrique, Michèle, alias Zoé Florent (ex-pseudo d'auteur Lamish) a ensuite travaillé dans des secteurs très variés.
Après dix années passées en Espagne, elle s’est installée en Haute-Savoie.
Dans un genre réaliste, le plus souvent intimiste, elle a écrit de nombreuses nouvelles, des novellas, des romans...

Zoé Florent a noté ces livres

5
Bonsoir @Roland Rupage. Faute de trouver une nouvelle mise en ligne qui m'alpague, c'est en suivant les traces de Lucas Belmont que je vous ai découvert. /// Votre roman s'avère aussi intéressant qu'accrocheur, pour qui s'intéresse aux différentes thérapies que vous évoquez, et je les crois nombreux. L'idée du rêve et du voyage dans le temps permet un récit ludique, la mise en application rapide, presque miraculeuse, des différents traitements, tout en évitant un roman qui aurait peut-être flirté avec le didactisme, sans. C'est bien vu ;-). J'ai moyennement savouré vos avis un peu tranchés (Covid, etc.), mais c'est un détail ;-). /// Concernant la forme, j'ai apprécié votre style et votre plume concise qui savent rendre accessible ce qui l'est souvent moins, dans les publications spécialisées. Quelques coquilles résiduelles que je n'ai pas notées, car rares. /// Quoi qu'il en soit, votre mise en avant est à mes yeux méritée. J'ai passé un très agréable moment en votre compagnie et vous en remercie. Bonne soirée, Michèle-Zoé
Publié le 15 Novembre 2022
5
Bonjour @Philippe RIBAGNAC. Pour connaître le désagrément de voir disparaître comptes et commentaires, j'essaie de retrouver ceux laissés par Lamish, puis Zoé Florent. En recopiant celui laissé sur cette page, vous l’avez sauvegardé à ma place, ce dont je vous remercie ; cela me permet de le recopier à mon tour, accompagné d’une nouvelle salve étoilée. Il est clair qu'il n'oblige pas à une réponse déjà faite ;-). « Fascinant, passionnant, sont les premiers qualificatifs qui me viennent à l’esprit, car votre "physique quantique pour les nuls" (dont je suis !) m’a littéralement alpaguée au point de ne vous lâcher, hier, que contrainte par d’incontournables contingences quotidiennes. /// J’ai aimé les touches d’humour, la présence de contradicteurs, l’accessibilité des raisonnements et l’humanité du personnage principal. J’ai souri en le voyant tomber dans les pièges de sentiments dont il connaît pourtant les moindres rouages et réactions chimiques… Comme quoi, une personne avertie n’en vaut pas toujours deux. Mais comment s’opposer à de si douces sensations servies sur un plateau par le hasard ? Mon empathie m’a encline à l’absoudre sur le champ, cela va de soi ;-). /// Personnellement, je ne nourris pas de méfiance vis-à-vis des IA, mais ma défiance est totale face aux intentions de ceux qui les créeront ; ceux pour qui la résurrection des consciences ne sera probablement pas une priorité, en dehors de la leur. Cela ne m’empêche cependant pas d’espérer que les intentions de certains créateurs seront bonnes au point de souhaiter ressusciter quelques belles âmes objectives qui nous font toujours si cruellement défaut que religions et superstitions ont encore un bel avenir dans une conscience collective qui réfute, dans un réflexe légitime, le grand vide post-mortem. /// Merci infiniment pour vos recherches et pour la synthèse ludique que vous en avez faite. Ce fut un véritable plaisir de vous lire sur un sujet qui, en temps normal, est plutôt prometteur d’une bonne prise de tête. » Publié le 23 Juillet 2020. /// Bonne fin de journée. Amicalement, Michèle-Zoé
Publié le 14 Novembre 2022
5
Bonsoir @MARC DESMAZIERES. Aussi facile à lire et jubilatoire que dérangeant, cet écrit cathartique que j'ai loupé, le printemps dernier. Est-ce dû à cette totale et rare transparence ? Probablement. Un propos qui parfois hérisse le poil mais dont on devine qu'il serait forcément suivi par un autre plus apaisé, si vous deviez écrire "Après que ma mère et mon père soient morts", car à tout état de lucidité exacerbée, assumée, succède un état plus pondéré. Enfin, en principe ;-) ! J'ai beaucoup aimé vous lire, tant pour l'originalité de la forme que pour cette promiscuité exceptionnelle que vous avez su créer. Merci infiniment pour cela et bonne soirée, Michèle-Zoé
Publié le 12 Novembre 2022
5
Juste une allusion anodine à Calimero ;-) ! Bonne soirée !
Publié le 11 Novembre 2022
5
Bonjour @galodarsac. Nouvelle salve étoilée pour ce magnifique recueil de poèmes en l'honneur de la flamme de bronze que tu as obtenue dans le cadre du concours "Flammes vives" (un concours national, pas de la gnognotte ;-)) pour le poème "Rondeau de nos vieux jours". Un poème qui m'a parlé et me parle encore, un des plus beaux, un des plus profonds que tu aies écrit. Félicitations ! Congratulations ! Congratulazioni ! Felicidades !
Publié le 08 Novembre 2022

Pages