Conseil
19 avr 2019

"ANCILLAIRES" le nouveau roman de Jean-François Dion

Le nouveau Dion est arrivé ! peut-on dire du dernier roman de Jean-François Dion, comme on le dirait du dernier Djian ou du dernier Nothomb. ANCILLAIRES, ce sont des propos d’un homme à l’œil gourmand et épieur, le récit d’un écrivain esthète et un peu désabusé. Un roman que ses fidèles lecteurs et lectrices ont très vite mis dans leur bibliothèque.
Lire le roman en ligne ANCILLAIRES de Jean-François DionLe roman d’un homme qui aime les femmes et aime en parler

 

Roman à lire gratuitement ANCILLAIRES de Jean-François Dion

Synopsis

Jean est écrivain. Et s'ennuie. Il regarde sa femme de ménage travailler, l’épie. Soudain son cul splendide le foudroie, alors qu’elle-même est bouleversée par la trace réapparue de sa mère. Deux obsessions tout à fait dissemblables, qui vont quand même réunir ce faux-couple esseulés et écorchés.

 

Jean-François Dion

Jean-François Dion a été cinéaste. Avec les grands metteurs en scène et acteurs : Verneuil, Malle, Dmytryck, Michel Bouquet, Nicole Courcel. Maintenant retiré dans le sud ouest, il raconte des histoires, invente des personnages, leur crée des problèmes, et des bonheurs.

 

Ses lecteurs sont fans

lamish

Je me suis régalée à lire ce petit dernier qui m’a évoqué « Des photos », ce premier roman de vous pour lequel j’avais eu un véritable coup de cœur. A retrouver la musique si singulière de votre plume. Une musique que vous menez tambour battant. J’ai retrouvé sa vitesse de croisière qui coïncidait avec l’émergence de cette fiction très originale d’un roman dans un roman. J’avais beau être avertie par le prologue, j’ai lu le dernier paragraphe en pensant : chapeau l’artiste ! Jongler ainsi entre doubles fictions et réalités tout en préservant l’effet crescendo, ce n’est pas donné à n’importe quel écrivain. J’ai retrouvé du personnage principal de « Des photos » en Jean. Même sens de l’observation, même lucidité, mêmes étrangetés d’un cocktail sincérité-distance-fantasmes-pudeurs-suffisance-autodérision. Quant à sa relation à Maria-Victoria, j’ai aimé le doux choc des genres, que le bon sens et l’instinct de la femme de ménage résistent efficacement aux prévisions de l’auteur un peu trop confiant en ses prévisions. Tout est finesse et subtilité, c’est en résumé ce qui m’a plu, une fois de plus. Merci pour ce nouveau et toujours aussi singulier partage.

chathymi

Il va sans dire, toutefois je le dis quand même, votre Ancillaires est d'une bien belle tournure. C'est tout vous, le même en différent quoi! on vous retrouve, mais c'est pas vous. Vos tarabiscotages me séduisent et me font rire. Votre écriture est juste parfaite.

Martine Magnin-Kasperovitch

Il est "bizarre ce Jean là " il aime la tarte à la mirabelle et le cul de sa femme de ménage...Étrange histoire émouvante et souvent drôle. 

                                                                        

Et si vous disiez à l’auteur ce que vous pensez de son roman ?

En le faisant, vous saluez sa démarche de le publier sur monBestSeller.

 

Un régal !!!! Deux histoires complètement loufoques, emboitées, l'une dans l'autre, dépendantes l'une de l'autre , pure dérision de l'esprit, le tout raconté avec beaucoup d'humour, même si le fond reste un plongeon dans les détresses humaines. C'est là probablement ce qui fait tout son charme. Un pied de nez à tous les défaitistes de la vie, l'auteur, par une pirouette, nous invite à rire de tout, surtout de ce qui échappe à la bienséance. Le tout sur un rythme soutenu, c'est presque un défilé d'images.
Merci pour ce moment de lecture

Publié le 19 Avril 2019
Conseils
A lire dans les actualités
Inscrivez-vous à la Newsletter