En attendant Picouze

4 pages de Parthemise33
En attendant Picouze Parthemise33
Synopsis

Masques ! Ô Masques !
Masques noirs masques rouges, vous masques blanc-et-noir
Masques aux quatre points d’où souffle l’Esprit
Je vous salue dans le silence !
'Prière aux masques' dans 'Chants d'ombre'
Pardon à Léopold Sédar SENGHOR pour l’avoir entraîné dans cette pochade très Duncan Cartwrightienne. Il fallait bien que je fête, à ma façon, le premier anniversaire d’un baby qui en fait voir de toutes les couleurs aux boomers, milléniaux et génération Z...

Publié le 14 Mars 2021

Les statistiques du livre

  440 Classement
  86 Lectures 30 jours
  3862 Lectures totales
  -5 Progression
  0 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

17 commentaires , 11 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Chère @A.P. Gounon De temps à autre, "on" tente de nous ressortir cette calamité du placard. Avec de moins en moins de succès, il faut bien le dire. La panique n'est plus au rendez-vous. D'autres perturbations ont depuis pris le relais. Merci Bisous Merci pour votre commentaire et les étoiles qui s'y accrochent.

Publié le 16 Octobre 2023
5
@Parthémise33 Chère Parthémise, il fallait la rencontre entre votre talent femmedelothifiant (je vous le pique, je l'aime trop) et un petit virus qui a rendu tout le monde fou et qui a permis à nos chers gouvernants de nous faire vivre en Absurdie, (ils ont adoré) pour donner cette nouvelle tordante et déjantée... Merci bisous merci !
Publié le 15 Octobre 2023

@Alhéna Skat Bonsoir Alhéna, vous avez raison, mon cerveau n’a nul besoin d’amphétamines ou psilocybine pour effervescer. Puisque nous sommes entre nous, je vous donne mon petit secret : les sardines à l’huile. Farpaitement. Grâce à l’engagement des pêcheurs basques et bretons , j’ingère du phosphore, des tonnes de phosphore. Je concurrence les vers luisants la nuit, mais mon intelligence rayonne en permanence ;-)
Merci Bisous Merci pour votre commentaire adorable. Attention, je pourrais prendre la großer Kopf. Le melon. De César à Auguste, il n’y a qu’un pas que je sauterais facilement

Publié le 14 Août 2023
5
@Parthemise33 Bonjour Parthemise, Tout le monde pense que vous consommez des produits hallucinogènes, mais ils se trompent ! Vous êtes comme Dali, qui disait : « Je ne suis pas drogué, je suis ma propre drogue ! » Aussi, avec votre accord, je prendrai bien une petite cuillerée de votre matière grise (avec un peu de Sauternes pour faire passer) pour profiter un peu de votre Datura Stramonium cérébral, de votre Crystal Meth mental et de votre LSD psychique afin de me dérider et débrider un peu les neurones… Et, comme disait un hépatologue de mes amis : « vous m’hépatite à chaque fois un peu plus… ». Vous complimenter sur vos textes serait aussi inutile que de rajouter une pincée de sel à Guérande. On ne dit pas à César qu’il est grand, on se prosterne ! Merci, bisous…
Publié le 14 Août 2023

Ca marche ! Boh, moi les fêtes, isolée dans ma ruine de la fin du monde, vous savez, mais en contact direct avec les esprits, par contre.
Je vais vous indiquer deux recettes de ma mère, les deux toujours très simples, sans beaucoup d'ingrédients.
Une première divine de petites brioches... Rien qu'à l'odeur et au goût, vos invités oublieront tout manquement autour de la table et resteront obsédés par ces brioches le restant de leur vie...
Je l'ai récupérée avant que ma chère Maman tire sa révérence, mais ne la réalise pas car je suis devenue intolérante au gluten...
La deuxième infernale, celle de l'étouffe-chrétiens (théoriquement assez indigeste pour que ce ne soit que les anorexiques et les amis qui vous aiment vraiment qui reviennent, les gourmands par contre direct aux urgences quand ils s'en seront gavés...).
Je dois la reprendre de ma mère, même si je l'avais réalisée de tête pour mes 20 ans chez les parents de ma cop m'ayant hébergée quand ma vieille m'avait foutue à la rue...
J'ai été seule à manger mon gâteau, on m'y a obligée, c'était des ouvriers, on ne gaspillait rien, j'ai mis une semaine à en venir à bout, en en balançant discrêtement un peu au fond de la poubelle à chaque fois, et j'ai survécu...
A plus tard !

Publié le 21 Décembre 2022

@Monique Louicellier « Dans la vie faut pas s’en faire, Moi je n’m’en fais pas ». Enfin, oui, bon, cette philosophie a ses limites. Quand il pleut, il pleut. J’ai trouvé le moyen de résister aux aléas de la vie grâce au rire et à la fantaisie. D’ailleurs, la loufoquerie devrait être enseignée à l’école. Toute cette histoire de Covid commençait à me chauffer. Il fallait bien s’en amuser. J’ai un goûter d’anniversaire dans quelques semaines, si c’était un effet de votre bonté de m’envoyer la recette de votre gâteau ;-) C’est un SOS que je vous lance. Merci Bisous Merci pour votre commentaire et ses étoiles de Noël.
Joyeuses fêtes à vous

Publié le 21 Décembre 2022
5
@Parthemise33 Ah, oh, que se passe-t-il donc ? Le 8iéme jour, Dieu dit : - Que le jeu soit ! Et le jeu fût dans la cervelle de Parthémise... Comme elle avait aussi été récipiendaire de la parole et de l'écrit, nous voici ici, sur sa page, remontant le fil de sa recette donnée aux écrivains-mirlitons qui a failli nous étouffer de rire avant même que de pouvoir rire. Moi-même je n'ai son élégance ni sa panoplie avec les mots, façon hold up réussi à toys R Us, mais de plus noirs desseins encore et je pense mettre en ligne la recette de ma mère qui a tout de la roulette russe, un gâteau universellement conçu par les mamans en grève, sobrement appelé étouffe-chrétien, en le revisitant un peu pour qu'on s'étrangle avec, bien entendu.. Non, je plaisante, je suis une gentille... Bon, déjà je vais revoir votre recette trop O et je sens que j'aurai de la lecture ici ! Merci !
Publié le 20 Décembre 2022

Chère @Chanelle75, Je ne touche à rien, vu que je me ridiculise quand j’essaye d’avaler la fumée. Comme quoi, la démonstration est faite qu’il n’y a pas besoin de dopage hallucinogène pour écrire des récits génialissimement déjantés ;-)
Pas plus que de Picouze en triple dose.
Merci Bisous Merci pour votre ressenti favorable sur cette historiette moderne qui est (hélas pour nous) encore d’actualité.

Publié le 22 Novembre 2021
5
Chère Parthemise, Une histoire courte remplie de métaphores et écrite d'une plume on ne peut plus humoristique. Poulbot de naissance, j'ai kiffé grave et j'ai adoré imaginer mère Thérèsa en train de dealer des préservatifs sans parler de la vente pur porc sur un marché hallal. Vous dites ne pas toucher à la fumette, je n'ose imaginer cette histoire si vous en aviez pris (J'y pense, ça doit être la picouze) ;0)) Bien à vous Chanelle
Publié le 19 Novembre 2021

@Annie G Merci Bisous Merci pour votre passage et votre commentaire élogieux. Comme les vodka virus, les compliments se dégustent également sans modération. Si j’osais, après cet entremets, puis-je vous suggérer de tenter un plat plus roboratif ? À bientôt peut-être.

Publié le 14 Novembre 2021
5
Totalement charmée par votre style qui m'a saisie, emmenée, picotée. Et ce en quelques lignes seulement. Un entremets qui se déguste sans faim. Merci et brava !
Publié le 14 Novembre 2021

@Polémique Victoire C’est toujours difficile pour des « responsables » de décider du moment opportun pour arrêter une grève ou une guerre. J’en connais qui aiment faire durer le plaisir (opiniâtreté, malveillance, incompétence, sadisme ?)au delà du raisonnable. Merci Bisous Merci pour votre visite étoilée

Publié le 30 Septembre 2021
5
@Parthemise33 Cette nouvelle métaphorique et « psychédélique » est tout à fait réjouissante. Depuis, les baïonnettes ont été commandées, livrées et ont fait leur office grâce au brigadier Ranvé, notamment, qui a lancé l’ordre de les utiliser jusqu’au bout, et coûte que coûte ! Un autre aurait dit « quoiqu’il en coûte ! » Bref, la morale de tout cela, c’est qu’une fois les baïonnettes utilisées jusqu’à la dernière, cela ne suffit toujours pas. La guerre ne sert à rien s’il n’y a pas de plan de paix derrière ! PV
Publié le 30 Septembre 2021

Bonsoir @Damian Jade Quelle chevaleresquissime commentation ! Le cœur mien frémissionne de satisfacture. Si j’osiationnais timidesquement une suggestation, À votre renday view offrez un hibiscus plutôt qu’un cactus pikouzuz et vous dénouerez de votre Muse l’écharpe de Vénus.
Merci Bisous Merci pour ce commentaire ébouriffant. J’en ai des étoiles plein les yeux.

Publié le 14 Septembre 2021
5
Ah ça décape ! Bonjour, chère dame en -ise. J'ai, pour la toute première fois, articulé les mots en les lisant, quelle surprise ! Un rythme s'est créé, avec ses contretemps, tous à ma guise. Que j'ai aimé la dealeuse, insoumise. Et ces poulbots tant parisiens que cockney, qui sans art disent. Vous lire m'a fait sourire onze fois, peut-être douze. Moi qui ne crains ni la pointe de la picouse, ni de sombrer dans la lose, j'ai imaginé cette partie de jambes en blues, à la cadence de vos muettes vocalises.
Publié le 14 Septembre 2021

@galodarsac Merci Bisous Merci pour votre commentaire et vos étoiles. Je les transmettrai à tous les acteurs. La palme d'or revenant à un minot cabotin qui a pris tout le monde de court.

Publié le 25 Mai 2021
5
Bravo pour cette petite "farce sérieuse", qui montre avec talent et humour le battage médiatique autour de ce virus qui a réussi l'exploit d'éradiquer tous les autres en un tournemain... Un doux rayon de soleil ! Avec toute ma compassion pour "Flu" et les autres, délaissés et oubliés malgré leurs performances plus qu'honorables !
Publié le 24 Mai 2021

@Blanchet Rachid Je voulais laisser un petit caillou amusant pour ce premier anniversaire d’une bestiole qui secoue la planète et s’amuse avec nos nerfs. Suite à votre lecture attentive, pour ne pas irriter et tortillonner vos chakras façon scoubidous, je vous promets d’essayer d’être plus rigoureuse avec la ponctuation. Merci Bisous Merci pour vos étoiles, je les offre aux travailleurs en front office.

Publié le 22 Avril 2021

@Hubert Ravie de t’avoir fait rire avec ma fabulette. En ces temps moroses, c’est recommandé. Et surtout pas à dose homéopathique. Non, ne pas craindre le surdosage. Merci Bisous Merci pour ton commentaire bienveillant et les étoiles.

Publié le 02 Avril 2021
5
La minute délirium. J'avoue avoir bien ri en lisant ta nouvelle. Courte, brève mais bien déjantée
Publié le 02 Avril 2021

@Laurent Lereverdy Merci Bisous Merci pour votre passage amical sur ma page et votre commentaire sympathique.

Publié le 24 Mars 2021

Chère @lamish Merci Bisous Merci pour votre passage et votre gentil commentaire. Friendly yours.

Publié le 19 Mars 2021

Cher M FF @Fernand Fallou
Opium! Poison de rêve
Fumée qui mont au ciel
C'est toi qui nous élèves
Aux paradis artificiels
(Opium-Guy d'Abzac/Charlys)
Mais c'est fabulesquement incrédisible! Je démens cette rumeur avec la plus grande vigouritude : je ne prends rien de ce qui se fume, sniffe ou seringue. Mon cerveau turbine tout seul comme un grand. Louée en soit Dame Nature. Merci Bisous Merci pour être passé par là, et pour les étoiles qui ne doivent rien à des substances hallucinogènes.

Publié le 16 Mars 2021
5
Chère @Parthemise33 Voilà un texte complètement déjanté, je suis de l’avis de @Kroussar. Ça doit être de la bonne, j’espère que vous en avez encore. On partage ? Bravo quand même. FF
Publié le 16 Mars 2021

@Catarina Viti Merci Bisous Merci pour votre commentaire. C'est vrai que ma commémoration ne vaut pas une omelette aux cèpes, mais si mon clin d'oeil peut nous éviter un teint jaune d'œuf brouillé par les contrariétés en tout genre, ce sera sweet, sweet, sweet.

Publié le 15 Mars 2021

@Kroussar Je vous rassure (ou pas), je n'ai pas utilisé de substances intoxicantes pour booster mon imagination. Comme quoi, même à jeun... Concernant ma référence à DC, c'est qu'il a écrit des nouvelles (que j'aimais beaucoup), dont les "acteurs " n'étaient pas ce qu'on pouvait croire. Par exemple celle de la course où il s'agissait de balles de revolver et non de chevaux. Merci Bisous Merci pour votre commentaire et vos étoiles.

Publié le 15 Mars 2021

Joyeux anniversaire, miss Parthemise ! et merci pour cette première bougie.
C'est vrai que nous vivons une époc-épic.
"En attendant piquouze"... y a d'quoi en pondre des feuilletons à la coque, avec mouillettes intégrées. Et quand on y pense un peu : on n'a encore rien vu !

Publié le 15 Mars 2021
4
Rafraîchissant cette petite nouvelle. Z'avez fumé un pétard ?miss Parthemise33. PS : je n'ai pas compris votre référence à mon ami : Duncan Cartwright.
Publié le 15 Mars 2021