EROTICA LESBICA (pas sérieuse)

14 pages
Extrait
Feuilleton
de Monique Louicellier
EROTICA LESBICA (pas sérieuse) Monique Louicellier
Synopsis

Nous y voilà...

Cet ouvrage érotique lesbien en trompe-l'oeil ne vous divertira pas dans le sens où vous le pensez et ne constituera pas une initiation pour lesbienne en devenir.

Il ne s'y trouvera que de la masturbation de cervelle, j'espère que vous apprécierez néanmoins la démarche.

Peut-être un jour écrirai-je un traité peu scientifique sur la sexualité et l'érotisme lesbien, mais pour le moment, en voici la version vraiment peu sérieuse, n'est-ce pas la légèreté qu'on cherche dans un ouvrage érotique ?

A garder pour les estomac d'autruches, ceci dit ! Avec un Prozac à portée de main et un cachet d'aspirine aussi.

Aucune information à l'intérieur, rien d'intéressant non plus...

05 août 2023 : 13 pages.

Publié le 05 Août 2023

Les statistiques du livre

  312 Classement
  102 Lectures 30 jours
  2947 Lectures totales
  -33 Progression
  128 Téléchargement
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

14 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
2.4
Il arrive un âge où les hommes raisonnables (pas ceux qui veulent échanger une femme de 40 ans contre deux de 20) préfèrent la séduction discrète d'une femme mure à l'apparence tapageuse d'une jeunesse.
Publié le 21 Mars 2024

@SALVADOR Ricardo
Eh oui cher Ricardo, tellement tard pour vous répondre aussi.
En fait c'est le marabout postant sa publicité et ses mauvais démons sur mes pages qui m'a sortie de ma léthargie.
Je vous demande pardon pour mon impolitesse.
J'espère que je pourrai vous lire.
A bientôt peut-être !

Publié le 20 Mars 2024

@Monique Louicellier
Dansez, riez braves gens, il est plus tard que vous ne croyez...

Publié le 22 Décembre 2023

@amo134
Merci beaucoup Monsieur d'attirer l'attention sur ce dont je ne me rappelle même plus, j'irai me relire ;) !
Je ne suis plus trop sur le site, pas de lectures et encore moins d'écriture.
Bien sûr je vous lirai avec plaisir...
Mais quand ?
Sinon, je remonte la pente en ce moment, gym, piscine, considérations psychologiques, je sors des blocages... Alors il y a peut-être de l'espoir pour regagner temps et sérénité !
A propos de chats, vous n'auriez pas de besoins à combler, car j'ai quelques minous qui cherchent un bon foyer, au coin du feu, etc... ?
Merci encore !
A bientôt !

Publié le 27 Novembre 2023
3
J'ai beaucoup aimé. Mettez ce texte au masculin et vous avez les mêmes remarques de nous les gros chats qui vieillissent auprès du feu. Continuez à nous masturber les méninges, cela fait du bien. Et s'il y a des photes d'ortografes, c'est po grave, que celui qui n'en a jamais fait vous jette son premier bandage herniaire.
Publié le 21 Novembre 2023

@alban paulh
Merci beaucoup Alban pour la lecture qui ne valait pas tripette et pour votre analyse et vos encouragements dans une voie spirituelle que je ne connais pas et qui semble prometteuse, pourquoi pas ? Pardon du retard, déconnexion, troll, travaux chez moi, dettes de lecture en pile poussiéreuse et toujours intacte hélas.. .
A bientôt et oui, faut que je retourne vous lire mais hem, je ne promets rien.
Bises et à la prochaine fois !

Publié le 30 Août 2023

@Monique Louicellier
Il n'y a pas de date de péremption, seulement votre fuite en avant.
C'est compliqué de constater l'abandon des chairs, de se voir décatir avec la fuite des jours, et de contenir la mélancolie du temps qui passe.
Bien que le corps vieillisse, l'esprit reste le même. Votre jeunesse sera toujours en vous si vous la préservez mentalement.
Alors chère Monique veillez à votre liberté ; face à l'irréversibilité du cercueil qui se profile, reprenez la main et allez-y à tout vent !
PS : Votre texte mériterait d'être relu...

Publié le 09 Août 2023

@Zoé Florent
Nous ne voudrions pas vous perturber dans votre si touchant enthousiasme, mais, selon la bonne syntaxe enseignée par la Guilde birmane des Perceurs de Plafond (GBPP), votre "ce dernier" se rapporte logiquement, nécessairement et indubitablement, quel que soit le fuseau horaire, à "cellulaire". Il en résulte que votre phrase, vous l'avouerez si les vacances ne vous ont pas confisqué votre bonne foi proverbiale, prend des allures de charabia, tel que pratiqué dans certaines bourgades du Loir-et-Cher et, dit-on parfois, dans certaines du Trégor. Faites attention, M'ame Zozo, l'usager de mBS va finir par croire que vous écrivez une version hallucinogène du bantou.
PS : Bravo, au fait, pour le dernier concept que vous avez inventé dans le laboratoire de vos hurluberluries : les étoiles de la visibilité. C'est tout à fait pratique, et à la portée de toutes les bourses - bien qu'un petit poil malhonnête, mais au point où nous en sommes rendus...

Publié le 09 Août 2023
3
@Monique Louicellier Ton écrit, que j'ai pu lire en ligne hier soir, récolte la primeur de ma connexion Skydsl ; celle des étoiles de la visibilité, que je ne peux distribuer depuis mon cellulaire, itou ;-). /// Alors que dire de ce dernier ? Pour le fond, que l'autodérision, que tu pratiques avec autant de facilité que de transparence, me fait l'effet d'un cri de rage, de désespoir. Celui de qui se sent démuni et refuse de s'adapter à un état par lequel nous passons tous, en faisant plus ou moins de "chichis". / Pour la forme, que tu l'as écrit spontanément, tel que tu le sentais... et sans te relire, of course :-). En résultent des fautes, des oublis et une ponctuation fantaisiste, mais à mes yeux compensés par ton style direct, cash, sans fioritures, qui me plaît /// Merci pour cette confidence largement diffusée, bises et bonne journée ! Michèle /////////// PS : @Jack and Jill à la plage Ça va "guette au trou" :-) ? Je ne me suis pas adressée à vous, que je sache, mais bon, allons-y pour un petit post-scriptum... Agréablement occupée, et sachant que votre comprenette laborieuse rivalise avec une mauvaise foi caractérisée, je n'ai aucune envie de me lancer dans un débat stérile avec vous ; sans compter que je n'ai pas la patience de @Lucas Belmont ;-). Quant aux étoiles, il y a longtemps que vous avez capté qu'elles ne vous facilitent pas la tâche pour circuler incognito dans les parages, il me semble...
Publié le 09 Août 2023

@Jack and Jill
Un coupe-gorge et de mauvaises ondes paralysant les globes oculaires.
Je vais réfléchir à transcrire ici non pas le cri du cochon, je ne suis pas sadique (pas totalement) mais le cri de la carotte et le chemin que cette dernière empruntera dans mon corps, pas à travers cet orifice-là, à travers l'autre, muni encore de dents branlantes, pas de ma faute si cette langue fourmille de clins d'oeil érotiques, je rêve de m'exiler quelque part où la langue sera pure, mais en attendant, pas le choix, ah si celui de la fermer, d'oublier le clavier en l'occurrence..
Sinon j'ai fait chou blanc pour l'entretien d'embauche, trop dit, trop loin et route dangereuse à travers les bois, commence trop tôt, encore une journée de foutue et 15:euros d'essence de gaspillés, trop conne que je suis, je refais mes plans, je négocierai un CDI plus près, moins tôt, moins d'heures (plus groupées) depuis un CDD en donnant ma lettre de démission à l'avance.
Z'avez pas tout compris ? C'est pas grave. Mes anciens boss ne me lisent pas heureusement..

Publié le 07 Août 2023

Ce soir, je n'écrirai pas, je botte en touche, trop de boulot et entretien d'embauche demain...

Publié le 07 Août 2023

@Catarina Viti
@FANNY DUMOND
@Lucas Belmont
@galodarsac
Ah, ça alors mes amis, si je m'attendais à tous ces commentaires et pas un seul de mes amis les trolls ou les korrigans (comme me suggérait Malcom...).
Mais je suppose que le piège à trolls va commencer à sentir bon, avec toutes ces louanges bien peu méritées...
En tous cas, merci de vos présences réconfortantes !
Mais alors, c'est quoi cette dévoyure par contre ?
Vous vous précipitez sur les romans érotiques, ça alors...
Bon, comme c'est un feuilleton, la suite m'est venue pendant mon réveil mais je suis encore occupée au nettoyage chez moi et écrirai la suite ce soir.
En effet, je ne suis pas certaine que les dames qui viendront pour nourrir mes chats soient indifférentes à mes immenses toiles d'araignées au plafond, qui dégringolent noirâtres sur ces murs de crépi sale dont j'ai hérité.
Donc je brise les rêves de mes araignées temporairement avec un sacré risque de déséquilibre de l'écologie installée, autant pour mes poutres que pour mes chats et moi.
Elles ne piquent pas et mangent les plus grosses araignées noires poilues arrivées avec les bûches, les mouches, fourmis et les insectes du bois, elles se font manger à leur tour par les mille-pattes qui ne mordent avec leurs deux crochets acérés et envenimés qu'exceptionnellement, si j'oubliais de secouer mes vêtements en les enfilant et qu'ils soient hélas dedans, mais m'étant faite surprendre deux fois, je veille, lesquels mille-pattes éradiquent tout cafard se hasardant à visiter ma nourriture, et même les puces je crois, puis ils finissent par mourir de faim ou se noyer dans l'eau des chats, les gentilles araignées reviennent et le cycle de perpétue, mais je renonce pour le moment à l'expliquer à mes visiteuses. Prudence est mère de sûreté.

Publié le 06 Août 2023

@Monique Louicellier Bonjour ! J'ai beaucoup aimé votre texte uppercut, votre lucidité à dire le temps qui passe et détériore nos corps. Nous sommes les spectateurs, impuissants, à suivre ses outrages. Et bien que nous soyons tout décatis physiquement, nous sommes toujours des gosses dans notre esprit et c'est là que ça coince !!!

Publié le 06 Août 2023

C'est le texte pour un véritable stand up.
C'est drôle, échevelé, lucide, grinçant, ça mérite de jaillir du papier pour prendre chair (poils, graisse, etc.).
Alors, à quand le spectacle ? (Je ne galèje pas.)

Publié le 06 Août 2023

Ouille, c'est bourré de fautes et de bouts de phrases mal agencées ce que j'ai pondu en attrape-trolls, je ne m'étais pas relue en fait Mais ma lecture ce soir, ira à Monte-Christo...

Publié le 05 Août 2023

@galodarsac
C'est trop gentil, Monte-Christo, de venir me remonter le moral !
A priori, il faudrait remonter bien avant l'époque d'Alexandre Dumas pour situer votre ligne de vie...
Qui seriez-vous donc ?
Et justement, je pensais à votre immense talent ce soir, comme si vous étiez l'incarnation miraculeuse et pour autant impossible d'un grand poète trépassé depuis plus de deux siècles au moins et restant en votre modeste personne si injustement méconnu et je me disais, au prochain coup de spleen, au lieu de m'envoyer tout le frigo, des paquets de gâteaux et quelques trolls mal-léchés, je repars sur les têtes coupées !
Bien entendu, il y a 130 pages, j'en ai apprécié une trentaine, ayant d'ailleurs besoin de les relire encore celles-là et d'en bien ressentir toute la beauté, la force tout comme la délicatesse, ceci pour mon plaisir mais également pour LA seule critique qu'il sera acceptable pour moi d'émettre à propos de ce chef d'oeuvre, et bien entendu il me faudra reprendre la lecture, depuis le début et la terminer avec le même recueillement.
Impossible de juste mettre 5 étoiles et de dire, attention, les gars, ou les filles, c'est un chef d'oeuvre !
Donc du temps à prendre en perspective...
Néanmoins je vais en faire mon livre de chevet à l'exclusion de tout autre, parce que oui quoi, là vous ne nous gâtez pas avec du banal, mais avec du très haut niveau, totalement historique, c'est le cas de le dire et presque impossible à reproduire, de l'orfèvrerie en matière de littérature, dans les temps où celle-ci n'est plus en comparaison que papier mâché ou plastique bio-compostable...

Publié le 05 Août 2023
3
Et 5 étoiles pour cette masturbation cérébrale qui ne se prend pas au sérieux (contrairement à tant d'autres sur ce site ou ailleurs).
Publié le 05 Août 2023

Il est extrêmement rare que je lise et commente les ouvrages en rose, tellement affligeants pour la plupart, sauf quand j'en connais l'auteur (la dernière fois c'était pour l'otage perverse, pour son côté poésie). Voyant @Monique Louicellier sur celle-ci, je me suis dit tentons... et bien m'en prit ! Je ne sais pas ce que vous fumez madame la Marquise, mais j'en veux bien une pincée :)
Bon, c'est sûr, les lecteurs qui cherchent une excitation érotique vont être bien déçus par ce tue-l'amour aussi bandant qu'une opération du côlon avec septicémie, mais vont quand-même bien rigoler...
J'attends maintenant la version sérieuse, j'espère juste qu'elle ne le sera pas trop quand-même...
PS: 12 ans d'abstinence vraiment ? alors-là chapeau, moi je ne pourrais pas, déjà 12 heures c'est limite ! Non je plaisante (un peu).
PPS: page 3, vous ressentirez moins votre âge avec un accent circonflexe :)

Publié le 05 Août 2023