Kroussar
Biographie

Ex-Officier de l'Armée de l'Air, chargé des opérations de renseignement au Cambodge, je me devais de partager cette histoire méconnue. Car je me suis tu trop longtemps... lié par mon devoir de réserve, de discrétion…

Le 17 avril 2015, à l'occasion du quarantième anniversaire de la chute de Phnom Penh, les médias sont revenus sur l'histoire du Cambodge. Étrange pudeur, conformisme ou ignorance : la vérité était encore escamotée, aucune information claire sur les événements. De mes souvenirs surgirent des images de ce jeune homme que j'étais alors.

Mais au lieu de faire renaître des enchantements, une intraitable révolte m'envahit, au point de n’en plus dormir...

Devais-je dire la vérité ? Dévoiler ce qui s'était réellement passé ? Dénoncer les responsables Occidentaux ?...

Kroussar a noté ces livres

5
@Fernand Fallou, Que vous dire !? Vous avez su traiter ce sujet si délicat avec une bienveillance extrême. La fiction au service de la réalité, la répétition au service du devoir de mémoire. Cette répétition qui conduit le lecteur à ressentir l’horreur, à comprendre les paradoxes de cette situation : détenus bourreaux des autres détenus, bourreaux des plus faibles, bourreaux d'eux-mêmes. Ils n'avaient pas d'autres choix. Merci, Fernand, pour cette oeuvre qu'il faut absolument lire et relire. Amicalement Kroussar.
Publié le 31 Mai 2020
4
@François ROSAY, J'ai terminé ma lecture et... je confirme que votre scénario est très bien ficelé. Du pure Enid Blyton. Votre roman pourrait figurer en bonne liste de la Bibliothèque verte, notamment avec les aventures du "Club des cinq", sauf que dans votre histoire ils ne sont que deux. Les J&J (Joshua et Julia), qui nous entraînent dans une course contre le temps, contre la folie d'un homme prêt à tout pour se venger. Vraiment c'est sympathique, un bon moment de lecture. Cordialement Kroussar.
Publié le 29 Mai 2020
4
@Alix Cordouan, Les étoiles bien à part, c'est plus simple pour écrire un long commentaire. L'étoile manquante n'est là que pour pointer du doigt votre amalgame, volontaire ou non, des personnes décédées durant les 55 jours... Je me suis amusé à recenser tous les artistes disparus durant les grippes saisonnières, ils sont des dizaines sur les dix dernières années...Et on en a jamais fait tout un fromage ! Mon Dieu, que les bobos nous ont rendu idiots.
Publié le 24 Mai 2020
5
Excellent ! Un véritable "page-turner", qui nous entraîne sur les pas de Paul, Régis et Emma. On vous lit en apnée, tellement le rythme est soutenu de la première à la dernière page. Bravo, et merci pour ce partage.
Publié le 19 Mai 2020
5
@Martine Fève, Du pure Zola, du Victor Hugo... ! Lina qui nous conte la magnifique histoire de sa vie, de son amour pour l'Irlande, mais pas seulement. Au fil des pages se déroulent des drames humains, des amours déchirés, des liens virtuels entre la vie et la mort, entre l'ici et l'au-delà, cet amour impossible entre Lina et Manuel. Ce roman ne se lit pas d'une traite, oh que non ! La magie des mots, les phrases ciselées, pesées... nous transportent dans un autre monde, pourtant si proche. Il faut prendre son temps pour savourer cette pépite, dont le style nous rappelle celui de grands écrivains ; "Bijou livre" a dit un autre lecteur... c'est sûrement cela, car tout n'est que sensibilité. Bien que le mot FIN résonne encore dans ma tête, je ne peux me libérer de l'emprise de Lina !  Merci encore pour ce partage. Un roman que je recommande aux lecteurs. Amicalement Jean-Claude 
Publié le 10 Mai 2020

Pages