Kroussar
Biographie

Ex-Officier de l'Armée de l'Air, chargé des opérations de renseignement au Cambodge, je me devais de partager cette histoire méconnue. Car je me suis tu trop longtemps... lié par mon devoir de réserve, de discrétion…

Le 17 avril 2015, à l'occasion du quarantième anniversaire de la chute de Phnom Penh, les médias sont revenus sur l'histoire du Cambodge. Étrange pudeur, conformisme ou ignorance : la vérité était encore escamotée, aucune information claire sur les événements. De mes souvenirs surgirent des images de ce jeune homme que j'étais alors.

Mais au lieu de faire renaître des enchantements, une intraitable révolte m'envahit, au point de n’en plus dormir...

Devais-je dire la vérité ? Dévoiler ce qui s'était réellement passé ? Dénoncer les responsables Occidentaux ?...

Kroussar a noté ces livres

5
Les étoiles bien à part, pour mieux les distinguer !
Publié le 02 Avril 2019
5
@Attias Maurice La note bien à part pour l'apprécier à sa juste valeur.
Publié le 30 Mars 2019
5
Merci pour ce très bon moment de lecture, qui d'ailleurs est pile-poil dans l'actualité. Savez-vous que L'Éducation Nationale envisage de remplacer l'étude de la bataille de Verdun, par la bataille de la Somme, dans le programme de 1ère ? Ou bien, dans un moment de lucidité, de conserver les deux... Merci également pour votre travail de mémoire, car on a un peu oublié la bêtise humaine de cette époque et les drames qui en découlèrent. Ainsi, on ne peut qu'accompagner Marius et Henriette dans cette sale guerre, qui se voulait la "der-des der". Votre passage sur l'enrichissement des industriels est criant de vérité, malheureusement ces événements se répéteront à l'infinie durant de nombreuses décennies. Alors, ils méritent d'être rappelés ici : "On ne va quand même pas liquider une génération pour le plaisir d’essayer des gaz et des tanks en acier blindé ! Non ce serait indigne ! Et tant pis pour les rois de l'acier, les Krupp, les Schneider, la Compagnie des Forges... tant pis pour le chimiste allemand Bayer... dommage pour Citroën, Renault, Michelin... et la commande de l'État pour des millions d'obus. Toutes ces entreprises dont on saura plus tard qu'elles se retrouvèrent, à l'armistice, assis sur des montagnes d'or. Eh oui, Jean-Noël Cadoux, de tout temps les hommes d'État et leurs lobbyistes n'ont eu que faire des peuples, pourvu que l'on prenne le POUVOIR et que l'on S’ENRICHISSE, rien d'autre, circulez il n'y a rien à voir... Vous qui aimez l’histoire, la vraie, faites-donc un petit détour sur ma page, vous retrouver également toute la barbarie de la race humaine et la honteuse géopolitique des hommes politiques occidentaux.
Publié le 29 Mars 2019
4
C'est une belle histoire, les personnages sont attachants, mais le côté journal chronologique, générant 942 pages, est assez rébarbatif. Il vaudrait mieux alléger votre texte, se concentrer sur l'essentiel de cette romance, pour éviter que le lecteur ne décroche. Merci pour ce partage. Kroussar
Publié le 11 Mars 2019
5
@Kiran Syrova Déjà cinq étoiles, pour voir ! Au poker on prend des risques, mais ici aucun ! Car ce roman est une petite merveille dont l'auteur nous tient en haleine jusqu'au dimanche suivant. Merci à vous pour ce partage et à dimanche. Kroussar
Publié le 09 Mars 2019

Pages