Conseil
16 mai 2013

Promouvoir son livre : dire haut et fort que l'on est écrivain

Madeleine, l’arrière-petite-fille de Marcel, vient de se faire éditer à compte d’auteur (l’histoire se répète éternellement) et choisit de s’auto-publier sur internet. À la recherche de ses lecteurs jamais trouvés, elle est « la prisonnière » des réseaux de promotion habituels (télé, radio, presse écrite), réservés à la gloire de ceux qui ont déjà réussi... À l’ombre de ces grands auteurs, les autres, c'est-à-dire 99 % d’entre eux, doivent aujourd’hui s’assurer une présence sur les médias sociaux et toucher ses lecteurs. C'est le monde de l'auto-édition. Malgré son nom et son prénom, Madeleine doit se poser la question élémentaire : peut-on m’identifier comme auteur ? Scrupuleuse et méthodique, Madeleine tape son nom sur les grands moteurs de recherche.
Promouvoir-son-nom-d-auteur-et-son-livre-avec-monBestSellerPromouvoir son livre avec monBestSeller

Du côté de chez Google...

Madeleine Proust décide de faire un tour du côté de chez Google, et là, elle doit affronter la dure réalité. Elle trouve des chapitres sur son arrière-grand-père, des pages sur la symbolique de la « madeleine » passée dans le langage commun, un reportage sur Commercy, les recettes du petit marmiton, et la fameuse église de style néoclassique avec moult détails sur le portique octostyle mais sur Madeleine Proust, simple auteur. Rien.
Madeleine découvre à ce moment-là, que pour  longtemps elle ne se couchera pas de bonne heure : les plaisirs et les jours de travail seront longs pour faire émerger son ouvrage. Et cela aurait pu être un cauchemar si elle n’était pas tombée par hasard sur son site préféré, sur un article qui deviendra sa Bible. Pour vous inspirer vous aussi, en voilà la première partie.

Exister en tant qu’auteur

Peut-on vous identifier comme auteur ? Faites une recherche de votre nom d’auteur sur Google. Quelles informations récoltez-vous ? Si aucun résultat n’indique que vous écrivez, c’est que vous n’avez encore informé personne de vos activités littéraires. C’est donc par là qu’il faut commencer pour promouvoir votre image d'auteur et construire votre lectorat.

Ouvrir un blog ou un site internet ?

C’est la première idée qui nous vient en tête : une vitrine, un endroit où parler de ses projets et exposer son travail. Deux possibilités s’offrent alors : le site internet et/ou  le blog. Il n’y a pas de meilleure solution mais plutôt des fonctions et contraintes différentes.
> Le site internet est organisé par thèmes et par pages. Il permet d’exposer son travail de manière logique: les livres publiés, l’actualité de l’auteur, sa biographie, etc.
> Le blog a un aspect beaucoup plus dynamique et vivant car il fonctionne sur la publication d’articles. Par contre, l’animer devient souvent un casse-tête car il est nécessaire de l’actualiser régulièrement en postant de nouveaux articles.
> Si vous choisissez l’option blog, ne vous mettez pas de contrainte. Parlez de tout librement et sans entrave. Donnez à connaître votre univers d’auteur en relayant vos lectures, vos coups de cœur artistiques, vos coups de gueule éditoriaux, les projets sur lesquels vous travaillez, etc. Souvent les jeunes auteurs rechignent à parler d’eux. Souvent, c’est pourtant une personnalité qui touche derrière une écriture. Vous, en tant que lecteur, n’avez-vous pas envie de mieux connaître les auteurs que vous aimez ?

Concrètement, comment créer un blog/site internet ?

> Si vous n’y connaissez rien en informatique, c’est quand même à votre portée. Wordpress permet de combiner le dynamisme du blog et de créer également des pages thématiques. C’est l’outil le plus utilisé dans la création de blogs aujourd’hui. Vous aurez le choix entre de nombreuses propositions de mise en page, appelées « Thèmes » et vous aurez donc la possibilité de le personnaliser à l’infini.
> Si cette tâche ne vous paraît pas à votre portée, il est toujours possible de demander de l’aide autour de vous ou sur des forums spécialisés (vous y rencontrerez sûrement une personne fiable, disponible et prête à vous aider). Il existe également des outils plus simples d’utilisation que wordpress comme wix (http://fr.wix.com/).
> Si ce fonctionnement vous semble trop lourd, vous pouvez
- utiliser votre page facebook comme point de ralliement de vos lecteurs (voir chapitre suivant)
- ou vous rattacher à un collectif, à une association d’auteurs. Un site collectif d'auteurs vous permettra de profiter d'un blog pré-installé pour tous les auteurs et de sa puissance de diffusion afin de valoriser vos écrits et votre statut d’auteur.

Ça y est, vous existez sur internet comme auteur ! Pourtant...

Pourtant, et même si vous avez envoyé un mailing à tous vos contacts pour les informer de l’existence de votre blog/site, l’audience ne décolle pas. C’est qu’il faut à présent commencer à communiquer pour trouver vos lecteurs.

Profil ou Page fan facebook ?

6 préceptes pour créer son réseau de lecteurs sur facebook

  • Facebook est incontournable pour interagir avec vos futurs lecteurs. À moins que vos livres publiés ou auto édités n’aient un public consacré uniquement parmi le troisième âge, facebook est incontournable pour les auteurs. Vous avez certainement déjà un profil facebook. Si vous n’en avez pas, créez en un. C'est ce profil qui va vous servir à interagir avec vos futurs lecteurs.
  • Faites une recherche en rapport avec le genre littéraire de ce que vous écrivez. Par exemple "polar" si vous écrivez des polars, et demandez à rejoindre les groupes de discussions en rapport avec ce thème, par exemple : « le groupe des amateurs de Polars ».
  • N’hésitez pas à « aimer » les pages communautaires ou les pages thématiques en rapport avec ce sujet. Lorsque vous aurez une actualité à communiquer, vous pourrez déposer le lien vers l’article de votre blog sur le journal de ces pages et dans ces groupes de discussions.
  • Intéressez-vous aux blogueurs : quels sont ceux qui sont le plus à même d’aimer votre livre ? Contactez-les et informez-les de votre existence.
  • N’oubliez jamais que le meilleur moyen d’intéresser à ce que l’on fait est de commenter ce que font les autres. Donc, interagissez, parlez, commentez !
  • Votre profil facebook va vous permettre ainsi d'attirer les lecteurs intéressés vers votre page fan ou votre blog. Et oui, là où vous vous présenterez comme auteur ! Vous pouvez donc rattacher votre profil à votre page fan en vous désignant comme administrateur de la page.

De la nécessité d’une page fan ?

> Elle ne sera pas limitée à 5 000 amis comme votre profil,
> Vous pourrez consulter ses statistiques afin de mieux comprendre qui sont les lecteurs de votre livre, essai, roman, témoignage...
> Et surtout, vous aurez des moyens pour la promouvoir.
Cette page fan peut être de 2 types :
> Une page « livre » c'est-à-dire une page concernant un seul de vos livres.
> Ou une page « auteur » qui parlera de l’ensemble de vos projets et publications. La communauté de lecteurs étant très longue à réunir, la réunir autour d’un seul titre puis la laisser se disperser ensuite à chaque nouveau projet n’est pas la meilleure option.
Une page « auteur » aura forcément une audience plus large.

Quelques conseils pour la gestion de votre page fan

  • Configurer : choisir des photos de profil attractives (rien ne remplace l’efficacité d’une photo personnelle) et donner le maximum d’informations sur son travail d’auteur (lien vers autres comptes facebook, blog, twitter, les associations dont vous faites parties, les sites sur lesquels vous écrivez, etc.)
  • Poster régulièrement mais peu. Une à deux publications par jour.
  • Poster du contenu qui engage vos lecteurs. Facile à dire mais moins facile à faire. En gros, cela peut se résumer à trois principes :
    - Susciter l’intérêt : jolies photos, contenu exclusif,
    - Informer de votre actualité : signature, concours et salons, etc.
    - Solliciter : pour un vote, un sondage, une question, etc.
  • Promouvoir : la promotion sur facebook fonctionne particulièrement bien et pour un coût modique car accessible dès un investissement de quelques euros. Vous avez le choix entre promouvoir votre page ou promouvoir un post en particulier. Tout dépend de l’effet que vous attendez.
    - Si votre souhait est d’augmenter le nombre de « J’aime » de votre page, et de lui donner ainsi plus de visibilité, vous devez privilégier la promotion de votre page auteur.
    - Si vous souhaitez informer sur une actualité précise, par exemple la sortie de votre livre, mieux vaut faire une publication sur votre page et la promouvoir.

Tous ces moyens réunis vont vous permettre de communiquer efficacement sur Facebook en tant qu'auteur.

Attention, les conditions d’utilisation de facebook changent régulièrement.

Vous en apprendrez petit à petit les grandes lignes. Comment expliquer par exemple que l’on ne voit pas les publications de certains de nos amis alors que d’autres sont constamment présents dans notre fil d’actualité ? L’edgerank, c’est à dire, en langage facebook barbare, le fait que plus vous interagissez avec une personne, plus ses publications apparaissent dans votre fil d’actualité. Avec la pratique, vous allez apprendre à bien communiquer sur Facebook.

Votre communauté de lecteurs se construira ainsi petit à petit.

Si vous continuez à communiquer régulièrement sur votre page et votre profil, elle prendra l’habitude de réagir à votre actualité, comme l’annonce de la sortie de votre livre ou la participation à un Prix littéraire.

La suite…. compte Twitter, profils LinkedIn et Viadeo… au prochain épisode de "Dire haut et fort que l'on est écrivain".

Je pense qu'avant toutes autres choses, pour se faire connaitre, il faut être lu ! Donc être impérativement présent sur MBs. com le seul site d'autoédition qui ne se prends pas la tête et dont les conseils sont distillés sans '' chichis '' Enfin, je pense, donc, j'y suis ! Amitié, Edouard Pailhès.

Publié le 06 Avril 2016

@ monBestSeller.com.
De très beaux conseils que j'essaye de suivre... Même (et surtout) si mes "deux mains gauches en informatique" sont incapacitantes au dernier degré!
Se rechercher sur Google, je l'ai fait à mon nom de plume et aussi sur mon patronyme réel... Le résultat fut saisissant: on y trouve tout; personnellement, mon activité de chroniqueur culturel sur les ondes d'une radio ouvertement catho, est affichée, cela peut être pénible dans le quotidien; votre "passé" humain aussi, et là, c’est c...!
Cordialement.
Boris Phillips.

Publié le 04 Avril 2016

Merci,pour toute cette aide, ceci me concerne et j'avoue que vos conseils afin de mieux manipuler les outils pour envoyer mes docs,n'est pas un luxe.

Publié le 03 Avril 2016

Merci pour tous ces trucs et astuces vraiment intéressants.

Je vais creuser ... Ou plutôt surfer de ce pas sur le web!

 

Publié le 28 Mai 2013
Les gens l'utilisent pour recruter, consulter des profils interessant qui correspondent à leurs recherches. Les contacts sont mis en relation en fonction de leurs activités, leurs centres d'intérêt, leurs compétences, leurs emplois, etc. C'est devenu pour bon nombre d'entreprise une alternative au boite de RH. Nicho
Publié le 20 Mai 2013
Viadeo c'est presque pareil que Linkedin, c'est un réseau professionnel. Il est beaucoup plus développé en France et l'accès gratuit est très restreint donc les utilisateurs sont en général poussés à acheter un compte premium. Les gens inscrits sur Viadeo sont d'après moi, des contacts de meilleure qualité que sur linkedin :-) Nicholas
Publié le 20 Mai 2013
Très bonne idée de se chercher sur Google! J'ai tapé le titre de mon roman pour voir et j'ai découvert qu'on en parlait sur des sites et forums que je ne soupçonnais même pas. C'est un bon baromètre de présence sur le web et permet de découvrir de nouvelles plateformes de promotion. Entièrement d'accord pour ne créer, du moins au départ, qu'une page Facebook, comme le disait votre arrière-grand-père, il faut rassembler ses troupes et non les éparpiller. Quand on est connu, c'est peut-être autre chose mais quand on est au stade de la guerrilla comme tous les jeunes auteurs, il faut créer une tête de lance pour percer les fortifications. Vite, la suite, c'est quoi ce truc Viadeo ?
Publié le 17 Mai 2013
A lire dans les actualités
Inscrivez-vous à la Newsletter