Conseil
12 oct 2015

Comment mettre en page votre livre ? Conseils clés pour être lu.

Vous venez de finir d’écrire votre livre, maintenant votre rêve c’est d’être lu. C’est là que la mise en page entre en jeu. Une mise en page claire et aérée a le pouvoir de valoriser votre récit, de souligner tout le professionnalisme que vous avez mis dans votre travail d’écriture, de permettre une lecture fluide et agréable. Que vous souhaitiez envoyer votre manuscrit à un éditeur, imprimer votre livre vous-même, le publier sur Internet…, il y a des règles à suivre pour offrir à vos lecteurs un confort qui mettra en valeur le contenu de votre ouvrage. Et vous donnera toutes les chances de séduire vos lecteurs.
La mise en page, l'assurance du confort de lectureSoigner la mise en page, ou comment offrir à vos lecteurs un confort de lecture optimum quel que soit le support

Soignez la présentation de votre livre pour que la lecture en soit agréable

Une mise en page soignée valorise le contenu d’un livre. Et ce, quel que soit son genre et son propos : livre pratique, roman, essai, recueil de nouvelles, romance, science fiction... L’œil du lecteur y verra la valeur de vos écrits et pourra se couler dans la lecture sans effort et sans fatigue. Il restera ainsi concentré sur votre récit et pourra l’apprécier pleinement.
On le sait, les lecteurs apprécient les mises en page aérées et les textes bien corrigés, sans fautes et sans coquilles, alors à vous de leur offrir un livre de qualité proche ou équivalente à celle des ouvrages des éditeurs.

8 règles de mise en page à respecter pour une lisibilité optimum

Livre numérique ou livre broché, les lecteurs ont des repères qui induisent la qualité et leur donnent envie d’en découvrir plus. Une fois votre manuscrit bien corrigé (c’est la première règle essentielle), il y a des règles de mise en page professionnelle pour rendre votre texte bien lisible.

1.     Choisissez une police de caractères lisible plutôt qu’originale

Certaines polices de caractères sont très originales et belles, mais elles sont fatigantes à la lecture. Ne prenez pas ce risque. Préférez les polices qui ont largement fait leurs preuves en matière de lisibilité : Times ou Times New Roman, Helvetica ou Arial. Le Times ou Times New Roman sont très lisibles et ont un aspect plus littéraire.
Si vous tenez à l’originalité, vous pouvez, pour des titres de chapitres par exemple, utiliser une autre police correspondant au genre ou au sujet de votre ouvrage (typographies manuscrites, anglaises avec pleins et déliés, fantaisie…)

2.     Attention à la taille des caractères

La lecture à l’écran permet d’augmenter la taille, mais pas la lecture sur un livre imprimé.
La luminosité de l’écran de l’ordinateur ou de la tablette modifie également la perception.
La lecture sur smartphone qui est de plus en plus répandue nécessite un confort optimum.
Pour une bonne lisibilité de votre texte, optez pour une taille de police 12. Eventuellement taille 10 pour certaines polices de caractère. Si vous prévoyez un livre broché, imprimez quelques pages pour vous rendre compte du résultat. Cela vous permettra de vérifier que le texte est lisible, aéré, confortable à lire.

3.     Identifiez les dialogues pour faciliter la lecture

Le tiret est indispensable pour marquer les répliques d’un dialogue. Le tiret approprié est particulier. Plus fin et plus long que le tiret normal, il s’appelle tiret cadratin. Sur Word, il suffit de taper alt + tiret. Voilà le résultat :
— Bla bla
au lieu de :
-       Bla bla
En revanche, l’utilisation des guillemets n’est pas obligatoire. Vous pouvez donc combiner guillemets et tirets, ou utiliser uniquement les tirets. L’important c’est de conserver la même présentation tout au long de votre ouvrage pour ne pas perturber le lecteur qui se sera habitué à votre façon de faire dialoguer vos personnages.

4.     Chaque paragraphe doit commencer par un alinéa

Le retrait de l’alinéa est une convention. Il a en général la valeur de 3 caractères. C’est encore une façon d’affirmer le soin que vous avez apporté à votre présentation. Encore un gage de qualité.

5.     Un texte justifié est toujours plus agréable à voir et engageant à lire

Justifié signifie que toutes les lignes de texte sont alignées à droite comme à gauche, hormis les alinéas de première ligne et la dernière ligne de chaque paragraphe qui est toujours plus courte. Le texte forme ainsi un bloc rectangulaire beaucoup plus agréable esthétiquement mais aussi à la lecture.

6.     Un bon interlignage pour ne pas étouffer le lecteur

Interligne 1.5 voire 2 sous peine que vos pages semblent tellement chargées que le lecteur n’arrive plus à lire et abandonne. Encore plus indispensable pour un ebook qui pourra être lu sur smartphone, mode de lecture qui progresse à vitesse grand V !

7.     Des marges qui aèrent le texte à droite, à gauche, en haut et en bas

Les marges créent de l’air autour du texte et cela participe à la lisibilité et au confort de lecture.

8.     N’oubliez pas de paginer votre livre

Si vous centrez vos numéros de page, vous n’aurez pas à vous poser la question du positionnement alternativement à droite (pour les pages impaires) et à gauche (pour les pages paires) si vous souhaitez utiliser le même fichier pour un livre électronique et un livre imprimé sur papier.

Des règles précises pour les livres imprimés

Vous avez sûrement remarqué que les premières et dernières pages des livres édités sont organisées de manière particulière.
Si vous êtes édités par une maison d’édition, c’est elle qui s’en chargera.
Si vous faites imprimer vous-mêmes votre livre, vous devrez vous-même faire la mise en page de la totalité de votre livre. Pour vous aider, voici les règles que la plupart des éditeurs appliquent.

>> Les règles d’enchaînement des premières pages

L’imprimeur vous parlera de « feuilles ». Sous ce mot, il faut comprendre une page recto et verso.
- La 1ère feuille est blanche.
- 2ème feuille : au recto, ce qu’on appelle la page de « faux titre » : le titre et éventuellement le sous-titre. Cette page permet aux auteurs d’y apposer leur dédicace, souvent en jouant avec le titre. Au verso : « Du même auteur ». Il s'agit donc des ouvrages que vous avez écrits et publiés auparavant, souvent classés par éditeur. Si c’est votre premier ouvrage, la page reste blanche.
- 3ème feuille. Recto : nom de l’auteur, titre, éditeur (ou auto éditeur). Verso : date de publication précédée du sigle ©, adresse de l’éditeur, n° ISBN, et éventuellement un texte sur le code de la propriété intellectuelle.
- Il peut y avoir ensuite une, voire deux pages de dédicace et/ou de citation(s).

>> Dédicace, citations, chapitres : toujours en page de droite

Toutes les pages spéciales de mentions -pages de dédicace, de citation(s), de remerciements, table des matières- et nouveaux chapitres commencent toujours sur une page de droite (nombre impair), même si la page de gauche est blanche (par exemple lorsqu’un chapitre se termine sur une page de droite, le nouveau chapitre commencera également sur une page de droite).

>> Les marges : attention à la reliure

Les livres que vous imprimerez seront brochés ou reliés. Veillez à ce que la reliure ne cache pas le texte ou ne gêne pas la lecture. Vous pouvez dans ce cas fixer une marge différente sur les pages paires et impaires et laisser plus de marge du côté de la reliure (les imprimeurs la nomme marge intérieure).

>> La pagination

Si vous n’optez pas pour une pagination centrée, pensez que le numéro de page se met à droite pour les pages impaires (pages de droite) et à gauche sur les pages paires (pages de gauche).

Des règles pour envoyer votre manuscrit à un éditeur

Même si c’est la maison d’édition qui fera la mise en page définitive de votre livre, il est important de soigner la présentation de votre manuscrit (que l'on appelle aussi aujourd'hui "tapuscrit") pour qu’il ait toutes les chances d’être lu par l’éditeur auquel vous l’adressez et son comité de lecture.

Une présentation soignée d'un manuscrit donne une première image positive de l’auteur

Vous le savez, les éditeurs reçoivent un grand nombre de manuscrits. Il est donc essentiel d’éviter tout ce qui peut dévaloriser le vôtre : fautes d’orthographe, fautes de frappe, texte trop serré, caractères peu lisibles… Envoyez un manuscrit (tapé bien sûr) bien corrigé, et bien mis en page.

7 règles de mise en forme pour une mise en page claire et aérée, et une lecture agréable

Vous n’avez pas besoin d’opter pour un format livre, le format A4 convient parfaitement. Mais pensez à respecter les règles de base de l’édition :
1. Une nouvelle page pour tout nouveau chapitre,
2. Un alinéa à chaque paragraphe,
3. Pas de double interligne entre les paragraphes,
4. Des dialogues bien présentés avec un tiret cadratin pour chaque réplique (tiret plus fin et plus long que le tiret normal : alt + tiret sur Word).
5. Évitez les polices de caractères fantaisies, préférez les classiques. Times, Times New Roman en corps 12 ont fait leurs preuves en matière de lisibilité.
6. Optez pour un interlignage 1.5 au moins et pensez à justifier votre texte pour qu’il apparaisse en pavés bien clairs et bien lisibles. C’est professionnel et tellement plus agréable à lire !
7. Numérotez les pages.

Des marges permettant d’annoter votre manuscrit

Vous pouvez prévoir des marges plus importantes que si vous prépariez votre manuscrit pour l’imprimer vous-même, ce qui permettra au lecteur de l’annoter.
Et comme vous allez obligatoirement relier votre manuscrit pour l’envoyer, veillez à ce que la marge de gauche soit suffisante pour que la reliure ne rende pas la lecture difficile.

Le saviez-vous ?

monBestSeller propose en option des services éditoriaux à ses auteurs

qui souhaitent confier la correction et/ou la mise en page de leurs livres à des professionnels pour offrir un confort de lecture optimum et augmenter leurs chances de succès auprès des lecteurs.
S’ils souhaitent aller plus loin, ils peuvent aussi recourir à un diagnostic de lecture personnalisé par une équipe de professionnels de l’édition et de l'accompagnement d'auteur.

Très utiles et intéressants ces conseils de mise en page. Merci pour le partage :-)

Publié le 08 Décembre 2016

Bonjour,
J'écris un roman humoristique, pour le moment par plaisir de l'écriture, mais j'aimerais au final l'imprimer chez moi et l'offrir a un proche. Mon problème est les pages liminaires, je ne sais plus comment les organiser, pouvez-vous m'aider (ma table des matières et une dédicace feront parties des pages liminaires) , quel sont les pages et annotations que je dois écrire et dans quel ordre?

Publié le 26 Mars 2016
A lire dans les actualités
Inscrivez-vous à la Newsletter