Actualité
Le 20 mar 2024

Les personnages sont l’âme des œuvres de fiction

On lit souvent, et notamment dans les conseils d’écriture, que les personnages sont les moteurs de l’action, qu’ils jouent un rôle crucial dans le développement des œuvres littéraires, la transmission des thèmes. Que pour ces raisons, et bien d’autres, l’auteur doit y apporter le plus grand soin.

Nous sommes d’accord, et plus encore, nous pensons que les personnages sont l’âme d’une œuvre de...

De Don Quichotte à Cosette, de Scarlett O'Hara à Sherlock Holmes,  comment les personnages de roman prennent chair ?sDe Don Quichotte à Cosette, de Scarlett O'Hara à Sherlock Holmes, comment les personnages de roman prennent chair ?

Derrière la magie d’un roman, se profilent les personnages qui le composent

>> Qu’est-ce qui fait qu’un livre nous habite longtemps après qu’on l’a refermé, et que parmi ces livres, certains bouleversent notre vie ? 
Une histoire, bien entendu.
Mais que serait une histoire, et même une bonne, une excellente histoire, sans des personnages dégageant leur force d’attraction ou de répulsion ? 
Que serait le Seigneur de Anneaux sans Aragorn et sans Frodon Sacquet ?
Que seraient les romans d’Agatha Christie sans son Hercule ou sa Miss Marple ?
Le Sorceleur sans Geralt de Riv ? Millénium sans Lisbeth Salander ?
Bel ami sans Georges Duroy ?
Cyrano sans Bergerac ? Anna sans Karénine, Emma sans Bovary ?

>> Des personnages attachants de Levy ou répulsifs de Houellebecq, en passant par les losers magnifiques comme Subutex, ou les puissantes Norah, Fanta et Khady Demba de Marie Ndiaye…
Derrière la magie qui nous tient accrochés à notre lecture, il y a des personnages de papier remarquables et inoubliables.

monBestSeller se lance un défi :
>> explorer l’univers des personnages de fiction dans toutes leurs dimensions, à travers une série d’articles

>> Ce n’est pas la première fois que nous nous intéressons à la genèse des personnages littéraires, mais cette fois-ci, nous voulons procéder méthodiquement, et analyser par étapes tout ce qui fait qu’un personnage de roman est un bon personnage, qu’il apporte une densité au récit et une valeur ajoutée à l’intrigue.
Le but est d’analyser ce qui donne de l’épaisseur aux personnages de roman : une véritable existence

>> A partir d'aujourd'hui, tous les quatre jours, nous publierons un article inspiré par notre ami complice Norin Antall.
On y parlera de la présentation physique des personnages, en quoi leurs motivations créent le nerf de l'intrigue et leur personnalité, en quoi leurs caractères uniques définissent leur identité
Le but : cartographier l’univers des personnages. Comprendre ce qui les fait vivre, sur quoi l’on peut s’appuyer pour créer leur substance, les animer, les propulser vers leur destinée et, en un mot, les rendre remarquables

>> profiter de votre expérience de lecteur critique pour éclairer, enrichir ou critiquer nos propos

>> Vos commentaires viendront enrichir les données de l’article. D’accord ou pas du tout d’accord, peu importe, la seule chose qui compte est d’élargir notre connaissance de la question, nous questionner sur nos propres créations, et voir ce qui pourrait les faire évoluer. 
… de vous faire participer à un « jeu-concours » ludique et subtil

>> L’article 2 sera accompagné des règles de notre jeu-concours « Appel à personnages remarquables mBS 2024 ».
Jouez pour dépasser votre routine quotidienne d’écriture, pour lancer le bouchon plus loin, pour découvrir en vous de nouvelles ressources d’écriture. 

Dans cet exercice de style, vous profiterez de l’ensemble des remarques et conseils proposés. Vous en tiendrez compte, vous les dépasserez ou vous en inventerez de nouveaux… 

>> gratifier (ceux que le jury considérera comme) les meilleurs portraits d’auteurs dans un recueil exclusif mis en ligne sur le site

>> Les personnages qui nous auront le plus saisis, qui auront le plus de consistance, dont la présence nous paraitra évidente seront immortalisés dans une œuvre collective, qui sera mise en avant.
L’exercice sera d’autant plus délicat qu’il se déroulera dans un cadre de contraintes de signes qui amènera nos auteurs à être direct, synthétiques, frappants et évocateurs.
C’est un exercice de style qui révèlera les ressources et les talents de nos auteurs.

>> Y a-t-il des points communs entre Atticus Finch, Ariane, Captain America, Dracula, Humbert Humbert, Scarlett O’Hara, Hermione Granger, Sherlock Holmes, Ada, Harry Potter, Andromaque ou Matilda ? Certainement.

C’est ce secret que nous allons essayer de percer avec vous dans les semaines à venir… et plus encore.

Vous avez un livre dans votre tiroir ?

Publier gratuitement votre livre

Vous avez écrit un livre : un roman, un essai, des poèmes… Il traine dans un tiroir.
Publiez-le sans frais, partagez-le, faites le lire et profitez des avis et des commentaires de lecteurs objectifs…

13 CommentairesAjouter un commentaire

Y compris les personnages inconstants et inconsistants : bref les antihéros !

Publié le 03 Avril 2024

test

Publié le 01 Avril 2024

Le personnage écrit à l’acteur : « Cherche donc à comprendre ce qu’est un auteur ; ce n’est pas un écrivain qui fait des rôles, comme tu le crois, c’est un esprit visité et ne t’imagine pas que ce soit lui qui fasse la pièce, c’est nous. »

Louis Jouvet - Le Comédien désincarné : un livre écrit à l'attention des comédiens, des acteurs, mais c'est aussi une mine pour tout apprenti auteur. Et, c'est vrai que les personnages tiennent le stylo ; pour moi c'est le clavier.

Publié le 26 Mars 2024

@Fanny et toustes ; mon ma préférée reste Orlando, le personnage fantasque de Virginia Woolf, qui se joue des siècles et des lieux, des identités aussi, ah ah, je l'adore ! Avez-vous déjà imaginé les corbeaux volant sur le dos au-dessus de la Tamise pour ne pas voir le gris réel ?!

Publié le 26 Mars 2024

@Catarina Viti Surprizzzzzzz ! Reste à savoir si mes supposées connaissances sont acquizzzzzzz. C'est pas terrible, mais que ne ferait-on pas pour redresser la barque ! Bizzzzzzz

Publié le 26 Mars 2024

Attention, Fanny, je crois même qu'il va y avoir des quizzzzzzzzzzz !

Publié le 25 Mars 2024

Oui, les personnages encrés et ancrés dans nos mémoires de lecteurs et d'auteurs aussi ! À bientôt pour l'article 2 et la suite de l'expérience.

Publié le 25 Mars 2024

@Constantin Malheur’, pardon mais on pourrait dire ce que vous lancez à la tête de DEC à chaque auteur sur ce site: chacun apporte sa vision du monde et la partage avec les autres auteurs. C’est une planète où on vous laisse dire, comme vous dites. Qui tourne en rond, qui avance? La tolérance est la clé, justement.

Publié le 25 Mars 2024

@DEC
Décidément, vous êtes étonnant ! Quel rapport entre votre commentaire globiboulguesque et la rubrique ? Mystère et barbe à papa ! Il n'en reste pas moins que vous avez parfaitement raison de rappeler que l'éventail des sentiments n'a rien à voir avec celui de Violante chez Lope de Vega ni avec celui de l'infante Margarita chez Velázquez. On en est soulagés.

Publié le 25 Mars 2024
DEC

Ah, quel sujet captivant sous un prisme littéraire ! Souvenons-nous que cette équation est, en fin de compte, d'une simplicité étonnante : un émotionnel naturel, teinté de la crainte face à un péril imminent, de la joie éclatante et de la plénitude, s'entrelace avec un émotionnel irrationnel, englobant tout ce qui ne répond pas à cette nature première. L'émotionnel irrationnel, lui, recueille l'intégralité des frayeurs et des délices emmagasinés dans la mémoire, et de là découle tout l'éventail des sentiments explorés.

Publié le 24 Mars 2024

Atticus (Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur / j'adore), personnage de Harper Lee, la grande copine de Truman Capote qui le seconde dans son enquête (chef d'oeuvre : De sang froid) sur un quadruple meurtre.
Dracula, l'un plus grands romans, selon Oscar Wilde. Mais Dracula est-il le personnage principal de ce roman (épistolaire) que j'ai également adoré ? Plus que cela, je le mets dans le top 10 de mes livres marquants.
Sherlock Holmes, on pourrait citer n'importe quel autre grand enquêteur. Mais Conan Doyle a tracé son portrait de livre en livre, comme Leblanc l'a aussi fait avec Arsène Lupin.
Oui, les personnages incarnent l'œuvre. J'ai hâte de voir ce que cela donne sous la plume de l'ami Antall et des monbestselleriens.
Philippe

Publié le 24 Mars 2024

Un projet intéressant... à suivre...
Car, parfois, certains personnages nous échappent.
Albert H. Laul

Publié le 24 Mars 2024

Entièrement d'accord une histoire n'est rien sans ses personnages, ce sont eux qui nous transmettent des émotions voire nous obligent à nous remettre en question. J'ai toujours trouvé que créer un bon personnage est un exercice difficile : il faut parvenir à jongler entre envie de raconter plein de choses sur lui (surtout je trouve en ce qui concerne le physique) tout en évitant les redondances et autres lourdeurs dans un texte.

Publié le 23 Mars 2024