Devenir CON en 3 leçons

18 pages de Damian Jade
Devenir CON en 3 leçons Damian Jade
Synopsis

Vous l’avez toujours voulu, espéré, rêvé même. Sans jamais oser le tenter.
Pourtant, vous n’êtes pas moins capable qu’un autre !

(Développement personnel par l'absurde)

Publié le 20 Septembre 2021

Les statistiques du livre

  318 Classement
  81 Lectures 30 jours
  358 Lectures totales
  -14 Progression
  36 Téléchargement
  5 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

16 commentaires , 6 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Chanelle75 Aah ! Vous m'avez compris ! :-) Merci encore. Damian.

Publié le 24 Novembre 2021
5
Quel humour pinçant et grinçant, pliéeeee Le truc qui m'ennuie un peu si je vous suis bien, c'est qu'à peine je vous découvre qu'il faudrait que j'arrête de vous lire ;0))
Publié le 24 Novembre 2021

@Bernard Marais Merci pour cette nouvelle visite (et pardon pour la réponse tardive...)

Publié le 09 Novembre 2021
5
Pour moi qui ne suis pas plus intéressé que ça par des écrits sur le Covid... j'ai bien aimé votre humour et votre conclusion.
Publié le 27 Octobre 2021

@Eric Brambilla J'en suis désolé. Merci pour votre passage.

Publié le 16 Octobre 2021

Un peu déçu je dois dire. Le sujet est si vaste. Et avec la crise du Covid, il y a tant de matière.

Publié le 16 Octobre 2021

@Marie Declèves Merci Marie de votre lecture et de votre commentaire. Vous citez des auteurs qui ont bercé mon enfance, et je leur dois beaucoup.
Pour les jeux de mots, je vous rejoins aussi : ils sont faciles, tout comme les adages et proverbes sont inexacts. Je tentais de souligner la tendance à prendre des références pour appuyer un propos, sans en maîtriser ni la teneur, ni même le nom de leurs auteurs.
Alors oui, ils n'apportent pas grand chose, si ce n'est un peu plus d'absurdité, peut-être :-)
Merci !

Publié le 16 Octobre 2021

Ce petit cours pédagogique est drôle, vif, rapide et inscisif. Sur ce thème, ô combien universel, Cavanna, Audiard, Brassens, voire Renaud se sont penchés avant vous avec beaucoup de bonheur. Certes, la connerie est bien partagée sur notre Terre, mais il y a tout de même de grands champions toutes catégories que malgré nos efforts et vos excellents conseils nous n’égalerons jamais. Je regrette cependant que vos jeux de mots sur les noms propres soient un peu faciles et n’apportent franchement rien à votre texte qui est en lui-même suffisamment amusant.

Publié le 16 Octobre 2021

@RodrigueHatu Merci d'être repassé par là :-)

Publié le 14 Octobre 2021

Le dîner de cons revisité, par l’absurde ! Bien vu !

Publié le 08 Octobre 2021

@gerard lamarque Ah, que de créativité ! :-) Une Académie, aussi.
C'est peut-être Rousseau qui avait raison.

Publié le 01 Octobre 2021

En définitive je me demande si ce n'est pas celui qui lit qui est con et puis la connerie ça se mesure comme tout. C'est la société qui veut ça, souvenez vous de cette phrase plus con que moi tu meurt, elle devient une vérité. Et ce n'est pas celui qui dit qu'il n'est pas con qu'il l'est le moins. Il est dommage que cette (qualité) ne soit pas reconnue, car on pourrait organiser un congrés des cons triés sur le volet car il y en aurait trop. Comme je l'ai écris on pourrait mettre un niveau de 1 à 10 sur notre carte d'identité , ce serait un avantage ou pas, savoir si on a afaire à quelqu'un de plus con que sois. Les cons sont partout et non répertoriés.

Publié le 01 Octobre 2021

@galodarsac
Pas con ! (idée à la limite d'être recalée, du coup).
Il est vrai que se relire par nécessité est déjà bien assez chronophage, si en plus on se relit par vanité, alors on grimpe les échelons d'autant plus vite.
Merci d'avoir fait ce petit crochet par chez moi, LGA, toujours le bienvenu.

Publié le 23 Septembre 2021
5
Court et jouissif, bravo ! Et vu que l'on est toujours le con de quelqu'un (et c'est bien fait pour lui), les vôtres ont bien de la chance ! Ne plus lire en effet, belle conclusion, mais allons plus loin : que chaque auteur de mbs, ne lise et relise plus que ses propres ouvrages, meilleur moyen de devenir un con auto-satisfait (l'élite, les plus insupportables qui soient !) Connement vôtre -LGA
Publié le 23 Septembre 2021

@Verdon SousLesVannes Je vous prie de m'excuser, j'ai failli... Merci cher lecteur assidu.
@Catarina Viti Je crois que vous me prenez pour moins con que je le suis réellement... J'ai quand-même compris "connomètre" :-D Merci de votre passage, Catarina.

Publié le 21 Septembre 2021

Bonjour, Damien (et merci, au passage, pour votre récente visite). Je pense que vous pourriez ouvrir un cours de deuxième session en permettant à vos élèves de réaliser que Le Monde Diplo, Public Sénat, Arte, Télérama, Sciences et Avenir, etc. (cités dans votre support pédagogique) sont les garants et la source de la connerie du monde moderne. Ainsi, vous offririez une pédagogie miroir et vous pourriez aider la société à persévérer, s'illustrer définitivement dans cet art controversé et à faire péter le connomètre sans forcer. Bien l'bonjour & à la revoyure !

Publié le 21 Septembre 2021
5
Arnaque !! Votre texte est beaucoup moins con qu'il le promet ! Vous abusez de l'intelligence des gens pour faire passer des messages qui frisent la réflexion. Profondément déçu par votre façon de faire, je me révolte et, je vous le dis : je continuerai à lire (et vous particulièrement) !!
Publié le 21 Septembre 2021

@lamish
Il fallait que tu cites cette rare chanson que je connais par coeur :-) Pour moi, elle n'évoque pas que la corrida, mais justement ce monde autour.
Pour alléger le tout, et pour qu'une chanson chasse l'autre, "Quand on est con, on est con !"

Publié le 20 Septembre 2021

Les paroles à part... C'est une catastrophe sans les retours à la ligne des commentaire étoilés :-) !
"Depuis le temps que je patiente dans cette chambre noire
J'entends qu'on s'amuse et qu'on chante
Au bout du couloir
Quelqu'un a touché le verrou
Et j'ai plongé vers le grand jour
J'ai vu des fanfares, des barrières
Et des gens autour
Dans les premiers moments
J'ai cru qu'il fallait seulement se défendre
Mais cette place est sans issue, je commence à comprendre
Ils ont refermé derrière moi
Ils ont eu peur que je recule
Je vais bien finir par l'avoir
Cette danseuse ridicule
Est-ce que ce monde est sérieux?
Est-ce que ce monde est sérieux?
Andalousie, je me souviens, les prairies bordées de cactus
Je ne vais pas trembler devant ce pantin, ce minus!
Je vais l'attraper, lui et son chapeau
Les faire tourner comme un soleil
Ce soir la femme du torero dormira sur ses deux oreilles
Est-ce que ce monde est sérieux?
Est-ce que ce monde est sérieux?
J'en ai poursuivi des fantômes
Presque touché leurs ballerines
Ils ont frappé fort dans mon cou pour que je m'incline
Ils sortent d'où ces acrobates
Avec leurs costumes de papier?
J'ai jamais appris à me battre contre des poupées
Sentir le sable
Sous ma tête, c'est fou comme ça peut faire du bien
J'ai prié pour que tout s'arrête
Andalousie, je me souviens
Je les entends rire comme je râle et je les vois
Danser comme je succombe
Je pensais pas qu'on puisse autant
S'amuser autour d'une tombe
Est-ce que ce monde est sérieux?
Est-ce que ce monde est sérieux?
Si, si hombre, hombre
Baila, baila
Hay que bailar de nuevo
Y mataremos otros
Otras vidas, otros toros
Y mataremos otros
Venga, venga a bailar
Y mataremos otros
Venga, venga a bailar
Venga, venga a bailar"

Publié le 20 Septembre 2021
5
Je ne sais pas pourquoi ton pamphlet me l'évoque, cette chanson que mon homme m'interdisait de passer en présence d'Espagnols... Des fois que l'un d'entre eux comprenne les paroles... /// Merci pour cette leçon teintée d'un délicieux humour second degré ; elle m'a fait sourire... et pleurer, "because of my soft heart"... /// La machine à faire les cons est en marche depuis si longtemps que je désespère de trouver les grains de sable qui gripperaient irrémédiablement ses rouages... ////// Merci, Damian ;-)... Bises et bonne soirée, Michèle
Publié le 20 Septembre 2021

@LesMarien Si si... (merci)

Publié le 20 Septembre 2021
5
Nooooooooon !! :-D (excellent)
Publié le 20 Septembre 2021
Damian Jade
Biographie

Lire, écrire et... conter.
Raconter sans trop dévoiler, laisser le lecteur lire entre les lignes ou comprendre avec ses propres références.
...


A découvrir cette semaine
A lire dans les actualités