L'Otage Perverse

45 pages de Pierre d'Arlet
L'Otage Perverse Pierre d'Arlet
Synopsis

J'ai retrouvé dans mon grenier plusieurs de ces petits livrets grâce auxquels nous avons découvert Racine, Corneille et tant d'autres...
Celui que je vous propose n'est certes pas un grand classique, mais il fera peut-être passer un agréable quart-d' heure à ceux que l'alexandrin ne fait pas fuir immédiatement.

Publié le 13 Décembre 2022

Les statistiques du livre

  15 Classement
  902 Lectures 30 jours
  23099 Lectures totales
  -1 Progression
  1813 Téléchargement
  23 Bibliothèque
 

"L'Otage Perverse" est le "Livre le +" du 9 janvier. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Pierre d'Arlet, c’est pour cela qu'il publie ses romans sur monBestSeller.

Publié le 09 Janvier 2023

Ce livre est noté par

35 commentaires , 15 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci @alain.lamoliatte d'avoir pris le temps de lire ce petit divertissement et d'apprécier le bonheur que nous donne notre langue de pouvoir mettre en musique une petite histoire somme toute bien banale, et la rendre ainsi agréable à lire ou à entendre.
Merci pour vos étoiles.

Publié le 07 Janvier 2024
3
Cela fait du bien de se replonger dans un style qui loin d'être désuet, nous rappelle que la langue française ce n'est pas du SMS. Je vous félicite pour ce récit sans vulgarité.
Publié le 06 Janvier 2024

@Pierre d'Arlet. C'est un à priori totalement subjectif qui ne remet pas en cause la qualité de votre texte. Bien sincèrement.

Publié le 04 Novembre 2023

@Philippe Clausels
Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire, mais suis intrigué par votre formulation. Pourquoi donc pensiez-vous ne pas apprécier mon petit exercice de versification?
Très heureux finalement que vous ayez pris un peu de plaisir à le lire, et merci pour les étoiles.

Publié le 04 Novembre 2023

@Suzy62
Merci d'avoir pris le temps de me lire. Je suis très heureux que cela vous ait plu.

Publié le 27 Octobre 2023
3
@Pierre d'Arlet. Je pensais ne pas apprécier votre texte! J"ai découvert en le lisant que je m'étais trompé. J'ai pris plus de plaisir que ce que j'avais prévu. Merci! J'ai bien fait d'être curieux! Aurez-vous la même curiosité pour lire mes livres? A bientôt j'espère.
Publié le 26 Octobre 2023
3
Tant de sensualité j’adore
Publié le 21 Octobre 2023

Compte tenu de votre très jeune âge, @Aronn Bolle, j'aimerais bien que cette lecture vous donne envie de lire nos grands classiques : Victor Hugo, Racine, Corneille et tous les autres poètes qui s'exprimaient si bien en alexandrins...
La littérature dite "érotique" est souvent d'une banalité consternante, et le seul intérêt de ma petite pièce de théâtre tient essentiellement dans sa rédaction en vers, dans une forme terriblement désuète, certes, mais tellement difficile et agréable à mettre en œuvre.

Publié le 23 Avril 2023

J’ai tellement aimé vous lire si vous saviez

Publié le 23 Avril 2023

@ANTEKGORDON
Effectivement nos personnages n'évoluent pas dans le même monde ! Merci d'être allé malgré cela jusqu'au bout de mon histoire et pris le temps de m'envoyer ce commentaire !

Publié le 01 Avril 2023

@Florence Ollivier
Merci de m'avoir lu. Est-ce que la lecture ne devrait pas toujours être un plaisir?

Publié le 29 Mars 2023

@pierre d’arlet j’ai souri à l’usage facétieux de l’ érotisme exprimé en alexandrins …. Lecture plaisir
dirais-je …..

Publié le 29 Mars 2023

pas trop mon genre, mais une bonne lecture

Publié le 22 Mars 2023

@Camille M
Merci beaucoup pour ces étoiles.
Ravi de vous avoir distraite pendant quelques instants.

Publié le 20 Mars 2023
3
A tous ce qui se demandent si certaines formes ne sont pas condamnées au passé, je leur dirais de venir vous lire ! Quel délice de découvrir votre histoire, et quelle prouesse d'avoir pris un tel parti-pris poétique. Merci pour ce beau moment de lecture et bravo !
Publié le 15 Mars 2023

@Loïc Thomas
Je suis très sensible aux étoiles que vous voulez bien m'accorder. Je suis ravi que cette manière un peu désuète de raconter une histoire puisse encore contenter quelques lecteurs, et leur faire apprécier le charme de la poésie classique.
Pierre d'Arlet

Publié le 07 Mars 2023
3
Je n’avais pas lu d’Alexandrins depuis quelques années, en cours de théâtre, et honnêtement ça fait du bien ! Cela donne envie de replonger dans d’anciennes pièces qui m’avait alors fasciné ! Je vous félicite, car malgré le style, je n’ai jamais ressenti de lourdeur, plutôt même le contraire : de l’esprit, de la finesse, de la drôlerie aussi, et bien des émotions. Bravo pour ce travail. D’un point de vue de la forme, même si cela est moins important, bravo pour la clarté de la mise en page car la lecture a été claire et limpide.
Publié le 04 Mars 2023

Merci @brubat et @Neila Vanny Day d'avoir lu ma petite pièce de théâtre et de l'avoir appréciée. Merci pour les étoiles...

Publié le 23 Février 2023
3
J'ai adoré vous lire. Merci pour ce délicieux voyage.
Publié le 22 Février 2023
2.4
Absolument exquis pour ceux qui apprécie la délicatesse des textes anciens libidineux.
Publié le 21 Février 2023

Je viens de commencer la lecture.
Je vous dirais après si j ai adoré ou non.

Publié le 19 Février 2023

Merci, @Chris HAIWE, de votre très aimable commentaire qui, bien sûr, me fait plaisir.
Comme j'ai vu que vous publiez également sur mBS, je vais aller voir ce que vous écrivez.
Bien à vous

Publié le 19 Février 2023

Je suis très heureux,@Phillechat, que les aventures de mes deux jeunes filles vous aient fait rire.
J'ai intitulé mon texte "Comédie". De ce côté, donc, le but est atteint. Merci de vos généreuses étoiles.

Publié le 19 Février 2023

Ça se lit comme on écoute de la bonne musique !! Très beau et voluptueux !!! Merci @Pierre d'Arlet pour les savoureux moments que vous donnez par cet œuvre !!

Publié le 18 Février 2023
3
J'ai ri, ri et encore ri !
Publié le 18 Février 2023

@galodarsac
Merci très cher ami pour ces félicitations que je reçois au soleil des Antilles. Tous nos lecteurs, qui vous connaissent bien, savent que vous n’êtes pas étranger au développement de la poésie classique sur le site, et l’élève que je suis ne peut que se féliciter de vous avoir pour maitre.
Même si ce n’est qu’illusoire, j’apprécie beaucoup le passage probablement éphémère de mon petit théâtre à la première place du classement.
Merci encore..

Publié le 09 Février 2023

Balayant sans pitié toute forme de prose,
La poésie enfin se hisse au firmament !
Puisse-t-elle y rester, pour éternellement
Rayonner sur ce site en douce apothéose !

Indicible fraîcheur dont la rime dispose,
Souffle sur les lecteurs ton baiser succulent !
Donne à qui te lira le désir insolent
De s'essayer aux vers que l'aède compose !

En décrochant ce jour le sceptre mérité
Qui sacre dans ce lieu la belle majesté
Auréolée enfin de votre poésie,

Vous donnez aux rimeurs, cher Pierre, en un clin d’œil
Je l'espère en mon for, et l'ardeur et l'envie
De pousser leurs talents dans un divin recueil !

Ah comme j'en rêvais, de voir un jour de la VRAIE poésie au sommet de mBS ! Bravo à vous @Pierre d'Arlet, vous donnez à l'alexandrin ses lettres de noblesse et surtout l'éclairage qu'il mérite !
Qu'il en soit ainsi pour les siècles des siècles, amen :)
Félicitations pour ce sommet du podium !
Bien à vous
-LGA

Publié le 08 Février 2023

@Alain-Paul
Quand je me suis mis à écrire cette petite pièce de théâtre, je n'imaginais pas que je recevrais des commentaires aussi flatteurs que ceux dont vous m'avez gratifié. Surtout : "Tellement bien écrit" !
C'est une vraie récompense, car je n'ai aucun message à faire passer, aucun état d'âme à étaler, bref rien de ce qui fait un écrivain. Je prends simplement plaisir à jouer avec les mots et les assembler en essayant de respecter la langue, la syntaxe et en l'occurrence les règles de la versification autant que je le peux, pour raconter une histoire distrayante. J'ai lu quelque part sur le site que l'écriture est une thérapie, et c'est probablement vrai, mais cela convient très bien aussi aux bien portants qui ont envie de se distraire. Je suis ravi que ma petite histoire très libertine (que je vais peut-être oser dévoiler à mon entourage maintenant) fasse l'objet de bonnes appréciations qui font vraiment plaisir. Merci infiniment pour vos étoiles.

Publié le 28 Janvier 2023

Merci @amo134 d'avoir lu ma petite histoire, et d'avoir pris le temps de m'envoyer un commentaire que j'apprécie.

Publié le 15 Janvier 2023
3
Bonjour, j'ai adoré votre récit.
Publié le 14 Janvier 2023

@Pierre d'Arlet
J'
ai
ami
aimé
votre
poésie
adroite
Et hop !

Publié le 11 Janvier 2023

@Parthemise33

Je ne sais pas vraiment si c'est candeur perverse,
Perversité candide ou lecturation!
Sous ma plume souvent la phrase se déverse
Sans qu'il y ait vraiment préméditation.

Au gré du son des mots et du choix de la rime,
Le personnage naît, le personnage vit,
Ce que je lui demande est d'obtenir l'estime
Du lecteur à venir et qu'il en soit ravi.

Ainsi je suis comblé, très chère Parthémise,
De ces étoiles d'or que vous m'attribuez..
Le poète et l'auteur ont une gourmandise :
De ces astres du ciel ils n'ont jamais assez.

Publié le 11 Janvier 2023
3
@Pierre d'Arlet Sincères félicitations pour cette mise en avant tout à fait méritée de votre oeuvre poético-licencieuse. La lecturation de votre pièce m'a remplie de contentitude. J'ai aimé la virtuosité de votre plume et la saveur de vos vers. Pas de message subliminal, quoique, les variations sur le mot et la chose sont si nombreuses... Un question me tarabuste. Vos héroïne ont-elle la perversité candide ou bien la candeur perverse ? Merci Bisous Merci pour ce bon moment de délassement
Publié le 11 Janvier 2023

@Pierre d'Arlet avec toutes mes sincères félicitations pour la mise en lumière de cet art prestigieux qu'est la poésie que j'apprécie de lire. Lorsque je vois du bleu sur le mur d'accueil, j'ouvre la lecture. Le rose, souvent mal écrit (je me comprends) ne m'intéresse pas spécialement, d'où l'intérêt d'un bon résumé tel que le vôtre. Cordialement. Fanny

Publié le 10 Janvier 2023

@Agostini Francois-Xavier
Merci de m'avoir lu et pris le temps de faire un commentaire. Je ne comprends pas bien ce que vous entendez par " le silence assourdissant habituel de Monbestseller". En l'occurrence, ce sont eux qui m'ont attribué le petit cœur?
Merci beaucoup pour vos étoiles.
Amicalement

Publié le 10 Janvier 2023

@Monique Louicellier
Je vous remercie infiniment d'avoir ingurgité jusqu'à la lie mon œuvre banale et soporifique. Comme le reste de votre commentaire est rédigé n'importe comment et par conséquent incompréhensible, je ne peux guère ajouter autre chose...
Bien à vous

Publié le 10 Janvier 2023
3
Bonjour 5 étoiles pour l'effort vous avez le droit de tout essayer malgré le silence "assourdissant habituel" de Monbestseller, bref ! Continuez et profitez bien de la vie ! Ah la sensualité peut encore sauver le monde et il ne faut jamais dire "never say never" comme me l'a dit un jour le maître d'hôtel privé du président François-Mitterrand avec qui je sortais "intimement" en 1988, et je peux vous dire que j'ai eu des confidences sur les "galipettes" derrière les palais de la République, : et j'en ai été témoin, mais la France c'est la FRANCE et tous nos rois de France ont eu leurs courtisanes et les présidents aussi... Bref ! En attendant bonne lecture à tous les auteurs libres comme vous et moi, Take care dude !
Publié le 10 Janvier 2023
2.4
@Pierre d'Arlet. Hélas, on ne s'improvise pas Phèdre, Molière ou même Nostradamus (dans un autre genre), sans encourir les critiques ! L'intrigue parait crédible pour la question, les mots par contre mal choisis n'en donnent guère l'illusion. Je vous la refais avec les doigts et sans les pieds : De poèsie nul ne peut anoblir la rime, Et quel bellâtre, Ne verrait alors lever bâtons pour le battre, Si ses accords n'étaient nécéssaires au théatre, Puisque la rime au phrasé vulgaire y apporte le rythme, Et l'alexandrin, Souhaitons-lui du bien sans point l'élever aux cîmes ! Au moins j'ai lu jusqu'à la fin, mais c'est d'une banalité et d'un soporifique, même en matière de sexuenlettrée, sans émoustillement ni émoustillage et encore moins d'accastillage de vos galères en rade, hormis le scénario et l'envie de copier les classiques, qui en donnent brièvement l'espoir. Allons, allons bons matelots ! Ohé, hoé et hisse et ho ! Hisse la drisse tout en haut ! Donne ma bibine et l'tord-boyau ! J'largue les amarres et j'fendre l'eau ! Morale aux gens sans morale, étudiez les anciens et... heu, non, y'a pas de morale...
Publié le 10 Janvier 2023

@MBS
Je suis extrêmement surpris - et comblé - de voir la distinction que MBS m'accorde aujourd'hui. Je suis bien certain que si j'avais classé mon histoire dans "poésie" j'aurais eu bien moins de lecteurs qu'en le classant dans "érotique". En réalité, j'ai peut-être réussi à concilier les deux genres, et c'est très satisfaisant.
J'ai eu beaucoup de plaisir à aligner mes 753 vers. Le fait d'essayer de respecter les règles de la poésie française a ajouté du piment à l'exercice contrairement à ce qu'écrivent beaucoup sur le site. Il semblerait même que j'aie innové en écrivant une pièce en rimes alternées, ce qui ne se fait pas en théorie !
J'espère que les aventures de ma jolie comtesse qui raconte des énormités en toute candeur distrairont autant les lecteurs qu'elles m'ont distrait moi-même !
Je remercie encore le comité de lecture pour le joli petit cœur rouge !

Publié le 09 Janvier 2023

Merci @Zoé Florent de m'avoir lu. Je ne peux vous cacher que votre commentaire me fait un très grand plaisir. Il n'y a guère de meilleur compliment que celui que vous me faites.
C'est le rêve de tous ceux qui s'essaient à la poésie de s'entendre dire que leur œuvre est musicale et fluide!
Si en plus mon histoire vous a fait sourire, je suis récompensé, et cela confirme que l'application stricte des règles de la poésie française n'empêche pas d'écrire quelque chose de lisible...
Bonne année 2023 !
Amicalement.

Publié le 04 Janvier 2023
3
Bonjour @Pierre d'Arlet. J'ai lu votre pièce coquine avec grand plaisir. Au-delà des relations saphiques qui, nous le savons, font fantasmer la gent masculine, elle aborde des sujets plus sérieux, telle la difficulté de certains hommes à admettre que les femmes adoptent les mêmes attitudes qu'eux. J'ai aussi ri en imaginant la virilité de l'abbé visible jusque sous sa soutane ; n'ai pu m'empêcher de penser : diantre ! Il doit être monté comme un âne pour ne pas arriver à la camoufler, ce pauvre homme ! Condamné à l'abstinence de surcroît :-) ! Mais voilà que je parle comme un homme et que je vais devoir courir aux abris à mon tour ;-) ! /// Plus sérieusement, je salue votre prouesse "plumitive". Pour avoir tenté sans succès de m'y coller, je peux imaginer les doses de talent et de travail nécessaires pour obtenir une résultat aussi musical et une telle impression trompeuse de facilité. Chapeau bas ! /// Merci pour ce délicieux partage et meilleurs voeux de bonne année ! Michèle-Zoé
Publié le 04 Janvier 2023

Merci à vous @Pierre d'Arlet d'avoir mentionné ma modeste contribution ! La technique s'apprend, certes, mais le talent est le propre de l'auteur: je vous renouvelle mes félicitations, votre pièce s'envole vers les sommets, puisse-t-elle de là haut rayonner sur tous les poètes qui n'osent encore franchir le pas, et leur donner le courage de se lancer ! À eux seuls, ces cinq tableaux montrent à quel point cet exercice est gratifiant.
Bien à vous
-LGA

Publié le 26 Décembre 2022

Merci, @Julien Marsan d'avoir pris le temps de me lire.
Les lecteurs qui m'ont fait l'honneur de télécharger cet essai ne bénéficieront hélas pas des nombreuses corrections que je viens d'apporter aujourd'hui en suivant la presque totalité des conseils éclairés de @galodarsac que je remercie infiniment.

Publié le 22 Décembre 2022

Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, bravo pour cet exercice plein de talent

Publié le 20 Décembre 2022

Bonjour @FANNY DUMOND
Je vous remercie beaucoup de votre commentaire. Je me demandais comment serait perçue mon histoire très libertine, et la première appréciation me rassure. Jamais je n'aurais osé raconter pareille histoire dans une nouvelle en prose, alors qu'en vers cela devient un réel amusement : inventer une histoire, en même temps assembler les mots et trouver le rythme pour la raconter, c'est un plaisir que je recommande à ceux qui en ont assez de faire des mots croisés...
Si en plus vous trouvez un lecteur qui apprécie, c'est le bonheur. (Je n'ai pas mis -trice parce que c'est parfaitement inutile en(bon) français)

Publié le 19 Décembre 2022

@Pierre d'Arlet C'est entendu, je mets ça en forme et je vous l'envoie.
Pour ce qui est de ma pièce, pas d'inquiétude, c'est juste moi qui ai pris du retard. Je pourrais accuser ma vie professionnelle, des obligations familiales ou autres, mais inutile de se mentir: la seule vraie raison c'est ma procrastination maladive et indécrottable. Mais c'est décidé, je vais m'y remettre sérieusement !
À très bientôt par e-mail.

Publié le 19 Décembre 2022

Merci cher @galodarsac d'une réponse aussi élégamment tournée, et surtout de votre appréciation élogieuse. Il n'y aura pas d'Acte II parce mes "productions" ne sont pas du tout planifiées. Si j'ai une idée, je me mets devant le clavier et c'est parti...(ou rien du tout, je referme)
Après, bien sûr il y a le travail de mise au point. Vous m'avez fait découvrir les affres du respect des règles, qui en effraient tant, mais qui sont le piment indispensable...C'est plus difficile de faire un poème bien troussé que d'écrire un programme en python. J'accepte bien entendu - je supplie même - de recevoir la liste des erreurs que j'ai pu commettre.
Je suis désolé de contrecarrer votre projet de publier votre pièce. Le seul qui aurait à en souffrir, c'est moi, mais nous attendrons donc avec impatience votre publication.
Merci encore pour vos étoiles.
Amicalement
Pierre

Publié le 19 Décembre 2022
3
Avec bien entendu le collier d'étoiles qui parera joliment la gorge galbée de la douce Philomène !
Publié le 19 Décembre 2022

Ainsi sous les dehors d'un auteur respectable
Le sieur d'Arlet cachait les frasques d'un coquin !
Cinq tableaux fort plaisants s'offrant à l’œil badin
Pour le venir rincer d'un spectacle admirable !

On ressort tout ému des vers de cette fable
Rappelant les échos de ce siècle lointain
Au cours duquel naquit dans l'esprit libertin
Des poètes d'alors ce genre délectable.

On vibre aux doux baisers, aux seins gonflés d'émois
Qui se frôlent ici, ne laissant pas de bois
L'hypocrite lecteur dont brille la prunelle;

On sourit aux efforts de l'abbé dévoyé
Ne pouvant approcher de la chaude pucelle,
Et jusqu'au dénouement joliment envoyé !

Ah cher pierre, nous faire ça à votre âge !:) Quelle superbe imagination, superbement traduite en poésie subtile, émoustillante et suggestive, que n'eussent pas reniée les auteurs des Lumières !
Je me rappelle avoir lu, il y a fort longtemps, de ces histoires d'esclaves enlevées par les Mauresques, comme on disait à l'époque, mais je crois que c'est la première fois que je lis cela en alexandrins.

Je me rappelle vous avoir suggéré cet exercice, il y a quelque temps, sur je ne sais plus quelle page, et vous aviez répondu que vous ne vous en sentiez pas capable... Voilà la preuve éclatante du contraire !

Ce faisant vous me coupez l'herbe sous le pied, car je termine moi aussi une pièce en un acte, que je comptais publier pour Noël mais c'est râpé ce sera pour l'an prochain.

Bravo en tout cas pour l'esprit de l’œuvre et sa versification !

Concernant la prosodie, une fois n'est pas coutume je suis en partie d'accord avec Voltaire, il y reste quelques erreurs (fort pardonnables au demeurant). Inutile d'encombrer votre page avec ces considérations techniques, mais avec votre permission je vous les enverrai en MP, si vous le jugez utile.

À quand l'acte II ?

Bien à vous
-LGA

Publié le 19 Décembre 2022
3
Bonjour@Pierre d'Arlet quels souvenirs ces petits fascicules dans lesquels j'apprenais les tirades de Corneille, Racine... et que je récitais à ma mère supérieure avant de me rendre au lycée. Je n'ose imaginer ses hurlements si j'avais déclamé celui-ci à ses chastes oreilles, sans parler des illustrations Oh là là ! Merci beaucoup pour le partage de votre découverte hilarante de ces ingénues et des personnages (un en particulier) ! Et si les Mères supérieures de nombreux couvents ont donné leur imprimatur pour que les jeunes filles y puisent de bons conseils, alors la morale est sauve ! Une très agréable lecture qui m'a donné le sourire et si vous en trouvez d'autres de cette teneur dans votre grenier, je serais ravie de les lire. Cordialement. Fanny
Publié le 14 Décembre 2022