L'enfant du péché

48 pages de Alhéna Skat
L'enfant du péché Alhéna Skat
Synopsis

J’ai écrit ce récit, fondé sur des faits réels, afin qu’il ne sombre pas dans l’oubli.
Cette histoire sordide s’est déroulée il y a bien longtemps dans un château en Auvergne.
Des cris déchirants se font entendre dans l’écurie du château. Un bébé pleure. Personne n’est là pour l'allaiter et s’en occuper, va-t-il mourir de faim ? Et que fait-il là d’ailleurs ?
Beaucoup de questions suivies de réponses surprenantes...
De nombreuses péripéties vont émailler la vie de cette enfant au destin hors du commun.

Cette histoire, qui a baigné mon enfance, sera suivie d’un tome 2 à paraître prochainement.

Bonne lecture ! Vos commentaires seront les bienvenus, je vous en remercie par avance.

Publié le 24 Septembre 2023

Les statistiques du livre

  711 Classement
  68 Lectures 30 jours
  1447 Lectures totales
  -159 Progression
  0 Téléchargement
  11 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

15 commentaires , 10 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@MICHELET FREDERIC
Un grand merci, pour avoir lu et apprécié mon petit roman et de l’avoir gratifié des étoiles qui l’accompagnent.
Vous allez trouver la suite dans le tome 2 qui est déjà en ligne sur le site.
Cordialement,
Alhéna

PS : Je m’aperçois à l’instant que vous venez de publier un livre sur un sujet qui m’intéresse. Pour le moment, je suis surbookée par la publication d’un petit roman que je vais déposer incessamment sur le site, mais je vais lire votre roman sur « Les enfants de la tempête qui vient ». Mais au vu la longueur de 246 pages, je risque de le faire en plusieurs étapes.

À titre d’information, début janvier, je viens de mettre en ligne un petit roman : « Coup de chance » mélangeant une histoire sur la bienveillance humaine et où apparaissent des gynoïdes (avec une documentation japonaise très sérieuse). Je suis très consciente que d’ici peu « l’I.A. » va nous amener des changements que notre pauvre petit cerveau a du mal à admettre.

En espérant pouvoir se retrouver. Je vous offre mes meilleures pensées.

Alhéna.

Publié le 21 Janvier 2024
4
passionnante belle écriture... on veut la suite... vite
Publié le 20 Janvier 2024

EYMARD
@Athéna Skat
Rebonjour Athéna Skat,
Oui j'attends de lire la fin en espérant qu'elle sera heureuse. Pour vous répondre, EYMARD ( La solitude du petit prince), et Annie Eymard ( je reviendrai à la Bassonie) sont bien la même personne, c'est à dire moi. J'ai fait une erreur à l'inscription. J'espère que vous aurez autant de plaisir à les lire que celui que j'ai eu en les écrivant.
Comme vous le savez, le temps passe très vite lorsqu'on écrit, mais quel bonheur ! J'ai deux autres romans et une nouvelle que je travaille et retravaille. J'espère mettre bientôt la nouvelle sur mon best seller.
A très bientôt. Amicalement Annie

Publié le 10 Novembre 2023

@EYMARD
Bonjour chère amie,
Me voici de retour près de vous, je vous remercie de votre gentillesse d’avoir commenté mon texte. En effet, c’est une histoire vraie que j’ai publiée pour qu’elle ne sombre pas dans l’oubli. Savoir que vous l’avez appréciée me réjouit, j’espère que la lecture du second tome d’Iris dans sa vie d’adulte ne vous décevra pas.
Je vous remercie aussi de ces belles étoiles que vous m’offrez et qui vont éclairer mon dur chemin d’écriture. Il y a une chose, honte à moi, que je vous prie d’excuser, c’est d’avoir négligé de lire votre roman « Je reviendrai à la Bassonie » que je retardais vu sa longueur. Je l’ai déposé dans ma bibliothèque et j’ai commencé à le lire, il me semble passionnant. Mais vu sa longueur, et ne disposant que de peu de temps, je le lirai par étapes.
Avez-vous écrit d’autres ouvrages ? Parlez-moi un peu de vous !

Cependant, il y a une précision que j’aimerais bien connaître, veuillez bien excusez ma curiosité, simplement littéraire, mais je vois sur le site un écrivain du nom de « Eymard » et un autre « Annie Eymard », est-ce une seule personne ou êtes-ce quelqu’un de votre famille ?

Je vais vous quitter en espérant nous retrouver bientôt pour de nouveaux échanges.

Je vous embrasse amicalement.
Alhéna.

Publié le 08 Novembre 2023
5
EYMARD @Athéna Skat Si c'était un conte je pourrais rêver une belle fin pour le deuxième tome, mais hélas c'est une histoire réelle qui vous a été transmise alors, alors, impossible d'imaginer la suite que j'ai hâte de connaitre. Iris aura-t-elle une vie d'adulte heureuse ?
Publié le 06 Novembre 2023

@Parthemise33
Dire que je me languissais de votre venue, pensant avoir perdu une si brillante amie, cela me piquait au cœur.
Mais voilà que le ciel brille sous ce commentaire élogieux et ces belles étoiles illuminant ma route de leurs éclats.
Merci de l’avoir lu et aimé, j’espère que la suite sera à la hauteur de vos attentes.

Je vous embrasse, plein de bisous… bisous… pour ne pas en dire plus.
Alhéna

Publié le 26 Octobre 2023
5
Chère @Alhéna Skat Quelle belle et sombre histoire si bien racontée. Votre récit m'a immédiatement accrochée. Je ne répéterai pas tous les compliments des précédents lecteurs. Ils sont mérités et j'ai trop hâte de découvrir la suite ! J'y cours, j'y vole ! Merci Bisous Merci, chère Dame, pour cet excellente lecture
Publié le 25 Octobre 2023

@Elisa Galam
Bonjour chère Élisa,
Un très grand merci pour votre gentil commentaire et ces belles étoiles dont vous l’avez accompagné.
Ces appréciations, venant de vous, grande romancière, me font doublement plaisir. J’espère que vous allez trouver la même satisfaction en lisant la suite.

Je vous souhaite une bonne lecture et vous embrasse avec toute mon amitié,
Alhéna.

Publié le 21 Octobre 2023
5
Bonjour chère Alhéna, Quelle belle plume ! Je me suis plongée dans votre récit où la cruauté et l'ignominie d'une femme peuvent être anéantis par l'amour et la tendresse indéfectible d'un homme pour un petit être. Vous avez eu raison de nous faire partager ces faits réels car les cicatrices de tels actes ne se referment jamais complètement. J'ai vraiment hâte de lire la suite. Très belle fin de journée chère Alhéna. Je vous embrasse. Elisa
Publié le 20 Octobre 2023

@Lila L
Merci pour votre commentaire.
Pour ma défense, je vous avoue que je ne suis pas une spécialiste du parler du 18ème siècle. Pour vos autres remarques, je comprends votre côté méticuleux du détail et vous avez parfaitement raison.
Mon souci a été de ne pas laisser sombrer cette histoire dans l’oubli afin qu’elle puisse perdurer dans le temps.
Je tiens à vous remercier pour vos avis pertinents.

Cordialement,
Alhéna.

Publié le 15 Octobre 2023

Que m’a-t-il manqué dans cette terrible histoire pour m’immerger dedans ? La langue qu’on parlait à l’époque et que les Maurice Druon ou Robert Merle nous ont habitué à lire ? Les temps employés ? La vitesse des descriptions qui ne permettent pas vraiment de s’approprier les personnages, les scènes ? Je ne saurais dire, sans doute un peu de tout ça. Il n’empêche que c’est certainement ce genre d’histoires que l’on garde en mémoire, tant elle pose les bases d’un destin.

Publié le 13 Octobre 2023

@Myriam Petit-Devauchelle
Merci, Myriam, d’avoir lu le tome 1 qui est une histoire entièrement vraie. Votre appréciation et les étoiles que vous m’avez attribuées sont pour moi un grand réconfort.
Merci aussi de l’avoir aimé, le tome 2 vient d’être déposé sur le site et je vous souhaite une bonne lecture.
J’ajoute que je serai heureuse d’avoir un retour de commentaire.

Avec toute ma sympathie,
Alhéna

Publié le 11 Octobre 2023
5
J'ai beaucoup apprécié ce premier tome et j'attends avec impatience le prochain.
Publié le 10 Octobre 2023

@antarabdelaziz25
Cher Antar,
Je dois tout d’abord vous dire combien ma joie a été grande en découvrant votre commentaire, et votre bienveillance en me comblant de ces belles étoiles venues m’apporter le réconfort d’une amitié naissante qui je l’espère va pouvoir perdurer dans le temps.
Oui ! qu’il me soit permis de vous avouer que je serai très heureuse si nous pouvions continuer notre échange littéraire. En lisant votre roman, « Jeunes âmes brûlées », j’ai découvert à travers cette lecture un écrivain d’une grande valeur morale, bon, compatissant, sensible et d’un courage qui force l’admiration.

En conclusion je me suis demandée si le jeune Salim ce ne se serait pas vous ?

Avant d’aller plus loin, dans un ancien commentaire vous me demandiez mon avis sur les suites de la guerre d’Algérie.
Il m’est très difficile de vous répondre, je n’ai connu de cette guerre que le nom, personne de mon entourage n’en parlait. C’est à la lecture de votre livre que j’ai découvert cette guerre et les atrocités commises par les Français dont je rougis de honte et de cette armée qui n’est pas digne de représenter la France. Votre peuple pourra-t-il pardonner de telles horreurs ? À votre demande de ce que je pense des personnages français dans votre roman, je ne puis juger que d’après votre récit où je les trouve soit indifférents à la misère, soit horribles dans leur comportement, semant la mort sans discerner le juste du faux.
Pour répondre à votre dernière question de savoir si vos personnages sont crédibles, je puis vous assurer que oui ! Ils sont empreints d’une telle vérité qu’il n’est pas possible d’en douter.

Un dernier conseil serait de présenter cette œuvre à un grand éditeur, elle mérite de paraître en ne la laissant pas mourir dans l’oubli.
Encore bravo, cher Antar, pour votre talent et votre bienveillance.

Je tiens à vous exprimer toutes mes pensées chargées d’une amicale sympathie.
Alhéna

Publié le 06 Octobre 2023

@antarabdelaziz38
Bonjour cher Antar,
Un grand merci pour m’avoir lu et de ces belles étoiles que vous m’avez attribuées.
Elles viennent me réconforter et m’apporter l’espoir que le tome II puisse être apprécié à sa juste valeur, car ce récit est issu d’une histoire vraie.
À très bientôt.
Amicales pensées,
Alhéna

Publié le 06 Octobre 2023
5
@Alhéna Skat Bonjour chère Alhéna, Pardonnez-moi d'avoir estropié votre nom en le confondant avec celui de la déesse grecque. Mais, à mon avis, qu'on vous appelle Athéna, la protectrice, entre autres, des artistes ou Alhéna, celle qui est généreuse, dans les deux cas on ne serait pas dans l'erreur. Vous méritez de porter les deux noms. De nouveau, je vous remercie d'avoir su si bien saisir l'intention de mon roman et de relever en particulier les émotions que j'ai voulu y transmettre. A mon tour de vous faire part de mon amitié la plus cordiale, en vous souhaitant de mener à bien le deuxième tome de votre roman. Bonne journée !
Publié le 04 Octobre 2023
5
@Alhéna Skat Bonjour chère Alhéna. Je viens de terminer le premier tome de votre roman " L'enfant du péché " et vous avez si bien rendu l'horreur infligée à cette pauvre Fanette qui, même au-delà de la mort continue de subir la cruauté de ses maîtres, qu'on ne peut s'empêcher de se sentir révolté. Quand on pense que cette histoire est authentique, on a envie de retourner au dix-huitième siècle juste pour le plaisir d'y faire la révolution et se venger de l'aristocratie arrogante et brutale qui sévissait en France. On comprend pourquoi des citoyens défilaient à l'époque dans Paris avec des têtes au bout de leur piques. Mais heureusement dans votre récit, il y a Iris et sa " maman " qui apportent une touche de fraîcheur et de gaîté dans cette sombre histoire. Merci, en tout cas, chère Alhéna de nous avoir fait vivre ces émotions contrastées qui sont le but de toute littérature. Au plaisir de lire la suite et bonne journée. Antar.
Publié le 04 Octobre 2023

Merci @Alhéna Skat pour ce retour.
Je voudrais ajouter, pour « les plus jeunes qui ne connaîtront jamais ce plaisir de la transmission orale à l'occasion des longues veillées d'hiver au coin du feu ou des grands repas de famille », qu'avant l'avènement des écrans qui ont disloqué le lien social, la dispersion des familles, l'individualisme ambiant, deux ou trois générations cohabitaient ou se retrouvaient fréquemment, l'occasion pour les anciens d'évoquer leur passé, leurs souvenirs... avec parfois une histoire bien réelle mais paraissant invraisemblable à révéler, comme celle que vous avez voulu empêcher de sombrer dans l'oubli.
On imagine aisément combien cette histoire a pu vous imprégner, contribuer même à forger un pan de votre personnalité, qui transparaît dans tous vos écrits ; une chance pour vos lecteurs de monBestSeller.
Je vous comprends parce que malgré la différence d'âge, j'ai eu le bonheur de vivre pareille époque dans une région de France à forte tradition.
Vivement donc la publication de la suite que vous nous annoncez dans le synopsis : « De nombreuses péripéties vont émailler la vie de cette enfant au destin hors du commun. »
Avec toute mon amitié. MC

Publié le 30 Septembre 2023

@Michel CANAL
Très cher et adorable ami,
Enfin, la maladie me laisse un peu de répit afin de pouvoir venir vous remercier pour votre commentaire sur mon texte, et de ces étoiles qui me prouvent que vous l’avez apprécié. Merci !

Je confirme, une fois encore, que cette histoire est intégralement vraie ! Et, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, n’a rien qui puisse laisser croire à un conte ou à une légende.

D’ici peu de jours, le second tome va suivre apportant bien des surprises.

Amicalement,
Alhéna

Publié le 30 Septembre 2023

@Alhéna Skat Merci pour votre réponse argumentée. Cette histoire en est d'autant plus percutante !
Bon, à présent, je vais devoir calmer ma hâte de lire une suite que vos précisions ont attisée ;-)...
Bises a vous deux,
Michèle

Publié le 28 Septembre 2023

@Zoé Florent
Bonjour, chère Zoé, merci pour votre commentaire et des étoiles qui l’accompagnent.

Je tiens à préciser que cette histoire est intégralement authentique ! Les faits sont réels et n’ont rien à voir avec un conte ou une légende. Ils m’ont été transmis par ma mère qui vivait chez la Comtesse de Moncan, laquelle, lors des réceptions au château de nobles, marquis, comtes, barons… etc., en racontait l’histoire sans en déformer un mot. Sur un vieux cahier, hélas perdu, ma mère avait retrouvé le récit des moments forts de cette épopée qui m’ont permis d’en retracer l’histoire.
Ils ont été écrits avec mes mots à moi, qui n’enlèvent rien à la véracité de l’histoire.

Je le répète haut et fort, ce texte n’est pas une fable, mais une histoire VRAIE !
Excusez-moi, chère Zoé, pour une si longue mise au point.
Nous vous embrassons Jan et moi.

À demain… !

Alhéna.

Publié le 28 Septembre 2023
5
@Alhéna Skat Bonjour, chère Alhéna. Quelle belle idée de ressusciter cette histoire et comme vous avez eu raison de préciser qu'elle est inspirée de faits réels. Sans cela, elle se lirait comme un de ces nombreux contes, qui mettaient en jeu bons et méchants, nous émouvaient enfant ; sans cela, elle perdrait son actuel côté percutant. /// Votre plume nous immerge avec brio dans une époque pas si lointaine où la vie des êtres de petite condition, vivant sous le joug de quelque seigneurie despote, était totalement inhumaine. Heureusement pour eux, tels André et l’Abbé, il y a eu de tout temps des Hommes d’exception, bons et valeureux, pour se battre et infléchir le cours de destinées tragiques. /// Je ne sais pas quelle est la part romancée de ce récit. L’histoire de Mamaté et d’Iris, originale, touchante, paraît assez incroyable. Quant à la comtesse, j’espère que son portrait a subi les déformations d’un bouche à oreille de nombreuses générations, tant elle est abjecte. /// Quoi qu’il en soit, cette histoire m’a hameçonnée, et j’ai vraiment hâte de lire la suite. Ne nous faites pas trop languir ;-)… Merci à vous, à Jan aussi, bien sûr. Bises à vous deux et bonne journée, Michèle
Publié le 27 Septembre 2023

@Fanny Dumond
Bonjour Fanny,
Quelle joie, quel bonheur de vous avoir rencontrée, de votre appréciation de mon texte, et de vos étoiles !
Merci beaucoup aussi de m’avoir fait remarquer le doublon du paragraphe.
Je vous embrasse,
Alhéna

Publié le 27 Septembre 2023
5
Chère @Alhéna Skat, encore une belle histoire sous votre plume ! Une histoire qui, bien qu'elle ne soit pas le fait de votre imagination, reflète votre personnalité : talent de conteuse, générosité, esprit de justice, empathie envers animaux autant qu'envers les humains. On retrouve aussi, votre signature, les références aux sources de la mythologie, ainsi que la mention d' airs appropriés aux circonstances. Cette histoire m'en rappelle une autre, avec quelques similitudes sur le destin du nouveau-né, aussi une fille ; le premier livre que m'avait donné à lire ma grand-mère. Je l'ai donc dévorée avec une émotion particulière. Peut-être ai-je, comme vous, gardé la pureté d'une âme d'enfant avec cette sensibilité qui espère une suite heureuse, comme dans un conte de Charles Perrault. Merci pour ce plaisir de lecture. Je suis, comme @Fanny Dumond, impatient de lire la suite, d'autant que je connais bien l'Auvergne et le château de Murol. Je vous souhaite un grand succès pour cette histoire singulière qui touche les coeurs et les âmes. Mais je ne voudrais pas terminer mon commentaire sans faire mention de la magnifique page de couverture, illustrant parfaitement les personnages essentiels... l'oeuvre d'un artiste. MC
Publié le 26 Septembre 2023
5
Bonsoir chère @Alhéna Skat j'aime beaucoup la narration de cette histoire qui commence dans l'horreur avec cette immonde comtesse possédée par le diable, et qui tient tête au clergé. Et comme vous le soulignez, cette histoire est vraie !!! L'Histoire, hélas, nous prouve que certaines femmes pouvaient-être autant, sinon plus immondes que la gent masculine. Fort heureusement, votre récit se poursuit avec plus de douceur et je me suis attachée à Iris et à sa Mamaté, alors je prends rendez-vous à la chapelle avec ses amis attachants. Cette histoire qui a baigné votre enfance, me fait supposer que vous avez des racines auvergnates, voire que vous vivez en la belle Auvergne, comme moi qui suis à environ une demi-heure de Murol. Il y a quelques années, nous avions assisté à un spectacle de chevalerie dans la cour de cette forteresse médiévale et visité le château. Un grand Merci pour ma découverte de ce pan d'Histoire de ma région et bonne continuation pour la suite, bien prenante, en termes de temps. C'est très louable d'en prendre aussi pour lire les autres auteurs de cette plateforme. Je vous souhaite une belle soirée et vous dis À bientôt, chère Alhéna (un très beau prénom) ! Fanny
Publié le 25 Septembre 2023