Actualité
Le 04 oct 2019

Concours de nouvelles « La première fois » : les vainqueurs !

258 Nouvelles ! 10 gagnants
...et pourtant, le niveau est excellent. Cela aura été un arrache-coeur que de trancher dans le vif...et pourtant, le niveau est excellent. Cela aura été un arrache-coeur que de trancher dans le vif

De la diversité...

On ne s’est pas ennuyé à ce concours de nouvelles… Les "premières fois" ont été de toutes natures : classiques, originales, traumatisantes, surnaturelles, féériques, historiques (eh oui qui reconnaitra le petit Juan Carlos au collège ?).  
Drôles, surprenantes, facétieuses, graves mais aussi littéraires et poétiques.

Là encore, on voit la force du style qui peut faire d’un récit classique une histoire passionnante, au même titre qu’une belle intrigue peut être abîmée par une écriture paresseuse. 
Quand on oublie la forme, tant elle se fond à l’histoire, on peut dire qu’elle sert vraiment l’intrigue. Mais toute nouvelle est unique. Et les vibrations du lecteur sont parfois inexpliquées.

Un jury cohérent et concentré sur ses choix

Pourtant cette fois, nous sommes près d’un consensus à la japonaise, même si aucun des jurés n’est asiatique.
Et si mBS a pointé telle ou telle nouvelle comme de vraies alternatives intéressantes, le jury s’est rallié autour d’une dizaine de nouvelles de manière concentrée, pour trancher parmi elles.

Les critères de jugement du Concours de Nouvelles

Les élus ont été jugés sur trois critères principaux : 

- la conformité au sujet,  
- l’originalité,
- la qualité de l’écriture
 

Et puis, bien sûr, il y a toujours cette touche de magie qu’on n’explique pas ou qu’on ne veut pas expliquer car elle parle au lecteur dans l'intimité, au jury secrètement. Sans qu’il ne veuille ou soit capable de donner une explication.

Enfin, dernier critère et cela est propre à la nouvelle :  «  la chute ». La chute fait partie intégrante de la nouvelle, c’est aussi la partie intrigante. 
Comment à partir d’un récit de deux pages mettre en abîme, inverser les sens, en un mot faire basculer l’horizon en 3 lignes ? 

Notre jury est composé de bons lecteurs, de lecteurs rapides aussi, très sollicités. Ils ont été agréablement surpris par la qualité moyenne des nouvelles.
C’est en cela que les nouvelles sélectionnées sont d’autant plus méritantes. Elles ont retenu leur attention d’emblée, certes, mais aussi elles ont résisté à la relecture.
Noëlle Deschamps, fondatrice (d'éQuinoxe), Dominique Marzotto productrice ont l'oeil aiguisé sur les dialogues, le rythme d'une histoire, la fluidité des enchainements ; lidia Breda (Rivages) et Julie Rouart ( Flammarion) sont quant à elles plus exigeantes sur les qualités littéraires d'un texte, mais prêtes aussi à se laisser emporter par la magie du verbe.

Car l’exercice est un exercice de style exigeant : capter l’attention dés les premières phrases et faire basculer l’horizon dans les dernières.

PLACE AU PALMARES DU JURY

1-« Noa » pour ce dialogue habile qui nous trompe tout au long du texte, pour que le héros découvre pour la première fois la vérité sur ce qu'il perçoit être sa propre identité sans changer sa personnalité. 
Chiara Catalina.

2- "Maitre Sato" pour sa traduction magistrale de la dualité de l’homme : sagesse des uns et folie des autres. On est pris par la main dans une quête de perfection pour être surpris par le chaos.
Patrice Dumas. 

3-« La leçon » pour ce magistral apprentissage difficile et périlleux ; mais pour quelle récompense ! Inouïe, légère, pétillante, aérienne. Une nouvelle "Champagne".
Nelly Baron Mauroux.

4- « Mon premier voyage » pour la qualité poétique d’un témoignage éprouvant.
Maël Laclare

5- « La casquette à l’envers » pour sa vérité crûe et assumée : une anecdote qui ne peut pas ne pas devenir un repère de vie. Une nouvelle qui parle vrai.
Pascale Dielphi.

Voilà les choix des jurés, modulés par notre propre arbitrage, qui avons voulu rendre compte aussi de la diversité des registres de nos auteurs. Délicat et difficile. Tout choix est un sacrifice. Et les débats continueraient, s'il ne fallait pas trancher dans le vif. Je suis le "boucher".

NB : Toutes les nouvelles qui ont été citées par les 4 jurés sont dans les cinq premières du palmarès.
Nous sommes pour la force des dénominateurs communs.

La semaine prochaine : cinq coups de coeur monBestSeller

Pour réparer les possibles (et probables) injustices, mBS a élargi le palmarès pour celles qui nous ont (aussi) fait craquer…Mais patience, ce sera la semaine prochaine.

 

Et semaine d’après : le recueil des  40 meilleures nouvelles...

50 CommentairesAjouter un commentaire

@MALZIEU
L'Ami américain... La femme gauchère... Au fil du temps... Alice dans les villes... C'est ce qui m'a rendu ces années inoubliables. La femme gauchère... pour une fille, c'était une véritable révolution! C'est vrai que Wenders et Handke s'entremêlent à une certaine époque. Le film La femme gauchère n'était pas à la hauteur. Ou peut-être que cinématographiquement parlant, Wenders était trop haut pour Handke et qu'on établissait des comparaisons.
Je suis ravie qu'il vous ait répondu. (Moi, j'ai longtemps eu une lettre de Fellini) Allez, assumons notre côté nunuche :-)

Publié le 17 Octobre 2019

@Catarina viti
Handke est très associé à mon adolescence, en ces années de plomb tellement riches. Les chocs ont été la femme gauchère, elle a tout, elle part pour être elle. et l'angoisse du gardien de but.. une humanité précaire Il est bien de citer Wenders, son jumeau. J'adore l'ami américain qui est un des rares film de cette époque dont le scénario n'est pas de Handke. En réfléchissant l'angoisse du gardien de but ressemble à la balade de Bruno, un film peu connu de Wenders.
En 2014, pour son dernier livre, j'ai osé écrire à Handke. Je sais, cela fait midinette. Simplement que son livre est magnifique, que tous ses livres nous font voir la vie différemment. Il m'a répondu, d'une écriture fine et géométrique, toute en délicatesse

Publié le 17 Octobre 2019

@MALZIEU : merci pour la remarque. Comme une grosse feignasse, je m'étais contentée de copier-coller ce passage de "Par les villages". Je viens de rectifier le texte. Il n'y a qu'un traducteur français (à ma connaissance) de Handke : Goldschmidt.
Je suis heureuse de savoir que vous appréciez aussi cet auteur. Il a été pour moi une aide inestimable durant un passage délicat de ma jeunesse. C'est grâce à lui que je n'ai pas sombré.
Jusqu'à découvrir son oeuvre, je n'avais admiré que des écrivains qui me montraient des mondes certes merveilleux, mais totalement inaccessibles. Handke (et Wim Wenders autrement) m'ont appris que le monde autour de moi était merveilleux, que le silence était merveilleux et que c'était là et là seulement que je devais chercher, que les espaces infinis étaient dans mon esprit.

Publié le 17 Octobre 2019

@Catarina viti
Il y a juste une chose qui me chagrine. Je ne me reconnais pas totalement dans le texte. Moi j'ai la vieille édition Gallimard. Avez vous une nouvelle traduction?
Ma mémoire me trahit, c'est Nova et pas Norma,, j'écoute trop d'opéra

Publié le 16 Octobre 2019

@catarina-viti
Belle Catarina,
Merci pour avoir cité le monologue de Norma qui finit la pièce. "Par les villages". C'est un des trucs que je relis pour me donner la pêche quand j'ai un coup de mou (sinon j'écoute Ella Fitzgerald à berlin How hide the moon).J'adore Peter Handke. C'est quand même le plus grand styliste actuel. . Son prix est une défaite du politiquement correct.

Publié le 16 Octobre 2019

@monBestSeller
J'ai du passer à travers les mailles du filet, je n'ai reçu aucun accusé de réception.
Ce n'est pas grave, ma nouvelle est publiée, elle s'intitule: Feu d'artifice.
Le plus important, après avoir pris du plaisir à écrire cette nouvelle, j'aurai celui d'être lu et peut-être d'être commenté.
Loupgris

Publié le 16 Octobre 2019

@Loupgris
Bien sûr, nous encourageons même chacun à publier sa nouvelle. Bientôt , un recueil de 40 nouvelles sortira. Il sera mis en page et corrigé. Nous ne pouvons nous le permettre pour 258 nouvelles.
Par ailleurs, j'ai accusé réception des nouvelles. Les auteurs ont parfois trois noms, ce qui devient un casse tête..

Publié le 16 Octobre 2019

Pourquoi tous les déçus ne publieraient-ils pas leur nouvelle dans la catégorie consacrée?
Tous les participants pourraient ainsi découvrir les nouvelles des autres et les lecteurs donner leur avis sur celles-ci.
Je vais, dans les prochains, jours publier la mienne, je vous remercie d'avance pour vos commentaires.
Ne sachant pas si ma nouvelle a bien été reçu par Monbestseller, j'aurai au moins la certitude qu'elle sera lue.
Bravo à tous les heureux élus.
Loupgris

Publié le 15 Octobre 2019

@Catarina Viti
Je vous avoue que PH, comme vous dites de manière un peu snob, n'est pas ma tasse de thé.

Publié le 14 Octobre 2019

@vespucci : tout va très bien, merci de vous inquiéter de ma santé mentale.
Je n'ai fait que citer un Nobel, histoire de changer un peu d'air. N'est-on pas, après tout, sur un site dit littéraire ? (Ah, oui, PH = Peter Handke. Je n'avais pas cru nécessaire de préciser.)

Publié le 14 Octobre 2019

@Catarina Viti
Révérence gardée, êtes-vous bien sûre que tout va comme vous voulez ?

Publié le 14 Octobre 2019

Bravo aux lauréats et tout spécialement à @Patrice Dumas pour Maitre Sato, nouvelle raffinée, poétique ,qui nous emporte avec délicatesse au japon...jusqu'à son chaos.
J'ai beaucoup apprécié le conte merveilleux, La Leçon écrit par @Nelly Baron Mauroux, qui nous fait plonger avec grâce dans l'enfance.
J'ai aussi particulièrement aimé Noa où @Chiara Catalina nous fournit une belle leçon de vie avec une étonnante chute.
Alors de grâce peux t'on arrêter ces chamailleries un tantinet polluantes.
Si je puis me permettre, l'important n'est'il pas de lire , encore et encore, découvrir, se nourrir du travail , des techniques des autres qu'ils soient nominés ou non pour nous permettre de progresser dans notre écriture ?
Muriel Laroque

Publié le 13 Octobre 2019

ça n'a aucun rapport avec la choucroute ni même avec le brocoli, mais il est d'actualité et je ne dois pas être la seule à l'aimer :
"Joue le jeu. Menace le travail encore plus. Ne sois pas le personnage principal. Cherche la confrontation. Mais n’aie pas d’intention. Évite les arrière-pensées. Ne tais rien. Sois doux et fort. N’observe pas, n’examine pas, mais reste prêt pour les signes, vigilant. Sois ébranlable. Montre tes yeux, entraîne les autres dans ce qui est profond, prends soin de l’espace et considère chacun dans son image. Ne décide qu’enthousiasmé. Échoue avec tranquillité. Surtout aie du temps et fais des détours. Laisse-toi distraire. Mets-toi pour ainsi dire en congé. Ne néglige la voix d’aucun arbre, d’aucune eau. Entre où tu as envie et accorde-toi le soleil. Oublie ta famille, donne des forces aux inconnus, fous-toi du drame du destin, dédaigne le malheur, apaise les conflits de ton rire. Mets-toi dans tes couleurs, sois dans ton droit, et que le bruit des feuilles devienne doux. Passe par les villages, je te suis." P.H.

Publié le 13 Octobre 2019

@Cristina Leg
Reprenez pied dans la réalité : qui aurait envie de vous impressionner ?

Publié le 13 Octobre 2019

@vespucci Me suis-je adressée à vous ? Les personnes à qui ce commentaire est destiné sont assez grandes pour me répondre, me semble-t-il. De plus, il n’est pas dans mes habitudes de tenir compte des médisances anonymes. Pour avoir une chance de m’impressionner, il faudrait que vous les assumiez, ce qui n’est vraiment pas le cas. Mais bon, sans doute n'avez-vous plus personne sur qui déverser votre hargne... Pauvre chou :-) !

Publié le 13 Octobre 2019

@Cristina Leg
"Faut-il se taire pour avoir les grâces de certains(es) ? écrivez-vous dans votre dernier commentaire. Faut-il être en extase pour ne pas se faire tirer dessus à bout portant, recevoir sarcasmes et bassesses ? Ne peut-on pas exprimer un désaccord sans être taxé de mauvais perdant ?" Ce qui est ici remarquable, c'est que c'est exactement ce que je pourrais vous opposer lorsque, couramment, hurlant avec les loups, en particulier avec une certaine louve acariâtre, vous me reprochez en termes vifs d'émettre un avis qui ne correspond pas au vôtre parce qu'il ne louange pas à l'excès des livres que censément vous admirez, sans doute pour leur fadeur, leur écriture bancroche et leur absence totale d'originalité. Y aurait-il pour vous deux poids deux mesures ? Et seriez-vous de ces inconséquents qui condamnent chez les autres ce qu'ils s'autorisent sans frémir à eux-mêmes, et plutôt deux fois qu'une ? Je serais charmé, chère et melliflue Cristina, de vous lire sur le sujet.

Publié le 13 Octobre 2019

Brûle mBS ! brûle ! ....tu nous montres une face et tu considères l' autre par défaut d' objectivité, ce que tu feins, brûle ! Brûle par paresse de ne pas reconnaître, de ne pas considérer, de ne pas entendre. Brûle BernadetteL ! Brûle Hubert LETIERS !

Publié le 12 Octobre 2019

Quel florilège ! Je me suis régalée en lisant les 5 nouvelles gagnantes et la série des coups de coeur. A chaque lecture, je me demandais quelle aurait été pour moi la gagnante (enfin... juste après la mienne, faut pas pousser quand même ;) et à chaque nouvelle nouvelle je rebelotais mentalement mon palmarès : finalement, j'ai vite renoncé ! Alors merci aux jurés et à @Monbestseller d'avoir endossé le mauvais rôle : celui de choisir. De toute façon, dans ce concours, il n'y a qu'un seul gagnant : le plaisir des mots !
Et vivement le recueil...

Publié le 12 Octobre 2019

Bonne fin de journée à vous tous.

Publié le 11 Octobre 2019

Bravo à tous les lauréats

Publié le 11 Octobre 2019

Je viens encore ramener ma fraise, pour ne pas dire "présenter ma tête à couper"... Faut-il se taire pour avoir les grâces de certains(es) ? Faut-il être en extase pour ne pas se faire tirer dessus à bout portant, recevoir sarcasmes et bassesses ? Ne peut-on pas exprimer un désaccord sans être taxé de mauvais perdant ? Dans mon premier commentaire, je n'ai pas omis de féliciter les participants de ce concours, ni d'apprécier la qualité d'écriture des lauréats. Alors que certains(es) s'en passent, mais s'attribuent le droit de venir lyncher toute personne qui oserait contredire leur propos ! La raison du plus fort est toujours la meilleure... paraît-il. Manque de Fair play, de tact, de ponctualité, dites-vous ?... Tout ce dont vous êtes dotés et qui nous fait défaut, c'est ça ? ;-) Cristina

Publié le 11 Octobre 2019

@bernadetteL
100% d'accord avec vous... Dans un concours, il faudrait manifester un minimum de fair-play en commençant par accepter son résultat... Mais bon, tact et ponctualité... une vieille histoire.
@monBestSeller
Peut-être tenez-vous là le thème d'un futur concours, entre... "Orgueil et préjugés" et "Du rififi chez mBS"
@Catarina Viti
Roblot m'a appelé... T'as oublié de préciser la couleur des chrysanthèmes...

Publié le 09 Octobre 2019

@monBestSeller
Bon, bon, je vais prier alors, mais qui ? Vous avez une idée ? Saint Cristobal ? Sainte Bernadette ?
Je vais improviser.

Publié le 09 Octobre 2019

@Catarina Viti
Le recueil... le recueil.

Publié le 09 Octobre 2019

@Catarina Viti
Mais vous j'avais compris que c'était de l'humour :-))

Publié le 09 Octobre 2019

@monBestSeller, vous voulez parler de recueil ou de recueillement ? Parce que là... au point ou l'on en est... j'entends Roblot sonner à ma porte...

Publié le 09 Octobre 2019

Je trouve ces polémiques bien au raz des pâquerettes et de bien mauvais goût. Les perdants sont souvent mauvais joueurs.
Personnellement, je trouve la nouvelle de Maitre Sato une perle et je vais lire le travail de ce Monsieur.

Publié le 09 Octobre 2019

@Catarina Viti Il ya encore les coups de coeurs et surtout le recueil. Le recueil est lui même très sélectif. Il faut prier :-))

Publié le 09 Octobre 2019

@monBestSeller,
Ma nouvelle n'a pas été retenue, je vais m'ouvrir les veines.
Tout le monde le saura : C. Louciousse m'a tuer.

Publié le 09 Octobre 2019

mBS au charbon. La faute, l' erreur ( ce que vous voulez ) n' est jamais la mienne, la raison m' est juste, et me la reconnaître '' se fait '' un droit. Je et je et je et...........Des six pronoms de la conjugaison '' Je '' est roi. Il est le roi de tous..............Bonjour je, comment tu vas bien?

Publié le 09 Octobre 2019

@monBestSeller, j'avoue ne pas bien saisir votre réponse. Mon commentaire ciblait principalement les trois critères principaux, dont la conformité au sujet qui en fait partie. Si nous reprenons le terme du sujet que vous avez mentionné dans la tribune du concours, cela donne : Nous voulons connaître "votre première fois". C'est le thème de notre Concours de Nouvelles de Juin 2019. Donc j'en conclue que nous avons été nombreux à ne pas vous comprendre. Que cette première fois pouvait être aussi celle des autres... Vous m'en direz tant ! Pas facile de lire entre les lignes ! Quant au titre, je pense que mon intervention a accentué votre besoin de le justifier, car il en était aucunement question dans mes propos. Cristina

Publié le 09 Octobre 2019

@monBestSeller
Merci pour votre réponse, que je n'osais espérer. Et en ce qui concerne les cinq nouvelles primées, je ne voulais rien en dire, mais c'est vous, en quelque sorte, qui m'y forcez : je les ai lues.

Publié le 08 Octobre 2019

@vespucci
Oui c'est vrai, je l'avais retiré et je regrette un peu. Mais c'était pour vous défendre. Je sentais que vous étiez un peu en baisse de régime et que souvent vous êtes plus drôle. Mais parlez des nouvelles, c'est la page des vainqueurs. Réservez vos cartouches pour un autre sujet.

Publié le 08 Octobre 2019

@MALZIEU
Oui vous avez raison, la théoricienne du gender

Publié le 08 Octobre 2019

@monBestSeller
Je sais que je vais passer une nouvelle fois pour un emmerdeur, mais quand je vous ai signalé, il y a quelques jours, par un commentaire humoristique, que le premier titre de votre rubrique laissait à penser que vous vous réjouissiez qu'il y ait plus de 200 perdants, ce commentaire est passé à la trappe sans autres formes de procès. Ah ! les joies de la censure... Merci, Monsieur MonBestSeller.

Publié le 08 Octobre 2019

@Delphine ROBIN
Promis, juré:-))

Publié le 08 Octobre 2019

@kerisit
Je pense que c’est Judith et pas Edith à laquelle vous pensiez

Publié le 08 Octobre 2019

@cristina leg J'ai sans doute mal compris. Mais vous avez "votre titre" et "vos explications".

Publié le 08 Octobre 2019

@Kerisit@@Fernand Fallou
Je suis d'accord avec vous. Je pense personnellement que toutes les nouvelles retenues sont dans le sujet par des biais différents. "Les premières fois" peuvent être universelles, ou des aventures propres et uniques vécues par des individus.
1) Maitre Sato est un texte exemplaire, en qualité d'écriture et de narration, et dans le sujet puisque le jeune "élève" devient un maître (le maître du maître), c'est une première fois.
2) C'est son identité de genre que Noa découvre, c'est donc une première fois.
3) C'est à voler que se confronte la comparse de Marie Poppins, c'est une première fois...
4) C'est à la mort que se confronte le jeune enfant avec ce premier voyage en train en 44
5) C'est" le plaisir" que découvre la jeune femme sur l'autoroute, c'est aussi une première fois.

Le thème "Conformité au sujet" a été le coeur du débat avec les jurés.

Publié le 08 Octobre 2019

@monBestSeller, si on ne peut plus s'exprimer sans se faire refouler, où va-t-on ! Peut-être faudrait-il que je fasse l'hypocrite pour être bien comprise. Je ne remets pas en cause le travail et les heures passées. Ce que je remets en cause c'est tout votre fonctionnement, et je n'ai manqué de respect à personne. Je vous dis juste ce que je pense et que d'autres n'oseront révèler. Quant à la médaille, fort heureusement, je n'ai jamais attendu après cela. Non... quoique vous en pensez, ce n'est vraiment pas de cela que je parlais. Mais peut-être que cela vous arrange. Cristina

Publié le 08 Octobre 2019

@Cristina Leg
Titre modifié et très bon pour le moral , ça change tout. !!!
10 gagnants !..quelle tristesse.pourquoi pas 248 ? ou 258, c'est mieux, j'espère que cela vous rassérène. L'humour n'est pas de circonstance. Quand aux hors sujets, nombre de nouvelles ont été écartées pour "hors propos".
Chère Cristina : des dizaines d'heures de plusieurs personnes ont été données gracieusement pour ce concours, des éditeurs et scénaristes ont donné de l'énergie et fait des tableaux Excel sur plusieurs pages sans être payés. Ayez vous aussi un peu de respect.. Et regardez l'autre côté de la médaille.
Pourquoi tant de cinéma ... Parce que nous dépendions de 4 personnes professionnelles qui ont pris du retard. C'est tout.
Et je félicite aussi tous les auteurs qui n'ont jamais depuis le début de monBestSeller fourni une aussi bonne qualité d'écrits, en si grand nombre.

Publié le 08 Octobre 2019

Tout comme @Fernand Fallou, je pense que le sujet abordé pour ce concours ne se reflète pas dans les nouvelles des lauréats. Evidemment très bien écrit, mais dans un concours, n'y-a-t-il pas de règles à respecter ? Ce n'est pas 248 perdants, mais beaucoup de désabusés qui en ressortent. Nous nous sommes investis en nos âmes et consciences dans ce concours, cherchant, creusant dans nos souvenirs, afin de dévoiler "Notre première fois", un pan de notre vie. J'imagine les auteurs participants à ce concours de nouvelles : impatient du résultat, se languissant de la date butoir annoncée. Puis le report de cette date, aller encore un peu de patience... Oui mais au fait ! Pourquoi tant de cinéma ?? Au final ça sera "La première fois" que je renonce à participer dorénavant aux concours de nouvelles. Je félicite tous les auteurs qui ont suivi cette aventure. Cristina

Publié le 08 Octobre 2019

@Fernand Fallou
Je serais moins dur que vous sur le hors sujet. Il y a effectivement un petit bidouillage pour coller au thème mais cela colle. Les 5 nouvelles sont bien écrites, elle mériteraient de gagner, mais la meilleure littérairement est la seconde "Maitre Sato". Elle me fait penser à un texte de Yourcenar. Je sais que rien n'est plus difficile que de juger. Il est clair que choisir un sujet "tendance" est un atout. Mais au final, on a l'impression que c'est Edith Butler qui a gagné le premier prix.
PS : je vais me faire tuer sur les réseaux sociaux

Publié le 08 Octobre 2019

"La première fois", c'est toujours un apprentissage de la vie. Que l'expérience soit positive, constructive ou une épreuve. Elle devient parfois rien, parfois une anecdote, parfois un sceau qui vous marque à jamais. Nous voulons connaître "votre première fois". C'est le thème de notre Concours de Nouvelles de Juin 2019.
===================================
Je félicite le jury pour la qualité de l’écriture mais je me demande si le texte ci-dessus ne dit pas d’écrire une première fois qui nous concerne.
A part @Pascale DIELPHI qui a écrit une une excellente nouvelle qui la concerne, tous les autres sont pour moi, hors sujet.
Mais je n’ai pas les compétences pour contre-dire le jury.
Bravo à tous les gagnants. Car même si je pense qu’ils sont hors sujets leurs nouvelle est très bien écrite et c’est déjà pas mal.
Bravo donc, aux cinq premiers de ce concours.
mais je le dis dans une de mes nouvelles, je ne me rappelle plus laquelle, on lit tous la même chose mais on,ne comprends pas tous la même chose.
tout le problème de la vie est là !
bisous a tous, je vous aime comme çà !
changez rien !
Fernand Fallou
.

Publié le 07 Octobre 2019

Un énorme boulot, merci aux organisateurs. Impatiente de découvrir l'ensemble des textes. Les élus sont en effet extrêmement intéressants et si différents.

Publié le 07 Octobre 2019

Bravo aux Nominés, bravo à tous les auteurs, et bravo à monBestSeller ! L'idée et la publication du recueil et des coups de coeur permettent vraiment une mise en avant des auteurs. Hâte de pouvoir lire toutes ces pépites ! Concours à renouveler l'an prochain ! Promis hein MBS ?

Publié le 07 Octobre 2019

Félicitations aux lauréats et bravo mBS : cela a été un plaisir de participer au concours. Bien cordialement, AS

Publié le 07 Octobre 2019

@Colette Bacro. Vous ne croyez pas si bien dire Colette. Mais un peu trop tôt pour en parler. Il ya matière à court-métrage. Et on en parle déjà.

Publié le 07 Octobre 2019

248 perdants ! J'adore votre humour, moi ! Pas étonnant que ces nouvelles aient plu à cet aéropage de scénaristes, elles feraient toutes de formidables courts-métrages !

Publié le 07 Octobre 2019

.......Surprenant, 258 participations, ça bouge et ça pollue les priorités, ça déboîte les sens, ça coince les neurones. Mais une jolie réussite, une mêlée gagnée, une arrivée félicité, travaillée mais rendue, honorable, remerciée de plus que de le dire, remerciée. Beaucoup de participants, beaucoup de perdants, beaucoup d' intentions, beaucoup de réflexions, beaucoup de travail, beaucoup de courage, pas vues, pas reconnues, pas récompensées, beaucoup de valeurs, beaucoup de satisfactions, du mérite de s' y pourvoir et de se jeter, de ne pas y exceller et d' y aller. Tout cela à rendre aux meilleurs pour qu' ils soient '' plus meilleurs ''. Ils le sont de fait, ils le sont de '' plus de juste ''.

Publié le 06 Octobre 2019