Malik, en 2068

13 pages de Zoé Florent
Malik, en 2068 Zoé Florent
Synopsis

Voici une version totalement remaniée d'une nouvelle écrite dans le cadre du concours proposé par monBestSeller : "Sous les pavés, quelle plage ?", en 2018.
Sans la contrainte de trouver un slogan, selon les critères imposés, je me suis sentie plus à l'aise lors de la rédaction de cette seconde mouture.
Bonne lecture !

Publié le 06 Novembre 2023

Les statistiques du livre

  608 Classement
  60 Lectures 30 jours
  1469 Lectures totales
  -115 Progression
  0 Téléchargement
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

25 commentaires , 14 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Damian Jade J'y veille déjà à ma nano échelle, j'y veille ;-). Puissent tous les parents et grand-parents du monde, comme leurs proches, leurs enseignants, faire en sorte d'élever les enfants, dans le sens noble du terme. Notre petit "Malik à nous" est d'ores et déjà très réceptif du haut de ses huit ans, et cela me ravit.
Mille mercis pour ta lecture, ton adorable commentaire et tes chaleureuses étoiles.
Bises et bonne soirée !
Michèle

Publié le 11 Janvier 2024
3
Pourvu que l'avenir soit fait de nombreux Malik ! Nul doute que sa grand-mère l'aura bien briefé pour ce qui l'attend. Content d'avoir découvert ce texte, et merci :-) Damian.
Publié le 11 Janvier 2024

@sylvestre EVRARD Merci pour vos lecture et commentaire laconique.
Bonne soirée,
Michèle

Publié le 29 Novembre 2023

ennuyeux et convenu

Publié le 29 Novembre 2023

Bonsoir, @lereverdy, et mille mercis pour vos gentil commentaire et guirlande étoilée.
Oui, cette nouvelle n'est pas un pavé, au sens propre comme au sens figuré ;-). Quant à votre question, elle m'évoque la chanson d'Yves Simon, ce soir :
https://www.youtube.com/watch?v=dnlx4yedPAk
Bonne soirée. Amicalement,
Michèle

Publié le 26 Novembre 2023
3
@Zoé Clément Bonjour Zoé. Certes, ce livre n'est pas un pavé. Cependant il convient à répondre à cette question: Que sera demain? Vaste sujet difficile à explorer. Cependant vous y parvenez très bien en relatant les aspirations de 2 jeunes à la recherche du mieux être pour l'humanité. Bien amicalement
Publié le 25 Novembre 2023

@Alhéna Skat Mille mercis, chère Alhéna, pour votre commentaire bienveillant et sa guirlande étoilée, aussi chaleureuse que le feu auquel je me réchauffe, alors que je vous écris... et je peux vous garantir que ce ne n'est pas de l'intox, car il est bien agréable, ce feu.
Alors utopie, réalité ou simple probabilité d'un futur un peu moins navrant ? Je ne suis pas madame Irma :-)... Disons juste que l'observation de réactions individuelles et collectives, plus ou moins distantes, m'ont donné envie d'imaginer et de partager une perspective a minima un peu moins alarmiste que celles servies par nombre d'oiseaux de mauvais augure...
Prenez grand soin de vous, chère amie. Merci encore, bises à vous deux et douce soirée,
Michèle
@Jan Big Brother ? Même pas peur ! J'en ai vu d'autres... comme Alhéna, me souffle d'ailleurs mon petit doigt ;-).

Publié le 17 Novembre 2023
3
@Zoé Florent Bonjour chère Zoé, J’ai bien aimé lire ce récit intriguant dans ses prochaines prédictions. Votre optimisme en envisageant un futur meilleur (duquel je ne puis m’empêcher de douter) tend à nous rassurer, avec ses nouvelles techniques, d’un savoir qu’on nous promet formidable, mais qui porte sa part d’ombre. La question qui se pose : Utopie ou Réalité ? Vu mon admiration pour ce beau texte, celui-ci se doit d’être accompagné d’une guirlande d’étoiles bien méritées. Alléluia ! Bises ! Bon W.E. Alhéna. ________________________________________ Bonsoir Zoé, Comment ça, vous n’êtes pas pour la pensée unique par télépathie ? Attention ! Big brother is watching you ! Allez, faites tourner, ça va vous détendre... Amicalement, Jan.
Publié le 17 Novembre 2023

@Annie Pic Bonjour chère Annie,
Certes l'uniformité, quelle horreur ! Mais il ne s'agit pas de ça, le monde selon Malik et Anita.
Chaque être est plus ou moins conscient, et c'est bien là le drame, car seule la conscience indivuelle ne ment pas. Elle seule est à même de qualifier avec justesse ce qui nous anime, nous motive, nous pousse à agir de telle ou telle façon. Elle seule sait démasquer l'intention... Et cette conscience reste riche de toutes les singularités qui nous caractérisent, fort heureusement !... Or, dans cette fiction, je suis partie du principe qu'une grande majorité des êtres avait déjà atteint ce niveau de clairvoyance (allusion au mouvement DEC).
Mille mercis pour ta lecture, ton commentaire argumenté, tes chaleureuses étoiles...
Bises et bonne fin de semaine,
Michèle

Publié le 17 Novembre 2023
3
Chère Michèle / Rêver d'un monde où la cohabitation entre les êtres serait uniforme dans les pensées et dans les actes, peut-être, mais quel ennui ! Les nuances sont la garantie de l'authenticité de chacun, bien entendu, chaque vérité porte sa part d'ombre que tous ont le devoir de canaliser. La télépathie espérée par Malik n'est certes pas la solution, car les pensées ne se partagent pas, encore moins une pensée unique, seule la parole bienveillante devrait se propager dans le monde. Malheureusement, cela reste dans le domaine utopique. Merci Michèle pour cette analyse subtile sur le comportement humain. Bises et bel après-midi à toi. Annie
Publié le 17 Novembre 2023

@Antar Abdelaziz Bonsoir, cher Antar, et mille mercis pour vos lecture, commentaire avisé et généreuse notation.
Oui, la réserve finale d’Anita n’est pas anodine, raison pour laquelle elle conclut cette nouvelle, d’ailleurs. Elle exprime une partie de mes nombreux doutes.
Pour moi, le plus affolant dans notre société est la disparition de repères, et le plus navrant la recherche d’un substitut personnel, individuel… Religions délaissées ou pratiquées en contradiction avec le message initial, parents démissionnaires, individualisme tout puissant, intellectuels incitant à revendiquer sa part de noirceur, hommes politiques, sachants et gourous de tout acabit profitant de ce joyeux bordel… En bref, ce n’est pas gagné, ne serait-ce que pour s'approcher du concept de cette société imaginaire !
Mais qui déciderait alors de ce qui est nuisible ou bénéfique ? me faites-vous remarquer très justement. Ma réponse va sûrement vous faire sourire, car elle est aussi laconique que lapidaire : TOUS… à condition que chacun sache être à l’écoute de sa propre conscience, of course ;-).
Bonne soirée également, cher Antar, et merci encore.
Amicalement,
Michèle

Publié le 15 Novembre 2023
3
@Zoé Florent Bonjour chère Michèle ! Ce dialogue entre Malik et Anita résume à merveille les rêves et les obsessions de notre génération. On aimerait bien voir cet avènement d’une société où la bienveillance régnerait sans partage, où la télépathie dépisterait systématiquement les individus aux idées nuisibles et permettrait de les neutraliser. Mais Anita a raison de se montrer réservée. Qui déciderait alors de ce qui est nuisible ou bénéfique ? J’ai bien l’impression que l’homme est condamné à une fatalité : cette aptitude à connaître ce à quoi il devrait ressembler et son impuissance à le réaliser. Mais heureusement que nous avons les humanistes du passé qui nous montrent toujours le voie. Comme Montaigne, dont vous rappelez implicitement l’adage : « Une tête bien faite vaut mieux qu’une tête bien pleine ». Dans trois ou quatre siècles, leurs leçons seront encore d’actualité. Merci donc chère amie pour ce texte dans lequel vous nous amenez si brillamment à réfléchir sur notre triste destinée ! Bonne soirée ! Amicalement. Antar.
Publié le 15 Novembre 2023

@Fernand Fallou
Bonjour, cher Fernand, et mille mercis pour ton commentaire enthousiaste et sa lumineuse guirlande étoilée.
Je vois que je ne suis pas seule à me questionner, à essayer d'imaginer un avenir moins noir que celui proposé par des auteurs à tendance alarmiste... Du coup, j'ai vraiment hâte de découvrir ce que t'a inspiré le sujet ;-)...
La DEC, c'est le nom du manifeste écrit par Salomon et publié ici :
https://www.monbestseller.com/manuscrit/18118-dualite-egoconscience
J'ai anticipé sur ses effets avec optimisme, dans cette nouvelle, car comment espérer un monde meilleur si l'on est incapable de l'envisager ?
Merci encore, bises et bonne journée,
Michèle

Publié le 14 Novembre 2023
3
@Zoé Florent Je viens de lire ta nouvelle. Dans laquelle tu ouvres un débat sur le devenir de notre société et les questions que tu te poses. T’es drôlement branchée parce que j’ai été obligé d’aller chercher ce que c’était que des black hats (haker méchants) et white hats (haker gentil) quant aux gens de la DEC j’ai réussi à trouver expert-comptable – commissaire aux comptes. Bref ! Je savais bien que j’étais pas à jour. C’est bien écrit comme d’habitude, et tu as des réponses à tes questions dans tes commentaires ou au moins de quoi débattre. Bravo pour ce texte incisif sur notre époque et ses troubles inquiétants. Je parle de ce sujet dans une nouvelle que je vais publier très bientôt. D’une manière plus naïve que toi, certes, mais c’est bien le même sujet. Bravo pour ce texte.
Publié le 14 Novembre 2023

@Parthemise33 Bonjour, chère Annie, et mille mercis pour tes lecture, commentaire sincère et avisé, chaleureuses et généreuses étoiles...
Nombreux sont nos congénères férus de débats intellectuels, politiques, spirituels... Il y a un bail, cela a été mon cas, même si je n'y participais pas dans l'intention de moucher, de rivaliser de pertinence ; plutôt dans l'optique d'explorer à fond un sujet et les divergences d'opinions qu'il suscitait. Mais il y a longtemps que je les fuis, ces débats trop souvent stériles...
J'ai toujours préféré le dialogue aux polémiques soulevées par les sachants et autres meneurs, et ce n'est pas aujourd'hui que je risque de changer d'avis, tant ils prolifèrent conjointement au mal de vivre qui ronge une société en pleine dégénérescence.
L'enfer, nombre de nos congénères le vivent en ce moment même, alors que je t'écris, et pourtant, nul doute que ceux qui alimentent la fournaise aient le sentiment de mener un combat juste. L'humain est décidément très doué pour ne pas apprendre de ses erreurs et se mordre la queue :-) !
Alors bon, vu ton état (état dont je te sais peu coutumière), je te conseille l'achat de quelques bouteilles de chouchen, la connexion sur une chaîne info en continu, sous un plaid en polaire, boîte de Kleenex à proximité et tasse à la main (un minimum de confort, bordel ! et puis plus pratique, le chouchen à la tasse :-)) ; et surtout, le banissement de tout téléfilm de Noël ! Cela devrait accentuer ce petit coup de spleen automnal et te donner l'élan qui finit toujours par suivre les moments de grosse déprime, comme celui que ma petite recette devrait provoquer ;-).
Trève de plaisanterie ! Prends soin de toi, chère amie, merci encore, bises et bonne journée,
Michèle

Publié le 13 Novembre 2023
3
@Zoé Florent Chère Michèle, est-ce l'abus de téléfilms de Noël aux conventions utopiques (because la météo pourrave de cette dernière quinzaine) qui me rend morose ? Ou bien je me prends à jouer les vieux dinosaures ? Regrettant l'ennui en classe de mathématiques et les polémiques stériles qui occupaient les soirées arrosées au chouchen. Toujours est-il que ta description de lendemains qui chantent me laisse perplexe. Une petite ritournelle s'invite dans les lobes de mon cerveau. Elle me susurre que l'enfer est pavé de bonnes intentions. Que sous les pavés, on ne trouve pas forcément une plage paradisiaque des Seychelles. J'espère qu'elle a tort et ce c'est toi qui as raison. Quoique, être dans un monde uniformisé... Cela n'enlève en rien le moindre atome de qualité à ta nouvelle racontée avec beaucoup de douceur et de charme. Merci Bisous Merci, et que la paix soit ta compagne
Publié le 13 Novembre 2023

@Alix Cordouan Bonsoir, cher Jean-Bernard, et mille mercis pour votre commentaire aussi sympa qu'avisé, vos étoiles généreuses.
"Le minimum requis dans toutes les disciplines", important à préciser ;-)...
Je ne suis pas sûre que la comparaison tienne avec ce qu'ont vécu nos parents, qui étaient souvent amenés à abandonner leurs études contre leur gré, lorsqu'ils étaient issus d'un milieu modeste. Ce fut le cas des miens, alors qu'ils excellaient au point que des professeurs se sont proposés de les prendre totalement en charge, ce qui n'a pas empêché mes grands-parents, considérant qu'ils étaient arrivés en âge (14 ans pour mon père) de devenir soutien familial, de refuser catégoriquement.
Mais le problème ne devrait plus se poser d'ici 2068, je le crains ou l'espère, selon.... Neuralink étant déjà au point, il me semble qu'il ne reste qu'un tout petit pas à franchir avant que tous les élèves puissent bénéficier d'implants du savoir dans un futur proche ;-)... Réceptivité, prédispositions, dons, sensibilités et intelligence feront alors (et comme toujours) la différence.
Merci encore et bon week-end ! Amicalement,
Michèle

Publié le 10 Novembre 2023
3
@Zoé Florent. Chère Michèle, C’est une attention louable de vouloir, à travers cette nouvelle, nous donner quelques raisons d’espérer en l’avenir. Je pense que nous pouvons tous être d’accord sur les vertus de l’enseignement pour y parvenir. À ce propos, j’ai noté que Malik ne voit dans les méthodes d’éducation anciennes qu’un ennui mortel qu’il oppose à l’apprentissage du minimum requis pour permettre aux élèves de développer leurs aptitudes. C’est en effet le programme idéal, et je ne suis pas sûr que nos parents et grands-parents qui quittaient le plus souvent l’école après le certificat d’études primaires en aient été si éloignés. Merci Michèle pour cette touche d’optimisme bienvenu à une époque où l’obscurantisme fait un retour en force. Amicalement J.B.
Publié le 10 Novembre 2023

@DEC Bonsoir cher Salomon,
En réécrivant cette nouvelle, l'intégration de la DEC m'est apparue comme une évidence, mais comme toujours, c'est après l'avoir mise en ligne que je me suis questionnée sur la pertinence, voire l'insolence de cet ajout pratiqué sans vous consulter. De ce fait, votre réaction me soulage autant qu'elle me ravit... et encourage tous les Anita comme les Malik potentiels, par répercussions.
Quoi qu'il en soit, que les plus expérimentés des Whites hats restent dans l'ombre en attendant leur heure me semble la meilleure tactique ;-).
Mille mercis et bonne soirée ! Amicalement,
Michèle

Publié le 09 Novembre 2023
3
DEC
@Zoé Florent Chère Zoé, Quel plaisir de vous lire à nouveau. Votre belle fiction courte et optimiste apporte un souffle d'air frais, et la manière dont vous avez intégré la DEC m'a comblé de satisfaction. Actuellement, l'IA est pour nous un atout majeur. Nous sommes déjà en contact avec de petits White Hats qui mangent du Troll au petit déjeuner. Les plus expérimentés restent encore dans l'ombre. Anita et Malik seront chaleureusement accueillis, soyez-en assurée. Bien à vous...
Publié le 09 Novembre 2023

@A.P. Gounon Bonjour Anne,
Je suis heureuse de te retrouver ici. C'est toujours un plaisir.
Je ne te cacherai pas que le pessimisme ambiant m'envahit très souvent. Toujours lorsque j'observe notre monde, mais peu lorsque je me limite aux moments de répit offerts par ma vie ordinaire, mes proches...
Mille mercis pour ta lecture, ton agréable commentaire et tes étoiles chaleureuses.
Bises et bonne journée, tout automnale et tristounette soit-elle ;-)... Amitiés,
Michèle

Publié le 09 Novembre 2023

@Rezkallah C'est moi qui te remercie, Mo.
Quand au troll, il finit par faire pitié, effectivement, tant sa vie semble s'apparenter à un désert ;-).
Mille mercis pour ton com' chaleureux et tes étoiles qui le sont tout autant.
Bises et bonne journée,
Michèle

Publié le 09 Novembre 2023
3
@Zoé Florent. Et voilà les étoiles méritées, étourdie que je suis !
Publié le 09 Novembre 2023

@Zoé Florent. Encore une nouvelle brillante et bien écrite, chère Michèle. Ta bienveillance naturelle te porte à imaginer un futur heureux. Pour ma part, je crains que l'ambition, la cruauté et la bêtise ne disparaissent jamais et empêchent pour toujours le bonheur sur la terre... Mais ça fait du bien d'être optimiste, pour une fois. Merci. Amitiés. Anne

Publié le 09 Novembre 2023
3
J'ai pris beaucou de plaisir à la lecture, comme d'habitude. Merci pour ce partage, et je trouve bien dommage que cette page ce trouve entachée de bétises par des trolls... Vous n'avez pas de vie? Ecrivez un roman au lieu de gaspiller autant de mots inutilement. Merci encore :)
Publié le 09 Novembre 2023

C'est bien @émilie bruck, continuez votre harcèlement de gamin débile. Chaque commentaire non utile à l'auteur de la page est une preuve supplémentaire de votre présence non souhaitable... et je ne parle pas des propos incriminants qui confirment votre intention de nuire.
@monBestSeller, que disais-je plus bas ? Affaire à suivre ! Soit vous agissez pour supprimer les commentaires du troll qui n'ont pas lieu d'être en raison de leur objectif de harcèlement ciblé, sans lien avec l'écrit de l'auteur (ici la page de l'autrice @Zoé Florent), soit vous tolérez le harcèlement et par votre inertie vous vous rendez coupable de non-modération après en avoir été informés.
NB : Chaque commentaire à connotation de harcèlement du troll vous sera signalé. La tolérance, voire la négligence ou la complaisance naïve, n'ont que trop duré.

Publié le 08 Novembre 2023

@Michel CANAL Il est irrécupérable :-) !
Bises et bonne soirée,
Michèle
PS : @émilie bruck imbécillité infantile de celui qui veut toujours avoir le dernier mot...

Publié le 07 Novembre 2023

Chère @Zoé Florent, décidément, le débile de service qui écoute aux portes et lorgne aux trous de serrure ne nous lâche pas.
@monBestSeller, début de harcèlement sur une nouvelle page ? Affaire à suivre !

Publié le 07 Novembre 2023

@Michel CANAL Bonjour cher ami,
Cette fois-ci, et contrairement à l'habitude, je t'ai averti de cette mise en ligne, alors que je n'aime pas le faire, de peur que ce soit interprété comme un appel du pied ;-).
En 2018, le fait de devoir trouver un slogan m'avait un peu muselée, tout comme la limitation du nombre de caractères. Cette fois-ci, j'ai eu envie d'écrire cette nouvelle mouture pour dire mon inquiétude.
Cette inquiétude, Yvar Bregeant l'avait beaucoup adoucie en commentant une tribune sur l'écriture : "Il nous faut juste essayer d'utiliser cette faculté (l'écriture) à bon escient car malheureusement au lieu de cela, notre libre arbitre, cette autre atout, arme merveilleuse à double tranchant, peut nous conduire à détruire le monde plutôt qu'à le façonner, à créer des mondes obscurs ou des glauques, rejaillissant encore davantage sur le nôtre. Alors contribuons à renverser la tendance !" Je m'étais sentie moins mouton noir à le lire et l'avais chaleureusement remercié.
Nous sommes tous responsables des intentions que nos mots véhiculent, de leurs répercussions sur autrui. L'humour me semblera toujours préférable à l'ironie, le respect à l'insulte. Peu m'importe que ce ne soit pas dans l'air du temps.
Mille mercis pour ton commentaire avisé, tes étoiles sublimées par la douce chaleur de l'amitié.
Bises et bonne journée,
Michèle
PS : il est vrai que c'est ce concours de nouvelles qui a été à l'origine de ce travail de titan de l'écriture dans lequel tu t'es lancé, je l'avais oublié ;-).

Publié le 07 Novembre 2023

@Anicia DESJARDINS Mille mercis pour votre gentil commentaire, Anicia (quel joli prénom), et bonne journée.
Amicalement,
Michèle

Publié le 07 Novembre 2023

Merci pour ce récit divertissant et intéressant de part votre démarche prédictive notamment.
Bonne continuation sur le chemin de l'écriture

Publié le 07 Novembre 2023

@galodarsac Le camp du bien (qui reste à définir) te sort pas les yeux (en opposition au camp du mal ? qui reste à définir aussi), écris-tu, et j'imagine que quelque mauvaise expérience te le fait conclure. Pour ma part, j'essaie toujours de prendre du recul par rapport aux miennes avant de me faire une opinon, à plus forte raison tranchante, ou de généraliser.
Peut-ton encourager une personne malveillante et critiquer l'inverse ? Se faire passer pour un ange alors que nos intentions sont aussi noires que l'ébène ? Oui, je l'ai appris ici.
Mais je suis bien d'acord avec toi, la quasi-disparition de l'intégrité, de la notion de fidélité en amitié, de la suite dans des idées, offre souvent un bien triste spectacle. Cependant, résistons et évitons de devenir de vieux ronchons défaitistes ;-).
Moi, ce seraient plutôt les amalgames et l'irresponsabilité de certains auteurs (encourageant la violence, l''insulte, le sexisme, la discrimination... dans leurs commentaires ou leurs écrits) qui me sortent par les yeux, tu vois... À chacun ses intolérances :-)...
Bises et bonne journée,
Michèle

Publié le 07 Novembre 2023
3
Prémonitoire, ta nouvelle écrite en 2018 à un moment où les troubles qui secouaient notre pays rappelaient ceux qui avaient mis l'économie à l'arrêt cinquante ans plus tôt, remaniée pour une version en 2068 dans un style épuré, juste, est une analyse pragmatique sur le comportement des humains, sur l'éternel combat qui oppose le bien et le mal. J'y ai aussi retrouvé ton optimisme, qualité marqueur de ta personnalité. Illustrée par une couverture magnifique, cette nouvelle confirme l'évolution de ton talent. Quel chemin parcouru depuis 2015 !
Publié le 07 Novembre 2023

@Zoé Florent, bonne idée, Michèle, d'avoir remanié ta nouvelle écrite en 2018 pour le cinquantenaire de Mai 68. C'est curieux comme ce thème nous avait inspirés. À moi il m'a donné envie d'en réécrire une nouvelle plus longue qui a évolué vers une chronique dont cinq tomes sont déjà publiés et le sixième près de l'être. À toi cette version, sous prétexte de la situer en 2068 (100 ans après Mai 68) après un conflit qui avait opposé Black Hats et White Hats, est l'occasion de relater quelques sujets importants, actuels et futurs, qui s'avèrent intemporels.
Actuels (j'ai beaucoup souri au fil des pages), car qu'ils soient d'ordre politique, géopolitique, ou inhérents à notre plate-forme, on retrouve tout ce qui caractérise les humains : ils tuent, méprisent, manipulent, insultent… ils sont capables d'égocentrisme, de haine, de cupidité, de perversité… les personnes animées de bonnes intentions sont impuissantes… les valeurs inculquées peuvent devenir obsolètes, être bafouées, leurs défenseurs se font railler lorsqu'ils tentent de les défendre…
N'est-ce pas curieux de constater avec quelle intemporalité les faits se reproduisent ? Évoquer l'envie de vivre dans une société dont les valeurs de base seraient la bienveillance, l'équité, l'intégrité, n'est-ce pas rappeler la situation récente où des appels ont été faits aux gestionnaires pour remédier au harcèlement par des insultes, à la diffamation, à la haine crasse, à l'ambiance délétère qui empoisonne notre communauté d'auteurs ?
Futurs, peu réjouissants pour Malik, par l'évolution de techniques actuellement à l'état embryonnaire : intelligence artificielle, échanges par télépathie, nouvelle étape vers la déshumanisation de la communication ? Même si l'autrice, toujours optimiste, conserve l'espoir que la génération de Malik saura construire un monde où la malveillance sera canalisée dès ses premières manifestations parce qu'elle aura grandi dans le bonheur.
Merci pour ce nouveau partage. MC

Publié le 07 Novembre 2023

@Zoé Florent À vrai dire la phrase entière était un trait d'humour, le Camp du Bien me sort par les yeux et la Corée du Nord aussi (enfin, son régime, pas le pays bien entendu). Je préfère la pensée libre à la libre pensée, la culture du pardon à celle de l'excuse, l'analyse historique à la repentance, la bienveillance (avec minuscule) à la Bienveillance (nouvelle déesse), et les "réveillés" aux "éveillés" ! Mais quand j'entends ces Consciences qui défendent tout et son contraire sans s'apercevoir des contradictions dans lesquelles ils s'empêtrent, je me dis que le wokisme n'est qu'un mauvais moment à passer et qu'il s'effondrera sous le poids de sa propre inanité. En attendant, bien sûr, il aura fait du dégât...
Bonne nuit à toi aussi !
Patrick

Publié le 07 Novembre 2023

@galodarsac Si victoire il doit y avoir, celle des Wokes, comme tu l'écris, woke dans le sens originel (consience des inégalités sociales et raciales), bien entendu, et non celui dévoyé par ses détracteurs en vue de ridiculiser le mouvement, comment ne pas la souhaiter ?
Pour le reste, je préfère considérer comme un trait d'humour noir que la Corée du Nord soit avant-gardiste dans le recherche du bonheur absolu ;-).
Mille mercis pour ta prompt lecture, ton commentaire et tes étoiles généreuses en compagnie desquelles je vais m'endormir.
Bises et bonne nuit,
Michèle

Publié le 07 Novembre 2023
3
Qui vivra verra ! En 2068 j'aurai tout juste cent ans, j'instruirai volontiers Malik sur ce que furent les premiers axes de ce monde idyllique dans lequel il grandit, avec l'essor de la Bienveillance, de la Bonne Pensée, et le triomphe du Camp du Bien. La victoire des Wokes (oups, des Whites) approche ! Finalement la Corée du Nord est avant-gardiste dans la recherche du Bonheur absolu. Bravo pour les accents orwelliens (et surtout huxleyiens) de cette nouvelle !
Publié le 06 Novembre 2023

@Jean Pierre LAURIER Quelle rapidité, cher Jean-Pierre, et quel agréable accueil pour Malik (prénom emprunté à mon petit-fils) !
Il était temps que je mette une nouvelle optimiste en ligne, et vous n'êtes pas étranger à cette décision ;-).
Mille mercis et bonne soirée !
Amicalement,
Michèle

Publié le 06 Novembre 2023
3
Utopique ?... Très bien écrit, optimiste et beau, tout simplement, cet échange entre ces deux protagonistes... Nous verrons bien, dans les années 2100 ! Promis ! Bravo @Zoé Florent
Publié le 06 Novembre 2023