Conseil
03 fév 2019

Tribune – À quoi servent les tribunes ?

Longtemps je me suis demandé si les auteurs et les lecteurs de mBS attendaient autre chose des Tribunes que des textes qui se cantonnent à la littérature. Pourquoi j’écris ? Qu’est-ce que l’imagination ? La faute d’orthographe, c’est grave docteur ? Comment doit-on répondre à un commentaire ? Quel est l’avenir de l’écrit ? de la parole !!!! Faut-il lire pour savoir écrire ? Si vous emportiez un seul livre sur une île déserte ou s’il ne fallait en sauver qu’un, quel serait-il ? etc.

Durant les mois et années précédentes, il y eut d’autres sujets que nous aurions pu évoquer.

Et oui... A quoi servent-elles quand elles sont vides ?Et oui... A quoi servent-elles quand elles sont vides ?

Je me suis tâté à écrire des tribunes dessus et puis, parce que je n’ai pas foi en l’âme humaine, je me suis abstenu. J’ai dit, autour de moi, qu’il y a parfois plus de coups à recevoir à écrire une tribune que de bonheur à l’écrire. Des attaques d’autres auteurs qui ne comprennent pas… le mépris d’autres qui vous donnent la leçon ou encore le mépris par le silence… car au fond ! compte tenu du nombre de passages de lecteurs, les intervenants sont peu nombreux ! 

Mais mon propos était de me demander s’il était utile d’ouvrir un peu la voix/voie à d’autres genres de tribunes, comme il y en a sur des blogs et des revues littéraires. 

Si l’on considère mBS comme un site intellectuel, culturel et littéraire, vivant dans son époque, je trouve que les auteurs de mBS — je me mets dans le lot — ont été bien silencieux sur les affaires suivantes :

Agression antisémite d’Alain Finkielkraut par un gilet jaune barbu.

Affaire Yann Moix : la littérature doit-elle tout dire, peut-on se cacher derrière le mot « roman », doit-on laver son linge sale familial en public, le livre est-il thérapie ou tribunal public… ? Est-ce qu’il faut associer le livre de Yann Moix à ses dessins antisémites ou au contraire les dissocier : dissocier l’homme de son œuvre ?

Affaire Polanski : l’agression sexuelle par un immense artiste est-elle plus acceptable ou pardonnable que par un petit malfrat sans talent ? Faut-il faire des procès médiatiques ? Ici encore, faut-il dissocier l’homme de son œuvre ?

Affaire Matzneff : sommes-nous sous l’influence des réseaux sociaux ? La pédophilie, il y a encore peu (souvent soutenue par des intellectuels), pourvu qu’elle soit exercée par l’écrivain, par l’artiste, était juste une façon de dire merde à la société puritaine, juste un « art de vivre » que l’on regardait avec simple amusement. N’est-ce pas là la limite de sociétés libertaires ?

Résumée au prêtre pédophile qui endossait à lui seul toute la pédophilie en France alors que la pédophilie est souvent l’œuvre du papa, du tonton, du moniteur de sport ou de colonie de vacances, de l’instituteur, des parents qui offrent des filles prépubères (9-12 ans) à marier… et de l’artiste rebelle intouchable, cette pédophilie comme d’autres choses nous éclate à la gueule via les réseaux sociaux, caisse de résonnance, qui oblige la presse écrite et TV a emboîter le pas.

Pourtant, je l’avais vu cette émission avec Pivot face à Matzneff qui étalait au grand jour son amour des très jeunes filles. Peu s’en offusquèrent.

Si l’on remonte les autres sujets : l’antisémitisme se sent, se ressent ! on pourrait presque le toucher tellement il est palpable. Mais on ferme les yeux dessus, ça n’alerte pas grand monde. On entend les cris, mais personne n’intervient.

Mon propos est donc le suivant : sur tous ces sujets d’antisémitisme, d’islamisation, de territoires perdus, d’enfance battue, de pédophilie, de black-blocs, etc., oui il y a bien des voix qui s’élèvent (puisqu’on en parle aux JT), mais j’ai comme l’impression qu’elles ne sont pas entendues. La différence entre écouter et entendre !

Et ici, sur mBS, alors qu’il y a des milliers de lecteurs et des centaines d’auteurs, pas une tribune politique ou sociétale. Dans les tribunes (je mets de côté les ouvrages eux-mêmes), on est presque hors-sol, hors temporalité, hors époque, hors avis, hors engagement. Comment se dire « écrivain » si l’on ne s’engage pas un peu ?

Question toute bête : est-ce que ce site est aussi un lieu d’idées, de pensées ou bien allons-nous nous entendre dire « n’ouvrons pas la boîte de Pandore » ? En somme, gardons-nous d’aborder les sujets qui fâchent, ainsi on ne risquera pas grand-chose ! Mieux vaut écrire quelques petites tribunes qui ne font de mal à personne sur la syntaxe, l’inspiration ou autre sujet léger.

Ma position, partagée autour de moi, est que les tribunes doivent être aussi des marqueurs de temps : il faut parler, hors ouvrages eux-mêmes, de tous ces sujets… mais ce n’est que ma position et celle de quelques personnes qui m’encouragent à envoyer ce texte, disons… « polémique ? »

 

Philippe De Vos

20 CommentairesAjouter un commentaire

Bonsoir@Philippe De Vos effectivement, elle est bien planquée votre tribune (le lendemain de sa parution). Je serais bien curieuse de savoir qui s'aventure dans cette rubrique "conseil et atelier, conseil aux auteurs" non daté par surcroît. On y trouve de tout, comme dans un tiroir fourre-tout ! Et rien n'a bougé depuis 3 ans sur la teneur des rubriques. Comme vous, je n'avais pas vu les deux pages de commentaires que vous aviez reçus qui prouvent que certains inscrits vous rejoignaient pour débattre sur d'autres sujets autres que se faire des nœuds au cerveau sur de vagues sujets que vous pointiez dans l'introduction. À mon avis, la plupart des tribunes sont orientées comme une pensée unique et n'offrent guère de possibilités de débattre, sans être vite hors sujet ou autres dérives. C'est fort dommage que ce site n'ose pas aborder de vrais sujets qui nous intéresseraient bien davantage et qu'il se cantonne dans une routine casanière pour ne surtout pas faire de vagues. Nous espérons que les personnes à qui vous vous adressez aujourd'hui, nous rejoindrons. Mais je pense que cela ne fera pas avancer le schmilblick, vu que votre tribune est morte et enterrée cent pieds sous terre et qu'elle n'a guère de chance d'être ressuscitée ! Bonne soirée Philippe, ainsi qu'à celles et ceux qui vous liront. Patricia

Publié le 24 Janvier 2023

@FANNY DUMOND
@jbtanpi
@Kroussar
@G. E. Froideval
@BELLA. B
@MacBen
@ESTHER-DAVIDE
@Menouar Ben Yahya
@Franck Broage
Bonjour à toutes et tous.
Cette tribune datant de 2019 a continué à susciter des commentaires. Certains, datant de 2019, ont disparu, leurs auteurs ayant quitté le site.
Merci à tous d'avoir déposé votre avis. Je remarque une chose, c'est que depuis cette date, il n'y a pas beaucoup de textes pouvant se prévaloir du titre de "Tribune". Il n'était donc pas inutile de se poser la question.
Je reste interrogatif sur le site lui-même qui n'avait pas osé mettre en avant cette même tribune à l'époque, la glissant directement dans les archives. Sujet(s) sensible(s) ? N'y aurait-il que les thèmes consensuels ou les marronniers insipides qui auraient leur place en tribune ?
Bref, pour conclure : c'est en repassant par ici ce matin que je m'aperçois des différents commentaires, les arobases n'ayant pas fonctionné.
Merci à tous. N'hésitez pas à en remettre une couche ou bien proposez votre propre tribune à la direction de mBS. Certaines seront peut-être acceptées ! Celle-ci posa problème au site qui pensait que les auteurs, ici, ne recherchaient pas ce type de discussion. Preuve que non !
Bonne journée
Philippe De Vos

Publié le 24 Janvier 2023

En effet comment se dire écrivain si l'on ne s'engage pas un peu,je suis bien d'accord et je trouve ici des livres bien écrit, si c'était une composition le maitre d'école mettrait un point en plus pour la présentation. la forme rien à dire mais sur le fond c'est souvent insipide, aucune recherche de créativité, seulement l'appliquation de recettes que ce site vend car lorsque il y a gratuité c'est que le produit c'est nous. L'engagement réside autand dans l'écriture, les sujets et la posture face à une société qui ne vise qu'à transformer les individus en produits.

Publié le 22 Août 2022

A @Philip de Vos : Les tribunes sont des avis qui fuient la neutralité et engagent leur auteur. C'est un passage libre que le lecteur attend pour y être surpris, choqué ou ravi. La prise de position ne laisse pas neutre. Justement. Ca fait réfléchir, qu'on soit d'accord ou pas.
Et qu'une rubrique ouverte aux tribunes soit présente sur MonBestSeller est une riche idée à laquelle j'adhère complètement, que les idées qui y seront avancées soient les miennes ou aux antipodes des miennes. Se bousculer, réfléchir, partager et échanger permet d'avancer. Votre proposition est très intéressante.

Publié le 07 Mai 2022

Tout à fait d'accord

Publié le 03 Mars 2022

Je suis totalement en accord avec vous.
Si les auteurs arrivent à manier les mots, pour captiver les lecteurs, les plonger au cœur même des différentes pubications, il leur est également possible d'émettre un vacarme assourdissant à travers le silence de leurs mots sur tous les faits de société.
Les écrits doivent servir de miel et de poignard, selon la situation.

Publié le 24 Octobre 2021

plus on parle du caractère humain, plus on dévoile nos défauts, plus on devient détestable.
détestable mais nécessaire.

Publié le 21 Septembre 2021

Bonjour,
tout à fait d'accord. On a la chance d'avoir des outils, des renseignements, de précieux conseils,
pour se faire sa propre opinion.
Moi j'ai compris que bien écrire, il faut lire, lire et s'instruire.
Apprendre au prés de professionnels et profiter de leurs conseils.

Publié le 11 Septembre 2021

Auparavant, je me disais qu'une tribune servait à mettre en valeur un auteur, le faire connaître, donner envie de le découvrir. Aujourd'hui, avec le nouveau système, je pense qu'il sert à gagner des "points", tout comme commenter, d'ailleurs. Je suis tombée sur cette article en cherchant des conseils aux auteurs et je vois qu'il n'y en a pas eu de nouveaux articles (tribunes ou véritables) depuis un moment, seulement des nouvelles. Pourtant, c'est bien de lire de temps en temps une réflexion.

Publié le 24 Juin 2021

Auparavant, je me disais qu'une tribune servait à mettre en valeur un auteur, le faire connaître, donner envie de le découvrir. Aujourd'hui, avec le nouveau système, je pense qu'il sert à gagner des "points", tout comme commenter, d'ailleurs. Je suis tombée sur cette article en cherchant des conseils aux auteurs et je vois qu'il n'y en a pas eu de nouveaux articles (tribunes ou véritables) depuis un moment, seulement des nouvelles. Pourtant, c'est bien de lire de temps en temps une réflexion.

Publié le 24 Juin 2021

Pages

Conseils
A lire dans les actualités
Inscrivez-vous à la Newsletter