galodarsac
Biographie

D'aussi loin qu'il m'en souvienne, les lettres ont toujours tournoyé dans mon esprit. Dès l'école, on voyait en moi un futur écrivain.
Lors, d'où vient qu'avant la cinquantaine rien ne soit sorti de mon inspiration créatrice ?
L'adolescence a vu naître de ma main quelques contes naïfs, dont je souris aujourd'hui en me les remémorant, mais dont il ne subsiste, fort heureusement, nulle trace écrite. Plus tard quelques poèmes épars...
Et puis la vie m'a emporté ailleurs. Un métier scientifique, puis la vie de famille, puis la séparation, puis, puis, puis...
Et voici qu'à l'orée de mon dixième lustre, une rencontre littéraire a rallumé le feu.
Elle avait, comme moi, quelques œuvres en sommeil, et nous nous réveillâmes l'un l'autre. La machine était relancée, et rien ne l'arrêterait plus !

galodarsac a noté ces livres

5
Je note ce récit plusieurs jours après l'avoir lu, la fin abrupte m'ayant étonné, je ne savais trop que penser... et puis j'ai compris que finalement, cet arrêt brutal est un peu comme l'arrêtoir de la catapulte, le blocage du propulseur étant nécessaire à l'envol du projectile : cette histoire, d'une certaine manière, commence là où le récit finit, et c'est le lecteur qui peut l'imaginer suivant l'élan qui lui a été donné ! C'est bien vu, mais il faut un certain temps de maturation aux cerveaux lents comme le mien pour l'apprécier comme il se doit ! -LGA
Publié le 30 Avril 2021
5
Original et léger, ce récit se lit tout seul. N'étant pas fan de polars (sauf filmés) je manque de références en la matière, mais à lire les autres commentaires je vois que beaucoup d'influences se font sentir, auréolées de votre style. Merci pour ce bon moment ! -LGA
Publié le 30 Avril 2021
5
Belle et triste histoire, et pourtant Pierre fait penser au fameux âne de Buridan, transposé chez les humains... De belles pages encore une fois !
Publié le 29 Avril 2021
5
Comment concilier science, philosophie, poésie et humour ? La réponse en deux lettres : FF !
Publié le 28 Avril 2021
5
Eh bien mon cher Fernand, je ne sais pas ce que vous avez fumé ce jour là mais vous m'en garderez une pincée ! Magnifique pétage de plomb comme on les aime, vous êtes aussi captivant dans l'humoristique que dans les récits plus classiques voire sombres, ce qui n"est pas donné à tout le monde ! Quant à la question existentielle, je ne sais pas où commence la queue d'un serpent mais il y a pire: où finit la queue d'un serpent qui se mord la queue ?!?
Publié le 28 Avril 2021

Pages